Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/08/2017

Je plussoie (17)

Peut-être tous les dragons de notre vie sont-ils des princesses qui attendent, simplement, de nous voir un jour beaux et vaillants. Peut-être tout l’effroyable est-il, au plus profond, ce qui, privé de secours, veut que nous le secourions.

Reiner Maria Rilke

 

L'Occident s'est sacrifié en tant que civilisation particulière pour s'imposer comme culture universelle.

Le Comité Invisible

 

L’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant.

René Char

 

La peur c’est quand l’âme ne fait plus confiance au corps.

Sylvain Tesson

 

Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les gens opprimés et aimer ceux qui les oppriment.

Malcolm X

 

Il y a plusieurs façons d'être con, mais le con choisit toujours la pire !

Frédéric Dart

Commentaires

L'Occident s'est sacrifié en tant que civilisation particulière pour s'imposer comme culture universelle. (Comité invisible)
Je plussoie au carré.
Ce comité invisible m'intrigue...

Écrit par : Lucie D | 29/08/2017

Le comité invisible est de gauche extrème, mais son analyse du délitement de la société fait mouche. Pour en savoir plus :
http://www.oragesdacier.info/2017/02/loccident-sest-sacrifie-en-tant-que.html
http://www.lesinrocks.com/2017/04/21/actualite/le-comite-invisible-sonne-le-glas-dune-certaine-idee-de-la-revolution-11935960/

Écrit par : Pharamond | 29/08/2017

L'Occident ne s'est pas sacrifié : ses maîtres l'ont sacrifié à leur profit, tout comme la France et l'empire romain ne se sont pas suicidés, mais ont été assassinés (pour Rome, lire l'excellent roman de Curtis intitulé *Le mauvais choix*, en plus des ouvrages classiques de Louis Rougier et de Léon Homo). Rares, ceux qui auront senti les coups de poignard dans le dos.
Quant au "comité invisible" et à ses amis de Tiqqun, ses membres sont loin d'avoir le talent des meilleurs situationnistes qu'ils démarquent assez lourdement quand ils appellent à la guerre civile ou à la guerre sociale. Au reste, Jean-Marc Mandosio a dit tout ce qui s'imposait sur ce style et ces propos à la "radicalité" affichée sans démonstration.

Écrit par : Blumroch | 29/08/2017

P.S. : Voici un exemple de la prose, lumineuse, de Mandosio :

http://partage-le.com/2016/10/leffondrement-a-deja-eu-lieu-par-jean-marc-mandosio/

La réflexion est d'une autre force que celle des zozos invisibles.

Écrit par : Blumroch | 29/08/2017

Merci pour l'info sur le comité invisible.
La phrase reste féconde malgré son origine.
L'inconscient gauchiste entre parfois en conflit avec l'idéologie.

Écrit par : Lucie D | 30/08/2017

Merci à Blumroch pour le lien vers 'partage-le' : article très intéressant et comme Mandosio je pense que nous sommes déjà après l'effondrement.
Bien à vous ;o)
Merci à Pharamond pour l'information sur le "comité invisible".
Et, comme le dit si bien Lucie D : "L'inconscient gauchiste entre parfois en conflit avec l'idéologie."
Comme quoi, en quelques minutes, il est possible de faire un somptueux voyage dans le yaourt, fut-il allégé et annonciateur de guerre civile - quand même, merde, quand même !

Écrit par : téléphobe | 30/08/2017

Blumroch > Merci pour le lien tant pour l'article sur Mandosio que le site lui-même.
Je trouve tout de même très juste la formule du Comité invisible. Regardez autour de vous tout le monde aime se système par qu'il flatte son égocentrisme et son hédonisme. Je ne sais pas si on a assassiné l'Occident mais il n'a de toute façon pas fallu frapper très fort.

Lucie D > Je suis d'accord.
Peu m'importe que ce soit Staline ou Mao qui ait prononcé une formule si elle me semble juste.

téléphobe > Oui, quand même !

Écrit par : Pharamond | 30/08/2017

@Pharamond : Je tiens quand même que la formule est beaucoup trop rapide, quelle qu'en soit la source (au reste, elle n'est *même pas* un slogan, c'est-à-dire *un cri de guerre*). Les sectateurs de l'alcoran ont, eux aussi, parmi tant d'autres, cette incroyable prétention d'incarner un *ordre* universel, comme tous les groupes incapables de révérer la seule véritable vertu : la radicale indifférence à autrui (à sa personne comme à ses pensées).

Rome et l'*idée* d'Occident ont bien été tués : le principal coupable est, à mon sens, cette terrible forme de collectivisme qu'est le christianisme, lequel, privé d'une *organisation* pour le contenir, est un poison. Jusqu'à l'immense saint Chesterton qui l'admettait implicitement dans une formule souvent mal citée, et hors des quelques lignes qui en donnent le contexte :

"When a religious scheme is shattered (as Christianity was shattered at the Reformation), it is not merely the vices that are let loose. The vices are, indeed, let loose, and they wander and do damage. But the virtues are let loose also; and the virtues wander more wildly, and the virtues do more terrible damage. *The modern world is full of the old Christian virtues gone mad.* The virtues have gone mad because they have been isolated from each other and are wandering alone." (in *Orthodoxy*, au chapitre III intitulé "The Suicide of Thought" ; les italiques soulignent la trop célèbre formule).

Je regrette bien de n'avoir trouvé comme lien, pour Mandosio, qu'un site de gauchistes. :-(

Je recommande évidemment la *lecture* de ses deux principaux ouvrages : *L'effondrement de la Très Grande Bibliothèque nationale de France : ses causes, ses conséquences* et *Après l'effondrement : notes sur l'utopie néotechnologique*. Ils doivent figurer dans toute bonne bibliothèque, avec ceux de Baudouin de Bodinat et de Theodore Kaczynski (que nous sommes trop peu nombreux à prendre au sérieux, comme le fait, justement, Mandosio).

La vie est trop courte pour consacrer un temps précieux à des troisièmes couteaux (sans lame et sans manche) tels que ceux qui forment le "comité invisible" et autres amis de Coupat (dont le *Gouverner par le chaos* se borne à enfoncer des portes déjà ouvertes depuis longtemps, soit dit en passant). ;-)

Écrit par : Blumroch | 30/08/2017

Si la chrétienté a remplacé l'ancien panthéon gréco-romain c'est que ses dieux n'avaient plus grand chose à dire. Et ce n'est pas parce qu'on a un crétin au Vatican qu'il faut juger la civilisation occidentale à cette aune : la chevalerie, les croisades, les abbayes, les cathédrales, la Reconquista, etc. ce n'est pas rien. Toute religion devient un poison quand elle n'est pas encadrée ou mal encadrée : théocratie ou laquais du pouvoir...

Écrit par : Pharamond | 31/08/2017

Benoît XVI est le dernier Pape ... malgré des prédécesseurs pas très "catholiques" .. Avec François bienvenue dans la synagogue de Satan ..
pouir les curieux , le discours de Ratisbonne qui a fait baver les gauchiottes babouchiens ..
https://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/speeches/2006/september/documents/hf_ben-xvi_spe_20060912_university-regensburg.html

Écrit par : EQUALIZER | 31/08/2017

@Pharamond : N'allez pas accuser un admirateur de Chesterton et de Boutang de méconnaître les incontestables réussites de la chrétienté -- une chrétienté que j'irais bien définir comme le christianisme *encadré* et *contenu* par une organisation de fer.

N'empêche que le *christianisme*, porteur d'égalitarisme et de collectivisme, a bien *contribué* à tuer l'ancienne Rome, comme il a effacé certaines vieilles vertus occidentales obligées de se masquer pour survivre. Et je n'entendais pas me lancer dans une guerre religieuse : à part Crom, Cthulhu et les dieux de Newhon, le divin ne me parle guère, la théologie étant une branche de la littérature fantastique pour moi comme pour Borges. ;-)

J'entendais simplement souligner que la fin, pour la France comme pour Rome, avait pour cause *non* un suicide mais un assassinat *programmé* en manipulant des masses de crétins incapables de la moindre réflexion personnelle et intelligente. Rien de plus, rien d'autre.

Sinon, suis d'accord avec vous sur Franz Nul[l] (il refuse 1er, ce zéro) comme suis d'accord avec le camarade EQUALIZER sur son prédécesseur -- qui a d'ailleurs eu tort de renoncer, à tous les sens du terme.

De nombreuses causes sont à l'origine de tout phénomène. Gaxotte aimait à rappeler qu'un savant Allemand avait trouvé 235 causes à la crise de 29, sans compter les causes morales. C'est dire si nous ne déterminerons pas ici toutes les causes malheureuses de la chute des empires. ;-)

Écrit par : Blumroch | 01/09/2017

Au sujet des explications de la fin des haricots ;-)
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2014/11/17/les-experts-5491918.html

Écrit par : Pharamond | 01/09/2017

@Pharamond : Joli texte qui évoque cette forte réflexion d'Auguste Detoeuf, particulièrement face à des informaticiens : "J'ai souvent vu des techniciens avoir des avis contraires, je n'en ai jamais vu avoir tort." ;-)

(J'aurais mis un point-virgule, mais je respecte la décision de Detoeuf).

Écrit par : Blumroch | 01/09/2017

EQUALIZER > Et c'est pour cela qu'il a pris (qu'on lui a fait prendre) sa retraite.

Blumroch > Merci.

Toutes les sociétés qui se sont effondrées étaient sans doute pleines "d'experts".

Écrit par : Pharamond | 01/09/2017

Pour la rubrique "jeu de la citation unique" , cette réflexion simple et juste :

"L'amour de la vérité, la connaissance de l'histoire, une certaine expérience des hommes et de soi, amènent à respecter peu de choses et peu de gens."

Écrit par : Blumroch | 09/09/2017

Écrire un commentaire