Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2017

Saturation

Aujourd'hui, sur mon lieu de travail :

Une collègue : T'as vu il y a encore eu un attentat : un type est rentré en voiture dans un car de gendarmes ?

Moi : Non, mais je m'en fiche.

Elle : ?

Moi : On a tout fait pour se retrouver dans cette situation. Qu'est-ce que tu veux que cela me fasse ?

Elle : Oui, mais ce sont toujours les pauvres gens qui trinquent.

Moi : Et ils ont voté pour qui ces pauvres gens ?

Elle : Ouais, remarque...

Commentaires

Ah ! Ben vous voyez, tout n'est pas perdu.

Écrit par : Coach Berny | 19/06/2017

Il y a une expression vulgaire, mais parfaitement pertinente, à présenter aux "pauvres gens":

"t'as voulu ça, hé bien, mange ta merde."

Écrit par : UnOurs | 19/06/2017

Coach Berny > Je crois surtout que ne sachant quoi répondre à cette évidence elle bottait prudemment en touche.

UnOurs > Je suis d'accord.
Bien sûr, nous-mêmes ou ceux qui nous sont chers peuvent être tués ou blessés dans un attentat ou une agression, mais vu le nombre d'électeurs "En Marche", potentiellement les victimes se compteront parmi eux, c'est statistique.

Écrit par : Pharamond | 19/06/2017

*Mutatis mutandis*, en d'autres temps, aux ceusses qui recommandaient publiquement les produits M$ pour s'en plaindre ensuite en privé (une spécialité chez les journalopes de cette époque), je disais froidement : "Par incompétence autant que par vénalité, vous leur avez permis de prospérer en ayant tous ces complices parfois appelés clients : responsables de leur succès, vous êtes tous -- journalistes, lecteurs crédules, responsables informatiques et autres développeurs --, coupables. Vous n'avez donc pas le droit de vous plaindre, contrairement à ceux qui tentaient de mettre en avant de meilleurs produits et qui, largement par votre faute, n'ont plus de vrai choix".

Écrit par : Blumroch | 19/06/2017

P.S. : J'avoue que parfois, j'exprimais cette idée de bon sens sous une forme assez proche de celle mentionnée par le camarade *UnOurs* : avoir lu la correspondance des situs, ça peut laisser des traces.

Écrit par : Blumroch | 19/06/2017

pour lutter contre cette lassitude du fait terroriste, les pouvoirs publics ne peuvent que renforcer le caractère télévisuel des attentats. La surenchère dans l'horreur spectaculaire est inévitable. Trois chameliers avec un couteau ou même un petit camion "fou" ne font pas le compte !

Écrit par : Dia | 19/06/2017

Blumroch > Bossuet ne disait-il pas : "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes " ?

Dia > L'indécence ne fait pas peur aux médias, il faut tenir l'antenne coûte que coûte.

Écrit par : Pharamond | 20/06/2017

@Pharamond : L'individu qui se fait appeler "le déclinologue", du site *La dernière gerbe*, a beau n'être pas infaillible (contrairement à ce qu'il croit), il a probablement donné la forme exacte de cette judicieuse réflexion : "Mais Dieu se rit des prières qu'on lui fait pour détourner les malheurs publics, quand on ne s'oppose pas à ce qui se fait pour les attirer. Que dis-je ? quand on l'approuve et qu'on y souscrit, quoique ce soit avec répugnance." (*Histoire des variations des églises protestantes*, livre IV, § 2). On peut penser que la forme apocryphe est plus satisfaisante que la forme originale, soit dit en passant. ;-)

Écrit par : Blumroch | 20/06/2017

Oui, ses rubriques sur les vrais auteurs des citations et sur leurs formes exactes sont passionnantes et doivent représenter une somme de travail. Pour en revenir à Bossuet le sens est globalement le même et la formule erronée est plus facile a retenir.

Écrit par : Pharamond | 20/06/2017

Ah Bossuet ! C'est quand même autre chose que le bossu du MEDEF ;o)

Écrit par : téléphobe | 20/06/2017

Les gendarmes ne sont pas des pauvres gens ...

Écrit par : Paul-Emic | 20/06/2017

Il y avait aussi le très paysan: "comme on fait son lit, on se couche".

Écrit par : UnOurs | 20/06/2017

téléphobe > :-)

Paul-Emic > Je pense qu'elle voulait dire des gens innocents de classe populaire ou quelque chose comme ça. Quant à la responsabilité des gendarmes et des forces de l'ordre dans la déconfiture de notre société...

UnOurs > C'est concis et juste.

Écrit par : Pharamond | 20/06/2017

Oui, le fait que des macrouillons et des muzz soient parmi les victimes est en soi une consolation, toute minime soit-elle

Écrit par : Gérard | 23/06/2017

Je propose que l'on lance une fondation dont le but serait d'équiper les apprentis terroristes de GoPro afin d'alimenter le fond d'images des TV et de distraire les futurs assassinés à chaque occasion.

Écrit par : Paul-Emic | 23/06/2017

Gérard >J'en veux plus aux "macrouillons" et assimilés qu'aux "muzz".

Paul-Emic > Va savoir, certains y travaillent peut-être déjà.

Écrit par : Pharamond | 25/06/2017

Écrire un commentaire