statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2019

La Prévention spécialisée

Comme son nom l’indique Gironde mag est le magazine du département de la Gironde. Si on y trouve quelques articles intéressants sur le patrimoine et informations utiles sur la vie courante la grande majorité du contenu reste dédiée à la propagande du Système et à ses merveilleuse réalisations. Dans le numéro 128, par exemple, nous allons à la découverte de la Prévention spécialisée qui lutte contre l'exclusion des jeunes dans le secteur du Libournais grâce à une bande-dessinée.

Commentaires

Qu'en termes bien choisis ces choses-là sont elles dites ! :D

Je n'ose imaginer les contorsions intello-sémantico-graphiques pour décrire ce que ces travailleurs sociaux voient et vivent sans décrire ce qu'ils voient et vivent...

En feuilletant ce genre de publicités (financées par le Département), on ne peut que se convaincre qu'il existe des postes publics spécialisés dans l'a-description de la réalité.
On est très près des propaganda-staffeln...

Un reproche : il manque encore l'eco-conscientisation et des bases de gender-study pour que "l'insertion" de ces "jeunes" soit réussie !

Quand je pense que j'ai rendez-vous le 31 avec le patron du S.D.I. (Service Départemental d'Insertion) pour défendre mon dossier....J'ai des fourmis dans les phalanges....

Écrit par : Arthourr | 25/10/2019

Damn, ces (censuré) m'ont obligé à activer Javascript[0] pour afficher ces deux planches *édifiantes*.
Jolie formule arthourrienne que "l'a-description de la réalité". Quoi de plus normal, d'ailleurs, dans l'A-france ?
Pharamond, nous savons vos talents de graphiste adepte du détournement réaco-situationniste : l'avant-dernière image|1] se prête à de nombreuses facéties ! J'en vois au moins une qui pourra servir en 2022 : "Voter pour Foutriquet 2.0[2], c'est voter contre l{e F.|a }N. mais c'est *aussi* voter pour Méchancon[3], alors votez Foutriquet 2.0 !".

[0] Avec un message comminatoire en engliche, alors que c'est un site gouvernemental, donc un site de Bruxelles. Ah, *hic iacet lepus*...
[1] Les deux collabos en "plan poitrine" ou en "plan taille", selon qu'on prend en compte ou non le phylactère :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_am%C3%A9ricain#/media/Fichier:Cadre_plan.png
[2] La rime est plus riche avec son vrai nom, mais je préfère son sobriquet de V. G. "d'E" bis, trop rarement utilisé. ;-)
[3] Le nom a été modifié pour rendre hommage au *Canard Enchaîné* dont un rédacteur avait trouvé ce substitut *descriptif*.

Écrit par : Blumroch | 25/10/2019

Arthourr > En deux pages difficile de mettre tout ce qu'il faudrait mettre même pour des scénaristes serviles... pardon, doués.
Bon courage pour votre rendez-vous ;-)

Blumroch > Désolé pour Javascript, mais reconnaissez que cela valait le coup. A quand le téléfilm ou la série télévisée ? Peut-être faudrait-il transposer l'action dans une zone moins paisible que les coteaux du Libournais à moins que le côté rural soit vendeur ces temps-ci avec le retour à la nature et tout ce qui va avec.
"VGE bis" je ne connaissais pas. Pourquoi un tel sobriquet ?

Écrit par : Pharamond | 25/10/2019

Eddy Fiente nouveau rappeur ???

Écrit par : EQUALIZER | 25/10/2019

@Pharamond : Boutang avait écrit un joli pamphlet intitulé *Précis de Foutriquet* consacré à ce V. G. "d'E" (la particule, bien que "légale", est d'emprunt, évidemment, et indexée sur l'or sans doute) dont le minuscule m., arrogant eurokollabo inculte et crétin comme son modèle, est le clone : d'où bis et 2.0. ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/10/2019

EQUALIZER > Le rap c'est trop culturel pour moi.

Blumroch > Tout devient plus clair. J'avais cru jusqu'ici que votre Foutriquet 2.0 pour Emmanuel Macron était dû à ce qu'Adolphe Thiers avait été surnommé Foutriquet avant lui.

Écrit par : Pharamond | 25/10/2019

@Pharamond : Esotérique j'étais. Voilà pourquoi je n'ai pas été suivi -- comme pour "Winter is En Marche". Je ne serai jamais un influenceur, où que ce soit. C'est à peine si j'arrive, difficilement, à faire lire Papini aux amis, alors... :-(

Louis-Philippe se plaignait du petit bonhomme méprisable en ces termes : "Quand je voyage avec M. Thiers, nous couchons dans la même chambre ; je lui donne le choix entre les deux lits et je le trouve toujours dans le mien."
Le pire, c'est que l'ignoble répression des peuples, avec cette crapule et Galliffet, aurait quand même eu une autre allure qu'avec Foutriquet 2.0 et sa milice.

Écrit par : Blumroch | 25/10/2019

Pour "Winter is En Marche", j'avais compris ;-)
"Difficilement" ? vous êtes sévère, je l'ai entamé tout de suite après que le livre de Pauwels me soit tombé des mains. Les digressions sur l'âme m'ont découragé. Je réessaierai plus tard.

Amusante boutade de Louis-Philippe.
Pour la répression les temps ont changés, mais les intentions des fusilleurs sont les mêmes ; il manque juste l'occasion.

Écrit par : Pharamond | 25/10/2019

@Blum
Pour influencer, il faut se mettre à la portée de l'influençable, ce qui n'est -du coup- pas à la portée de tout le monde.

Écrit par : Arthourr | 25/10/2019

@Pharamond : Pour Papini (et pour quelques autres), vous n'étiez pas le *seul* visé ! ;-)

Les fusilleurs d'antan étaient meilleurs, de n'être pas des crapules *minuscules*. La tyrannie, déjà insupportable, l'est plus encore plus quand le tyran est un crétin à faible Q.I., sans esprit ni culture, incapable d'énoncer une phrase en français correct.

@Arthourr : Ma marchandise devrait pourtant se vendre d'elle-même. Je peux me consoler de n'être pas bon vendeur, pas de n'être pas bon rhéteur, et persuasif. ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/10/2019

Blumroch > Oups ! me voilà devenu égocentrique et de croire toute remarque adressée à ma personne, il faut que je me surveille ;-)

Écrit par : Pharamond | 27/10/2019

@Pharamond : Ma paranoïa est contagieuse. Mon égocentrisme aussi ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/10/2019

:-D

Écrit par : Pharamond | 28/10/2019

c'est beau ! c'est kiki paie ?

Écrit par : Paul.Emic | 29/10/2019

Ce n'est pas nous c'est la collectivité comme disent les gauchistes ;-)

Écrit par : Pharamond | 29/10/2019

"Les affaires, c'est bien simple, c'est l'argent des autres." (Dumas fils, *La question d'argent*[0])
"They[1]’ve got the usual Socialist disease -- they’ve run out of other people's money." (formule de Margaret Thatcher dans un vieux discours, formule généralement améliorée ainsi : "The problem with socialism is that eventually you run out of other people's money.")
D'où il appert que l'affairisme et le collectivisme, c'est la même chose : un vol "légal"... appuyé par une milice pour plus de sûreté.

[0] Pas lu. Je cite de seconde, voire de troisième main ici.
[1] Le gouvernement des parasites se faisant appeler, ironiquement, "travaillistes".

Écrit par : Blumroch | 29/10/2019

Le progressisme actuel a réussi à fusionner les deux rapacités pour notre plus grand malheur.

Écrit par : Pharamond | 30/10/2019

Écrire un commentaire