Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2017

Tri pas très sélectif

7.jpg

On nous bassine avec les continents de déchets plastiques et leurs conséquences néfastes sur la faune, la flore et la santé humaine. Soit, mais en fait ils viennent d'où ces envahissants polymères ?

D'après les recherches de l’hydrogéologue Christian Schmidt entre 88 et 95% des dix fleuves suivants : en Afrique le Niger, le Nil, et en Asie l'Indus, le Gange, l'Amour, le Fleuve Jaune, le Hai He, le Yang-Tsé, la Rivière des Perles, le Mékong.

95-of-Plastic-Polluting-our-oceans-comes-from-just-Ten-Rivers-2-640x551.jpg

 

Commentaires

La vérité n'a *aucune* importance ("Commençons donc par écarter tous les faits, car ils ne touchent point à la question", pouvait écrire le grand penseur de la modernité) : les coupables, là encore et comme toujours, c'est nous !

Écrit par : Blumroch | 23/10/2017

Ce sont les nazis qui sont responsable de déchets plastiques - point ;o)

Écrit par : téléphobe | 23/10/2017

C'est la faute à li blancs. Lui y en a colonisé, lui y en a industrialisé. Tout ça pour polluer chez lui y pour rien glander :-)

Écrit par : Sven | 24/10/2017

Et en plus, c'est une étude allemande. C'est signé :-)
Je ne vous tire pas mon chapeau de relayer des "fake news" comme disent les collabos.

Écrit par : Sven | 24/10/2017

Blumroch > Est-il besoin de prouver quoi que ce soit avec un peuple capable de commettre le crime des crimes ?

téléphobe > Exactement !
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2017/10/03/c-est-pourtant-simple%C2%A0-5985946.html

Sven > S'il y a du germain dessous, en plus.
Quant à mon blog le MRAP l'a étiqueté chez les maudits, qu'attendiez-vous ?

Écrit par : Pharamond | 24/10/2017

Il fallait que cela fût dit et su.
Il faut emprisonner ce Christian Schmidt par qui le malheur arrive.

Écrit par : Carine | 24/10/2017

Même pas, les preuves, les mots, les faits, plus rien n'a d'importance aujourd'hui. Le Système dit ce qui est bon ou pas, la véracité et la logique n'ont rien a voir là-dedans et ce qui est méprisable un jour peut être admirable le lendemain grâce aux médias...

Écrit par : Pharamond | 24/10/2017

@ Pharamond
"Même pas, les preuves, les mots, les faits, plus rien n'a d'importance aujourd'hui. Le Système dit ce qui est bon ou pas, la véracité et la logique n'ont rien a voir là-dedans et ce qui est méprisable un jour peut être admirable le lendemain grâce aux médias..."

C'est de tout temps avec la république. On sait depuis la terreur qu'elle n'a pas besoin de savants. La France a pris un énorme retard scientifique à la fin du XIXème siècle et jusque dans les années 30 car de nombreuses avancées en chime et en physique avaient été faites en Allemagne. Elles n'étaient donc pas enseignées en France.
De nos jours, il ne doit pas être possible d'intégrer un organisme de recherche avec un programme portant sur les différences ethniques et sexuelles. Et pourtant de nombreux travaux de génétique mettent en évidence d'importantes différences entre hommes et femmes ou entre groupes humains. Et pourtant, cela a un impact sur l'efficacité de certains traitements.

Écrit par : Sven | 24/10/2017

La volonté du Système de métisser les populations empêche toute réflexion sur de nombreux problèmes de société se contentant de gérer les effets sans s'occuper des causes devenues tabous car rappelant les heures les plus sombres, etc.

Pour le reste je ne suis pas d'accord, la République malgré ses défauts a eu ses heures de gloire et celle de mon enfance avait encore de la gueule. Elle n'est devenue folle, gangrenée en profondeur par l'esprit de Nuremberg, qu'il y a une trentaine d'année avec les année Mitterrand que les Français ont élu par cupidité comme ils ont voté pour Maastricht pour les mêmes raisons.

Écrit par : Pharamond | 24/10/2017

@ Pharamond

Que la France ait survécu longtemps après Nuremberg, à n'en pas douter. Je serai enclin à dire en dépit du régime. Il est vrai que je n'ai pas connu la France pré-Mitterand. Hormis les souvenirs de famille.

Écrit par : Sven | 25/10/2017

Bien sûr le ver était dans le fruit, mais c'est le retrait des citoyens de la politique au profit de l’intérêt immédiat qui a donné les mains libres aux malfaisants qui ont pipé les dés et rendus ensuite toute solution impossible. Les Trente glorieuses nous ont tués.

Écrit par : Pharamond | 26/10/2017

Écrire un commentaire