Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2017

Migrations

Comment voulez-vous que le bobo qui se félicite que sa progéniture fraîchement diplômée aille chercher au delà des frontières des conditions plus propices à remplir rapidement son compte en banque puisse être opposé à l'arrivée du migrant qui, après tout, fait exactement la même chose à son échelle ?

Commentaires

A cette différence près, et importante : dans sa course nomade vers le fric, la progéniture du bobo ne sera pas encouragée et *subventionnée*.

Écrit par : Blumroch | 11/10/2017

Sinon par l'entreprise qui l'embauche et papa-maman, mais la différence est importante dans les faits pas dans le principe.

Écrit par : Pharamond | 11/10/2017

Je ne peux qu'être d'accord.

Écrit par : vryko | 11/10/2017

Je ne faisais pas allusion aux subsides volontaires et privés (famille et employeur) mais aux subventions forcées, extorquées aux contribuables pour financer ces transferts de populations nouvelles (subventions assimilées à un tribut de guerre, apparemment). Différence essentielle dans le principe.

Écrit par : Blumroch | 11/10/2017

en tant que bobo qui ai fui aux USA il y a maintenant 15 ans je proteste contre cette analogie ! Je ne touche aucune aide, ni subventions, au contraire je paye mes taxes, je ne fais pas de tags pourris sur les murs, je ne fais pas peur aux bourgeois, je ne deale pas de shit, je ne chie pas dans la rue, je n'agresse pas les femmes locales et surtout surtout : je ne dénonce pas le racisme anti-français des indigènes. Je suis blanc

Écrit par : Dia | 12/10/2017

@Dia : C'est pourquoi vous n'êtes évidemment *en rien* comparable aux envahisseurs (car c'est le seul mot qui s'impose pour les désigner, en lieu et place des euphémismes manipulateurs de la *bonne* presse), "légaux" ou non.
J'aimerais assez voir tous nos citoyens du monde (les idiots utiles de la classe moyenne comme les membres de l'oligarchie d'incapables osant se prendre pour une élite) être contraints de payer jusqu'à leur dernier sou pour financer cette déferlante qu'ils aiment tant de loin, comme j'aimerais aussi les voir obligés de vivre parmi ceux qu'ils nous imposent, pour qu'ils subissent enfin les conséquences de leur fausse générosité alimentée par l'argent des autres.
Hélas, tant que subsistera cette fiction qui permet aux tyrans de financer leurs lubies en volant tous ceux, bien plus nombreux pourtant, qui ne voient et ne comprennent rien...
Bastiat, La Boétie, Spooner, Rand, au secours ! :-(
Mais pourquoi diable un miracle pourrait-il survenir, quand les gens de gauche, féroces partisans de l'égalitariste école publique, ne s'indignent *jamais* de voir leurs maîtres hypocrites placer, *depuis des décennies*, leur progéniture bien à l'abri dans d'onéreux établissements privés. Sujet mineur mais éclairant : rien ne changera, jamais.

Écrit par : Blumroch | 12/10/2017

J' ai souvenir pendant la période Mitterrand de "ministres" ou autres "excellences" qui mettaient leurs chiards dans les meilleurs écoles de Paris , dont l' école Alsacienne ... j' ai toujours été très "radical" du genre à envoyer les petits merdeux aux champs .. rééducation par le travail . Le "maoïsme" à la rescousse ! :D

Écrit par : EQUALIZER | 12/10/2017

@EQUALIZER : Encore récemment, un individu de *L'Aberration* -- (c) Jalons -- affectait de déplorer le comportement de ses petits camarades de gauche exploitant toutes les ruses pour échapper au vivrensemble scolaire qu'ils ont organisé et imposé aux populations. Il ne doit pas savoir que l'hypocrisie est consubstantielle au collectivisme, depuis bien plus de 40 ans.

http://www.liberation.fr/debats/2017/09/18/a-mes-amis-qui-trichent-avec-la-carte-scolaire_1597237

Écrit par : Blumroch | 12/10/2017

vryko > merci.

Blumroch > Dans l'idée, alors...

Dia > Je me demande si je me suis bien exprimé... Je n'ai nullement comparé les comportements d'un expatrié français et d'un migrant et je ne reproche à personne de vouloir partir à l'étranger, chacun à ses raisons, mais ce que je remarque chez le bobo c'est son air gourmand quand il annonce que ses rejetons ont faits les études qui vont bien et qu'ils se sont tirés de ce pays de nazes qu'est la France pour s'épanouir ailleurs.

Écrit par : Pharamond | 12/10/2017

Dia > En relisant votre texte je m'aperçois que c'est du second degré ; je me sens bête, mais j'ai eu une journée longue et fatigante... quand même !

Écrit par : Pharamond | 12/10/2017

@Pharamond : La fatigue vous joue un tour : de fait, je ne suis pas tout à fait certain que les propos du camarade Dia, en forme de dénonciation indirecte, soient à prendre au second degré. ;-) Ce n'est pas la fameuse "Lettre du Papou".
Et si j'ai tort, j'en accuserai ma lassitude... ;-)

Écrit par : Blumroch | 12/10/2017

Blumroch > Vous croyez ? Je relis une troisième fois et je ne sais plus quoi en penser.

Écrit par : Pharamond | 12/10/2017

@Pharamond : J'y vois, pour ma part, la fière déclaration d'un exilé indépendant et respectueux du pays où il vit maintenant, déplorant la situation du pays qu'il a quitté (ou qui l'a quitté, d'ailleurs). Seul Dia pourra nous le confirmer ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 12/10/2017

Écrire un commentaire