statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2022

Nazinéma (3)

The Replacement d'Óscar Aibar

En 1982 un jeune inspecteur de police découvre un repaire de vieux nazis finissant tranquillement leurs jours dans une station balnéaire espagnole.

Freaks Out de Gabriele Mainetti

Pendant la Seconde guerre mondiale des phénomènes de foire doués de super pouvoirs fuient les nazis qui veulent les enrôler dans leurs rangs.

L'Étau de Munich de Christian Schwochow

Deux anciens amis, l'un britannique et l'autre allemand, se retrouvent au cœur d'un complot pendant les accord de Munich.

Warhunt de Mauro Borelli

Un commando américain affronte des forces surnaturelles derrière les lignes allemandes.

 

Commentaires

Dans l'inoubliable préface de *Mademoiselle de Maupin*, Gautier s'amusait des jeunes journalistes blasés ayant tout lu, tout retenu, tout compris, affectant donc de n'être surpris par aucun nouveau livre. Détournement adapté au temps présent : "Eh quoi ! toujours des enquêtes ou des combats ! toujours des socialistes nationalistes et des créatures aux pouvoirs surnaturels ! Ne peut-on nous parler d’autre chose ? Mais le socialiste nationaliste est usé jusqu’à la corde, et la créature aux pouvoirs surnaturels encore plus, depuis que le cinéma bien-pensant s’en mêle. Qui nous délivrera des premiers et des secondes ?"
On a l'impression d'avoir déjà vu ces scénarios recyclant pour la énième fois des éléments empruntés aux prédécesseurs -- films et feuilletons. Et pendant ce temps, dorment dans le cimetière des bibliothèques tant de bons livres à adapter...
Trop de socialisme nationaliste ne tuera pourtant pas le socialisme nationaliste.

Écrit par : Blumroch | 30/03/2022

Blumroch > Le problème des bonnes histoires à adapter est qu'elles ne trouveraient plus de publics réceptifs. Le spectacle fait le spectateur et réciproquement.

Écrit par : Pharamond | 31/03/2022

@Pharamond : Tu as raison. Faut savoir s'élever jusqu'à la bassesse du public, ce qui interdit toute altitude supérieure à celle des pâquerette naines produites par l'art du bonsaï.

Écrit par : Blumroch | 31/03/2022

Niet, niet : je vais relancer le cinéma mondial. Adolf H. va bientôt prendre sa retraite. (je vous transmet son bonjour — EN PASSANT...)

Écrit par : Vladimir P. | 02/04/2022

voilà qui nous revigore. ILS sont donc toujours bien là !

Écrit par : Paul.Emic | 04/04/2022

Blumroch > Hélas...

Vladimir P. > Cher Vladimir, vous êtes présomptueux, Adolf est le Mal absolu donc ni dépassable ni égalable. Vous ne serez qu'un petit démon parmi tant d'autres.

Paul.Emic > Ils seront toujours là.

Écrit par : Pharamond | 04/04/2022

Écrire un commentaire