statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/02/2021

Musique (574)

Eternell

Inner Song

S'Hill

Gaia

 

Commentaires

[Musicalmar]
Je comptais infliger à mes trois ou quatre lecteurs quelques passages édifiants pris chez Lucrèce et Thucydide, mais le travail a déjà été fait :
https://aufildelapense.wordpress.com/2020/11/07/la-peste-dathenes-vue-par-deux-historiens-de-lantiquite/
Malheureux les Athéniens qui n'avaient, pour éradiquer le fléau, ni Foutriquet 2.0, ni castrex, ni avarian, ni schlomon, ni tous les Knock de plateau tivi !
Sujet d'hilarité : imaginons un peu nos krons, nos kriminels, nos furieux, nos incapables face à une *vraie* peste.
Les termes de l'alternative sont simples : asservissement à des malades mentaux apôtres d'une barbarie technicienne, ou asservissement à des malades mentaux apôtres d'une barbarie théocratique. Dans les deux cas, nous sommes du bétail. Où est donc la troisième voie ?
J'en serais presque à souhaiter que les fous théolâtres perturbent, et rapidement, les plans des oligarques fous.
Quelques réflexions divertissantes ici (notamment un certain Batistouta le 1er mars 2021 à 10h17) :
http://h16free.com/2021/03/01/68116-passeport-sanitaire-vous-allez-adorer-la-dystopie-du-monde-dapres
Mon P4 n'aura pas voulu voir ça. Il avait raison. :-(

Écrit par : Blumroch | 01/03/2021

[Musicalmar]
Fiction, prescience... Who knows ?
https://survivreauchaos.blogspot.com/2020/08/le-jour-de-judas.html
La fin est parfaitement invraisemblable. ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/03/2021

[Musicalmar]
Je sais un certain nombre d'expériences démontrant, ou plutôt confirmant, que le crétin moyen est un mouton, mais celle-ci est si démonstrative que je préfère ne pas chercher à en savoir plus : ce n'est peut-être pas un canular télévisé, et dans ce cas...
https://www.youtube.com/watch?v=kiklt9OiH-Y
Pas étonnant que le plan des marionnettistes de Foutriquet 2.0 fonctionne.
Dieux bons, on a beau n'avoir aucune estime pour ses contemporains pris en masse, savoir qu'on appartient, théoriquement, à la même engeance animale, c'est avilissant.

Écrit par : Blumroch | 02/03/2021

[Musicalmar hugolien et gouvernemental]

Relisant hier quelques pages d'une *Hugothérapie* qui aurait pu s'intituler *Hugoclastie*, un nom me revint soudain à l'esprit : "Edeiora", que je pris d'abord pour une corruption de "Deionarra", joli nom d'un personnage du chef-d'oeuvre qu'est *Planescape Torment*, chef-d'oeuvre sans rapport aucun avec Totor.
J'ai enfin retrouvé la solution de cette énigme mineure mais irritante : ce mystérieux EDEIORA est le secret de la vie heureuse, secret adressé par l'Esprit à son double incarné, savoir Hugo lui-même (évidemment), qui mit un certain temps à déchiffrer le message du guéridon spirite. De fait, EDEIROA se décompose en trois impératifs latins : *ede, i, ora* ; autrement dit : "mange, marche et prie".
Totor avait donc devancé les imbéciles impératifs qui tiennent lieu de philosophie à notre maternel gouvernement apôtre du "manger bouger" ; tout kron qu'il était (talentueux, parfois génial, mais kron, en plus d'être opportuniste), Hugo avait pensé, lui, à l'indispensable élément *spirituel*, au nécessaire *supplément d'âme* souvent invoqué par les ceusses qui n'ont ni intelligence ni esprit.
Sans trop forcer, EDEIORA est le programme de l'époque : "Consommez, avancez comme un bon mouton, croyez tout ce qu'on vous dit".

Écrit par : Blumroch | 02/03/2021

@Blumroch, @kiklt9OiH-Y

Oui mais... c'est AUSSI ce qui permet à n'importe quelle société de fonctionner.
C'est beaucoup trop coûteux (et incertain) de réfléchir avant n'importe quelle action quotidienne.
La "solution" ce n'est pas d'espérer changer la nature mais de faire en sorte que ces mécanismes ne soient pas dévoyés mais utilisés à bon escient (ça s'appelle les "valeurs de la civilisation" :-) )

Écrit par : realist | 02/03/2021

[Musicalmar "Obey ! Conform ! You will be assimilated !"]

C'est consternant. La vidéo mentionnée *supra* n'est pas un canular, qui vient du *National Geographic* et plus précisément d'une émission intitulée "Brain Games" :
https://www.youtube.com/watch?v=-7iN0V-GbM0
Les *Lettres persanes* seraient à refaire (ce qui exigerait plus de talent que de parodier *Candide* pour la énième fois) ; on trouverait alors dans la lettre XXX cette interrogation : "Ah ! ah ! Monsieur est un mouton ? c’est une chose bien extraordinaire ! Comment peut-on être un mouton[2] ?"

[1] Ou Madame, ou Mademoiselle, ou encore, pour les cinglés, La Chose.
[2] Ou un Français, puisque c'est la même chose.

Écrit par : Blumroch | 02/03/2021

Blumroch > La petite nouvelle survivaliste est bien optimiste.

J'avais déjà vu l'expérience de la salle d'attente, c'est assez troublant.

realist > Je suis d'accord, une partie de notre apprentissage n'est que convention, la politesse par exemple n'a pas de sens précis, sinon adoucir les relations du quotidien avec des gestes et des mots clés absolument arbitraires. C'est le dévoiement de l'instinct grégaire qui est néfaste.

Écrit par : Pharamond | 02/03/2021

@Pharamond : "La fin est parfaitement invraisemblable. ;-)"

A mon sens, c'est plus terrifiant que troublant. Tout lucide que j'étais sur la nature des moutons ("L'homme est un animal qui aime obéir") et sur l'issue du combat (perdu pour nous), je n'imaginais pas un comportement aussi dégradant (c'est pourquoi j'ai fini par chercher si c'était vrai ou non). Quand je disais si l'état imposait l'empreinte nasale sur les cartes d'identité, les gens tendraient volontiers le nez vers le tampon encreur, j'étais encore optimiste.
Les comédiens et les autres ont quand même tous l'air d'être des zombies : pas un seul être vivant parmi eux.

Écrit par : Blumroch | 02/03/2021

edit/fix : "Quand je disais que si". J'suis encore sous l'effet de cette vidéo. :-(

Écrit par : Blumroch | 02/03/2021

Blumroch > Le plus étonnant c'est que personne n'est allé demander à la secrétaire la raison de se manège.

Écrit par : Pharamond | 02/03/2021

@Pharamond : Personne n'aura osé déranger la dame pour un point de détail. L'habitude d'obéir sans comprendre.

[Musicalmar]
Petite fable à la manière de La Fontaine :
https://noussommespartout.com/deux-hongrois-et-un-ecrivain/nsp-express/

Écrit par : Blumroch | 02/03/2021

Deux airs tirés du très plaisant film intitulé *The Fencer*[1], que j'ai déjà mentionné à quelques reprises :
https://www.youtube.com/watch?v=Ga8Ups9Z0As
https://www.youtube.com/watch?v=Oyx45zXNb4I

[1] http://www.france-estonie.org/le-maitre-descrime-un-hommage-au-courage-dun-escrimeur-estonien-face-au-regime-stalinien/

Écrit par : Blumroch | 03/03/2021

[Musicalmar]
C'est plutôt bien vu :
https://lesmoutonsenrages.fr/2021/03/03/covid-19-le-calme-avant-la-tempete/
"Le quidam ne reculera devant aucune atrocité qui lui paraîtra susceptible de l’aider à sauver sa peau." : le spectacle ne sera pas joli.

Écrit par : Blumroch | 03/03/2021

Blumroch > Je n'ai toujours pas vu "The Fencer", mais les morceaux choisis sont bien agréables à écouter.

Billet (malheureusement) très réaliste des Moutons enragés...

Écrit par : Pharamond | 03/03/2021

@Pharamond : A en croire Penthésilée, le DVD n'existe ni en français ni en anglais. Faut attendre qu'Arte le rediffuse un jour où ils voudront avoir un public supérieur à cinquante journalopes et profs. Si tu le trouves "ailleurs", fais-en une copie ! ;-)

L'article a le mérite d'être lucide, quand nombre de candides veulent encore croire à la souterraine colère populaire et autres imaginations délirantes. La rage froide ne devrait pas interdire d'être raisonnable : il n'y aura pas de Nuremberg (raccourci commode avec les réserves d'usage sur le nom et les circonstances, évidemment) pour les salauds qui ont déjà gagné, comme on le verra bien le jour de la pupuce obligatoire.

Écrit par : Blumroch | 03/03/2021

Blumroch > j'essaierais de la trouver, la bande-annonce et l'histoire me semblent prometteuses.
https://www.youtube.com/watch?v=MHB5D7MS8Qo

Chaque jour la réacosphère découvre des indices qu'elle traduit comme étant des signes évidents d'une révolte populaire qui nettoiera les écuries d'Augias. On attend toujours...

Écrit par : Pharamond | 03/03/2021

@Pharamond : Cela fait bien quarante ans qu'on passe de point de rupture en point de rupture, et que chaque point de rupture se révèle être une simple étape sur la route qui mène à l'asservissement.

Écrit par : Blumroch | 03/03/2021

@Pharamond : Nous pouvons peut-être compter sur l'aide des Ummites. ;-)

Écrit par : Blumroch | 03/03/2021

Blumroch > Mouais...

Écrit par : Pharamond | 03/03/2021

[Musicalmar]
Tout n'est pas faux, rien n'est enthousiasmant :
https://www.la-sociale.online/spip.php?article602

Écrit par : Blumroch | 03/03/2021

[Musicalmar]
Etonnante trouvaille du bedeau, que cette muselière rappelant à certains rabiques les Heures Les Moins Lumineuses De Notre Histoire :
https://www.redbubble.com/fr/i/masque/Brosse-%C3%A0-dents-moustache-par-rudeboyskunk/32303296.9G0D8
La version avec capuche comportera certainement une mèche.

Écrit par : Blumroch | 04/03/2021

Blumroch > Vu sous cet angle le Système a ses limites ; il suffirait de ne pas jouer le jeu pour lui enlever une grande part de sa capacité de nuisance.

Cela s'appelle "une moustache brosse à dent" et "non une brosse à dent moustache" comme il est écrit dans l'article et porté aussi haut il donne l'impression d'avoir une truffe de chien. Effet non garanti.

Écrit par : Pharamond | 04/03/2021

[Musicalmar]
Deux évêques teintés de philosophie -- grecque pour le premier, romaine pour le second -- s'interrogent un jour sur l'existence du Tétragramme. Faisant appel à toutes les ressources de leur érudition et du raisonnement, ils en discutent longuement, qui finissent par conclure, non sans une légère tristesse, à l'inexistence.
Le lendemain, l'un des evêques est surpris par l'autre alors qu'il vient d'officier pour une messe devant quelques rares fidèles.
-- Mais, cher ami, je ne vous comprends pas. Hier, nous avons bien démontré, d'irréfutable manière, que dieu[1] n'existait pas !
-- C'est vrai. Et alors ? Qu'est-ce que ça change ?

La version d'origine de cette fantaisie a pour protagonistes des rabbins, ce qui ne change rien. On aurait un peu de mal à imaginer cette saynète entre deux commerciaux zélateurs de la religion d'amour, de tolérance et de paix. Doit y avoir une raison.

[1] On entend la minuscule. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/03/2021

[Musicalmar]
La facétié *supra* m'a rappelé un conte d'Alphonse Allais intitulé "Dieu". Dans mon souvenir, il figure dans *La vie drôle*, mais je n'ai pu vérifier. Le texte figure aussi dans le volume *Les pensées... d'Alphonse Allais* au Cherche-Midi.
//
Il commence à se faire tard.
La fête bat son plein.
Les gais compagnons sont haut en couleur, bruyants et amoureux.
Les belles filles, dégrafées, s'abandonnent. Leurs yeux, doucement se mi-closent et leurs lèvres qui s'entrouvrent laissent apercevoir des trésors humides de pourpre et de nacre.
Jamais pleines et jamais vides, les coupes !
Les chansons s'envolent, scandées par le cliquetis des verres et les cascades du rire perlé des belles filles.
Et puis, voilà que la très vieille horloge de la salle à manger interrompt son tic-tac monotone et ronchonneur pour grincer rageusement, comme elle fait toujours quand elle se dispose à sonner l'heure.
C'est minuit.
Les douze coups tombent. Lents, graves, solennels, avec cet air de reproche particulier aux vieilles horloges patrimoniales. Elles semblent vous dire qu'elles en ont sonné bien d'autres pour vos aïeux disparus et qu'elles en sonneront bien d'autres encore pour vos petits-fils, quand vous ne serez plus là.
Sans s'en douter, les gais compagnons ont mis une sourdine à leur tumulte, et les belles filles n'ont plus ri.
Mais Albéric, le plus fou de la bande, a levé sa coupe et, avec une gravité comique :
-- Messieurs, il est minuit. C'est l'heure de nier l'existence de Dieu.
Toc, toc, toc !
On frappe à la porte.
-- Qui est là ? ... On attend personne et les domestiques ont été congédiés.
Toc, toc, toc !
La porte s'ouvre et on aperçoit la grande barbe d'argent d'un vieillard de haute taille vêtu d'une longue robe blanche.
-- Qui êtes-vous, bonhomme ?
Et le vieillard répondit avec une grande simplicité :
-- Je suis Dieu.
A cette déclaration, tous les jeunes gens éprouvèrent une certaine gêne ; mais Albéric, qui décidément avait beaucoup de sang froid, reprit :
-- Ça ne vous empêchera, j'espère, de trinquer avec nous ?
Dans son infini bonté, Dieu accepta l'offre du jeune homme, et bientôt tout le monde fut à son aise.
On se remit à boire, à rire, à chanter.
Le matin bleu faisait pâlir les étoiles quand on songea à se quitter.
Avant de prendre congé de ses hôtes, Dieu convint, de la meilleure grâce du monde, qu'il n'existait pas.
//

Écrit par : Blumroch | 05/03/2021

Blumroch > Je préfère la deuxième histoire.

Écrit par : Pharamond | 05/03/2021

[Musicalmar]
Parodie découverte dans un article de "Résistance" hélas "républicaine" (adjectif vilain quand il n'est pas latin) :
https://www.youtube.com/watch?v=nB8fIMFeXOE

Écrit par : Blumroch | 06/03/2021

Blumroch > Très réussi ce "Ne me piquez pas".

Écrit par : Pharamond | 06/03/2021

[Musicalmar]
Les deux histoires *supra* m'en ont rappelé une troisième, dans un registre différent mais comparable, écrite par Sébastien Lapaque : elle s'intitule "Soudain l'éternité", qui figure dans *Mythologie française* -- dans ce recueil, presque tous les textes sont des réussites (mineures, mais des réussites), et notamment "Reading Nietzsche on the beach", "Rue des Thermopyles" et "Nostalgie de la classe ouvrière".

Écrit par : Blumroch | 06/03/2021

[Musicalmar]
Bonne synthèse rédigée par un Paysan Savoyard pédagogue et courageux :
https://leblogdepaysansavoyard.wordpress.com/2021/03/01/pendant-lepidemie-le-gouvernement-poursuit-activement-la-politique-dinvasion/
Un bon diagnostic de plus, donc, mais un bon diagnostic inutile d'avoir déjà été formulé, quand les dernières intelligences devraient chercher le moyen de réunir quelques milliers, ou dizaines de milliers, de gens résolus à ne pas finir enfermés, rançonnés, piqués, remplacés, exterminés.
Pour paraphraser le sociologue Michel Colucci : "Dire qu'il suffirait que les gens ne les soutiennent plus pour qu'ils s'écroulent."

Écrit par : Blumroch | 06/03/2021

Blumroch > Oui, encore un texte très juste. Après tout la population ne fait que recevoir ce qu'elle mérite. Elle a cru qu'en détournant les yeux elle pouvait vivre tranquillement jusqu'à la fin des temps.

Écrit par : Pharamond | 06/03/2021

@Pharamond : Dans un monde normal, le mérite serait attribué individuellement et non collectivement. #WeWereNeverAsked.

Écrit par : Blumroch | 06/03/2021

Blumroch > Permets moi de te rappeler que nous sommes en démocratie et donc que la minorité paye les pots cassés par la majorité qui est très maladroite, on dit aussi "gauche" si je ne m'abuse.

Écrit par : Pharamond | 06/03/2021

@Pharamond : Et en latin, c'est "sinistre" : y'a pas de hasard. :-(

Écrit par : Blumroch | 06/03/2021

Blumroch > Non, pas de hasard...

Écrit par : Pharamond | 07/03/2021

[Musicalmar]
La semaine vue par Taki est toujours instructive. J'ai bien aimé la dernière phrase de la section "XN marks the spot", qui résume bien ce qu'est le paradis du progressisme :
https://www.takimag.com/article/the-week-that-perished-129/

Écrit par : Blumroch | 07/03/2021

Blumroch > Taki pense à nous, pauvres Français.

Écrit par : Pharamond | 07/03/2021

[Musicalmar]
Le hasard me fait tomber sur cette magnifique déclaration de *wokism* et de soumission à la kronnerie prétendue progressiste :
https://vip28.hachette.co.uk/wp-content/uploads/2020/05/Modern-Slavery-Statement-2020.pdf
Le grotesque n'a *aucune* limite.

Écrit par : Blumroch | 07/03/2021

[Musicalmar]
Je connaissais le feuilleton *Yes [Prime] Minister* de nom, qui serait un classique chez les Engliches[1]. A l'occasion d'un commentaire formulé par un certain heli0gabale chez Hashtable[1] ce jour à 9h 41mn, je découvre cet extrait qui vaut bien la célèbre saynète de Franck Lepage sur la langue de bois (y'a le sous-titrage) :
https://www.youtube.com/watch?v=G0ZZJXw4MTA
Pauvres habiletés de demi-krons qui ne marchent qu'avec les krons, hélas plus que majoritaires.
Dans un monde normal, les sondages seraient interdits.

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Yes_Minister
[2] http://h16free.com/2021/03/08/68151-un-gouvernement-par-sondages

Écrit par : Blumroch | 08/03/2021

[Musicalmar]
Pour "justifier"[0] la tyrannie d'un seul crétin sur des dizaines de millions d'autres contraints à l'obéissance par la force injuste de la loi[1], foutriquet 2.0 s'est déclaré en guerre -- sans d'ailleurs préciser l'ennemi, qui n'est évidemment pas le virus de Wuhan mais le peuple français[2].
De fait, nous *subissons* une guerre, de plus en plus intense, comme le démontre la consultation de certain site célèbre compilant jour après jour les principaux faits divers encore relatés par une presse quotidienne régionale qui n'est pas encore totalement muselée[3]. Cette guerre ne correspond pas au sens premier défini par saint Littré[4] : "La voie des armes employée de peuple à peuple, de prince à prince, pour vider un différend."
A considérer les opérations sur le terrain, elle n'est pas plus une guerre civile, "guerre intestine, guerre entre les citoyens d'un même État.", puisque la vraie guerre se joue entre plusieurs camps qui, tous armés, s'affrontent.
La guerre est ici plus exactement le mot qui "se dit en parlant des animaux qui en attaquent d'autres pour en faire leur proie."
On devrait donc appeler les derniers Français historiques des Éloïs ; les autres, des Morlocks ; et les mafieux du gouvernement d'occupation ayant choisi ceux-ci contre ceux-là, des traîtres et des salauds.
Simple constat. Démonstration dans ce billet :
https://ripostelaique.com/ils-laissent-la-racaille-nous-tuer-et-ces-gros-porcs-osent-nous-insulter.html
Oui, *je sais*. ;-)

[0] Les guillemets s'imposent, dans la mesure où un mensonge n'est pas une raison.
[1] Belle expression de socialiste pour désigner amendes, matraques et emprisonnement, en attendant des moyens plus efficaces encore d'être définitifs.
[2] On distinguera le peuple français de la population française, qui comprend hélas les simples titulaires de cartes et d'identité et surtout d'accès illimité à la corne d'abondance.
[3] Ce qui ne saurait tarder, par autocensure comme par censure.
[4] https://www.littre.org/definition/guerre

Écrit par : Blumroch | 08/03/2021

@ ami Blumroch
Je vois à quel site colligeant les exactions des allochtones vous faites allusion

Écrit par : Kobus van Cleef | 08/03/2021

Blumroch > Nous sommes dans la phase "destruction de l'ordre ancien" aussi le Système a donné le plein pouvoir aux plus délirants, aux plus aigris et aux plus féroces des malades mentaux qui vomissent ce qui nous est cher. Ensuite, parce que le grand n'importe quoi ne peut perdurer longtemps sans trop de dommage, il y aura une mise au pas de tout ce petit monde. Seulement notre camp aura été annihilé d'ici là et leur ordre ne sera pas le nôtre ; de toute manière il est très possible que tout se soit cassé la figure bien avant.

Écrit par : Pharamond | 08/03/2021

Écrire un commentaire