Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2017

Si on en est là...

jarnac.jpg

Source : Les Patriotes – Le meilleur pour la France

Commentaires

Mais si, mais si, c'est normal qu'il soit reconnaissant.
C'est Mitterand qui a "créé" le FN. :-D

Écrit par : realist | 17/12/2017

"Hommage républicain" : comme si une forme d'organisation étatique mafieuse de ce genre pouvait rendre un *hommage* à qui ou à quoi que ce soit -- saluer des complices, célébrer de mauvaises actions, oui, mais rendre *hommage*... pourquoi pas *honorer*, pendant qu'on y est ? ;-)
Me suis parfois demandé si l'animal de la photographie n'était pas en service commandé, en mission d'infiltration, pour réduire la possibilité, déjà asymptotique à -- mais différente de -- zéro, qu'avait ce parti (je ne parle pas de son unterfuhrerin illustration du principe de Peter) de convaincre sur ses points forts ? "Who knows what evil lurks in the hearts of (wo)men ?"
Seul le camarade Ratier aurait pu répondre de manière certaine à cette question.

Écrit par : Blumroch | 17/12/2017

Heureusement, Dupont Teignant n'était pas présent ;o)

Écrit par : téléphobe | 18/12/2017

Philippot a repeint la façade du FN, mais il en a détruit les fondations (pas à lui tout seul, hélas)

,@ Blumroch | 17/12/2017

Je ne pense pas qu'il fut en service commandé, mais ce type dévoré d'ambition a cru que le FN serait un tremplin.

Il faut lui reconnaître une pensée structurée et une énorme capacité de travail et d'après certains analystes, la "communion" d'esprit avec MLP, qui serait une personnalité de gauche, et dont il a su traduire les idées en discours et slogans électoraux, tout en infléchissant la ligne originelle du parti.

Écrit par : Philippe Dubois | 18/12/2017

realist > Je ne crois à cette histoire de création du FN par Mitterrand. Les socialistes ont tout fait pour le diaboliser et ont été assez surpris de son succès. La proportionnelle c'était par pure démagogie gauchiste. Ensuite avoir un diable sous la main ça sert toujours quand on se dit être dans le camp du Bien. C'était de l’opportunisme plus qu'autre chose.

Blumroch > Je ne le pense pas, les complots c'est compliqué et un peu passé de mode, l'ambition et la bêtise suffisent aujourd'hui à quasiment tout expliquer.

téléphobe > Pourquoi, il est mitterrandiste à ses heures ?

Philippe Dubois > Les temps ont changés et même en oubliant la médiocrité idéologique du FN actuel, le nationalisme est mort. Du temps de JMLP on pouvait théoriquement trouver une majorité de Français refusant l'invasion, aujourd'hui c'est trop tard le pays est trop métissé et la solution démocratique impossible. Le communautarisme blanc n'est pas encore autorisé comme ligne de parti.

Écrit par : Pharamond | 18/12/2017

@Pharamond : J'ai écrit : parfois. Quand j'oublie le rasoir d'Occam, le côté barbiche à la Volkoff apparaît. ;-)

Écrit par : Blumroch | 19/12/2017

Mitterrand a utilisé l' ascension du FN pour casser la droite parlementaire mais il ne l' a pas créé .. comme il a su utiliser le PCF pour son programme commun .. il embrassait pour mieux étouffer , tirer la couverture à lui , mais faire le jeu du mondialisme . C' était le candidat des "américains" .

Écrit par : EQUALIZER | 19/12/2017

Blumroch > Joliment dit.

EQUALIZER > Mouais... la droite est revenue en force avec la cohabitation et le parti communiste n'a pas eu besoin de ça pour décliner. Mitterrand était surtout un mégalomane près à tout pour laisser sa marque dans l'histoire.

Écrit par : Pharamond | 19/12/2017

"Hommage républicain"...

Merde : la "République", c'est Philippot ??

Ah mais c'est pour ça, l'envie de gerber....

Écrit par : Arthourr | 21/12/2017

Arthourr > La droite nationale ne sait plus où elle est et c'est normale elle est nulle part.

Écrit par : Pharamond | 22/12/2017

Les commentaires sont fermés.