Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2017

Journalistes

Charte d’éthique professionnelle des journalistes

« [...]

C’est dans ces conditions qu’un journaliste digne de ce nom :

• Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles, mêmes anonymes ;

• Respecte la dignité des personnes et la présomption d’innocence ;

• Tient l’esprit critique, la véracité, l’exactitude, l’intégrité, l’équité, l’impartialité, pour les piliers de l’action journalistique ; tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, l’altération des documents, la déformation des faits, le détournement d’images, le mensonge, la manipulation, la censure et l’autocensure, la non vérification des faits, pour les plus graves dérives professionnelles ;

• Exerce la plus grande vigilance avant de diffuser des informations d’où qu’elles viennent ;

• Dispose d’un droit de suite, qui est aussi un devoir, sur les informations qu’il diffuse et fait en sorte de rectifier rapidement toute information diffusée qui se révèlerait inexacte ;

• N’accepte en matière de déontologie et d’honneur professionnel que la juridiction de ses pairs ; répond devant la justice des délits prévus par la loi ;

• Défend la liberté d’expression, d’opinion, de l’information, du commentaire et de la critique ;

• Proscrit tout moyen déloyal et vénal pour obtenir une information. Dans le cas où sa sécurité, celle de ses sources ou la gravité des faits l’obligent à taire sa qualité de journaliste, il prévient sa hiérarchie et en donne dès que possible explication au public ;

• Ne touche pas d’argent dans un service public, une institution ou une entreprise privée où sa qualité de journaliste, ses influences, ses relations seraient susceptibles d’être exploitées ;

• N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée ;

• Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication ;

• Cite les confrères dont il utilise le travail, ne commet aucun plagiat ;

• Ne sollicite pas la place d’un confrère en offrant de travailler à des conditions inférieures ;

• Garde le secret professionnel et protège les sources de ses informations ;

• Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge.

[…] »

Le 9 mars 2011

Le texte intégral sur le site du Syndicat National des Journalistes

Commentaires

Ha ha ! Excellent ! très drôle ! C'est votre nouvelle rubrique humour ?

Écrit par : Coach Berny | 14/07/2017

"Le mensonge est une pratique détestable contre laquelle nos démocraties occidentales sont largement protégées, grâce, notamment, à l'action de la presse."

Jacques CHIRAC  -  Le Point (magazine, 30 Avril 1988)

Écrit par : Mistersmith | 14/07/2017

@Coach Berny : Vous m'avez devancé : j'allais faire le même commentaire que vous !

Un rire quelque peu amer m'a secoué en relisant ces quelques perles du SNJ. Comme le disait un ancien, une journalope n'en peut croiser une autre sans éclater d'un rire nerveux.

Écrit par : Blumroch | 14/07/2017

Entre le syndicat de la magistrature et celui du journalisme, il y a de quoi se fendre la poire...Il manquerait plus qu'un syndicat du personnel politique et le triumvirat des auto-satisfaits sera complet.

Écrit par : Arthourr | 14/07/2017

Faites gaffe les gars, il s'agit de super-citoyens quand même hein. Pensez à vos enfants et à vos économies...

Écrit par : Martin-Lothar | 14/07/2017

Le Chirac, quel humoriste aussi !
Fallait oser la sortir, celle-là ^^

Écrit par : Carine | 14/07/2017

Il y a des sites nauséabonds, vomitifs ou antiseptiques qui qualifient ces professionnels de l'imposture et de la corruption de 'journalopes' ou bien 'journaputes'.
Quelle vulgarité quand même ;o)

Écrit par : téléphobe | 14/07/2017

Chirac ne manquait pas d' humour ni de sens de la répartie , à un quidam qui lui cri "connard" , il répond "enchanté! moi c'est Jacques Chirac" ... c' est quand même au-dessus de "casse-toi pauv'con" ... non ?

Écrit par : EQUALIZER | 14/07/2017

@téléphobe : En vertu de cette étrange jurisprudence qui n'autorise la critique d'un groupe qu'aux seuls membres dudit groupe (see what I mean ?), j'suis habilité à les traiter de journalopes parce que j'ai eu la carte. Rha mais ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 15/07/2017

Coach Berny > Non, ce n'est pas une nouvelle rubrique humour car je ne crois pas arriver pas à garder un tel niveau de drôlerie.

Mistersmith > c'est rassurant. Merci pour la citation.

Arthourr > Il faut soumettre votre idée de syndicat à Macron, on ne sait jamais.

Martin-Lothar > Ils font partie de "ceux qui ont réussi", donc : respect.

Carine > Il nous manquerait presque.

téléphobe > Mon Dieu, j'ai peine à y croire !

EQUALIZER > Pas mal, effectivement. dans la forme c'était le dernier président présentable.

Écrit par : Pharamond | 16/07/2017

Écrire un commentaire