statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2020

Hydroxychloroquine

Bien sûr un témoignage reste ce qu'il est avec ses limites, mais tout de même :

François Blanchard

22 mars, 23:15

Bon, ce n'est pas mon genre de déballer ma vie sur les réseaux, mais à la vue de ce qui s'y dit ces derniers temps, je m'y résout pour remettre quelques pendules à l'heure.

Je suis ce qu'on appelle immun o-déprimé (classe, non?). Je souffre d'un lupus érythémateux systémique (pour les connaisseurs, c'est toujours le premier diagnostique foireux dans les épisodes de Docteur House). En deux mots, ça signifie que lorsque mon corps subit une infection, mes globules blancs ne font pas la différence entre l'infection et mon corps, et me mettent donc un double high kick au passage, et dans mon cas attaque principalement mon péricarde, l'enveloppe qui entoure mon cœur, ce qui m'a déjà valu des petits séjours en soins intensifs.

Pénible, non ?

Mais dans mon malheur, j'ai de la chance, car s'il n'existe pas de traitement au lupus, il existe un médicament qui en diminue grandement les effets sur mon corps. Son nom ? Le Plaquénil, ou hydroxychloroquine.

Et là, vous voyez où je veux en venir.

Parce que s'y je n'y connais pas grand chose sur le coronavirus et sur son traitement possible grâce à l'hydroxychloroquine, les effets secondaires de l'hydroxychloroquine, je les connais très bien. Et les affirmations ubuesques concernant les effets de l'hydroxychloroquine qui circulent sur les réseaux sont juste hallucinantes. Alors si vous le permettez, remettons les pendules à l'heure.

« c'est dangereux pour des personnes en détresse respiratoire et affaiblit » : Ok, perso, j'en ai pris pour la première fois il y a un peu plus de cinq ans, en soins intensifs, après un épanchement péricardique où on m'a retiré près d'un litre d'eau autour du cœur. J'étais tellement affaiblit, et j'avais tellement de mal à respirer, qu'allez pisser était un projet sur une demi heure, et nécessitait une sieste de deux heures pour me remettre de l'effort. Cela n'a pas ému plus que ça le personnel soignant qui m'a maintenu sous hydroxychloroquine. Et ils ont eu raison, ça m'a sauvé la vie.

« Il y a pleins d'effets secondaires contraignants. » Alors je vais parler ici de ce que je connais personnellement uniquement, après cinq ans de prise quotidienne. J'ai un examen ophtalmologique annuelle pour contrôler ma fonction maculaire, qui peut être atteinte à cause d'une prise continu d'hydroxychloroquine.
Chose moins glamour et délicate à être dépeinte à vos oreilles délicates : Une chiasse ponctuelle de tout les diables.
Et... c'est tout. Oui oui c'est tout.
L'enfer ne me sort pas par les oreilles à cause de l'hydroxychloroquine.
Un troisième bras ne m'a pas poussé sur le ventre à cause de l'hydroxychloroquine.
Je ne suis pas non plus devenu fan de la Compagnie Créole à cause de l'hydroxychloroquine.

Par contre je n'ai pas fait de rechute grave grâce à l'hydroxychloroquine, et la prendre à vie m'évitera de finir sous dialyse à 45 ans.

Vous voyez où je veux en venir une nouvelle fois ?

Je ne suis pas expert du Coronavirus, mais je suis sur à 99,99 pourcent qu'en quelques jours de prise vous ne ressentirez AUCUN effets secondaires, au pire des cas rien de bien méchant.

Quand un des plus éminents chercheurs en épidémiologie affirme que l'hydroxychloroquine guérit le Coronavirus grâce à un travail rigoureux, et en s'appuyant sur les recherches sérieuses des chercheurs chinois, qui ont portées leurs fruits là bas, moi j'ai tendance à le croire.

Quand une bande d'ignares cherchent à discréditer des scientifiques sérieux en affirmant des sornettes plus grosses qu'eux, pour de diverses raisons(conflits d’intérêts avec des lobbies , ignorance, ou par pur malhonnêteté..) et bien moi je leur réserve une dose de mes prochains effets secondaires.

Dépistage systématique et traitement à l'hydroxy chloroquine, et dans Quinze jours on boit un verre tous ensemble.

Source : La page Facebook Didier Raoult Vs Coronavirus

(Merci à EQUALIZER)

 

Commentaires

ben là déconnez pas avec votre médoc à 10 sous !!

C'est qu'il y en a pour des centaines de milliards (si si) de fric à se faire avec ce COVID-19. Les vaccins, les molécules et tout. Et on peut recommencer tous les ans (COVID 19 comme 2019 ? donc un COVID-20 puis 21 etc.) tout à fait comme a grippe (qui ne marchait plus très fort d'ailleurs. Ça faisait rire les enfants machinhénin).
Ce mec là Raoult... fait chier tout le monde... il lui faut pas un masque mais un gilet pare-balle !!

Écrit par : Dia | 24/03/2020

Dans un de ses bouquins (je me fais bien vieux et j'ai hélas oublié son titre), Gripari émettait l'hypothèse que chaque année, les labos fabriquaient simultanément le virus d'une grippe et son vaccin, étrangement mis en vente *avant* le déclenchement de l'épidémie saisonnière annoncée (le savant chargé de cette belle besogne était, dans mon souvenir, un Allemand). J'avais eu la même idée, valable aussi pour certains virus informatiques.
Avant, pour résoudre certains crimes, il fallait chercher la femme ; aujourd'hui, il faut suivre la piste du fric.

Écrit par : Blumroch | 24/03/2020

Surtout que dans le cas du coronavirus on ne parle que d'un traitement d'une dizaine de jours tout au plus...

Écrit par : Fredi M. | 25/03/2020

Comme toujours "qui bono" ? Voilà que le médiatique Cymes le Doc-télé s' en prend à Estrosi qui se fait soigner à la chloroquine . Je crois que lorsque l' on est contaminé par une telle saloperie virale on prend le risque d' un médoc capable de vous sauver . Les effets secondaires étant .. secondaires ! D' ailleurs si vous lisez la notice jointe aux médocs il y a des effets qui vous la coupent net de prendre le remède ! c' est un choix .

Écrit par : EQUALIZER | 25/03/2020

Dia > Et on nous demande de croire sagement aux informations officielles, soit dit en passant, peu précises et contradictoires.

Blumroch > Complotiste !

Fredi M. > Oui, cela semble être la cas. Je ne connais rien à la médecine, mais il y a beaucoup de bizarreries autour de ce traitement.

EQUALIZER > "D'ailleurs si vous lisez la notice jointe aux médocs il y a des effets qui vous la coupent net de prendre le remède !" c'est exactement ça. La chimiothérapie sauve des vie, mais les effets secondaires sont souvent très lourds. Face à une mort certaine on fait le choix.

Écrit par : Pharamond | 25/03/2020

Il fallait que ces choses-là fussent dites.
D'ailleurs, un signe certain que ce médoc fonctionne : les stocks ont été pillés. Yen a plus.
Circulez !
Enfin non, restez couchés.

Écrit par : Carine | 25/03/2020

Carine > Il faudrait savoir quand et qui les a pillés. Le pillage lui-même ne prouve pas son efficacité, l'effet de panique fait bien emmagasiner le papier toilette alors qu'aucune pénurie ne menace sur ce produit.

Écrit par : Pharamond | 25/03/2020

comme ça c'est dit

https://twitter.com/SabrinaOnBoard/status/1242247802262036482

Écrit par : Mistersmith | 25/03/2020

Le directeur (guadeloupéen) du chu-mouroir (mouroir en temps normal) de Pointe à Pitre s'est testé et a trouvé qu'il était positif au covid.
Il se traite à la chloroquine, pas fou !

Écrit par : Carine | 25/03/2020

Mais le refus de ce traitement n'est pas qu'une affaire de gros sous et de lobby pharmaceutique.

Il s'agit depuis le début de créer une crise grave afin d'imposer des mesures totalitaires "requises". Un des premiers effets recherchés est sans doute l'hyperinflation pour détruire la dette. Dès lors, tout ce qui aggrave la crises économique. prolonge la confinement (la destruction de l'économie) et, bien sûr, tout ce qui permet de parler d'autre chose (comme cette guéguerre chloroquine) fait sans doute le jeu du système.

Écrit par : Dia | 25/03/2020

Amusante situation : "belle ou bête" (comme si la question se posait dans son cas !) souhaite vider les prisons, mais *nous* sommes tous, de fait, *prisonniers*. Certes, les milices ne sont pas encore autorisées à tirer sur *certains* rebelles, mais qui peut dire ce qu'annoncera Sikronne demain ?

Écrit par : Blumroch | 25/03/2020

Mistersmith & Carine > les témoignage s'accumulent ;-)

Dia > J'ai des doutes qu'à leur souhait de prolonger le confinement, il n'y a qu'à voir leur réticence à le commencer.

Blumroch > Sérieusement, l'après crise me tarde comme à tous, mais je redoute les "trouvailles" inhérentes du Système.

Écrit par : Pharamond | 25/03/2020

Krisis pour mille ans !
Assignation à résidence pour certains, "confinement léger" pour d'autres.
-- Ces krons font-ils mine de résister ?
-- Nein, mein Fu^H^Hprésident !
-- C'est très bien. Il avait raison, l'autre, de les considérer comme autant de veaux. Voyons les étapes suivantes que Cybèle présentera comme indispensables pour payer le coût de la crise : vaccin obligatoire pour les marquer comme du bétail, prélèvement de 80 pour 100 de leur épargne, loyers fictifs au profit de l'état, installation forcée de 5 ou 6 millions d'enrichissements culturels, création de camps de reconditionnement (ah ah, quelle trouvaille !) pour ceux qui s'opposent encore à moi. Et hop, fin de la France. Je me demande si Ursula ne pourrait pas remplacer (hi hi !) Brigitte...

Écrit par : Blumroch | 25/03/2020

*Gros soupir*

Écrit par : Pharamond | 25/03/2020

@ Pharamond

Mr K dans sa quotidienne, dont tu as relayé un numéro, indiquait qu'un certain Mr Solomon avait fait passé, courant janvier, la chloroquine du statut de produit en vente libre en pharmacie à celui de médicament délivrable sur ordonnance à la demande de la mère Buzyn. Nos dirigeants prennent soin de nous.

Écrit par : Sven | 26/03/2020

Sven > Je suis chaque jour ces chroniques et j'avais noté pour la chloroquine. Aucune preuve encore de complot, mais comme on dit au tribunal : "un faisceau de présomptions" ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/03/2020

Un hasard, un simple *hasard* :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/1/13/SSAP2001007A/jo/texte
Le complot est puzzle reconstitué.

Écrit par : Blumroch | 26/03/2020

Blumroch > Je viens d'en discuter avec une amie qui me dit "à quoi savoir ?"
Eh bien moi, je préfère.

Écrit par : Pharamond | 26/03/2020

@Pharamond : J'ai cité, chez le camarade Paul-Emic, cette formule attribuée à Ian Fleming :
"Once is happenstance. Twice is coincidence. Three times is enemy action.”
qui pourrait devenir, *mutatis mutandis* : "Une mesure gouvernementale contre le peuple, c'est un hasard ; deux mesures gouvernementales contre le peuple, c'est une coïncidence ; trois mesures gouvernementales contre le peuple, c'est un complot." ;-)

Écrit par : Blumroch | 26/03/2020

Un proverbe anglais dit : "Qui te trompe un fois honte sur lui ; qui te trompe deux fois honte sur toi". ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/03/2020

Vous savez,le problème de l'industrie du médicament est une équation simple à poser, plus difficile à résoudre
L'industrie pharmaceutique produit après moultes recherches, un médicament, robuste ou pas
Prix garanti la première année, puis dégressif par la sécu
Au bout de 20 ans ça tombe dans le domaine public
Que faire ?
Le faire fabriquer à bas coût dans les pays à bas coût de main d'oeuvre puisque ce sera payé à bas coût et qu'il y aura la concurrence des firmes qui n'auront rien investi dans la recherche, la commercialisation ( toulmonde connaît désormais les noms en DCI des produits) et la galénique sans compter la pharmacovigilance
Comment rester sur le marché des pays industrialisés, qui payent quand même très bien les molécules, même si ce n'est que transitoire ?
En développant des traitements confidentiels pour la cancéro , traitements pas franchement efficaces ou même discriminants..... hors de prix bien sûr
Résultats, la production des traitements éprouvés est délocalisée en Chine, Inde, Singapour, avec pour effet de tendre les lignes de ravitaillement lors des situations de stress et de perdre totalement la maîtrise de la production
Que nous restera-t-il bientôt ?
Le design des boîtes et le choix des noms des produits, des noms facilement assimilables pour les européens
Pas trop les dépayser voyez ?
Exemple,le maalox,dont j'use encore beaucoup, est devenu chez un concurrent de MSK,xolaam....
Vous pigez bien que ça peut pas durer
La totalité de nos molécules d'intérêt national, antibiotiques, hypnotiques, antiarythmiques et tant d'autres, viennent de Chine
Lors de la cata de Fukushima, la quasi totalité de l'insuline consommée par les diabétiques venait du Japon et bien sûr, il y a eu embargo ( serait elle pas un peu radioactive ?)
Bien sûr on peut se dire que les labos ont été trop gourmands, qu'ils ont extorqué des sommes monstrueuses à la sacro sainte sécu des vronzais
Mais la sacro sainte sécu des vronzais a tout fait pour que les labos délocalisent leurs productions à bas coût puisque par définition elle serait payée au prix du marché du tiers monde
Résumons
La secu paye au tarif du tiers monde des molécules fabriquées dans le tiers monde, pour lesquelles les habitants des pays développés cotisent des cotisations quasi suédoises ( regardez vos fiches de paye c'est dessus) , et dont ils ne peuvent pas disposer lorsqu'ils en ont besoin....

Écrit par : Kobus van cleef | 28/03/2020

Un paradoxe supplémentaire de notre monde opulent.

Écrit par : Pharamond | 28/03/2020

@Kobus

C'est pour cela que je suis socialiste. Les industries vitales devraient être nationalisées. Nos impôts, très élevés, devraient permettre de conserver la production sur le territoire national et de bien rémunérer les industriels. La contre-partie serait qu'en cas de malversation financière, ou pire, de mal-façon sur les produits (médicaments, défense, ...), les responsables goûteraient au pain sec et à l'eau et aux travaux forcés pour une longue période. L'effet serait dissuasif.

Écrit par : Sven | 28/03/2020

Heu .. socialiste je veux bien mais alors tendance 'national' ... c' est comme la Monarchie , je suis pour ! ... mais tendance 'stalinienne' .. foskifo ! :-D

Écrit par : EQUALIZER | 28/03/2020

Mais moi aussi je suis zozialist
Mais en même temps, comme on dit, nazional

Comme je suis no border
Enragé no border
Mais d'extrême droite, je suis pour l'accueil des ukrainiennes sveltes à longues jambes et à cheveux lisses

Même si ce sont des pussy riots, hein, un jour ou l'autre, leurs cousines hétéro les suivront

Écrit par : Kobus van cleef | 28/03/2020

Écrire un commentaire