statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/11/2021

Publicité

pub.jpg

Commentaires

Autrefois , au siècle dernier (!!!) nous disons "la réclame" ! et les suspicieux précisaient "marchandise vantée , moitié éventée !" La publicité est le nom convenable de la propagande . Relire "le viol des foules par la propagande politique" (Serge Tchakhotine)

Écrit par : EQUALIZER | 28/11/2021

On trouvait déjà de tels propos chez Vance Packard, dans *The Hidden Persuaders* (a.k.a. *La persuasion clandestine*), paru en 1957. Et on doit même, sans trop forcer, tirer ces leçons de *César Birotteau*.
Il n'y a de nouveau et de décapant que ce qui a été oublié.

https://en.wikipedia.org/wiki/Vance_Packard

Écrit par : Blumroch | 28/11/2021

En polaque, publicité se dit "reklama"
Pour les images de seins feminins d'où coulent tous les bienfaits, on en est bien revenu
C'est désormais de la vision de n'haigres heureux et de blanches émoustillées d'où doivent découler tant de bonheur

Ne prenons pas les produits de conso courante, intéressons nous à ce qui fait le petit plus
Exemple, des frusques un peu haut de gamme ou des chandails en chèvre de compèt
Toutes les publicités, Habsolument toutes, font intervenir,au moins, un.e n'haigre.e.s
Alcool, voiture, chaussures, voyage, ameublement ( pas l'ikea, quoique), prêts à la conso et/ou l'investissement ( immobilier, bien sûr, le seul taxable à mort puisque non délocalisable, pour le prêt à l'investissement spéculatif, on est entre gens sérieux, donc pas de photos de n'haigres, je n'invente rien,cherchez dans les journaux spécialisés)

Écrit par : Kobus van Cleef | 28/11/2021

EQUALIZER > Il n'y a qu'à écouter une station de radio basique : musique, pub, musique, pub, musique, infos formatées, musique, jeux débiles, musique, pub, etc. une tambouille crétinisante diffusée à longueur de journée. Une sorte d'hypnose aliénante qui dit : consommer vous serez heureux.

Blumroch > Tout ou presque a été dit ou écrit quelque part ;-)

Kobus van Cleef > Oui, le fameux "tittytainment" avec l'évocation du sein maternelle ou sexualisé a disparu, récemment remplacé par un hymne à la différence visible. Le mâle blanc n'est plus à séduire, la foule formatée vénérera l'idole qu'on lui présente, n'importe laquelle.

Écrit par : Pharamond | 28/11/2021

Écrire un commentaire