Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/06/2017

Le jeu des deux images (274)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte. Cette énigme nous est aimablement proposée par Blumroch.

(Je ne jouerai pas car il m'a soufflé la réponse.)

274a.jpg

274b.jpg

Commentaires

Pour Challenger, la NASA a été nominée et a reçu le Gérard de l'aventure spatiale.

Écrit par : Boutros | 26/06/2017

On voit les équipiers en tenue bleue. Les femmes ont la coiffure des années quatre-vingts. Il s'agit de la Navette Challenger, désintégrée au temps de Reagan.
On voit aussi un hussard.
Je n'arrive à emboîter là-dedans ni Roger Nimier, ni le général Lassalle.

Écrit par : Nathanaël | 26/06/2017

... ni aucun des Blondin, Laurent ou Déon, mais bon je n'ai pas tout lu d'eux.

Écrit par : Nathanaël | 26/06/2017

Sir Arthur Conan Doyle

Why ?

because...

1/Professor Challenger
2/Brigadier Gerard

des lectures de jeunesse....

Écrit par : Orion | 26/06/2017

Élémentaire mon cher Orion !

Écrit par : Coach Berny | 26/06/2017

On a tous le hussard et Challenger.
Et comme Nathanaël, on ne voit pas trop comment y rattacher tout hussard célèbre, qu'il fût militaire ou littéraire.

Orion nous donne une piste fort plausible.

Écrit par : Popeye | 26/06/2017

Orion > Je me substitue brièvement à Blumroch pour vous féliciter. Bravo, c'est bien Sir Arthur Conan Doyle pour les raisons évoquées ! Chère Orion, vous êtres toujours aussi perspicace ;-)

Coach Berny > Si mes souvenirs sont bons, Orion est une dame.

Écrit par : Pharamond | 26/06/2017

La mémoire qui flanche, la vue qui baisse, les quelques feux qui m'animent encore implorent le pardon d'Orion.

Écrit par : Coach Berny | 26/06/2017

@Orion : Bravo ! C'était bien Sir Arthur Conan Doyle pour les aventures du Professeur Challenger (personnage de savant comme on aimerait en croiser dans la réalité, ne serait-ce que pour sa haine des journalopes et son mépris du *pecus vulgare*, l'une et l'autre justifiés par ses capacités intellectuelles) et pour celles, encore moins connues, du brigadier Gérard.

@Boutros : C'était bien trouvé. Dire que les jeux de mots sont presque interdits ! :-(

Pharamond m'aurait-il autorisé une nouvelle facétie linguistique (ici, au lieu du brigadier, une cloche ou encore le portrait de la covedette féminine de la série JAG) que la solution aurait été un peu moins évidente.

Une règle (en tout cas une coutume) pourrait être ajoutée au règlement du jeu des deux images : une fois l'énigme résolue, les participants pourraient énoncer les images qu'ils auraient choisies. Qu'en pensez-vous, Pharamond ?

Écrit par : Blumroch | 26/06/2017

P.S. : Une cloche, "bell" en anglais, ou Catherine Bell (une autre variété de cloche, à en croire certaines de ses déclarations), pour évoquer le nom du grand médecin ayant servi de modèle pour l'immortel Sherlock Holmes.

Écrit par : Blumroch | 27/06/2017

Je n'ai aucun regret. Je n'aurais jamais trouvé.

Écrit par : Nathanaël | 27/06/2017

Coach Berny > Vous vous faites du mal.

Blumroch > Si le cœur leur en dit, pourquoi pas, mais je crois qu'il ne faut pas trop alourdir ce qui doit rester un aimable amusement.

Écrit par : Pharamond | 27/06/2017

Blog d'erudits, que je vous dis...
Je m'accroche, telle une arapète.

Écrit par : Carine | 27/06/2017

Carine, grâce à toi, je viens d'apprendre un nouveau mot : arapète.

Écrit par : Pharamond | 27/06/2017

@Carine : Si j'ignorais l'existence de l'arapète, j'avais rencontré son voisin l'arapède (sorte de coquillage qui s'accroche à son rocher) chez Jean-Louis Curtis, probablement dans son ultime roman mauriacien *Andromède* ou dans une nouvelle : ma mémoire et ma bibliothèque ne sont, hélas !, plus ce qu'elles étaient. ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/06/2017

Pharamond, tu te moques ?

Blumroch
Ah bon ? On dit arapède ?
Chez moi, c'est arapète
Et c'est mon dernier mot.
Arapède, c'est dans quel patois ?

Écrit par : Carine | 28/06/2017

Je ne connaissais que l'arpète, désignation populaire de l'apprenti, qui selon le Larousse dériverait de l'allemand Arbeiter. Comme si ç'avait jamais été aux Alboches d'apprendre aux Français la belle ouvrage !
Lecteur rapide, c'est d'ailleurs ainsi que l'avais lu le commentaire de Carine : "Je m'accroche, je persévère comme l'apprenti". Cette (cet ?) arapède ou arapète ne serait donc qu'une espèce d'huître ?

Écrit par : Nathanaël | 28/06/2017

Carine > Point du tout, je ne connaissais pas. D'après Google c'est une déformation utilisée au sens figuré d'arapède un coquillage qui adhère aux rochers.

Écrit par : Pharamond | 28/06/2017

Nathanaël > Voir mon commentaire ci-dessus.

Écrit par : Pharamond | 28/06/2017

@Carine : Apparemment, les deux mots existent : arapète serait du patois, quand arapède serait du français. ;-)

Écrit par : Blumroch | 28/06/2017

Nathanaël,
En fait, c'est un (une ?) bernique, un chapeau chinois, très difficile à décrocher et qui a la saveur et la texture d'un morceau de caoutchouc.
Ce qui explique que peu de gens s'esquintent à le décrocher.
Rien à voir avec une huître. Sauf le QI, ptet.
Je n'ai pas lu d'etude scientifique traitant de ce sujet.
Mais sans doute que les chercheurs cherchent...

Pharamond et Blumroch
Ah vous voyez ^^ !

Écrit par : Carine | 29/06/2017

Carine > Je n'ai jamais affirmé que le mot n'existait pas, seulement ma méconnaissance de celui-ci.

Écrit par : Pharamond | 29/06/2017

@Carine : Hem... de fait, je reconnaissais avoir *appris* le mot arapète grâce à vous, quand je ne connaissais que l'arapède grâce à Curtis !

Écrit par : Blumroch | 29/06/2017

Blumroch
Moi c'est pas dans les livres que je connais les Arapètes ^^.
C'est le détroqueur à la main, dans le combat pour les décoller du rocher.
Tiens, encore un mot nouveau en directe provenance de la vie réelle.

Écrit par : Carine | 30/06/2017

@Carine : La vie réelle, c'est pour les ceusses qui ne supportent ni le fantastique ni la science-fiction ni les jeux vidéo. ;-)

Merci de m'avoir appris l'existence du couteau détroqueur ! Je vais toutefois imiter le grand Holmes et m'empresser de l'oublier tant je suis certain de n'en avoir *jamais* l'usage ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 30/06/2017

Blumroch
La pêche à pied est pourtant un grand plaisir, pratiquée en famille ou entre amis.
Dommage pour vous.

Écrit par : Carine | 01/07/2017

Écrire un commentaire