Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/07/2018

Les bêtes (9)

Vous avez sûrement déjà vu cette vidéo de 30 millions d'amis et bien que je doute de l'utilité réelle de ce genre de création j'avais tout de même envie de la proposer ici...

…et plein de vilaines choses à ceux qui abandonnent (sans raisons valables) leurs animaux de compagnie.

Commentaires

Je suis pour cette solution radicale ... ;-)
https://edition-limitee.fr/images/2017/mars/debut/breum-extrait-bd-marsault.jpg

Écrit par : EQUALIZER | 02/07/2018

https://youtu.be/RkB6oILYTEU

Écrit par : UnOurs | 02/07/2018

Oui, porter un animal chez le vétérinaire pour son dernier voyage n'est pas une expérience très simple.

Écrit par : UnOurs | 02/07/2018

EQUALIZER > C'est sévère, mais avec les lâches qui maltraitent les animaux parce qu'il n'y a pas grand monde pour les défendre j'ai tendance à ne pas être très indulgent.

UnOurs > Les yeux des animaux parlent souvent mieux que tout le reste de leur corps.
Au sujet de porter un animal chez le vétérinaire pour ses derniers instants j'avais trouvé il y a quelques temps cette vidéo où l'on voit un ancien toxicomane ancien condamné à une peine de la prison pour trafic accompagner son chien pour son dernier voyage, " Last Minutes With ODEN".
https://www.youtube.com/watch?v=RZGqZUpvdaM

Écrit par : Pharamond | 02/07/2018

@EQUALIZER : Vous aviez déjà fait fort avec le Panzerlied interprété par un orchestre japonais. Là, vous vous surpassez et cette fois aussi, "you made my day". Merci ! Le caractère dissuasif de ce châtiment mérité serait exemplaire, s'il était appliqué (et pas seulement pour ce crime). ;-)

La vidéo "Last minutes with Oden" est trop mise en scène, trop "court métrage" manipulateur : j'ai peine à croire que l'animal (et c'est de l'humain que je parle) est vraiment sincère. Quelle idée de *filmer* de pareils moments !

Même ceux qui ne raffolent pas des chiens seront sans doute émus par ce joli film familial qu'est *Hatchi*, malgré la présence de Richard Gere. C'est évidemment manipulateur, mais bien fait.

Écrit par : Blumroch | 02/07/2018

P.S. : Un certain dégoût m'envahit après avoir vu quelques pages hagiographiques consacrées à cet Eliot Rausch dont la petite carrière a été lancée par "Last minutes with Oden". De fait, l'ex-pubard a bien fait ses classes en *storytelling* et ça se voit : premier hasard, un de ses amis veut tester une "caméra 7D" ; deuxième hasard, une heure après, il a l'idée de "rendre hommage à un ami" (le propriétaire du chien, et non le pauvre animal moribond). Et comme par hasard, il met opportunément le film sur Vimeo en tant que documentaire sans imaginer les conséquences. Ce type aurait probablement été capable, toujours pour tester une caméra, de saisir l'opportunité de filmer par hasard l'agonie d'Omayra Sanchez avant de mettre le film sur Internet sans évidemment songer un seul instant à l'*exploiter*.
Il devrait bosser pour le télévangéliste.

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

UnOurs > Enfant je dormais avec des chats dans le lit, ce n'était pas très hygiénique, mais j'ai survécu ;-)

Blumroch > Hatchi, malgré Gere et les effets mélodramatiques m'avait ému, c'est vrai.

Pour "Last minutes with Oden", je ne m'étais pas intéressé aux coulisses, j'avais juste lu quelque part que Jason Wood l'ex propriétaire d'Oden avait regretté avoir fait ce film.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

Moi qui voulais m'endurcir... Les chiens m'ont toujours rendu gaga-sentimental tout chose (la scène de Bessy dans "D'un château l'autre", genre...) Alors évidemment, peine capitale pour les minus habens qui les abandonnent - on ne discute même pas.

Écrit par : La Bleue | 03/07/2018

@La Bleue : Breummmm ! ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 03/07/2018

La Bleue > Vous endurcir en venant ici ?

J'ai honte, mais je n'ai toujours pas lu "D'un château l'autre"...

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

Non, m'endurcir en général (vachement original comme idée) : il faut avoir une sacré bonne dose de sang froid et la tête dure pour supporter ce qu'on appel encore le monde moderne. Et puis tout est si flasque en été, faut bien se maintenir ! essayer au moins.

Écrit par : La Bleue | 03/07/2018

Je trouve la saison froide plus élégante et je redoute toujours les étalages de viandes estivaux qui n'auraient jamais dû quitter la proximité de l'eau pour se répandre dans les rues, les centres commerciaux et les terrasses.

La vie nous endurcie quoi qu'on fasse, un dicton dit que "la vie nous brise ou nous bronze". Mais il est vrai qu'enfant très émotif j'ai essayé de "m'endurcir" moi-aussi avec plus ou moins de bonheur. Pour les animaux je n'ai jamais essayé et je ne veux pas essayer.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

@Pharamond : L'expression trouve son origine chez le camarade Chamfort, qui a *tout* dit :

"J’ai assisté hier à une conversation philosophique entre M. D… et M. L…, où un mot m’a frappé. M. D… disait : Peu de personnes et peu de choses m’intéressent, mais rien ne m’intéresse moins que moi. M. L… lui répondit : N’est-ce point par la même raison ; et l’un n’explique-t-il pas l’autre ? Cela est très-bien, ce que vous dites là, reprit froidement M. D…, mais je vous dis le fait : j’ai été amené là par degrés : en vivant et en voyant les hommes, il faut que le cœur se brise ou se bronze."

Eh eh, tout le monde n'a pas eu la chance de naître sec de coeur, comme Pierre-Antoine Cousteau et moi. ;-)
(Sauf pour les chats et quelques autres animaux, évidemment.)

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

Plein d'amour pour les animaux, y compris les arthropodes, qui ne regardent pas l'athée Lévy Sion ;o)

Écrit par : téléphobe | 03/07/2018

Blumroch > J'ignorais que c'était de Chamfort. Décidément ;-)

téléphobe > Hum, j'ai un peu de mal avec les arthropodes...

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

@Pharamond : Etes impardonnable. L'Oeil de Sauron a ses espions, qui savent ce livre dans votre bibliothèque ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

J'avoue mon crime. J'avais la citation en tête, mais plus son origine.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

Les ceusses qui aiment les ouah-ouah (fine allusion à une saynète de Frank Lepage) pourraient apprécier cette fantaisie :

https://fr.wikisource.org/wiki/Crainquebille,_Putois,_Riquet_et_plusieurs_autres_r%C3%A9cits_profitables/Pens%C3%A9es_de_Riquet

"Le monde est plein de choses hostiles et redoutables." : n'est-ce pas le résumé de l'époque ?

Pour les ceusses qui aiment les miaou, faut évidemment trouver toutes les nouvelles que Fritz Leiber a consacrées au chaton Gummitch.

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

"On n'a pas deux cœurs, un pour les animaux et un pour les humains. On a un cœur ou on n'en a pas."
Alphonse de Lamartine
Encore que la partie réservée aux humains s'atrophie avec l'âge chez moi.

Merci pour les liens.

Écrit par : Pharamond | 03/07/2018

P.S. : Via "Gummich Fritz Leiber", j'ai fini par trouver ces deux bijoux :

https://www.gutenberg.org/files/51493/51493-h/51493-h.htm

https://www.baen.com/Chapters/9781625791207/9781625791207___2.htm

(J'aurais bien appelé notre Maine Coon "Gummitch", mais son Q.I. n'était pas assez élevé -- son Q.M., en revanche...)

Écrit par : Blumroch | 03/07/2018

Au risque de paraître très cruche, j'avoue également avoir été ému par un film avec Jennifer Anniston (oui, ce n'est pas très glorieux), "Marley".

Écrit par : UnOurs | 03/07/2018

@Pharamond
"Encore que la partie réservée aux humains s'atrophie avec l'âge chez moi".

Ca doit être une épidémie, moi aussi.

@Blumroch

On a adopté un Maine Coon ou un chat des forêts norvégiennes, on ne sait pas trop, il y a peu.

Écrit par : Sven | 03/07/2018

@Sven : Maine Coon : museau carré, ; chat des forêts norvégiennes : museau plus fin dans le genre petit renard. Adorables peluches dans les deux cas. Même divinité tutélaire : Freyja. ;-)

Écrit par : Blumroch | 04/07/2018

" Pour les animaux je n'ai jamais essayé et je ne veux pas essayer. " Ah mais pareil pour moi. D'ailleurs la vidéo du billet m'a remplie de nostalgie enfantine, c'est dire...

Écrit par : La Bleue | 04/07/2018

@La Bleue

http://phillipvan.com/COME-WANDER-WITH-ME-1


PS: très content d'avoir retrouvé une version HD de ce merveilleux petit film, très belle musique également :-)

Écrit par : UnOurs | 04/07/2018

Blumroch > QM ?

UnOurs > Je n'ai pas vu, mais pour qui est sensible à l'innocence des animaux même les grosses ficelles font leurs effets ; j'en sais quelque chose.

La Bleue > J'avais compris que vous ne parliez pas des animaux, mais je disais cela un peu pour moi, car, par exemple, je ne suis jamais allé dans un pays où les animaux sont maltraités, la vue de leur martyr empoisonnerait mon séjour.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

@Pharamond : Q.M. = Quotient Mignon[[n]ance] ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/07/2018

Je comprends mieux ;-)

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

@UnOurs : Merci pour cette jolie découverte.

@Pharamond : Il est à craindre qu'avec l'enrichissement culturel en cours, nous rattrapions le Mali ou la Turquie aussi en matière de brutalité envers les bêtes (bien mal nommées en l'occurence).

Écrit par : La Bleue | 05/07/2018

Exactement, entre combat de Pitbulls dans les caves, égorgements de moutons à domicile, trafics et mauvais traitements divers les heures qui arrivent me paraissent sombres pour les animaux aussi. Le plus agaçant est que 9 associations de défenses des animaux sur 10 sont pro-migrants avec un discours style "le combat est le même pour tous les opprimés" quand ils ne sont pas manipulés tout simplement. J'ai lu un rapport accablant sur la condition animal dans les quartiers colonisés de je ne sais plus quelle ville scandinave où la police n'intervient que dans les cas extrêmement grave, et n'accompagne plus les enquêteurs de la SPA local qui bien sûr n'ose plus se déplacer seuls dans ces zones.

Écrit par : Pharamond | 05/07/2018

@ Blumroch
Le mien vient de la SPA, il est possible qu'il y ait eu des petits mélanges. Je pencherai pour un Maine Coon. Adorable, cela va sans dire.

Écrit par : Sven | 05/07/2018

@Sven : Bonne initiative. Notre moitié de Maine Coon, chaton errant, m'a fait un tel numéro de séduction quand j'allais nourrir quelques bestioles analogues, que j'ai plaidé sa cause pour qu'il devienne l'animal de compagnie de notre animal de compagnie. ;-)
Les tarés végans qui prétendent aimer les animaux sont vomitifs dans leur jésuitisme : ils veulent bien attaquer les bouchers occidentaux mais savent en épargner d'autres, pourtant peu concernés par le bien-être animal. Voir ici, chez l'excellent bedeau :
http://aumilieuduvillage.eklablog.com/attention-vegeta-ien-e-s-mechant-e-s-a145594186
la réponse à la question "Doit-on s’attendre à un vandalisme particulier tourné vers les boucheries hll dans le futur?"
Le vieux jeu DOS *SubWar 2050* montrait déjà les écolos pour ce qu'ils étaient et sont, à considérer leurs agissements : des salauds.

Écrit par : Blumroch | 05/07/2018

J'avais, déjà, par le passé, relevé ce texte qui se révèle être une magnifique déclaration d'amour.

… mais elle a souffert pour mourir… je voulais pas du tout la piquer… lui faire même un petit peu de morphine… elle aurait eu peur de la seringue… je lui avait jamais fait peur… je l’ai eue, au plus mal, bien quinze jours… oh, elle se plaignait pas, mais je voyais… elle avait plus de force… elle couchait à côté de mon lit… un moment, le matin, elle a voulu aller dehors… je voulais l’allonger sur la paille… juste après l’aube… elle voulait pas comme je l’allongeais… elle a pas voulu… elle voulait être un autre endroit… du côté le plus froid de la maison et sur les cailloux… elle s’est allongée joliment… elle a commencé à râler… c’était la fin… on me l’avait dit, je le croyais pas… mais c’était vrai, elle était dans le sens du souvenir, d’où elle était venue, du Nord, du Danemark, le museau au nord, tourné nord… la chienne bien fidèle d’une façon, fidèle au bois où elle fuguait, Korsör, là-haut…

J'ai la larme à l’œil, à chaque fois que je relis ce texte de Louis Ferdinand Céline.

Alors que, les photos truquées d'enfants brandis par leur mère, sur des bateaux de récupération d'allochtones, je n'y arrive pas.
Mise en danger de la vie d'autrui, c'est tout ce qu'on peut en retirer.

Écrit par : Tintin | 06/07/2018

Ce qui touche chez les animaux c'est leur confiance absolue envers leur maître.
Texte émouvant, en effet.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2018

et lire "Bébert le chat de LF Céline" de Fédéric Vitoux . ;-)

lire aussi ce très beau texte de l' ami Boréas ... sur son Blog disparu (Vers la révolution) .. reste les archives ...

http://verslarevolution.hautetfort.com/archive/2014/10/22/un-seul-etre-5474153.html

Écrit par : EQUALIZER | 06/07/2018

Joli texte, en effet, depuis mon enfance je ne compte plus les chats de la maison qui ont péris percuter par des voitures.

Écrit par : Pharamond | 08/07/2018

@Blumroch

Désolé pour ma réponse tardive. Freya vous en saura grée. Mon épouse m'a joué un tour similaire au moment de l'adoption du Maine Coon qui lui aussi à son chaton de compagnie.
Les carences engendrées par le véganisme leur montent au cerveau. Et dans leur sectarisme, ils oublient boucheries odiniques et grande distribution.

Écrit par : Sven | 12/07/2018

Écrire un commentaire