statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2022

Référence

dv.jpg

Ce livre existe réellement et son auteur n'est pas à son coup d'essai.

Commentaires

J'en étais resté à la Buffylosophie, mais là...
Editions de l'Opportun : de l'opportuniste, oui.
Un avis :
https://www.lagardedenuit.com/test-mythologie-got-gwendal-fossois/

Écrit par : Blumroch | 10/11/2022

Blumroch > Qu'on puisse trouver des liens entre GOT et la mythologie cela me parait évident, mais des leçons de "coaching" avec Dark Vador...

Écrit par : Pharamond | 11/11/2022

@Pharamond : Concevoir de tels rapprochements, souvent approximatifs, c'est à la portée du premier [inculte] [autodidacte] venu. Vrai qu'une Florence Dupont, très érudite fille de Grimal, avait osé, elle, un provocateur et déshonorant *Homère et Dallas* :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Florence_Dupont
Seuls le talent et un humour sarcastique peuvent sauver ces entreprises vaines : ainsi, voici plusieurs décennies, Henry Beard et ses complices avaient imaginé un guide pour managers avec pour modèle un despote asiatique (sauf erreur, *The One Bullet Manager*), et un manuel de gymnastique (sauf erreur, *Aristotle's Aerobics*) illustrant les principes de la philosophie aristotélicienne.
Le Fossois créateur de sites Web ne semble pas concerné.

Écrit par : Blumroch | 11/11/2022

@ Pharamond

GOT est surtout un condensé de l'Histoire européenne, britannique plus précisément.

Le continent Westeros (l'Ouest) est divisé en royaumes ayant tous des liens de parentés et une histoire commune, exactement comme dans l'Angleterre du IXe siècle, lors de "l'Heptarchie", alors que l'île abritait sept royaumes anglo-saxons (sans compter les gallois et les écossais). De par son organisation politique, Westeros pourrait même être considéré comme une sorte de vaste royaume-uni, où les Grandes Maisons aristocratiques feraient largement penser aux Maisons anglaises, les York, les Tudor, les Lancaster, les Skinner, les Stuart,...

Les analogies historiques sont nombreuses avec des reprises d'épisodes tel que Lady Godiva, la trahison de Mc Alpin, la guerre des deux roses, le mur d'Hadrien et ses invasions de sauvageons pictes, l'acier valérien d'une épée arthurienne, on a aussi un sublime bâtard appelé John Snow, à la frontière entre le roi Arthur (un bâtard aussi) et Guillaume le Conquérant, hommes de rien devenus des figures légendaires. Les misères de Sansa Stark feraient même un peu penser à la vie de Marie Stuart, mariée ici et là, emprisonnée, surveillée car dernière héritière d'un royaume. GOT met aussi en scène ce "puritanisme" typiquement anglo-saxon qui finit par aboutir à des procès en sorcellerie puis à des purges.

Les dragons, que l'on peut chevaucher, et qui aidèrent à la fondation de l'empire targaryen, pourraient être vus comme les dragons de la cavalerie romaine dont le souvenir se perpétuera longtemps en Angleterre, le mot "Pandragon" étant la corruption de "Theign Dragoï", le chef des dragons en langue britto-romaine, soit le chef de la cavalerie.

Plus généralement, on a aussi des personnages apparentés à Elizabeth d'Angleterre (la première), un nain qui aurait pu être espagnol, des princes aux allures andalouses ou germaniques. Un Robert Barathéon dans le style d'un roi mérovingien, truculant et fainéant, ou d'un Henry VIII, putassier et vulgaire (il a le physique d'ailleurs).

Écrit par : Mario | 11/11/2022

Blumroch > De tels rapprochements peuvent être fait plus ou moins bien. Et puis s'il y a un lectorat...

Mario > Merci pour ces précisions. Ce n'est pas moi qui vous contredirais puisque ma connaissance de la série se borne à un épisode. Je n'ai pas insisté.

Écrit par : Pharamond | 11/11/2022

Écrire un commentaire