statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2019

Samedi 13 juillet

Acte XXXV pour les Gilets jaunes et pas de manifestation pour moi.

Comme la semaine dernière les autorités ont dénombré une centaine de manifestants...

Commentaires

Un commentaire de "Je plussoie" m'a rappelé un billet de Frédéric (?) Becquérieux[1], un billet qui pourrait aussi bien être à sa place ici, tant les Gilets jaunes ont eu tort, ce me semble, de ne pas mentionner *immédiatement*, chiffres à l'appui, l'effroyable et inédit projet de nos chers maîtres : nous racketter par tous les moyens, sous tous les prétextes, pour financer l'entretien de leurs "importations" avant de nous exterminer plus ou moins franchement.

"C'est donc au nom de "l'Etat de droit" que nos gouvernants, que je propose de renommer plus simplement nos gêoliers, installent un peu partout dans la campagne française des gens qui sont entrés illégalement sur notre territoire et n'ont, de par la loi, aucun titre à y rester.
L'Etat applique donc les dernières forces qui lui restent à bafouer la loi et à offenser les citoyens. Les préfets, pour l'occasion, mettent leurs gants blancs. Le spectacle d'un tel avilissement, d'une telle auto-destruction nationale, est à mon sens unique dans toute l'histoire. Il n'est pas exagéré de dire que l'Etat est désormais, de manière ouverte, officielle, en uniforme, l'ennemi du peuple français. Il s'agit d'un phénomène proprement inimaginable. Quand les Allemands ont envahi la France, il s'est trouvé des collaborateurs. Mais personne, tout de même, n'avait pris les devants et organisé leur venue. Nous avons affaire à une collaboration "au carré". Comme l'a dit le Premier Ministre : "Ceux qui s'opposeront à l'arrivée des migrants dans leur village trouveront l'Etat en face d'eux." Cela a le mérite d'être clair : c'est le langage qu'on utilisait autrefois contre les criminels intérieurs et les armées ennemies. Tout redevient cohérent si l'on se met une bonne fois pour toutes dans la tête que nous sommes, nous autres Français, les ennemis de nos chefs. Il faudra ensuite en tirer les conséquences. Ou pas."

La consultation du site fdesouche donne d'ailleurs de plus en plus l'idée d'un pays^H^H^H^Hterritoire en guerre, livré aux grandes compagnies venues de partout. Comme l'écrivait ailleurs Becquérieux : "La France, ce sera l’Afrique du Sud dans les villes, l'hypocrisie en plus. Et pour le reste : le Kosovo et la Serbie, *en grand*." Perspective qui n'est pas réjouissante pour les ceusses condamnés à rester ici.

[1] site "Mauvaises pensées", billet du 25 octobre 2016 retrouvé grâce au très imparfait et très limité site "wayback machine" dont le seul mérite est de nous faire regretter ce que nous avons perdu.

Écrit par : Blumroch | 16/07/2019

Bon texte, mais pour comprendre la situation il faut se dire que nous, notre camp et le quidam, pensons encore en terme de nation, civilisation, race alors que nos maîtres pensent "humanité" c'est à dire un monde sans frontières peuplé de nomades dirigés par une élite cooptée, la démocratie sera conservée et sacralisée mais effective de fait qu'à niveau local. Nos dirigeants ne sont pas traitres ils servent juste leurs vrais maîtres, le pays n'étant qu'une notion à géométrie variable chargée de préserver la paix sociale en attendant l'accomplissement du Grand mélange. Les partisans d'une identité (européenne, occidentale, blanche... appelons-la comme nous voudrons) ne sont que des gêneurs à éradiquer.

Écrit par : Pharamond | 16/07/2019

@Pharamond : Aucune de ces crapules ne se fait élire en prétendant servir l'{h|H}umanité, d'où la *traîtrise* par nature. ;-)
Je tiens que les gens qui veulent ma peau sont des *ennemis*, et pour beaucoup, en plus, des traîtres à la Civilisation qu'ils entendent détruire parce qu'ils en sont indignes (suffit de voir les capacités morales et intellectuelles *démontrées* des maîtres, tous au niveau de sainte Greta).
Le discours sur Gaia ne saurait faire oublier que la situation est simple : des parasites qui veulent exercer le pouvoir.
Quant à l'universalisme grotesque prisé par les loges et autres amis du Lointain... En d'autres temps, on apprenait qu'un concept perdait en compréhension ce qu'il gagnait en extension.

Écrit par : Blumroch | 16/07/2019

Et bien voilà !
Je constate que Blumroch et moi pouvons être d'accord, dès que le sujet est la situation de la France et par conséquent, la nôtre.
Mais cela a si peu d'importance...

Écrit par : Carine | 16/07/2019

Tout se passe comme si les français étaient le seul peuple à avoir en permanence son gouvernement contre lui ... écrivait Abel Bonnard (je cite de mémoire , c' est dans "Les Modérés") quand on a compris ça de longue date , plus rien ne saurait étonner !

Écrit par : EQUALIZER | 16/07/2019

Blumroch > Je les tiens moi aussi pour des traitres et des ennemis, et conséquemment ne leur souhaite pas vraiment de bonnes choses, mais ce que je voulais dire c'est que nos dirigeants ne se considèrent pas comme des traitres puisqu'ils ont fait allégeances à d'autres "maîtres" que leur peuple et son salut, notions dépassées. Ils sont passés à un autre projet qu'ils doivent bien sûr cacher car le peuple n'est pas assez "subtil et intelligent" pour paraphraser Le Gendre pour comprendre ce qui est censé être l'avenir de l'Homme. On le distille quotidiennement grâce au cinéma, aux livres, aux médias, à l’Éducation national, etc. mais ceci allant contre la nature humaine qui est un animal qui tend naturellement à vivre en groupe homogène sur un territoire cela a du mal à prendre hors les bobos qui se prennent pour l'élite intellectuelle. Mais l'invasion et la répression viennent suppléer à ce manque d'adhésion. Ce qui échappe à nos adversaires c'est que tout cette échafaudage ne tient que grâce à l'individualisme lié à l'argent qui permet de s'affranchir des solidarités locales ; avec une carte bancaire on est partout chez soi. La croissance s'arrêterait-elle que les atavismes "réactionnaires" reviendraient au galop.

EQUALIZER > Les Suédois, les Néerlandais, les Danois, les Allemands pour ne citer qu'eux sont au moins aussi avancés dans l'autodestruction que nous.

Écrit par : Pharamond | 17/07/2019

Ce pourrait être un musicalmar, mais l'anecdote qui suit m'a fait penser, je ne sais trop pourquoi, aux premiers Gilets jaunes. C'est encore une variation sur la parabole, géniale, du bon chasseur et du mauvais chasseur.
On a donc le *bon* nationalisme -- leur vrai pays gagne un match de fouteballe, ils manifestent leur liesse de manière assez peu conventionnelle pour nos latitudes et habitudes, et c'est *très* bien... sauf quand de très *méchants* policiers armés de LBD meurtrissent apparemment mais certainement par inadvertance, l'oeil d'un gentil algérofootballistus[1] -- et le *méchant* nationalisme en jaune qui, brandissant des drapeaux français en France, mérite d'être éborgné et estropié par les *mêmes* policiers alors considérés comme *bons*.

"Bon... le mauvais policier, y voit un [bip], y tire au LBD40. Le bon policier, bon... y voit un Gilet jaune, y tire au LBD40 mais c’est un bon policier."
Qui dira que l'art de régner sur les moutons n'exige pas une incroyable *subtilité* ?

[1] Via fdesouche :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/lyon-un-homme-perd-un-oeil-en-marge-des-celebrations-de-la-victoire-de-l-algerie-a-la-can-21-07-2019-8120871.php
L'algérofootballistus étant évidemment au fouteballe ce que la fashionista est à la mode[2].

[2] Sans aucun rapport, mais le mot "mode" m'a rappelé cette jolie réflexion dont j'ai oublié l'auteur : "La mode est faite pour les femmes sans goût, comme l'étiquette est faite pour les femmes sans classe".

Écrit par : Blumroch | 21/07/2019

Blumroch > Ce monde vire à l'asile d'aliénés... sans traitement en perspective.

Écrit par : Pharamond | 21/07/2019

@Blumroch

Ils vont être bien embêtés avec la convergence des luttes. J'ai entendu ce week end sur Europé1 (je n'étais pas chez moi) que des GJ blessés lors des manifs avaient manifesté avec la soeur d'Adama Traoré (la seule de la fratrie à ne pas avoir été en taule - à vérifier) contre les violences policières:Un d'entre eux a déclaré: j'ai perdu une main mais c'est moins grave que de perdre la vie comme Adama ou Zyed et Bounia

Écrit par : Sven | 21/07/2019

@Pharamond;@Sven : Monde de fous, monde de Q.I. à deux chiffres. :-(

Écrit par : Blumroch | 21/07/2019

Écrire un commentaire