Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/05/2018

Relais

Deux commentaires de visiteurs qui nous proposent des actions en faveur de notre camp et qui ne demandent pas grand effort :

Surtout si vous êtes dans un pays étranger, il est très important de faire parvenir un mot de soutien à Ursula Haverbeck en prison. Un simple merci sur une carte postale suffit parfais à remonter le moral. Son adresse :

Ursula Haverbeck

JVA Bielefeld-Senne

Hafthaus Ummeln

Zinnstr. 33

33649 Bielefeld, Germany

 

Écrit par : Il Popolo d'Italia

Un timbre, une carte postal et un peu d'encre...

[...] je relaie cet appel à une manif en faveur de Tommy Robinson

A Bordeaux nous manifesterons le 1 juin, à 18h, devant le consulat de Grande Bretagne, 355, boulevard du Président Wilson. Merci de venir, de faire venir les amis patriotes et de faire connaître cet appel à manifester.

 

Écrit par : Philippe Dubois | 

Si vous êtes sur dans les environs à ce moment...

Commentaires

Je prends cet article avec du retard, juste pour dire que je fais une différence entre Ursula Haverbeck et Tommy Robinson - je n'expliquerai pas plus en détail cette différence mais elle est de taille et tout mon soutien et mon respect vont à Mme Haverbeck ;o)

Écrit par : téléphobe | 01/06/2018

Ce n'est pas le même combat et ma préférence va aussi pour Ursula Haverbeck. Je connais moins Tommy Robinson, mais c'est aussi une victime de la tyrannie visqueuse où nous tentons de surnager.

Écrit par : Pharamond | 01/06/2018

Tommy , fondateur de l' English Defense League , malgré la présence du drapeau de l' entité sioniste dans leurs manifs , n' en tire aucun bénéfice ... la preuve . Comme quoi il ne sert à rien , aryen du tout , de supposer avoir un soutien de ce côté là .. ;-) Je note qu' Ursula ne dit d' ailleurs aucun mal de nos amis de la bonne étoile , mais que la simple affirmation d' une opinion respectueuse de l' exactitude des faits est insupportable aux oreilles du lobby au pouvoir . Et donc , "au bûcher" les hérétiques !

Écrit par : EQUALIZER | 02/06/2018

Et on est tous des hérétiques dès lors qu'on met en doute la véracité de faits assénés par les médias estampillés true news.
C'est le système qui s'octroie le droit de dire qu'une information est vraie ou non, et qui va pondre une loi qui va faire cracher au bassinet des licra, cran, indigènes de la raie, etc, les ceusses qui diront que le roi est nu.
Ça va mal...
Alors faire le tri entre les victimes déjà emprisonnées et torturées en prison me semble d'une autre époque.

Écrit par : Carine | 02/06/2018

EQUALIZER > Qui ne sont pas nos amis sont nos ennemis disent certains.

Carine > Quand tout le monde s'apercevra que le roi est nu il sera trop tard car les mots leur manqueront.
Je suis d’accord, aucun tri à faire, juste des combats plus fondamentaux.

Écrit par : Pharamond | 03/06/2018

@Phara .. "nos amis" :-D c' est du second degré par rapport à ceux qui imaginent ou répètent que ce sont "nos amis" . J ' ai des doutes ... ;-) et même plus sans affinités ...

Écrit par : EQUALIZER | 04/06/2018

En temps de crise il n'y plus de place pour la neutralité qui ne peut exister qu'en période calme et prospère.

Écrit par : Pharamond | 04/06/2018

L'un d'entre vous a pu y aller?
Merci Pharamond d'avoir relayé cette info et merci Philippe Dubois d'avoir organisé cette manifestation.

Écrit par : Sven | 04/06/2018

Je n'étais pas sur Bordeaux, je vais me rabattre sur la carte postale.

Écrit par : Pharamond | 04/06/2018

@Pharamond : Cet article, malgré son titre trop inspiré de l'américain, pourrait figurer dans cette rubrique :

http://amoyquechault2.over-blog.com/2018/06/il-faut-sauver-le-soldat-present.html

Je m'attendais, pour la formule finale, à une facétie dans le genre de celle du lieutenant Sturm quand il a évoqué Venner. On aurait donc pu avoir : "Présent, présent !".

Incidemment, pas certain qu'un titre de plus ou de moins fasse une *si* grande différence, même symbolique, maintenant que tout est perdu. Je me souviens avoir entendu le camarade Emmanuel déplorer que les enfants de ses lecteurs ne soient pas eux-mêmes des lecteurs, même quand ils n'avaient pas, ou pas encore, renié les convictions inculquées par leurs parents. La lecture, art déjà perdu pour les livres, alors pour les journaux...

Écrit par : Blumroch | 09/06/2018

Merci, je visite assez souvent le blog de Xavier Eman, mais étant assez pris ces temps-ci je n'avais pas encore vu ce billet, bien écrit comme souvent. Bien sûr que la disparition de "Présent" ne fera pas grande différence, mais si la "dissidence" existe il faut qu'elle le montre et chaque blog, chaque journal, chaque site entretient à son échelle une petite flamme vacillante. J'ai beau savoir que tout est fini je n'arrive pas à devenir nihiliste.

Écrit par : Pharamond | 09/06/2018

+1, mis à part le fait que je vais voir tous les jours.
Son blog fait partie de mes blogs de chevet.

Écrit par : Carine | 09/06/2018

@Pharamond : Je vous sais admirateur d'Eman. Vous pouviez n'avoir pas encore vu le billet, tout récent et apparemment urgent. J'ai joué au modeste relais lanceur d'alerte ! ;-)
Eh eh, suis né nihiliste et plutonien. Faut quand même admettre d'un support de plus ou de moins, ce n'est pas vital. Nous pensons tous comme nous pensons sans avoir eu besoin, ce me semble, de maîtres, d'éveilleurs ou d'informateurs oeuvrant dans l'anecdotique (exemple : quand on examine la démocrassouille en philosophe et qu'on en comprend l'essence, accumuler les preuves n'apporte rien au raisonnement et à la réflexion). Comme le pensait l'oncle Arthur, tout ce qui se rapproche d'un journal ou d'un magazine est *dispensable*. Il en va autrement pour les bons livres, quand bien même, eux aussi, ne sont pas nécessairement vitaux : les vraiment indispensables, on les pourrait récrire, si besoin était (ce qui était l'avis autorisé du camarade Debord).
Cela étant dit, je comprends le texte de ce Xavier Eman.

Écrit par : Blumroch | 09/06/2018

Carine > Je ne suis que très rarement en désaccord avec ses billets .

Blumroch > "Admirateur" est peut-être un peu fort, mais dans notre milieu sa lucidité et son humilité font du bien.

Écrit par : Pharamond | 09/06/2018

@Pharamond : Correction, alors : "Je vous sais tenir en estime Eman". ;-)
Hem, vous êtes nombreux, parmi les capitaines de blogs et les commentateurs, à pouvoir revendiquer la lucidité et parfois le talent. La qualité ne l'emportant jamais sur la quantité, c'est hélas une simple consolation, momentanée, au désastre.

Écrit par : Blumroch | 09/06/2018

Merci pour le correctif ;-)

Il y a tout de même beaucoup d'optimistes parmi nous.

Écrit par : Pharamond | 10/06/2018

@Pharamond : "Il y a tout de même beaucoup d'optimistes parmi nous"... à commencer par le camarade Sven quand il écrit dans un commentaire de "À 100% d'accord" : "Si ça continue, le questionnaire de Bruxelles sera celui de la dégauchisation.".
Je prends le pari que si les méchants populismes, comme ils disent, continuent de monter, nos chers maîtres de Bruxelles, fort de la légitimité des tyrans sans élection, tomberont enfin le masque et sortiront les armes nécessaires pour réprimer toute insurrection dans le sang. Avec des populations de bovidés, ça marchera forcément. Evidemment, après, faudra réserver le "droit" de vote aux seuls canailles déjà élues, aux banquiers, aux journalopes ainsi qu'aux familles de tout ce beau monde.
Les choses seront enfin claires pour tout le monde.
La fin optimiste de *L'auberge volante*, c'est un roman, hélas.

Écrit par : Blumroch | 10/06/2018

Oui, le populisme va s'essouffler parce qu'il accepte des compromissions qui finiront par le neutraliser. Bruxelles a plus d'un tour dans son sac et gagneront toujours puisque la démocratie est a géométrie variable. Un commissaire de l'UE n'a-t-il pas dit que les marchés vont donner une bonne leçon au Italiens pour leur apprendre à voter" ?

Écrit par : Pharamond | 10/06/2018

Gloups. "forts" et "seules". J'aimerais mieux trouver des coquilles dans les interventions d'autres que moi ! A vous les silencieux, z'en avez pas assez de vous infliger du Blumroch ? ;-)
@Pharamond : Nos contemporains ne tiennent pas à illustrer cette réflexion de Michaux : "De la fierté. Si le peuple en est capable." (citation de mémoire, pas le bouquin sous la main).

Écrit par : Blumroch | 10/06/2018

Cela dépend aussi de la définition que l'on donne au mot, il y a bien la Gay Pride...

Écrit par : Pharamond | 10/06/2018

@Pharamond : S'agit pas, chez Michaux, de revendication. Au reste, si on doit s'interdire les mots souillés par l'ennemi, on n'a pas fini de se taire. J'ai récemment vu avec étonnement des pubs exploitant le ressort "Soyez anticonformiste" pour vendre qui une cafetière, qui une bagnole.
L'emploi de certains mots, de certaines notions, de certains airs de musique, de certains tableau devrait être *interdit* à certains.

Écrit par : Blumroch | 10/06/2018

Le problème est que ce pouvoir ne nous appartient pas. Le Système recompose le monde à sa manière et tous les aspects y sont abordés, le vocabulaire, l'histoire, les mœurs, etc. Très bientôt les jeunes générations seront des étrangers (même les "souchiens") avec qui nous auront besoin de traducteurs et qui ne partagerons plus aucune valeur avec nous. Je n'ai pas d'enfants, Dieu merci.

Écrit par : Pharamond | 10/06/2018

Mais c'est déjà le cas !
Il faut entendre des ados interviewés ! Même quand ils emploient peu ou prou les mêmes mots que nous, la diction a changé et ils sont devenus inaudibles.
Ou alors c'est moi qui ne comprends plus.

Idem pour les comédiens des petits polars et séries télé. Ils ont sans doute un temps de pellicule imparti, ou un train à prendre (hors grève) et doivent donc mâcher la moitié de chaque mot pour gagner du temps.

On ne trouve pas ce défaut chez les comédiens qui font du doublage. Leur diction est bien meilleure. L'exercice est pourtant difficile.

Écrit par : Carine | 10/06/2018

@Pharamond : "Dieu*X* merci !", pour moi. ;-) Décision prise dans l'enfance, en partie pour ne pas risquer de ressembler à mes immondes géniteurs (fort improbable mais qui sait, avec la biologie et l'hérédité ?), mais *surtout* pour ne pas donner des esclaves supplémentaires au système : intelligents, ils auraient souffert ; stupides, ils m'auraient fait souffrir. Quand les termes de l'alternative sont être vil ou être avili...
Chamfort, comme toujours, a dit ce qui convenait :
"Je demandais à M… quelle était sa raison de refuser un mariage avantageux. Je ne veux point me marier, dit-il, dans la crainte d’avoir un fils qui me ressemble. Comme j’étais surpris, vu que c’est un très-honnête homme ; oui, dit-il, oui, dans la crainte d’avoir un fils qui, étant pauvre comme moi, ne sache ni mentir, ni flatter, ni ramper, et ait à subir les mêmes épreuves que moi."

Écrit par : Blumroch | 10/06/2018

@Pharamond : C'est dans le remarquable film *Cube*, je crois, qu'un personnage suppose que le cube dont il est prisonnier avec quelques autres, riche de pièges mortels, se réinitialise après avoir tué tous ses occupants. Ce n'est peut-être pas une si mauvaise idée. Elément de réalisme : le seul qui s'échappe, c'est le handicapé mental -- pardon, le différemment doué.

Écrit par : Blumroch | 10/06/2018

Carine > Et si ce n'était que la diction...

Blumroch > Dans Rhinocéros de Ionesco c'est la même chose le seul qui refuse d'être un pachyderme c'est l'inadapté. Excellente pièce que les critiques et les profs de français voient obligatoirement comme une dénonciation du fascisme alors qu'elle est celle du conformisme.

Écrit par : Pharamond | 10/06/2018

@Pharamond : Et pourtant, ces profs et ces critiques, ils ont des gris-gris et sont donc *censés* être intelligents, eh eh... ;-)
*Cube* est excellent, *Cube 2* est digne des pires heures des *X-Files* (à fuir, donc), et *Cube Zero* n'apporte pas grand-chose au premier :
https://www.youtube.com/watch?v=Y6A9WhSt_DE

Écrit par : Blumroch | 10/06/2018

Écrire un commentaire