statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2019

UE

Je voulais faire un billet avec les deux vidéos de Tatiana Ventôse sur le fonctionnement de la machine bruxelloise, mais Paul-Emic l'a déjà fait, aussi je me contenterai de relayer paresseusement avec le commentaire de Lior CHAMLA en correctif à la deuxième.

tv.JPG

 

Commentaires

J'avais vu les vidéos de l'insignifiante "Ventôse" en vitesse 1,33x un peu avant que le camarade Paul-Emic ne les mentionne, mais je n'avais pas vu l'utilité de les signaler. On les pourrait résumer en cinq minutes. Une seule remarque : quand le robot de la sous-sous-commission qui l'a invitée ose prétendre que la concurrence a fait baisser le prix de l'énergie, elle pourrait lui montrer *immédiatement* un graphique des *vrais* tarifs et filmer sa réaction face à la *réalité*. Evidemment, elle n'en fait rien. Réflexe de journalope pour ne pas avoir à renoncer à la bonne bouffe gratuite de la soirée. Quant à son numéro grotesque sur le caractère sympathique de ces nuisibles... Quant à la noble mission de service public et décapant qui devrait, dans son esprit, inciter les pigeons à la payer pour de tels "documents"...
Seul point vraiment instructif : le discours flou, vague et imprécis de ces imbéciles qui se la jouent pourtant experts en juridisme pointilleux. Avec leurs yeux qui pétillent de sottise, c'est presque amusant.
Et dire que nos vies sont contrôlées par de tels abrutis. Etre gouverné, c'est déjà dégradant ; être gouverné par *ça*, c'est... insupportable.

Écrit par : Blumroch | 04/06/2019

P.S. : Parmi les judicieux commentaires laissés chez Paul-Emic, aucun ne salue le grotesque "Prenez soin de vous !" qui met un terme, dans la seconde vidéo, au pathétique numéro final fort bien décrit par un certain Danny : "les pleurnicheries de la Ventôse deviennent franchement insupportables tant elles sonnent faux. Pôvre biquette !".
Aussi mauvaise actrice que Foutriquet 2.0 : tous deux *surjouent*.

Écrit par : Blumroch | 04/06/2019

@Blumroch : "Etre gouverné, c'est déjà dégradant ; être gouverné par *ça*, c'est... insupportable." : tout à fait d'accord, d'autant que nous savons par qui ces p*tes sont elles-même gouvernées ;o)
Quant à la "Tatiana", j'ose à peine imaginer pour qui elle 'veaute' ;o)

Écrit par : téléphobe | 05/06/2019

Blumroch > Tatiana Ventôse a ses limites, elle est une ancienne gauchiste et ça l'influence encore, mais ne soyons pas trop difficiles elle fait un bon travail de déconstruction et a eu le courage de prendre des distances avec ses anciens amis.

Ce que je retiens de la vidéo c'est le visage rayonnant de tous ces crétins persuadés d'être l'avant-garde de l'armée du Bien alors qu'il ne sont que les laquais d'un Système délétère.

Écrit par : Pharamond | 05/06/2019

@téléphobe : Quel serait donc le point commun entre les organisateurs de "nuit debout" et ceux du "parti de gauche" ? (puisque la Tatiana a officié aux deux, apparemment). Peut-être celui qui, selon le méprisable Jean-François Kahn, aimait pratiquer le "troussage de domestique" ?
@Pharamond : Les élémentaires analyses de Tatiana "Ventôse" Jarzabek sont dignes d'une... youtubeuse très ordinaire, à la mesure de Marlène S. Elle ne devait pas être une marxienne d'élite, nourrie qu'elle a été de Coluche et des Guignols[1]. En tout cas, nul n'ira attribuer votre trop grande indulgence à son minois, fort quelconque, et même à la limite du déplaisant -- la "bankable" (elle-même *dixit*) Bastié, qui ne vaut pas beaucoup plus intellectuellement, est quand même moins pénible à voir comme à entendre. ;-)

[1] https://www.entreprendre.fr/tatiana-ventose-nous-souhaitons-construire-une-sorte-de-nouveau-contrat-social/

Écrit par : Blumroch | 05/06/2019

Blumroch > Effectivement, les rouquines à visage lunaire ne sont pas mon style, mais je la trouve "utile".

Écrit par : Pharamond | 05/06/2019

@Blumroch

Sans oublier qu'elle a été prof. C'est sûrement pour ça qu'elle continue à nous faire la leçons sur internet. Et son pseudo: ventôse, en référence au calendrier révolutionnaire.
Je sens une pointe de jalousie chez vous, cher Blumroch. Peut-être car elle vous a devancé dans l'exégèse des répliques de Steven Seagal :-)
Une rapide recherche internet m'apprend que c'est une star. Elle est "kifée" par le raptor dissident, Daniel Conversano, Jean Robin, Hassen Occident (militant nationaliste et transhumaniste français à moitié algérien. On en apprend tous les jours) et Dieudonné. S'ils se reproduisent, je veux pas adopter les petits.
Un peu fatigué au retour d'un déplacement pro, ce que je retiens de sa logorrhée, c'est qu'en voyant la verticalité, elle a voulu passer à l'horizontal et qu'elle attend le retour de bâton.

Écrit par : Sven | 05/06/2019

@Sven : Elle ne devait pas être un "professeur" bien brillant. "Je pense que l’espoir est permis pour peu qu’on veuille s’en donner les moyens et qu’on soit capable d’accepter que la politique n’est pas un phénomène figé, mais quelque chose de dynamique qui se construit ensemble, à la hauteur des enjeux et en phase avec le réel.", c'est beau comme du {sarkozy|jadot|bruno le rigolo|micron|...}, c'est beau comme un énoncé de xyloglossie forgé par Franck Lepage, gauchiste doté d'un cerveau, lui :
https://www.youtube.com/watch?v=LVqOC4fiHvk
https://www.youtube.com/watch?v=JjJ2tzh3r7w
(même exercice à partir de 06:27, avec un peu moins d'entrain -- la lassitude de l'âge, sans doute)
En tout cas, vous avez raison : j'envie, bien évidemment, la cervelle de la donzelle qui a su tirer le meilleur parti de Seagal dont j'aurais, plus platement, repris des propos de bon sens rappelant que la justice existe seulement dans *certains* films (ah, le "Do you know Miranda ?" d'Ivan Danko...) et que Foutriquet 2.0 (terme générique pour lui, ses complices et ses marionnettistes) ne sera *jamais* châtié : "One of the reasons why people - particularly young people - love action movies is because what they are really looking for is justice." et "I think people are frustrated in this society, where predators prey upon normal, law-abiding citizens, and you never see justice in the courtroom. In my films, the predators don't get away with it." (c'est dire si le cinéma est une *illusion* !)
"Appréciée par Conversano", ce n'est pas un slogan, c'est un avertissement et même une mise en garde !
La vie est courte, trop courte pour écouter l'agent infiltré Ventôse.

Écrit par : Blumroch | 05/06/2019

@Blumroch

Comme tout prof, elle ne doit pas délivrer un enseignement mais instiller les valeurs (actuelles - rien à voir avec l'hebdo de la droite du capital, mais les dites valeurs sont changeantes) de la république.
Si vous pouvez même citer du Seagal dans le texte, je ne sais plus que dire :-)
Excellente, votre remarque sur Conversano. "Elue intellectuelle de l'année" par Conversano, quel titre de gloire!

Écrit par : Sven | 06/06/2019

@Sven : Je tire ma science seagalienne d'Internet et de François Kahn. ;-) Le contenu de la variable "Seagull" que renvoyait la fonction "tchekhov()" dans un des mes programmes n'avait rien à voir avec l'acteur, mais avec l'ordre d'éteindre ou non le PC à la fin de l'exécution. ;-)

Simple adaptation d'une facétie à l'époque du "bug du Pentium", quand on disait qu'"Intel Inside", c'était moins une qualité qu'un "warning label".

Écrit par : Blumroch | 06/06/2019

Écrire un commentaire