statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2020

Musique (545)

palence

invar

Ari Mason

Sleep Still

VNV Nation

Prelude

 

Commentaires

@Pharamond : Bien aimé les trois. Le premier morceau m'a remis en mémoire celui-ci :
https://www.youtube.com/watch?v=yHET7usWDho
et le troisième, cet autre :
https://www.youtube.com/watch?v=UBLOvSb56Vc

Écrit par : Blumroch | 03/07/2020

Blumroch > J'en suis heureux, il est rare que mes choix te plaisent ;-) J'ai une préférence pour la seconde : désespérée et obsédante.

Je ne connaissais ces deux BO, au demeurant fort agréables.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2020

[Musicalmar "Contre la Bêtimmonde, tout est permis"]
Avec mes facultés déclinantes, je ne sais plus si cette vidéo faussement habile a déjà été suggérée :
https://www.youtube.com/watch?v=bEME9licodY
La revisionnant, j'aime toujours autant l'avertissement en introduction *et* en conclusion, pour les ceusses qui n'auraient pas tout compris.

On aimerait voir la même (inoffensive) audace appliquée à d'autres tyrans, par souci d'équité. J'imagine déjà la posture en faucille ou en marteau, en dollar...

Écrit par : Blumroch | 03/07/2020

la posture de la jeune victime vaut son pesant de saucisses cachères ..

Écrit par : EQUALIZER | 04/07/2020

Blumroch > Oui, elle avait été déjà suggérée, c'est un classique si je puis dire ;-)
C'est étrange il y a peu, hier ou avant hier, j'y avais repensé en voiture en essayant de me souvenir de la position du gamin à la fin. En rentrant chez moi cela m'était sorti de l'esprit et je n'avais pas chercher sur le net... et voici que tu mets la vidéo en commentaire.

Les positions de la faucille et du marteau ou du dollar sont impossibles à obtenir sans tomber dans le gore.

EQUALIZER > "cochères" dans ce cas ;-)

Écrit par : Pharamond | 04/07/2020

@Pharamond : Dans le navet *Destination finale 5*, la mort, ayant manipulé les probabilités de manière malhonnête, transforme une de ses victimes en pantin désarticulé façon FlatOut 2. Impossible de donner un lien vers la séquence car ioutube en interdit le visionnage par un contrôle de majorité.

Aucun rapport avec ce qui précède.
"Kafka, c'est pas Astérix" :
https://www.youtube.com/watch?v=dBiCpURNC68
Et *ça*, qui aurait pu être signé par le Naheulband :
https://www.youtube.com/watch?v=ytWz0qVvBZ0
(Suggestions à effacer si déjà formulées !)

Écrit par : Blumroch | 04/07/2020

Blumroch > De mémoire, c'est inédit.

J'ignorais l'existence de ces "parodies" des chansons de Nino Ferrer, c'est assez insolite.

Écrit par : Pharamond | 04/07/2020

[Musicalmar]
Consacré aux jeux vidéo, le jadis décent site "Rock, Paper, Shotgun" a pris une orientation contestable et c'est pourquoi je ne le consulte plus que de très loin en très loin, pour voir jusqu'où il va descendre. Je découvre à l'instant un bref article intitulé "The 9 worst scientists in PC games"[0]. Je constate que je vieillis : sur les neuf noms mentionnés, je n'en connais que deux, dont Mordin Solus[1], un savant qui, dans la trilogie *Mass Effect[2], est de tous les personnages le plus intéressant et le plus attachant -- à mes yeux, en tout cas.
Il est donc fort logiquement qualifié par RPS de "fascist", de "war criminal" et d'"eugenicist", autrement dit... de nazi.
La tête du rédacteur, en début et fin d'article, est bien celle d'un SJW. Tout se tient.
Je ne suis pas près de passer dans le camp du Bien. ;-)

[0] https://www.rockpapershotgun.com/2020/07/03/the-9-worst-scientists-in-pc-games/
[1] https://en.wikipedia.org/wiki/Mordin_Solus
[2] Ce "space opera" est un des sommets du jeu vidéo, notamment parce qu'il permet de jouer sans manifester un excessif respect pour la démocrassouille multiculturelle intergalactique, peut-être bien plus que ses concepteurs n'ont souhaité le permettre au nom de la liberté de jeu. Le moment où l'on laisse crever les membres du Conseil (une sorte d'union galactique façon u.e., mais avec à sa tête des gens un peu plus intelligents) est un très grand moment -- malgré plusieurs parties pour voir l'effet des différents choix possibles, je n'ai jamais cherché à sauver les politicards. Tout se tient. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2020

[Musicalmar]
Le camarade Martin-Lothar a rassemblé ici une jolie meute de citations :
http://www.martin-lothar.net/pages/Les_citations_demblee_et_dautres_loups-3048660.html
Je me demande si celle de Van Gogh ne trahirait pas une discrète opposition aux forces du progressisme en marche.
J'irais toutefois corriger celle de Plaute : de fait, "l'homme est une colombe pour l'homme" est une traduction plus exacte du célèbre adage, et c'est Konrad Lorenz qui l'affirmait, avec de solides arguments, dans un article de *Planète* intitulé "L'horrible colombe et le bon loup".

Écrit par : Blumroch | 05/07/2020

Moins "classique"...
https://twitter.com/Peter_Turchin/status/1279601883041202182

(en mettant un lien Twatter au lieu de Utoube on échappe à la pub d'intro)

Écrit par : realist | 05/07/2020

Blumroch > Le totalitarisme planétaire du Bien est implacable. Personne ou presque n'y échappe. Le logo Kickstarter n'est plus vert mais noire et e site forcément BLM. Je fais des efforts mais ce monde me donne la nausée.

Je ne suis pas grand amateur de ce style de citations, joliment tournées mais un peu gratuites à mon goût.

realist > J'ai Adblock et ce n'est pas mal non plus.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2020

Blumroch > https://www.kickstarter.com/?lang=fr

Écrit par : Pharamond | 06/07/2020

Peut-être déjà mentionné, ce classique intemporel :
https://www.youtube.com/watch?v=L_ADZYCUkDA
Je ne trouve aucun talent particulier à Dutronc, mais "Je fais confiance aux électeurs", c'est aussi beau que "Je fais confiance à la justice de mon pays". C'est déjà du Blagodariov.

Écrit par : Blumroch | 06/07/2020

Blumroch > je ne sais pas si on peut parler de talent, mais Dutronc a chanté quelques indéniables "classiques" de la variété qui peuvent encore s'écouter dont celle que tu présentes. A l'époque le retournement de veste se faisait discrètement et sans fierté, aujourd’hui cela est présenté comme une marque d'intelligence et d’adoption au progrès.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2020

@Pharamond : L'absence de honte est une force ; la déloyauté, une vertu ; l'incohérence, une marque de distinction. L'oligarchie n'ayant rien à redouter, elle peut tout se permettre, d'autant que la réalité a depuis longtemps renoncé à châtier les crapules.
Je rêve parfois de l'époque mythique où une poignée de mains était un engagement aussi solennel qu'un serment devant les dieux.

Écrit par : Blumroch | 06/07/2020

[Musicalmar de signalement]
Paradoxe émoussé, que d'utiliser les écrans pour conseiller de s'en éloigner, mais quelques remarques de grand bon sens dans cet entretien avec un certain "Grand Monarque" (faut oser...) exagérément optimiste toutefois :
https://noussommespartout.com/grandmonarque/une/

Écrit par : Blumroch | 07/07/2020

Blumroch > Une société sans valeurs réelles ne peut perdurer bien longtemps ; ce n'est pas une imprécation mais un simple constat.

La pensée de ce grand monarque est un curieux mélange idéologique un peu fourre-tout, mais son travail d'archivage n'en est pas moins remarquable et utile.

Écrit par : Pharamond | 07/07/2020

[Musicalmar perplexe]
Aux ceusses qui concevraient quelque chagrin à considérer la triste actualité, je recommande vivement la consultation des derniers billets de La Lime (6 juillet). On y apprend notamment que contrairement aux apparences, Dolfie et le nazisme ont gagné. Oui, dans *notre* réalité, pas dans une uchronie.
Boizard, bien que catho et gaullophile, est souvent intéressant, mais là... il en est à avancer des arguments dignes d'Enthoven pour soutenir sa thèse : "dans *euthanasie*, il y a *nazie*", voyant dans cette fine et inédite observation une vérité profonde. J'ai envie de lui apprendre que dans *Anastasie*, il y a *stasi* et même que dans *contribuable*, il y a *kron*.
C'est vrai, *toutes* ses observations ne sont pas de cette farine, et il a même le discernement de mentionner l'excellent et oublié Bloom, mais la sagesse commande de ne pas tout mélanger. On croirait Jean-Pierre Petit déplorant, dans un récent billet où il se compare au professeur Raoult, n'être pas pris au sérieux par les autres savants, juste avant d'informer le monde de sa participation à un colloque sur les soucoupes volantes.
Et cette illusion que seul peut nous sauver le retour au christianisme, religion des femmes et des esclaves, religion de l'égalitarisme proclamé, religion des déserts...
J'y pense : dans *conservateur*, il y a aussi *kron*. Et *serv*, c'est-à-dire *serf*. Tout se tient.

Écrit par : Blumroch | 07/07/2020

[Musicalmar "Un dernier avant le rideau"]
Profitons du discours de La Mite en attendant que le nouvel Observatoire de la Haine en ligne ne réduise au silence les derniers résistants avec la complicité passive des populations qui déjà ne se défendent pas contre les importations de qualité douteuse :
https://www.youtube.com/watch?v=h2jSFC2qUi8
Ah ah, pensons aux ceusses qui ont cru que la loi Avia avait été *censurée*...

Écrit par : Blumroch | 08/07/2020

[Musicalmar]
Faudrait certes changer la couleur du méchant[0] et lui adjoindre quelques acolytes, mais cette saisissante scène de 2012 (jusqu'à 01:24, après c'est le retour de la moraline) donnerait presque raison aux enragés du complotisme hollywoodien (même si on est loin de *The Long Kiss Goodnight*[1] ou de *Snake Eyes*[2]) :
https://www.youtube.com/watch?v=awSy4LA_F0s
Le réalisme, c'est la foule qui s'agenouille avec un naturel confondant ; le fantastique, c'est le papy qui a cédé un instant, par faiblesse, mais qui se relève, seul.
Même dans un nanard de super-héros, on peut toujours trouver deux ou trois scènes *décentes*, égarées.

[0] Qui deviendrait alors un gentil.
[1] a.k.a. *Au revoir à jamais*.
[2] a.k.a. *Snake Eyes* aussi en néo-français.

Écrit par : Blumroch | 08/07/2020

[Musicalmar]
Alors que je suis allergique à Belmondo, j'ai gardé un bon souvenir de deux films dont il est la vedette[1], *Le Magnifique* et *Le Professionnel*, dont l'admirable scène finale était fort bien accompagnée par une musique mélancolique[2] :
https://www.youtube.com/watch?v=DK8pjN5Q_cM
A en croire kikipedia, le spectateur a échappé à une "happy end" (qui aurait été tournée). Le réalisme, pourtant, c'est quand le héros se fait descendre dans le dos ou quand l'Occident passe le relais de la civilisation à l'eurocalifat multicolore.

[1] Arletty n'aimait pas le mot, qui le ridiculisait en évoquant sa forme masculine, "vedet".
[2] Qui souffre d'avoir été utilisée dans une réclame, que l'air évoque maintenant *aussi*, par association. Sinistre époque qui parvient ainsi à *tout* saloper, y compris dans ses réussites mineures. L'interdiction d'exploiter, pour les salir, les créations de qualité (tableaux, musiques, romans, personnages) ne devrait même pas avoir pas à être formulée pour être effective, au nom de la décence.

Écrit par : Blumroch | 10/07/2020

[Musicalmar]
Ed Flippe a longtemps été un parfait inconnu qui avait vocation à rester une nuisance insignifiante et locale. Comme tout le monde, j'avais découvert l'existence de l'individu à l'occasion de cette triste affaire de soumission :
https://www.dreuz.info/2012/12/04/scandale-au-havre-8500-mousses-au-chocolat-des-cantines-jetes-a-cause-de-gelatine-de-porc/
Digne disciple du méprisable personnage faisant l'éloge de l'alcoran sans l'avoir jamais lu, Ed Flippe avait apparemment un seul talent, savoir *composer* avec les électeurs de certain culte venu du désert, pour garantir son élection malgré des qualités de "gestionnaire" très... discrètes :
https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/2018/10/03/25001-20181003ARTFIG00170-la-gestion-de-la-ville-du-havre-sous-edouard-philippe-epinglee.php
Jusqu'à ce jour, on ignorait que l'homme était *considérable*, suscitant l'admiration chez un Onfray qu'on ne savait pas à la fois "souverainiste" (ne pas rire), libertaire, girondin... et courtisan : "Il y a du Néron chez Macron et du Marc-Aurèle chez Édouard Philippe." et même "Avec Édouard Philippe, nous avions un homme debout." :
https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/content-tout-ca-pour-ca-
(On aura noté en conclusion la fine allusion culturelle à l'ancienne traduction des *Hollswege*, alors que toute référence à Heidegger est d'un maniement délicat.)
Le procédé est classique, de faire d'éloge d'un individu pour, en creux, en attaquer un autre, mais en général, on choisit quelqu'un d'estimable. Or, dans ce cas précis...
On peut aussi, à la manière de Galtier-Boissière et de quelques autres avant, tresser d'ironiques couronnes à un parfait crétin ou à un salaud fieffé, mais aucun parallèle *improbable* (comme on di[sai]t chez *Télérama*) ne s'impose alors. Je n'ai peut-être pas saisi l'ironie infrasonique d'Onfray.
Au passage, notre grand démocrate trouve une *légitimité* aux verdâtres, alors que leur poids réel est insignifiant.
En tout cas, on ne le savait pas si expert en petites magouilles électoralistes. C'est sans doute l'apport de quelques importants amis de Foutriquet 2.0 rassemblés sous la bannière du Nouveau Frente Crapular...
Les articles d'origine semblent introuvables, mais ces deux références *légèrement* contradictoires éclairent l'invocation faite aux mânes de Jerphagnon :
http://banquetonfray.over-blog.com/2015/04/michel-onfray-sur-lucien-jerphagnon-chronique-mensuelle-aout-2009.html
http://banquetonfray.over-blog.com/article-michel-onfray-l-adieu-a-un-vieux-maitre-lucien-jerphagnon-le-point-85053432.html
*Si* c'est vrai (je n'ai pas l'impression de forgeries, mais allez savoir...), une telle duplicité révèle le hégélien d'élite.

Écrit par : Blumroch | 12/07/2020

P.S. : Je découvre qu'Onfray n'est pas seul, puisque le sieur Ed Flippe est *presque* le candidat officiel de *va* :
https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/tillinac-edouard-philippe-t-il-un-destin-121450
https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/politique/edouard-philippe-la-nouvelle-donne-pour-2022-121445
(Comme le furent le nabot et l'amateur de costumes avant lui.)

Écrit par : Blumroch | 12/07/2020

@ Blumroch

Tout dépend du nèg... du BLM qui rédige le billet :-) Un blog, plusieurs agréments de bibliothèque paraissant tous les ans, les tournées de promotion dans les médias, ses commentaires d'actualité de nietzschéen de gauche ravissant les réacs et les récemment convertis sur la critique de l'Islam (nième rappel : nous ne sommes pas remplacés par l'Islam mais par des allogènes, pratiquant OU NON, cette religion. Même s'ils abandonnaient cette religion, cela ne changerait rien au problème: l'enrichissement continuerait par leur fécondité que l'on ferme ou non les frontières. Avis aux sectateurs des yenadesbiens. RAB).
Bon rappel sur VA qui soutient toujours LR voire LREM, un peu comme l'extrème gauche avec le PS pendant des décennies.
Doudou le boxeur est la nouvelle coqueluche des droitards en EPHAD. Jusqu'au bout cette génération nous fera pourira la vie.

Écrit par : Sven | 12/07/2020

[Musicalmar scutenairien -- mais pas gauchiste]

Nouvelles et modernes mathématiques : 2020 = 1984.

Pris en tenaille par les parasites -- ceux d'en haut et ceux d'en bas --, spoliés au profit des (censuré) de l'élite et des (censuré) importés, les derniers représentants de la classe moyenne devraient se trouver un nouveau Poujade pour défiler sous ce slogan rassembleur : "A bas les mauvais riches. A bas les salauds de [faux] pauvres."

[1] Première idée inspirée par cet effarant billet du bedeau :
http://aumilieuduvillage.eklablog.com/blacks-don-t-like-matheux-a195105212
[2] Seconde idée inspirée par la relecture d'un vieux pamphlet encore trop actuel, *Tous nuls*, de Pierre Pellissier.

Écrit par : Blumroch | 13/07/2020

Blumroch > Il y en a qui prenne le package complet quand il s'agit de jouer la catégorie complotiste.

Difficile de faire des plaisanteries sur un gouvernement qui est déjà caricatural et risible. Entre censure et ridicule intrinsèque ce monde sonne le glas des humoristes.

Curieux (ou non) que les réalisateurs de pantalonnades super-héroïques trouve normal de s'agenouiller avec BLM. Mais où avais-je la tête : "c'est pas pareil".

Le grouillement des crabes dans le panier a quelque chose de répugnant, chacun a le droit de vivre, mais c'est viscéral on a envie si on aime les bêtes d'au moins les jeter au large.

Onfray n'est pas a une contradiction près, semble-t-il.

Je suis pour le relativisme, mais alors le relativisme total qui nous permettrait avant d'être submergés d'aller zigouiller quelques gauchistes en toute impunité parce que les tribunaux et les prisons sont des conventions issus de préjugés occidentaux phallocrates oppressifs.

Écrit par : Pharamond | 13/07/2020

Écrire un commentaire