statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2019

Cosmo

Samedi dernier, à l'entrée d'un supermarché il y a avait un chevalet porte-affiche publicitaire où l'on pouvait lire en grand : « Henry, un robot sexuel masculin pour vos nuits d'amour - COSMOPOLITAN » Je m'interroge : s'agit-il d'une provocation stupide ou bien les annonceurs espèrent-ils réellement augmenter leur vente avec ce genre de titre ?

L'article si ça intéresse quelqu'un, bien qu'il soit curieusement daté du mois de février, est ici.

Commentaires

Bofff... si on rapproche ça des tags sur le cabinet d'un médecin lyonnais anti-PMA : "ni ceci... ni cela... ni papa... ni mari !", il y a une certaine logique à saluer.
Ce qui pourrait être plus contestable, c'est que Henry soit blanc et que ses services ne s'adressent qu'aux femmes; un vrai et double problème de discrimination...

Écrit par : bedeau | 12/06/2019

Et pourtant si vous jetez un œil à l’article en lien vous constaterez que c'est le cas ; il reste toujours un petit fond réac chez le journaleux qui ne fait d'effort.

Écrit par : Pharamond | 12/06/2019

me pire c'est qu'on y va tout droit

Écrit par : Paul.Emic | 12/06/2019

Dans le Grand n'importe quoi désintégrateur ? On y est déjà.

Écrit par : Pharamond | 13/06/2019

Écrire un commentaire