statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2020

Jurisprudence

Les États-Unis, champions du droit et de la démocratie depuis trois quarts de siècle, ont exécuté sur le sol d'un état souverain tiers le général d'un pays avec qui ils ne sont pas officiellement en guerre en représailles-prévention d'attaques contres leurs intérêts et s'en félicitent. On peut louer la fermeté d'une nation qui assument ses actes, mais aussi y voir la légitimation du terrorisme, car c'est bien de cela dont il s'agit, avec toutes ses conséquences potentielles. Il suffira désormais de se prévaloir d'un préjudice réel ou supposé passé ou à venir et de le relier aux futures cibles pour justifier un assassinat ou un attentat.

Commentaires

@Pharamond : On peut aussi réclamer une rente ou un tribut à vie, *ad libitum infinitumque*. D'ailleurs, à la place des ricains, je financerais un biologiste pour prétendre que les souffrances psychiques ou physiques, réelles ou imaginaires ou exagérées, s'intègrent au code génétique et se traduisent par une terrible prédisposition à la souffrance qui exige compensation dans les siècles des siècles. ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/01/2020

Cela n'a-t-il pas été fait ? Je dois faire erreur...

Écrit par : Pharamond | 06/01/2020

@Pharamond : Vous avez sans doute raison. Comme dans la mode, on croit inventer quand on ne fait que retrouver ce qui a été oublié. ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/01/2020

J'ai légalement raison, c'est encore mieux ;-)

Écrit par : Pharamond | 06/01/2020

oui bon... ceux qui – du côté iranien – ont cru bon de réveiller la traumatisme de l'attaque d'amabassade en pleine période électorale US et alors que des "attentats" antisémites un peu bidons contraignent les politiques US à confirmer leur soutien inconditionnel au peuple de lumière, , alors même aussi que les US semblaient décidés à se retirer du thèatre d'opération oriental et qu'il suffisait d'attendre pour rafler la mise... de tels cons peuvent s'estimer heureux de ne pas avoir été nucléarisés direct.
Du côté US croyez-moi, la destruction nucléaire de l'Iran passerait comme une lettre à la poste...

Je suis inquiet (pour eux) d'apprendre que quelques iraniens croient devoir jouer contre Trump ! Et puis quand même... attaquer une ambassade... hum... même si c'est le clan Clinton qui vous le demande... ça ne se fait pas !

Écrit par : Dia | 07/01/2020

Puisqu'on parle du jurisprudence...

Un avis d'avocat. Certes non spécialisé dans le DIH mais qui avec l'expérience doit être capable de rechercher quelques références de textes ou principes juridiques.

https://www.vududroit.com/2020/01/trump-et-liran-le-droit-international-cest-casse-pieds/

Écrit par : Popeye | 07/01/2020

Les USA , et l' entité sioniste , depuis leur création respective , n' ont JAMAIS respecté le droit international . J' ai dû manquer un épisode car en effet , je n' ai pas compris l' intérêt de s' en prendre à l' Ambassade des US .. ça ne pouvait pas rester sans suite . Cette affaire doit bien emmouscailler Poutine et Xi ...

Écrit par : EQUALIZER | 07/01/2020

Dia > Je ne cautionne aucunement la politique de l'Iran, mais quand on crée une situation chaotique il ne faut pas s'étonner d'y trouver le chaos. Ce qui m’inquiète est que le gendarme du monde se livre à un action terroriste en toute sérénité et que cet acte pourra dorénavant faire jurisprudence. Les USA devraient le savoir eux qui en usent abondamment dans leur droit.

Popeye > Merci, je vois que je ne suis pas le seul à penser ainsi.

Écrit par : Pharamond | 07/01/2020

EQUALIZER > Les dirigeants iraniens ont peut-être chercher à jouer les gros bras pour leur opinion publique, mais c'est un jeu dangereux.

Écrit par : Pharamond | 07/01/2020

Écrire un commentaire