statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2019

Interview

Il y a deux ans Anne Brassié (toujours aussi pénible) recevait Xavier Eman sur Radio Libertés pour la sortie de son livre Un fin du monde sans importance pour parler de culture et de la société en général.

rl.jpg

Commentaires

Je viens de m'infliger cet entretien :
https://www.youtube.com/watch?v=BeeDeOh9KIA
"Mékélékhone ! Mékélékhone !"[1] comme on disait en linéaire C face à l'océan de la sottise. Elle aurait mérité de finir avec ruggieri sur radio classique.

[1] Prononciation restituée.

Écrit par : Blumroch | 28/12/2019

de Jean Raspail .. "L'anneau du pêcheur" , sans doute son meilleur roman ..

Écrit par : EQUALIZER | 29/12/2019

@EQUALIZER : Choix très justifié, mais j'ai une préférence pour *Septentrion* -- sans doute parce que je n'ai pas la fibre théologique. ;-) Et en plus *du* roman hélas prophétique, les deux recueils de nouvelles : *Le tam-tam de Jonathan* et *Les hussards : histoires exemplaires*. Très jolies chroniques, aussi, rassemblées dans *Boulevard Raspail*.

Écrit par : Blumroch | 29/12/2019

Blumroch > C'est inhumain de faire interviewer un homme de 93 ans par une idiote pareille. Encore qu'il me semble qu'elle se contient un peu avec Raspail.

EQUALIZER > J'aime bien le peu cité "L'île bleue".

Écrit par : Pharamond | 29/12/2019

@Blumroch
Ah, Ruggieri sur Radio Classique : juste horripilant
Ils ont changé la grille en septembre, avant on avait Ruggieri à 17H puis Bellamy (Olivier) à 18H
Mais moi, je veux juste écouter de la musique, pas entendre des parlotes scrogneugneu !

@ EQUALIZER
Oui, il est excellent
J'aime beaucoup "Sire"

Écrit par : Philippe Dubois | 29/12/2019

@Pharamond : Ai eu le même sentiment. Hélas, même un peu moins pénible, elle reste *très* pénible.
@Philippe Dubois : C'est pourquoi je n'écoute plus *volontairement* la radio. ;-) Au reste, Durand et Ferry...

Écrit par : Blumroch | 29/12/2019

@Equalizer

J'ai un fable pour les royaumes de Borée à cause des forêts de la neige, des corps francs, ...


HS: Je me permets de partager ces très belles images de la Terre vue du ciel, relayées par un blog bien connu des lecteurs de GCYA:
http://polemiquepolitique.blogspot.com/2019/11/des-photos-etranges-de-nuages.html#comment-form

On voit de magnifiques illustrations de de la propagation d' ondes de gravité (https://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_de_gravit%C3%A9) dans l'atmosphère dites ondes de Rossby (https://fr.wikipedia.org/wiki/Onde_de_Rossby), du nom d'un météorologue suédois, et mêmes de belles figures d'interférence sur la première image. En espérant que certains prendront de bonnes résolutions pour la proche nouvelle année.

Écrit par : Sven | 30/12/2019

J'ai bien aimé l'Ile Bleue effectivement.

Et je crois bien que c'est grâce à Blumroch en ces mêmes lieux que j'ai emprunté "le tam tam de Jonathan" dans une des bibliothèques de la Ville de Paris.
Il avait pour cela fallu que je le fasse venir des réserves...mon côté politiquement hautement incorrect a du être confirmé à cette occasion!

Écrit par : Popeye | 30/12/2019

@Popeye : L'OEil de Sauron confirme :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/11/13/trauma-5998943.html
Sur l'urne funéraire placée dans mon drakkar miniature, je ferai graver cette inscription : "Il aura trop lu mais il aura aussi un peu fait lire". ;-)
Hem... vous n'étiez pas *déjà* fiché comme mauvais esprit ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 30/12/2019

@ Blumroch

J'écoute encore Radio Classique en voiture : il reste de bonnes émissions qui permettent de écouvrir de très belles interprétations ou des oeuvres excellentes, ou du moins très agréables à l'écoute, de compositeurs méconnus, voire inconnus (de moi, oeuf corse)

Effectivement Durand et Ferry, je m'en passe fort bien

Écrit par : Philippe Dubois | 30/12/2019

Hors sujet mais j' espère être gracié pour le Nouvel An ;-) une compile d' O.-N. et son célèbre Rat Noir (pas Rey Nouard!) et vu que j' en ai été (salut à Jack M.) du "Groupuscule des Dieux" et de la "waffen Assas" .. il me sera beaucoup pardonné ..

https://tempspresents.com/2010/02/06/nicolas-lebourg-odyssee-des-rats-noirs-voyage-au-coeur-du-g-u-d/

et comme le temps passe herr Brasillach !

http://forumsi.fr/2019/09/le-cinquantenaire-d-ordre-nouveau-une-reussite-totale.html

Au Tenancier ! à Tous ! à 2020 ! à vos santés ! au rythme des hauts tambours des Lansquenets ! :-D


https://www.youtube.com/watch?v=G9sVcRxopJU






Lansquenets ! ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 30/12/2019

@Philippe Dubois : Hasard de l'actualité oblige, Ferrydicule est l'objet des attentions de Pierre Cassen :
https://www.youtube.com/watch?v=ZuSfzxZ0xZo
Les commentaires prouvent qu'en majorité, les gens sont méchants, qui ne méritent pas de tels zintellectuels.

Écrit par : Blumroch | 30/12/2019

@ Blumroch
Si fait. Mais avec cette demande je suis sorti de l'ambiguïté dont on aurait pu me créditer. Et je crois bien que c'est cette crapule de moeurs florentines qu'était Mitterrand qui disait qu'on ne sort jamais de l'ambiguïté qu'à son détriment.
Enfin, on ne se refait pas. Je ne suis pas d'un tempérament dissimulateur. Je suis mal barré dans notre monde contemporain.
Tiens je viens de lire la biographie rectificative des hagiographies habituelles que la bien-pensance tolérante et libre-penseuse consacre à Voltaire sous la plume de Marion Sigaut.
Le drôle n'en sort pas grandi. Instinctivement, je me méfiais de "l'écraseur d'infâme"
Maintenant je sais pourquoi mon instinct ne se trompait pas (et était loin de la réalité)
Humainement, le littérateur des Lumières encensé par toute la classe jacassante n'était qu'un crevure couille-mollesque.
Il eût fallu au cours des bastonnades bien méritées qui ont émaillé sa jeunesse qu'on lui brisât les deux poignets pour lui interdire à tout jamais l'écriture.

Écrit par : Popeye | 31/12/2019

@Popeye : Avec plus de vraisemblance (je n'ai pas dit : d'exactitude), la formule est généralement attribuée à Jean-François Paul de Gondi, mais sans la moindre source précise, pas même un contexte quelconque. Etant raisonnablement certain de ne l'avoir pas repérée quand j'avais lu les *Mémoires* et *La conjuration du comte de Fiesque*, voici quelques décennies, je viens de la chercher avec un grep lancé dans les fichiers de l'édition Wikisource, en vain. On ne peut se fier à personne. ;-)
Voltaire était méprisable malgré son honnête talent de plume : incapable d'allumer un feu éclairant, il se bornait à lancer des étincelles. Faux savant, faux philosophe, vrai courtisan, vraie crapule. Le plus amusant, c'est que c'est évident même dans les éditions caviardées par Pomeau et quelques autres (G.-F.), à condition de savoir lire. En sixième, grand souvenir du premier cours de français donné par Madame N. qui avait exposé, dans sa présentation de l'auteur, toute la répugnante hypocrisie du personnage. Elle était une normalienne à l'ancienne.
Et avec ça, je ne sais même pas si vous avez apprécié la découverte de ce Raspail ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 31/12/2019

Blumroch > Notre camp n'a peut-être pas beaucoup de choix parmi les "journalistes culturels" qui acceptent de travailler avec lui.

Popeye > Je trouve "L'île bleue" plus léger - dans le bon sens - que la plupart de ses autres écrits.

C'est encore bien que Raspail soit en réserve, le pilon guette les livres mal-pensants.
Au sujet du politiquement incorrect j'ai demandé un jour naïvement du guillaume Faye à la Librairie Mollat, je ne vous raconte pas le regard de l'employée quand elle m'a répondu qu'"ils ne vendaient pas ce genre de livres" ;-)

EQUALIZER > Je vous sens un peu nostalgique tout à coup. L'année finissante peut-être, une de plus ;-)
Peu importe : merci pour les vidéos et à votre santé à vous aussi !

Écrit par : Pharamond | 31/12/2019

@Pharamond : Pas faux. Voilà pourquoi AdB n'est pas muet. ;-)

Dans une librairie "catholique", mon épouse demande un livre publié chez Via Romana (le *Pourquoi je suis catholique* de Chesterton). Tête et réponse de la vendeuse, outrée : "Nous ne travaillons pas avec ces gens-là."

Écrit par : Blumroch | 31/12/2019

Et la haine est de notre côté parrait-il...

Écrit par : Pharamond | 31/12/2019

@ Blumroch, mais j'ai bien apprécié ce Raspail là! Je dois avouer que mon préféré reste "Sire" (peut-être mon côté boy-scout attardé, à moins que ce ne soit parce que ce roman est l'un des rares à se terminer sur une merveilleuse potentialité : le retour du Roy qui boute les Anglois de notre temps hors de France)
Un peu dans la même veine il y a l'uchronie "Alexandra" de Volkoff.
Votre professeur Madame N. mérite de voir sa mémoire honorée. Elle ne devait pas avoir que des amis dans la salle des profs...
Comme le dit notre taulier : la HHHâââine est de notre côté, c'est évident.

Écrit par : Popeye | 01/01/2020

@Popeye : Le caractère "boy-scout", c'était aussi ce que la rédaction de *Réaction* reprochait un peu à *Sire*, que j'aime beaucoup aussi malgré deux ou trois invraisemblances poétiques.
Apparemment, Madame N. ne s'entendait qu'avec Madame M., autre normalienne plus jeune, championne de tir sportif, qui enseignait la philo et qui nous avait déclaré qu'à y bien regarder, tout ce qu'on pouvait reprocher à Dolfie, c'était d'avoir échoué. Etrangement, l'indignation n'avait pas été générale, qui n'avait agité que deux élèves aux patronymes dans le genre Blumroch. ;-) Aujourd'hui, tout se passerait autrement. Encore que, en invoquant l'exception suédoise... ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/01/2020

@ Blumroch et Pharamond

Quelle coïncidence, j'ai eu une réponse similaire à la librairie proche de chez moi. J'ai demandé s'il pouvait commander, CasaPound, tout se réapproprier d'Adriano Scianca et les poêmes de Fresne du beauf de Bardèche comme dit Blumroch. Le vendeur, plus diplomate que ceux qui vous ont répondu, m'a dit qu'il allait essayer mais que ces livres provenant de maisons d'éditions assez spéciales, il n'était pas sûr de réussir à les obtenir.

Écrit par : Sven | 01/01/2020

Sven > En effet votre vendeur a pris des gants qui faisaient défaut au nôtres. A-t-il réussi à les obtenir ?

Écrit par : Pharamond | 02/01/2020

@Pharamond

J'ai posé la question une fois, à lui ou à l'un de ses collègues. Ils m'avaient oublié car ils préparaient la rentrée scolaire de septembre. Je lui ai redemandé les poèmes de Fresnes. Cette fois-ci l'excuse sera qu'ils ont été débordés par les fêtes.
Je me suis procuré CasaPound, tout se ré-approprier autrement. Je suis en train de le lire. Un livre très intéressant qui m'a fait découvrir des aspects du fascisme que je ne connaissais pas. En particulier dans les domaines culturels, du droit des femmes et du respect des autres cultures. Dommage que la traduction laisse un peu à désirer.

Écrit par : Sven | 02/01/2020

Les vendeurs de votre librairie sont des modèle de diplomatie.

Les traductions chez les éditeurs non-conformes sont souvent approximatives, je l'ai constaté à plusieurs reprises. Etant donné que nous n'avons guère le choix et que sans elles on ne pourrait pas lire ces livres en langue étrangère il faut faire avec. Le manque de moyens de notre camp se ressent à tous les niveaux.

Écrit par : Pharamond | 02/01/2020

@Pharamond : Les compétences pour traduire correctement ne sont pourtant pas *si* extraordinaires ni *si* rares. Quand on est dans notre camp, on devrait aimer la belle ouvrage et ne pas confier de travail à des incapables ou à des désinvoltes.
Avec la, hem, "traduction" des *Carnets de Turner*, on aurait de quoi faire une carte blanche. ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/01/2020

@Pharamond

Ils ont ouvert il y a peu :-)

J'avais hésité à acheter ce livre en italien. Pensant faire une bonne action pour un jeune éditeur de la mouvance (support your local fascist), j'ai opté pour la version française. Dommage que quelques coquilles traînent. et que le style soit parfois un peu lourd.


@Blumroch

Je suis de votre avis. C'est d'autant plus dommage :
i) que c'est une traduction de l'italien, pas de l'allemand, du russe ou du japonais,
ii) qu'Adinolfi, qui parle couramment signe la préface et Sébastien de Boëldieu, militant français de Casapound, a écrit une post-face
iii) que les notes de bas de page sont assez bien faites et fournissent des infos utiles lorsqu'on n'est pas spécialiste de l'histoire politique de l'Italie,
iv) que le livre est de belle facture: belle couverture, papier de qualité et cahier photos.

Écrit par : Sven | 02/01/2020

Sven > J'ai déjà vu cela avec des ouvrages traduits par des éditeurs de notre camp ; on a un beau livre, il semble que l'éditeur a voulu bien faire et paradoxalement on a l'impression d'un certain bâclage. Un ouvrage doit être lu et relu pour en corriger toutes les erreurs.

Écrit par : Pharamond | 02/01/2020

Écrire un commentaire