statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2022

Amas cellulaire

jmm.jpg

Source : yesterday

Commentaires

"What I tell you three times is true." (*The Hunting of the Snark*)
Pauvre Prométhée, toujours accusé des kronneries de la modernitude avancée et en marche...

Écrit par : Blumroch | 16/08/2022

Blumroch > C'est comme pour les nazis il est passé dans le langage courant ;-)

Écrit par : Pharamond | 16/08/2022

Prométhée, encore, qui n'a rien à voir avec les incendiaires de la modernité. Eschyle[1] étant trop connu, on suivra Lucien[2] :
// Les Dieux, moins divins quand ils n'ont pas d'adorateurs industrieux, même boueux.
Dans l’origine, car il me sera plus facile, en remontant jusque-là, de prouver si j’ai fait une innovation criminelle en fabriquant des hommes, dans l’origine, dis-je, il n’y avait qu’une seule espèce divine et céleste ; la terre, inculte et difforme, était tout entière couverte de forêts, hérissée de bois impénétrables au soleil. Aussi point d’autels pour les dieux, point de temples : où les aurait-on placés ? point de statues ni d’images, rien enfin de semblable à ce qui se pratique aujourd’hui avec tant de soin et de déférence. Moi, toujours le premier à songer à l’intérêt commun, toujours attentif aux moyens d’augmenter la gloire des dieux, de contribuer à leur splendeur, à leur magnificence, je regardai comme une invention excellente de prendre un peu de boue, d’en façonner certains êtres, et de leur donner une forme semblable à la nôtre. Il me semblait qu’il manquait quelque chose à la divinité, tant qu’il n’existait rien qui lui pût être opposé, un être qui, comparé à elle, prouvât qu’elle est plus heureuse : je voulais toutefois que cet être fut mortel, quoique industrieux, intelligent, et capable d’apprécier ce qui vaut mieux que lui.
// Contrairement au pouvoir qui ne souffre pas le partage, le feu est à l'image des soleil et savoir.
Avons-nous perdu la moindre parcelle de ce feu, depuis qu’il est aux mains des hommes ? Tu ne saurais répondre : telle est, en effet, la nature de cette possession, qu’elle ne peut être diminuée par ]e partage ; le feu ne s’éteint pas en allumant un autre feu : c’est donc chez vous pure jalousie de ne pas permettre qu’on fasse part d’un bien à ceux qui en ont besoin, quand il n’en résulte pour vous aucun dommage. N’êtes-vous donc pas des dieux, et, par conséquent, des êtres bons, faiseurs de riches présents, étrangers à toute envie ? Et lors même que je vous aurais dérobé tout le feu, pour le porter sur la terre, sans vous en rien laisser, je ne vous aurais pas fait grand tort : vous n’en avez nul besoin, vous n’avez jamais froid, vous ne faites pas cuire l’ambroisie, et vous pouvez vous passer de lumière artificielle.
Les hommes, au contraire, ont tout à fait besoin du feu, surtout pour les sacrifice, pour parfumer les rues de l’odeur des victimes, brûler l’encens et rôtir les cuisses sur les autels. Je vois même que vous ne vous plaisez pas mal à la fumée, et que c’est pour vous un délicieux régal, quand cette odeur monte vers le ciel avec la fumée qui s’élève en spirales. Vos reproches sont donc en contradiction complète avec vos goûts. Je m’étonne aussi que vous n’empêchiez pas le soleil de luire sur les hommes : son feu est bien plus divin, bien plus ardent. L’accuserez-vous aussi de vous avoir dérobé votre bien ?
//
On pourrait s'amuser à chaque mot ou presque. S'opposer aux forces de la kronnerie n'exige pas de croyance au divin, sinon pour l'esthétique et la poétique, par Crom ! ;-)
Et surtout, les constats de ce genre sont légion, qui sont évidents. Des principes d'action, et mis en application, seraient bien plus utiles : l'étau se resserre de plus en plus, avec l'assentiment du bétail qui ne comprend rien à la situation.
[1] http://www.remacle.org/bloodwolf/tragediens/eschyle/promethee.htm
[2] https://fr.m.wikisource.org/wiki/Prom%C3%A9th%C3%A9e_ou_le_Caucase

Écrit par : Blumroch | 16/08/2022

Blumroch > Je ne suis pas croyant, à peine agnostique, mais je suis certain que la disparition du sacré, d'ailleurs remplacé par la religion de la Shoah et de Gaïa car la nature - humaine - a horreur du vide, participe à notre déclin.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2022

Le culte des ancêtres et le respect des hiérarchies peuvent tenir lieu de sacré ; nul besoin de croire en quoi que ce soit, même si en ces temps de ténèbres, on aimerait avoir foi en l'Astéroïde Vengeur de l'Apocalypse de la Mort Qui Tue. ;-)
Pour rire un peu, la version du jour des nouvelles déprimantes rassemblées par Bonnal qui vaut bien le mystérieux J.-M. M. :
https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/08/16/production-et-surtout-consommation-dinsectes-pour-gosses-en-bonne-voie-confiscation-de-limmobilier-en-bonne-voie-triomphe-du-grand-reset-et-de-fink-blackrock-en/#comments

Écrit par : Blumroch | 16/08/2022

Blumroch > Le culte des ancêtres ne peut se faire sans un minimum de sacré, nous ne sommes pas loin de la religion. Le respect de la hiérarchie est bien plus fluctuant. Qui peut aujourd'hui appeler à considérer la camarilla au pouvoir et tous leurs laquais ?

Il me semble que toutes ces nouvelles sont des faits.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2022

Je confirme que le culte des ancêtres peut se faire sans religiosité aucune
Orphelin récemment, je sacrifie aux ancêtres par les expressions qu'il.s employait.en.t
Et par les idées qu'ils défendaient
Ce qui me classe immanquablement dans le camp des réactionnaires
Mais comme je l'ai souvent dit, peut être en d'autres termes, pour qu'il y ait réaction il faut qu'il y ait eu préalablement action,or rien de ce que nous voyons ne peut s'apparenter, de près ou de loin, à une action

Écrit par : Kobus van Cleef | 16/08/2022

Kobus van Cleef > C'est tout à votre honneur, mais peut-on tirer une généralité de votre cas ?

L'action de détruire tout ce qui nous retenait d'être entrainer vers la chute par la simple pesanteur.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2022

@Pharamond : Une manière de dette envers les géants qui nous ont précédés : un lien avec le passé sans rien de métaphysique. Quant à la hiérarchie, s'agit évidemment pas de l'ordre social : seulement des qualités d'être -- intelligence et bon sens.

Écrit par : Blumroch | 16/08/2022

Blumroch > Tout ce que tu énonces n'est valable que pour une minorité capable de saisir ces subtilités. La population - et n'y vois rien de péjoratif - a besoin de choses plus simples.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2022

Je rejoins les Kameraden Blumroch et Kobus sur l'essentiel. Sauf qu'il s'agit d'un acte sacré.

Honorer les anciens est plus facile pour moi que d'écouter les délires du désert, même depuis qu'un con ciliaire m'a appris que le Christ est un jedi sans sabre laser :-) Adrien Abauzit eut apprécié si j'avais eu le réflexe de faire une vidéo :-)


@ Pharamond

Des milliers de personne en France saluent Maître Funakoshi:
https://galerie.cudk.cz/Obsah/Dento/Funakoshi.gif

N'oublie pas la religion de la consommation (cf. Baudrillard par exemple). Les rares fois où je me perds dans les centres commerciaux, je sens la ferveur de l'achat ou du désir d'achat. Ca fait froid dans le dos.

Écrit par : Sven | 16/08/2022

Sven > Et Dark Vador l'ange déchu ?

Oui, j'avais oublié la religion de la consommation lié au culte de l'argent roi.

Écrit par : Pharamond | 16/08/2022

Écrire un commentaire