statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/01/2020

Tracasseries

À moins d'être gauchiste ou crétin difficile de nier que YouTube gène par tous les moyens à peu près légaux la diffusion des vidéos venant de la dissidence. Soit en les interdisant purement et simplement pour "incitation à la haine" ; les petits commissaires politiques qui scrutent le web bénévolement pour faire triompher le Bien et la Liberté veillent au grain et ont la dénonciation, pardon, le signalement facile et YouTube l'oreille complaisante. Mais avant d'en arriver là, dans les cas où même en cherchant la petite bête les aimables vigies antifascistes n'arrivent pas à la trouver immonde il y a toujours la possibilité pour le site de déclarer la "vidéo soumise à une limite d'âge (conformément au règlement de la communauté)" pour des raisons mystérieuses obligeant ainsi à se connecter à YouTube pour la visionner, ce qui ne manquera pas d'en rebuter certains. En attendant mieux...

Commentaires

@Pharamond : La lutte contre la Bêtimmonde se fera "par tous les moyens, même légaux" ! ;-)
Damn, si les vidéos de méchants sont maintenant assimilées à des vidéos pour adultes, c'est postuler que les vidéos du camp du bien, visibles par tous, sont destinées à des petinenfants aux faibles capacités intellectuelles. L'infantilisation serait donc de la gauchophobie. A leur place, je ferais un signalement aux autorités de l'ordre moral pour diffamation, puisqu'on sait que gauchiste et intellectuels sont des des synonymes.
Je n'irai en aucun cas m'inscrire chez m'sieur ioutube, vpn ou non.

Écrit par : Blumroch | 30/01/2020

Raisonnement logique, mais pour les valets zélés du Système cela tient du cordon sanitaire contre la peste brune.

Pour l'inscription, je vous comprends et c'est une confirmation des bonnes idées de m'sieur ioutube.

Écrit par : Pharamond | 30/01/2020

@Pharamond : Me semble que La Mite a des sites de secours pour ses vidéos censurées chez ioutube. Et je parierais bien qu'existe un outil de récupération passant outre les contrôles.
Au reste, je tiens pour le livre plutôt que sur la vidéo, d'autant que nous savons tous depuis longtemps ce que nous avons à savoir. Une vidéo de plus ou de moins...

Écrit par : Blumroch | 30/01/2020

Aucune vidéo n'est indispensable, mais il s'agit d'une illustration de plus du grand principe du Système : compliquer l’existence de la dissidence par tous les moyens tout en pleurnichant qu'il ne fait que défendre la liberté assiégée par les fachos. Avec difficulté d'ailleurs, parce qu'étant démocrates ils se doivent de respecter les grands principes de l’Humanité contre des hordes qui ne respectent rien.

Écrit par : Pharamond | 30/01/2020

Est-ce que le climatoscepticisme est une incitation à la haine carbono-gazeuse taxée ? après "avia" même la météo sera un terrain miné .. on pourra encore se moquer des belges et des blondes ? pas sûr ...

https://www.tvlibertes.com/politique-eco-n247-rechauffement-climatique-mythe-et-realite-1ere-partie

passionnant ! ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 30/01/2020

J'avais trouvé ça, un jour, j'ai gardé le lien dans un coin, il est toujours actif, mais... je n'ai jamais essayé ce procédé..

https://www.blueman.name/Visionner_une_video_securisee_de_YouTube.php

C'est vous qui voyez.

Écrit par : bedeau | 30/01/2020

à moins d'être un crétin lepeniste, difficile de nier qu'il existe MILLE alternatives à Jewtube ou à facebook.

Le site E&R par exemple s'obstine à utiliser le NoCaptcha de Google or cette outil espionne systématiquement TOUT (c'est le principe de son fonctionnement).

Pourquoi persister à utiliser et donc promouvoir Paypal, Facebook, Google, etc. lorsqu'ils sont parfaitement remplaçables ?
Réponse : Par bêtise, par paresse. C'est un peu comme voter Sarkozy ou Macron quand on croit être de droite...

Il y a des coups de pied au cul qui se perdent

Écrit par : Mistersmith | 31/01/2020

Nous sommes entrés dans l'ombre et sans une évolution de nos méthodes de communication, nous n'avons plus très longtemps à pouvoir communiquer.
Il reste encore (pour combien de temps ?) des médias alternatifs comme VK ou Telegram qui présentent l'intérêt et l'inconvénient d'être situés sur des serveurs russes. L'anonymat à l'égard du gouvernement français et assuré pour l'instant, mais toute crise internationale aura nécessairement des répercussions sur la possibilité d'y accéder

Écrit par : Paul.Emic | 31/01/2020

EQUALIZER > Passionnant, effectivement. S'il restait à prouver que la "science", elle aussi, est soumise au mode...

bedeau > Merci, je tenterais peut-être.

Mistersmith > Mille, vous exagérez, mais il est vrai qu'il existe des alternatives. Quant à Youtube, son intérêt est d'être consulté par le plus grand nombre et de permettre ainsi à des curieux d'aller jeter un œil sur la dissidence et de constater que nous ne sommes pas des cannibales sanguinaires ; prêcher des convertis ne sert pas à grand chose.

Écrit par : Pharamond | 31/01/2020

Paul.Emic > Comme vous dites, pour combien de temps ? Mais en attendant c'est très pratique même si ils n'ont pas l’audience de YouTube.

Écrit par : Pharamond | 31/01/2020

Merci Equalizer!

Un X et une centralien pour démonter l'imposture climatique! Des pointures en modélisation et en géosciences! Il y a trente ans et peut-être plus, ils savaient calculer des intégrales et avaient les bases de la thermo*. De quoi comprendre toute la complexité du système Terre, c'est certain. Et depuis, ils ont fait du gras à France Télécom et sur le dos des crétins qui achètent leurs bouquins.
Ils ne parlent ni des "chemtrails" ni des OVNI, c'est dire leur sérieux par rapport aux références habituelles.

J'en profite pour signaler ce livre incontournable: La physique du climat... en 72 pages: https://laphysiqueduclimat.fr/wp-content/uploads/2019/11/Physique-du-climat_D.pdf

Avec de très rares références mais très sérieuses comme:
F. Miskolczi, Development in Earth Science volume 2, 2014, pp. 31-52 (http://www.seipub.org/des)
Development in Earth Science est publié par
Science and Engineering Publishing Company
(https://www.citefactor.org/journal/index/11925/development-in-earth-science-des#.XjTD2CNCdPY)
considéré comme spam par les scientifiques:
https://www.scientificspam.net/?p=71
dans la liste des escroqueries éditoriales:
https://predatoryjournals.com/publishers/#S
Le site des éditions a même été fermé. La censure du web touche tous les "résistants" :-)

Mon but n'est pas de dire que tous les résultats liés au réchauffement sont corrects. Mais il est clair que la plupart de ceux les contestant sont des escrocs. Ils sont à peu aussi compétent dans ce domaine que la montagne de thunes!

* J'exagère à peine: https://laphysiqueduclimat.fr/wp-content/uploads/2019/04/A1-AirAtmosph%C3%A8re.pdf

Écrit par : Sven | 01/02/2020

Réel ou non, important ou non, causé par l'homme ou non, cyclique ou non : autant de points sans importance aucune[1], car seule importe ici l'*exploitation* du prétexte par nos chers maîtres soucieux de toujours plus nous asservir, et planétairement. La propagande peut à l'occasion utiliser une vérité comme elle sait exploiter le mensonge ; ce n'est jamais pour de *bonnes* raisons.
Changement climatique ou non, personne ne devrait accepter d'obéir aux verts, aux rouges et aux autres qui entendent simplement continuer à nous donner toujours plus d'ordres et surtout à nous rançonner jusqu'à la mort (la nôtre, pas la leur) pour leurs lubies, qu'ils y croient ou non. Suffit d'ailleurs de voir les mesures, toujours plus coercitives, préconisées par ces crapules qui nous priveront d'énergie et de nos libertés, en continuant, eux, à bien profiter des commodités du système honni (jets, Internet, etc.) pour *notre* bien et parce que *eux* ne peuvent faire autrement pour remplir leur mission sacrée.
C'est comme pour l'invasion prétendue inévitable (et d'ailleurs mensongère) : le voisinage et les risques, c'est bon pour le *pecus vulgare*, pas pour eux.
Bref, le cinéma climatique, c'est l'équivalent de ces films de mauvaise science-fiction montrant toutes les nations[2] s'unir pour vaincre le méchant extra-terrestre. Jouer sur la peur d'un adversaire commun, ce n'est même ni original ni subtil.
Tout ce que veulent ces alarmistes, c'est que le monde devienne un immense Brésil, avec des très pauvres obéissants et des très riches se prenant pour des dieux. Le réchauffisme sert à *refroidir* les classes moyennes.

[1] Sinon pour les vrais savants.
[2] Sous la direction éclairée des ricains, évidemment.

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

@sven

"Mais il est clair que la plupart de ceux les contestant sont des escrocs"

donc il faut les virer comme par exemple ici :

https://www.rt.com/op-ed/473160-scientist-fired-polar-bears-starving-not-climate-change/

c'est sûr que c'est plus facile d'obtenir un consensus par la peur !

Cette hystérie climatique sent trop la farce apocalypto-mondialiste. ça tourne à la farce pourrie d'ailleurs. Il est en effet comme dit plus haut parfaitement vain d'entrer dans une querelle d'expert et encore plus idiot de se prétendre l'expert en expertise, décernant ou retirant ici l'autorité à parler de ce que seuls les super Philippilus (cf Tintin) maitrisent. Ici comme ailleurs nous ne savons rien. Les journalistes en savent encore moins et tout les fidèle du gouvernement mondial pousse à la croyance religieuse.


PS : je suis fasciné du mal que les "scientistes" (disons les gens qui ont fait une année de prépa d'ingénieur), tous leurs efforts pour dénoncer les "complots". "délires", "chemtrails", "OVNI". On a échappé au cropcircle de peu.

Ce qui est notable c'est que ces thèmes repoussoirs fonctionnent tout à fait comme el diable, l'extrême droite et le fâchisme. Un argument supposé emporter tout. La science ne peut pas se tromper puisqu'elle ne croit pas aux OVNI. Et hop ! vous avez intérêt à accepter les 11 vaccins sans broncher, et à croire la fin du monde climatique... Vous ne seriez pas du genre nazi à croire que la Terre est plate des fois ?

Écrit par : Dia | 01/02/2020

Sven > Je n'ai pas les compétences scientifiques pour valider ou non la réalité du réchauffement climatique, mais il n'y a qu'à voir les espèces animales vivant autrefois plus au sud arriver chez nous pour constater que la température augmente tout au moins dans nos contrés. Pourquoi et jusqu'à quand, je l'ignore. Le plus insupportable à ce sujet c'est la tyrannie des réchauffistes et la dramatisation hystérique avec enrôlement des jeunes auxquelles nous assistons pour bien sûr en arriver à la conclusion que c'est la faute des européens et qu'il va falloir payer.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

l'affaire n'est pas le réchauffement climatique, il est possible qu'il y en ait un ou pas qu'il soit durable ou juste momentané comme il y en a tant dans l'histoire de la terre. Le problème porte sur l'origine anthropique et du fait sur les moyens d'y remédier. Je ne crois pas à l'origine anthropique de ce réchauffement réel ou supposé .
Je crois qu'il s'agit d'une peur de type millénariste créée et entretenue en profitant d'un phénomène naturel banal qu'on associe au passage à une pollution elle tout à fait réelle et d'origine elle bien humaine directement issue de la société de consommation née dans l'après-guerre et contre laquelle les détenteurs de pouvoir et d'argent ne tiennent pas trop à lutter car cela les toucherait gravement au portefeuille.

Écrit par : Paul.Emic | 01/02/2020

@Blumroch excusez moi, je m'aperçois en relisant le fil des commentaires que tout ce que je dis vous l'aviez dit auparavant. On ne devrait pas se laisser porter par son impétuosité.

Écrit par : Paul.Emic | 01/02/2020

@Paul-Emic : Le bon sens aura parlé par deux fois. ;-)
Cette histoire est le "narrative" que cherchaient les maîtres pour imposer une muselière à l'humanité tout entière -- ou à ce qui en restera après le grand "reset" qu'ils espèrent ou programment.
M'est avis que Leopardi aurait été d'accord avec nous sur ce point.

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

Je suis entièrement d'accord avec beaucoup d'entre vous sur le problème de l'exploitation politique des problématiques écologiques auxquelle il faudrait ajouter la culpabilisation des Européens et le chantage aux "migrants climatiques" et les médiocres calculs politiciens pour limiter la poussée populiste aux élections en promouvant escrolos.
Là où je ne vous suis pas, c'est sur l'absence d'impact des activités. La surpopulation a des conséquences extrêmement néfastes pour la planète: destruction des écosystèmes et modifications climatiques. Certaines de ses modifications menacent la vie sur Terre. La désoxygénation des océans et la destruction des forêts conduisent à un appauvrissement en dioxygène. Pas besoin de vous faire un dessin.
Les mesures de température montrent une augmentation de la température moyenne annuelle de la Terre.
Je vais prendre deux exemples simples d'impact de l'homme sur le climat:
- l'asséchement de la mer d'Aral
- la déforestation des zones tropicales (Amazonie, Afrique centrale, Indonésie).
Dans les deux cas, les activités humaines - irrigation pour produire du coton et découpe du bois - ont conduit à modifier les bilans hydrique et énergétique en changeant l'albedo de surface (la capacité à réfléchir de l'énergie solaire), l'évapotranspiration de la surface (passage eau -> sol sec, forêt -> sol nu ou cultivé) et les énergies mises en jeu pour faire passer l'eau liquide à l'eau vapeur, ... Ceci a eu des répercussions sur le régime des pluies, donc sur les stocks d'eau des sols et sur la possibilité des plantes de pousser, ce qui induit à son tour le lessivage des sols et réduit la biodiversité à cause des impacts sur les réseaux trophiques.

Écrit par : Sven | 01/02/2020

Personne, ce me semble, ne nie les conséquences de l'activité humaine, ni les changements naturels qui se peuvent produire. On peut lire tout et son contraire, au fil du temps, et sous des signatures parfois apparemment autorisées (ainsi des banquises, qui voient leurs volumes et surfaces diminuer selon les uns, augmenter selon les autres ; les courbes d'évolution des températures tronquées quand elles ne sont pas falsifiées ; la fin du monde prévue sous les glaces ou sous le soleil ; etc.).
Le meilleur parti à prendre, à mon sens, c'est alors de considérer ce bombardement d'informations (orientées ou difficilement vérifiables) comme un simple bruit, et de ne s'attacher qu'à un sujet de réflexion accessible à tout individu doté d'un certain sens des réalités : le discours et les actes d'un pouvoir qui, par essence, ne nous veut pas de bien et qui le prouve à chaque minute. Au reste, l'incohérence des prétendus diagnostics et plus encore des prétendus remèdes dit assez les luttes de pouvoirs entre tous ces (autocensuré) qui veulent simplement faire triompher leurs lubies et leurs folies, à leur bénéfice et à notre détriment.
Je sais, c'est simpliste. ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

Sven > Je ne conteste pas les répercutions de l'activité humaine, mais je constate que ce sont en très grandes partie les effets de la surpopulation, un sujet tabou, chacun préférant culpabiliser toujours les mêmes (même s'ils ne sont pas totalement innocent : la surconsommation n'est pas sans effets).

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

@Blumroch

Le problème est l'utilisation des problèmes écologiques réels pour pressurer, mettre au pas et faire disparaître certaines populations.
On lit tout et son contraire car les journalopes sont incompétents et formatés.
Prenons le cas des incendies au Brésil de l'été dernier. Les superficies brûlées sont plus faibles que lors des sécheresses exceptionnelles de 1997, 2005 et 2010 et supérieures à celles de la sécheresse de 2015.
Le Galou peut montrer, à raison, que Le Monde a coupé la série temporelle de superficie touchée par les incendies pour faire croire à ses lecteurs que tout est de la faute de Bolsonaro. Là où il n'a rien compris, c'est que la forêt brûlée en 1997 n'a pas repoussé et qu'au final les superficies de forêt détruites, auxquelles il faut ajouter celles dues à la déforestation humaine, doivent être ajoutées. Et que ce qui n'arrivait qu'une fois par siècle vient de se produire 5 ou 6 fois en 20-25 ans. Au final, en lisant Le Monde, on a une vision catastrophiste pour de mauvaises raisons et en écoutant TVL, on a l'impression qu'on nous ment et que la forêt amazonienne est en parfaite santé.
Les histoires d'extension de la banquise et de bilan des pôles sont plus compliquées. Tout dépend de la manière de les calculer. Ce serait un peu long de vous expliquer cela sur le blog.
Même les revues de vulgarisation scientifique sont d'un bien piètre niveau. J'ai un jour été interviewé par un journaliste de science et avenir. Il a été très déçu que je n'ai aucune prédiction à lui fournir. Il ne comprenait rien à mon propos et voulait juste un scoop catastrophiste; vous avez quantifié les répercussions de tel phénomène. Quand sera-t'-il dans 5 ou 10 ans? La fin du monde? Et je n'en savais rien. Au final, il a écrit ce qu'il a voulu et je ne sais même pas si cela a été publié. Bel exemple de déontologie!

@ Pharamond

Le grand tabou comme vous dites! L'Afrique était auto-suffisante alimentairement au moment de la décolonisation. Avec 5 à 10 fois plus de population, c'est impossible.

Écrit par : Sven | 01/02/2020

@Sven : Oser dire "Je ne sais pas", c'est une sagesse qui passe l'entendement du journalope moyen -- et celui de pas mal d'autres aussi. De pire, je ne vois que le conseil *négatif* à la Bartleby : "Ne changez rien, et voici pourquoi". L'immense Unabomber a noté que personne n'est reconnaissant à celui qui dissuade de suivre les moutons progressistes en marche (c'est terriblement vrai en informatique).

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

Sven > Les Africains sont très susceptibles quand on parle de démographie, ils pensent sans doute tout de suite à la suppression des bouches inutiles et curieusement à eux dans la foulée.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

Un peu de "jugeote" comme on disait dans l' temps ! s' il fallait être "expert" en tout pour se faire un avis ...

Écrit par : EQUALIZER | 02/02/2020

@ Dia

Merci de me rappeler que dans les marqueurs à débile, il y a RT et Sputnik. Super médias avec des infos que l'on trouve nulle part ailleurs comme la photo de la statue d'un guerrier sur la surface de mars. Au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu, ces chaînes sont financés par le Kremlin, par des crypto-communistes. Poupou est un ancien du KGB, qui a officié entre autres en RDA pour maintenir nos frères de l'est sous la domination rouge, fils et petit-fils de cocos. Un de ses grands-pères étaient cuisiniers de Lénine puis de Staline. Il persécute les natios comme Navalny, annexe des parties d'anciens soviétiques comme l'Ukraine, ... Il ne vous est jamais venu à l'idée que s'il avait pu prendre le pouvoir c'est qu'il avait été soutenu par l'ex KGB devenu FSB. Vous en avez de belles références!
Pour revenir aux histoires d'ours blancs, où voulez-vous en venir avec votre vidéo. Les scientifiques du domaine font le constat inverse:
https://www.researchgate.net/profile/Ian_Stirling/publication/274314469_Polar_bear_population_dynamics_in_the_southern_Beaufort_Sea_during_a_period_of_sea_ice_decline/links/5a5288d4a6fdcc7690026ca9/Polar-bear-population-dynamics-in-the-southern-Beaufort-Sea-during-a-period-of-sea-ice-decline.pdf

Ce n'est pas parce que le système exploite les problèmes écologiques contre nos intérêts que ces problèmes n'existent pas. Nous sommes trop souvent dans la réaction, à défendre des positions intenables par opposition au système, à crier vive Trump, Poutine, Bolsonaro ou MLP car les journalistes ne les aiment pas et prêts à passer pour des débiles en affirmant les pires stupidités pour emmerder le système. Qu'on passe pour des débiles convient très bien au système.

Écrit par : Sven | 02/02/2020

EQUALIZER > Oui, difficile d'être expert en tout. Et puis être expert cela commence à partir de combien d'années d'étude ?

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@Pharamond : L'expertise ne se mesure pas en années d'études. J'ai croisé quelques grands bons gauchistes qui n'avaient fait que repasser leur première année pendant des années[1] et qui osaient, sans honte, prétendre au niveau bac+N.
L'expertise ne se mesure même plus aux parchemins, surtout aujourd'hui, qui ne sélectionnent pas nécessairement sur les facultés de raisonnement et le sens des réalités. Suffit de voir nos zintellectuels.

[1] Pour profiter de divers droits scandaleusement accordés aux zétudiants.

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

@Pharamond : ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

En France on cumule KGB et LGBT ... d' où notre KGBT (voir le dernier Réfléchir&Agir)

Parlons "climat" ... oui il change ce n' est pas nouveau , des millénaires de changement . Et même quatre fois par an , on appelle ça des saisons . La cause du "réchauffement" ? possiblement d' origine "humaine" (?) où naturelle ? quelle part de l' un ou de l' autre ? pourquoi mettre le CO2 comme "polluant" évidement taxable ! puisque tout se résout par des taxes .. même la pollution bien réelle !

En ex Union soviétique le camarade du Parti vient faire une conférence sur l' agriculture devant une assemblée de paysans du kolkhoze local , et pose une question :
- Qui peut me dire quelles sont les quatre fléaux de l' agriculture soviétique ?
... silence dans la salle . L' apparatchik s' impatiente :
-Alors personne ne répond ?
... silence .. quand un petit vieux se lève et dit :
-Moi je sais Camarade , les quatre fléaux c' est le printemps , l' été , l' automne et l' hiver .

Écrit par : EQUALIZER | 02/02/2020

EQUALIZER > Le problème avec la nature c'est qu’elle est naturelle.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@ Pharamond

Si tu as un problème de toiture, tu fais appel à un couvreur, pas à un électricien.

Écrit par : Sven | 02/02/2020

Écrire un commentaire