statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2020

Chronique du temps de la Covid-19 (33)

En juin la région Nouvelle-Aquitaine avait fait livrer dans l'établissement où je travaille des masques blancs standard en tissu. Ils étaient légers et pratiques tout en paraissant lutter contre l'épidémie uniquement par la grâce de l'effet placebo. Il a quelques jours nous avons reçu du même expéditeur des lots d'un modèle esthétiquement à mi-chemin d'une serviette hygiénique molletonnée et d'une protection pour gardien de hockey des années 50. Sa forme plus englobante et les petits bourrelets donnent l'impression, sans doute trompeuse, de mieux protéger, et même si je n'ai pas eu le courage de l'essayer je devine qu'il doit être encore plus gênant pour la respiration que le précédent. Notez, enfin, le petit cœur surpiqué ; notre société est "ludique, festive et conviviale" et doit la rester quoi qu'il arrive, il ne faudrait pas l'oublier.

IMG_20200910_161118.jpgLa chose

 

Commentaires

C' est fabriqué par "Tena" spécialiste en protection urinaire ?

Écrit par : EQUALIZER | 10/09/2020

EQUALIZER > Il semblerait.

Écrit par : Pharamond | 10/09/2020

Bordeaux a la "chance" d' avoir une municipalité écolo .. les bordelais n' ont pas fini d' en baver . Dommage pour vous Pharamond . A Lyon pas mieux de quoi regretter Colomb qui , même comme ministre de l' intérieur aura été mieux que Castaner .. comme quoi de président en président , de ministre en ministre , on tombe toujours plus bas ! "Jusqu'où va-ton descendre ?" cet ABCédaire de la bêtise ambiante (Soral) paru en 2002 (18 ans déjà) est un témoignage prémonitoire car on n' en finit pas de descendre .. abysses ?

Écrit par : EQUALIZER | 11/09/2020

Si j'avais encore le coeur à rire, je ferais bien un dessin dont la légende serait "Quo non descendam ?", le dessin représentant... une vieille taupe. ;-)
J'avais prévu que certains regretteraient (en partie pour rire, en partie seulement) le prédécesseur de Foutriquet. Je serais presque curieux de savoir qui sera son successeur, qui ne saurait être que pire encore -- je n'ose d'ailleurs l'imaginer. Heureusement, la légalité étant un cafard de papier, reste toujours la possibilité de supprimer, sous prétexte sanitaire, la cérémonie grotesque consistant à demander au populo d'approuver les choix faits par les vrais maîtres. Rien ne changerait dans les faits, et au moins, les esclaves n'auraient pas l'indignité supplémentaire d'avoir choisi entre deux bourreaux indignes.

Écrit par : Blumroch | 11/09/2020

EQUALIZER > On a les élus qu'on mérite...

Blumroch > En URSS on votait souvent.

Écrit par : Pharamond | 11/09/2020

P.S. : J'devrais réfléchir avant de taper, et m'relire, de temps en temps. Répétitions dans les phrases, répétitions dans les propos. L'est temps que j'me fasse un peu plus rare (pas au point de disparaître quand même). Le remplissage est chronophage, et j'ai encore quelques livres à relire vite avant la fin du monde. ;-) Amis leurkeurs, à vos claviers -- j'suis prêt à passer le flambeau. L'OEil de Sauron a fait ses statistiques, et il a eu peur. ;-)
Edit/Fix : "Foutriquet 2.0", *supra* ; "Foutriquet" tout court, c'est Giscarat.

Écrit par : Blumroch | 11/09/2020

Blumroch > ;-)

Écrit par : Pharamond | 11/09/2020

Pour le successeur de foutriquet ?
j'en frémis d'avance

Écrit par : Kobus van Cleef | 12/09/2020

@ Pharamond
J'ai pas vu le cœur

Écrit par : Kobus van Cleef | 12/09/2020

Kobus van Cleef > Forcément pire.

C'eut été dommage de le louper.

Écrit par : Pharamond | 13/09/2020

Écrire un commentaire