statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/07/2021

Chronique du temps de la Covid-19 (71)

Hier, la punaise élyséenne a donc déféqué ses dernières injonctions : en bref une extension de l'utilisation du "pass sanitaire" cet été. Nous en sommes toujours à une mesure provisoire et à une vaccination non obligatoire, mais la parole de nos dirigeants n'ayant plus aucune valeur il faut s'attendre à un usage prolongé du propisky avec à la clé une très possible vaccination obligatoire pour tous si les diverses restrictions n'ont pas eu les effets escomptés.

Que faire ? On parle de manifestations, de recours judiciaires, de restaurateurs rebelles... Pour autant ces dernières années ont clairement montré qu'on ne pouvait rien contre le Système entre soumission de la population, complicité des médias et férocité de la répression. Je reste cependant convaincu que quelque chose d'important va arriver dans pas très longtemps. En attendant je vais adapter ma vie quotidienne, rester vigilant à ce qui se passe et… essayer de trouver un médecin "complaisant".

Commentaires

Le Gauleiter, ses marionnettistes et ses kollabos ne tiendront pas compte d'éventuelles manifestations, même si par *miracle* elles étaient importantes -- autorisées ou non. Après tout, à 3% de soutien chez les électeurs, ils n'ont pas démissionné en masse. Les recours juridiques ? Faut laisser ce rêve aux avocats qui n'ont pas encore compris la situation : est "légal" tout ce qu'ordonne l'hystérique tyran assisté par ses milichiens armés comme par ses curés des merdias, sans oublier toute la classe des clients politicards (du député à l'auxiliaire de mairie qui doit tout au système). "Quia nominor Leo", même si le lion, en l'occurrence, n'est qu'une [autocensuré]. Les magasins rebelles ? Bercy veillera à les piéger et à les persécuter avec de faux clients qui infligeront amendes et peines de prison. Le boycottage ? Par combien... 5% ? 1% de la population. Autant dire : rien. Ceux qui évoquent 40% ou même 10% de résistants sont bien optimistes. Quant aux faux codes QR, j'attends de voir ; je suis bien certain que comme pour toutes les saloperies, là, les pourritures d'en face sauront être efficaces dans la traque des contrefacteurs, comme ils n'ont jamais su le faire pour repérer les fausses cartes d'accès à la manne sécurité sociale, caf et autres. L'objectif n'est pas le même. Quelque chose me dit que la diversitude aura un meilleur système D que les locaux.
Bref, l'avenir s'annonce radieux. Me semble d'ailleurs que l'avocat Di Vizo compte s'installer en Italie, c'est dire si la Nouvelle Résistance a toutes ses chances. ;-)
Au programme pour la suite : interdiction de faire des courses dans les supermarchés, épiciers et marchés ; coupure de l'eau et de l'électricité ; arrestations musclées selon le voeu de cette ordure de lechypre qui n'a formulé aucune excuse, qui n'a exprimé aucun regret (même simulé), qui n'a pas été viré, qui n'a pas été mis à pied, qui n'a pas été interdit d'antenne, et surtout qui a été soutenu par toute sa profession de salopes. 20 à 25% d'importés, 20% de gauchos collabos, 30% de veaux : inutile de rêver comme Combaz.
Seul intérêt -- d'ailleurs très relatif -- de la situation : on va distinguer aisément ceux qui parlent de leurs principes et ceux qui les appliquent vraiment.
Euh, comment faut-il procéder pour l'inscription à Doctissimo et aux injections fatales ?[1] ;-)

[1] JUST IN CASE : JUST JOKING ! Comme l'a dit un contemporain, le léopard meurt avec ses taches.

Écrit par : Blumroch | 13/07/2021

Comme le sujet y invite un peu, je cite un commentaire trouvé chez Paul-Emic ici :
https://polemiquepolitique.wordpress.com/2021/07/12/la-guerre-est-declaree

Considérations intéressantes ici chez des ceusses qui ne sont pourtant pas de notre camp :
http://h16free.com/2021/07/12/69097-la-guerre-de-tous-contre-tous
J’ai bien aimé ces propos raisonnables, d’un certain Dr Slump le 12 juillet 2021 à 20 h 21 min :
//
« Nous allons vacciner le monde »
Ces gens sont déments, ils sont fous à lier, cette persistance et cette insistance à vacciner coûte que coûte tout le monde, quitte à nous vacciner jusque dans les chiottes, achève de me convaincre que le but ne peut pas être simplement de protéger contre le covid. Si ce n’était que ça, d’autres moyens évident existent: par exemple au hasard, soigner…
Ca ne peut pas être seulement pour des raisons de profit, parce que là encore, les labos pourraient faire du profit avec des médocs aussi. Ils pourraient inventer des traitements à prendre en plusieurs fois, à renouveler, en tri-thérapie ou en quadruple-thérapie nécessitant suivi et tests de contrôle. Ca ne peut pas être juste ça, faire du profit pour des firmes internationales de la taille des pharmlabs ne nécessite sûrement pas tout ce battage médiatique et politique, en aucun cas !
Si le but n’est ni sanitaire, ni économique, ni humanitaire, il est biopolitique. Il s’agit de s’assurer d’un contrôle politique sur les corps humains par le biologique, et la volonté d’instaurer un pass sanitaire renforce cette idée. Selon la communication de Moderna, leur vaccin à ARNm est un logiciel qu’ils téléchargent dans le corps humain, et à partir duquel ils pourront faire des mises à jour, des upgrades, des add ons, pour agir sur le corps lui-même.
La volonté seule d’imposer un vaccin est en elle-même un abus d’autorité qui consiste à imposer la volonté de l’état sur votre propre corps, et votre corps, c’est vous, c’est votre vie même.
Je n’ai qu’une chose à dire: ne vous faites pas injecter ce vaccin, jamais. Parce qu’une fois vacciné, il n’y pas de retour en arrière. Le great reset, c’est ce vaccin génique qui le déploie, dans votre corps même, pas seulement symboliquement, mais aussi physiquement, réellement.
//
Je ne suis pas le seul à m’être infligé la prose des salopards célébrant maintenant ouvertement leur "operating system" et leur contrôle sur "the software of life" : nous avons affaire à des programmeurs malveillants, et sans doute moyennement doués, comme ils le sont presque toujours : deux bonnes raisons (sans compter toutes les autres !) d’éviter leur saloperie. Timeo Billoum et Modernam/Pfizerum/Zenecam/Saloperiam ferentem.

Écrit par : Blumroch | 13/07/2021

Blumroch > Oui, les lendemains vont chanter, ou couiner plus précisément.

Quel commentaire ?

Oui, il s'agit bien de la guerre de tous contre tous avec le pouvoir comme arbitre corrompu.

Ce Dr Slump est plein de bon sens.

Écrit par : Pharamond | 13/07/2021

@Pharamond : A partir de "Considérations" jusqu'à "ferentem", avec au milieu la citation de cet excellent Dr Slump, maintenant immortalisé chez toi comme chez Paul-Emic. ;-)

Écrit par : Blumroch | 13/07/2021

Blumroch > Ce "En passant" me rappelle quelqu'un. Mais qui ?

Écrit par : Pharamond | 13/07/2021

Pour beaucoup de...de...je ne sais plus...de gens (?), c'est précisément parce que quelque chose est ou devient obligatoire que c'est rassurant.
La contrainte supérieure induit un réflexe enfantin de soumission par réconfort.
Combien de nos relations nous prennent pour des tarés (au sens psy) parce que avouons benoîtement n'avoir pas confiance dans les discours et chiffres officiels ? Sans même militer ou parler d'investir le Capitole élyséen, nous sommes néanmoins perçus comme des bornés imbéciles, des irréfléchis, des anti-sociaux...Des coupables.
Aucune de ces personnes ne s'avisera jamais (JAMAIS !) de traiter d'irresponsable ou de criminel le moindre afghan ou érythréen qui débarque avec ses puces ou son ebola, mais pour notre gueule, c'est open bar : pas de risque de se prendre un couteau fou ou d'avoir un "sentiment d'insécurité"...

Comme pour les confinements, je gage que nous verrons également des "anti-vax" à deux vitesses : ceux qui prendront des prunes et ceux que leurs réseaux permettront de festoyer chez des Chalençon ou d'aller et venir à leur guise, moyennant un rappel à l'ordre de temps à autre.

Comme vous le soulignez, le résultat (le but ? possible, mais je n'en sais vraiment rien) sera de fracturer encore davantage le peu de solidarités restantes au sein des autochtones, la veulerie étant un réflexe devenu trop naturel dans l'hexagone.
Quant aux parasites professionnels, anciens ou récents, d'en haut ou d'en bas, leur souplesse vertébrale saura s’accommoder sans problèmes des pires contraintes conjoncturelles sans que leur instinct communautaire n'en souffre le moins du monde, comme d'habitude...

Je déprime.

Écrit par : Arthourr | 13/07/2021

Arthourr > La soumission à l'autorité et la soumission au groupe sont des forces impérieuses et quand elles se conjuguent elles deviennent irrésistibles.
Nous avons laissé perdurer le mythe du fasciste mal absolu en nous disant que cela ne nous concerne pas et que c'est anecdotique, mais en autorisant une diabolisation sans nuance on a permis au Système de créer une catégorie d'individus que l'on peut ostraciser à loisir, il suffit juste de changer le nom selon les besoins.
Moi aussi j'ai l'impression de vivre un cauchemar. Bon courage !

Écrit par : Pharamond | 13/07/2021

"Que faire ?"

modestement je conseillerai de regarder ailleurs. Oubliez leur vaxxin obsessionnel. Le lockdown revient en septembre (j'ai quelques infos du gouvernement du pays où je vis là-dessus), s'ensuivra en 2022 un terrible recession et une terrible austérité. Il apparaîtra évident alors que la séquence COVID, Vaxxin avait pour but de dissimuler les merdier qui vient.

Donc s'il est urgent en effet d'être le dernier à faire vacciner, en revanche il est MEGA-URGENT de prendre immédiatement des mesures pour protéger son avenir et son pognon. Agissez en survivaliste : demandez-vous ce qui aura encore de la valeur quand la merde va atteindre le ventilo. Acheter – je ne sais – un shack dans la verte ! Faites des stocks de vos médoc. Brace for impact !

"Je déprime"

évidemment c'est déprimant ! Ceci dit on échappe à la dépression si l'on entre en action.

Écrit par : Dia | 13/07/2021

Si la vaccination peut nous sortir de cette maladie j’adhère.
Perso, j’ai reçu mes deux doses.
J’observe que les moutons qui ont accepté sans broncher d’être enfermé à la maison pendant deux mois, se mettent à bêler très fort si on leur impose une vaccination. Étonnant car la vaccination a déjà éradiqué beaucoup de maladies comme le choléra ou la variole.
En ce qui concerne la critique du président, ça me rassure et ça me sécurise. Depuis toujours, la critique de tous nos présidents successifs est une figure imposée.
C’était la séquence: pluralité des opinions, chère à France Inter.

Écrit par : Brindamour | 14/07/2021

@Brindamour

Ouais, c'est ça!
Eradi-CON, Eradi-CON...

Écrit par : realist | 14/07/2021

LOL
le gros troll LREM égaré sur le blog ! LOL

Écrit par : Mistermsith | 14/07/2021

Allons, messieurs, c'est *peut-être* de l'humour. ;-)
Là, c'en est, même si c'est un peu laborieux :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2021/07/04/musique-586-6325273.html#c8973812

Écrit par : Blumroch | 14/07/2021

Dia > Oui, effectivement : agir permet de ne pas trop penser. Et vu ce qui va nous tomber dessus mieux vaut se tenir prêt et en forme.

Brindamour > "Si la vaccination peut nous sortir de cette maladie j’adhère." Moi aussi, mais le problème est que je doute que cela soit le cas. Des vaccinations sont efficaces et utiles, celle-ci est un procédé expérimental aux effets secondaires encore à découvrir et destiné à endiguer une maladie très peu léthale.
La critique des présidents est en effet normale ; on ne peut pas plaire à tout le monde et pour ma part tous m'ont déplu. Macron est un cran au-dessus, une sorte de produit de synthèse de tout ce que notre monde actuel peut produire de pire : malfaisant, fat, arrogant, vulgaire, couard...
Merci pour votre commentaire.

Écrit par : Pharamond | 14/07/2021

on ne peut plus regarder cette affaire avec un œil (sans jeu de mot) raisonnable. A ce stade d'hystérie on est obligé de tenir compte de tous les paramètres.
S'il ne s'agissait que de nous fourguer un vaccin qui soigne même mal et si de cela dépendait un retour "à la normale" je serais le premier à accepter cette merde pour que ça se termine et je pense que c'est l'état d'esprit de ceux qui se sont fait vraiment vacciner sans connaitre tous les tenants et aboutissants et qui n'ont pas qu'un veule esprit d’obéissance.
Le problème, c'est qu'il ne s'agit pas d'un vaccin, c'est à dire d'un virus inactivé. Il s'agit d'une thérapie génique en phase 3 de l'expérimentation humaine où normalement les cobayes doivent être répartis en deux groupes, ceux qui reçoivent le produit et ceux qui reçoivent le placébo.
A la fin on compare et on voit si le produit correspond à son cahier des charges. Est-ce comme cela que ça va se passer ?
Le placebo pour les Zélites et le poison pour les autres ?

De nombreux médecins, chercheurs, lanceurs d'alerte ont fait de nombreuses réserves sur la manière dont le virus serait apparu, sur sa possible "fabrication" artificielle, sur le fait qu'il semble bien que les vaccins aient déjà été en route avant l'apparition des premiers malades donc du virus . Je ne m'étendrai pas, mon blog et d'autres sont pleins de ce genre de témoignages et de documents.

Certains médecins et chercheurs ont déclaré que ce vaccin contenait des nanoparticules magnétisées, ce qui semble corroboré par de nombreux témoignages (les fameux aimants qui tiennent sur la région vaccinée) .
S'est alors posée la question de savoir pourquoi des nanoparticules magnétisées dans ces produits ?

La réponse fait froid dans le dos. Plusieurs documents et vidéos dont une tournée à West Point expliquent qu'il est possible de contrôle un cerveau à distance à l'aide de ce genre de technologie. On n'imagine pas un expert dans ce domaine se déplacer à West Point qui forme les futurs officiers de l'armée américaine pour leur faire de la science fiction .
D’autres spécialistes ont expliqué que ces nanoparticules coloniseraient plutôt le tronc central par où passent les nerfs et pourraient soit détruire certaines fonctions vitales soit modifier nos sentiments, bref nous incapaciter physiquement ou psychologiquement (déja évoqué par Zbigniew Brzezinski dans un ouvrage des années 70 . Le mode opératoire pour activer ces nanoparticules serait de légèrement les chauffer par électromagétisme.
Or c'est ce que fait très bien votre smartphone et qu'il fera encore mieux avec la 5G .
Accessoirement ce produit a aussi des possibilités de leurrer votre système immunitaire lorsque vacciné vous serez soumis à une nouvelle attaque de virus sans qu'on sache s'il faudra un virus particulier ou s'il y a un effet cumulatif. Votre système immunitaire deviendra alors fou et vous tuera.
Il apparait que de nombreux effets secondaires immédiats qui mènent à l’infirmité ou à la mort peuvent être des manifestation de ce qui est décrit ci-dessus .

On a dit aussi que l'ARNm pourrait modifier l'ADN des cellules. Ce point est sujet à controverse et si c'est vrai ça ne serait qu'une des fonctions perverse de ce produit.

Au vu de tout cela on comprend beaucoup mieux l'hystérie possédée de nos dirigeants pour le tout vaccin aux dépens de toute autre thérapie. Il faut absolument vacciner tout le monde et le plus vite possible car on imagine qu'il y a une deadline à respecter et que comme pour toutes les autres phases de la pseudo-pandémie, elle est la même pour tous. Il n'est pas question j’imagine, de commencer à tuer dans tel ou tel pays si d'autres pays sont encore largement en retard. On comprend mieux aussi pourquoi les dirigeants réfractaires disparaissent brutalement et pourquoi il fallait que l'UE se fasse le relais régional de l'OMS alors que ce n'était pas dans ses compétences.
Nous n'avons pas abordé les raisons de tout cela, pourquoi cela se produit .
Je donne une partie d'explication qui me semble "cohérente" dans le cadre de la possession qui semble tenir nos zélites, dans l'article "Car Delta est son nom" dans mon blog .

On y croit ou pas mais c'est bien plus cohérent et clair avec cette théorie . Même si ça semble complètement fou ça l'est tout de même nettement moins que de forcer au vaccin des enfants et des adultes sains au risque d'en blesser ou d'en tuer un certain nombre pour protéger en majeure partie des vieillards vaccinés donc prétendument protégés du virus. Cette faille logique de raisonnement, à elle seule, signe le crime.

Écrit par : Paul.Emic | 14/07/2021

Y'aurait de très nombreux arguments à avancer, tous connus et exposés, mais si je devais concentrer les raisons de refuser l'injection, sous la menace, par chantage à la vie, de produits inconnus aux effets inconnus, j'irais bien dire ceci : de même que le nombre mensuel de morts par million d'habitants disait assez que le virus de Wuhan n'était en rien la Peste-Noire-De-La-Mort-Qui-Tue (au pire, l'équivalent d'une mauvaise grippe bien moins meurtrière que d'autres maladies dont personne ne se soucie), le refus d'assumer la moindre responsabilité pour les conséquences à court, moyen et long termes par des labos déjà condamnés à multiples reprises pour fraude et corruption suffit à justifier une saine méfiance -- sans même parler de l'étonnante rapidité de conception, des clauses secrètes des accords passés avec la maudite u.e., et du caractère criminel de l'oligarchie, capable de tout pour faire avancer son projet à prétexte écolo-sanitaire.
Dans ce mauvais spectacle, tout, absolument tout trahit l'expérience d'ingénierie sociale planétaire, et d'ailleurs menée par des abrutis sans grande intelligence -- ce qui n'est hélas pas nécessaire à considérer le Q.I. moyen du bétail humain.
Quant au refus de débattre sereinement et d'associer les populations aux décisions alors qu'on a une légitimité asymptotique à zéro, cela porte un nom : la tyrannie.
J'ai pour ma part l'intention de rester dans le groupe témoin, quelles que soient les difficultés : #SansMoi. Comme tout le monde, j'aurais préféré vivre en des temps plus intelligents et plus humains ; j'aime mon confort, mais j'aime plus encore ma dignité. Je sais un modèle de résistance qui l'exprimerait probablement ainsi : "I will not make any deals with you. I will not be pushed, filed, stamped, indexed, briefed, debriefed, or numbered. I will not be pfizered, moderned, astrazeneced, janssened, spoutinked, sinopharmed, or vaxxed. My body is my own. My life is my own. I'm no cattle. I'm a free man."
Gabriel Chevallier se disait modestement "homme gouverné" : l'être, gouverné, par des incapables, par des corrompus, par des crétins, c'est déjà pénible ; l'être par des criminels, c'est intolérable.

Écrit par : Blumroch | 15/07/2021

Gloups. Indignatio facit lapsus. "spoutniked". Peut-être d'autres, mais j'ai la flemme de tout relire.

Écrit par : Blumroch | 15/07/2021

"j'aurais préféré vivre en des temps plus intelligents et plus humains"

Certes on aurait pu rêver une autre fin pour une si belle, une si grande civilisation (en exista-t-il jamais d'aussi grande ?). Cet effondrement dans la crétinerie de masse... Quelle humiliation ! Il était donc dévolu à ces mêmes peuples qui ont inventé la Logique, la science et le Droit d'en être les fossoyeurs !
Quelle disgrâce !

Écrit par : Dia | 15/07/2021

le témoignage du Dr Sucharit Bhakdi
Ce vaccin est une bombe à retardement
https://odysee.com/@Toutadire:a/Dr.SucharitBhakdiOracleFilms:5?

Écrit par : Paul.Emic | 15/07/2021

Dia & Blumroch > Tout à une fin, civilisation comprise. Le problème est de vivre à cette période. J'avoue que tant qu'à disparaitre nous aurions pu finir dans une autre ambiance que celles de clowns déguisés en petits marquis guidant des moutons mesquins et teigneux envers ceux qui trainent des pieds pour suivre le troupeau.

Paul.Emic > Merci pour la vidéo très didactique.

Écrit par : Pharamond | 15/07/2021

@Pharamond : La chute de Rome en accéléré n'est pas un spectacle réjouissant. Quant à ce qui prend la relève...

Ce docteur est bon pédagogue. M'est venue à l'esprit une question : chacune des reprogrammations géniques a-t-elle ses particularités et objectifs ? Ce serait assez malin, qu'à chaque marque soient attachés des effets différents, un peu comme des virus informatiques ciblant des éléments différents, mais allant dans le même sens, voire coopérant les uns avec les autres (d'où le mélange, pourtant indéfendable sauf si tout le monde a partagé la même base de code).

Écrit par : Blumroch | 15/07/2021

Blumroch > Les survivants auront peut-être la réponse

Écrit par : Pharamond | 15/07/2021

@Pharamond : Si j'avais le talent de Blagodariov, j'irais bien faire une petite chanson à partir de *La vie d'aventurier* :
https://www.youtube.com/watch?v=HJ-ZomKmE6g
Je vois bien une adaptation, *Quand viendra le Great Reset*, avec ce refrain :
Quand on s'ra plus qu'8 milliards...
Quand on s'ra plus qu'7 milliards...
Quand on s'ra plus qu'6 milliards...
Quand on s'ra plus qu'5 milliards...
Quand on s'ra plus qu'4 milliards...
Quand on s'ra plus qu'3 milliards...
Quand on s'ra plus qu'2 milliards...
Quand on s'ra plus qu'1 milliard...
Quand on s'ra 500 millions...
(nombre magique apparemment formulé pour la première fois par le frère de Pierre-Antoine Cousteau)

Écrit par : Blumroch | 15/07/2021

je le verrais bien sur la valse à x temps de Brel mais en decrescendo cette fois-ci

Écrit par : Paul.Emic | 16/07/2021

Blumroch & Paul.Emic > Pour finir en chanson ;-)

Écrit par : Pharamond | 16/07/2021

Écrire un commentaire