Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2017

Afrique

"Après les événements de Captain America: Civil War, le roi T'Challa retourne chez lui dans la nation africaine reculée mais technologiquement avancée, le Wakanda, pour servir son pays en tant que nouveau leader. Cependant, le pouvoir de T'Challa va bientôt être défié par des factions de son propre pays. Quand deux ennemis conspirent pour détruire le Wakanda, Black Panther doit s'allier à l'agent de la C.I.A. Everett K. Ross et au membres du Dora Milaje, les forces spéciales du Wakanda, pour éviter le pays d'être emporté dans un conflit mondial." Voilà pour la présentation du dernier film de super-héros d'Hollywood : Black Panther de Ryan Coogler. La bande-annonce nous permet d'admirer des vues du superbe pays qu'est le Wakanda. Une chroniqueuse porto-ricaine s'emballe un peu et titre son article (en anglais) pour le site AFFINITY : "La bande-annonce de Black Panther montre ce que l'Afrique aurait été si les Blancs ne l'avaient pas détruite". Soit, d'ailleurs en ce moment nous pouvons assister en direct à la reconstruction de l'Afrique du sud rendue à l'état de ruine à sa légitime population par les vandales blancs. Le résultat est en effet spectaculaire.

 

Commentaires

L'un des meilleurs tweets de Renaud Camus :
"Les Africains qui se précipitent vers l'Europe ne s'en rendent pas compte : ce qui la rendait si attirante, c'était qu'ils n'y soient pas"
Un petit chef-d'œuvre, tout y est.

Écrit par : Coach Berny | 14/06/2017

désopilant

Écrit par : kobus van cleef | 14/06/2017

@Coach Berny : Excellente formule déjà citée par l'excellent Pharamond ce 31 mai dans la rubrique "Je plussoie (13)", formule qui en rappelle une autre -- injuste, elle -- de George Sanders écrivant, si mes souvenirs sont exacts, que le Japon pourrait être un pays magnifique s'il n'était, hélas, peuplé de Japonais (quelque part dans les *Memoirs of a Professional Cad*).

Écrit par : Blumroch | 14/06/2017

Lundi 19 juin 2017 BFMTVwc coup d' Etat en direct ! du jamais vu ! les trois uniques élus FN à peine à la tribune de l' Assemblée nationale , éliminent les 574 députés macroniens et apparentés ! aucun survivant ... arrrrrgggghhhhh criiiiicriiii
https://www.youtube.com/watch?v=_k8YpQKzl_k

Écrit par : EQUALIZER | 15/06/2017

Blumroch : Damned ! Me voilà pris en flagrant délit de sénilité précoce, pourvu que Pharamond ne passe pas par ici.

Écrit par : Coach Berny | 15/06/2017

Commentaire qui n'a rien à voir avec le sujet de l'article - ça arrive.
Je remercie le maître de ce vénérable 'blogue' pour avoir diffusé des vidéos biographiques (bien faites) sur H. P. Lovecraft il y a quelques temps. Cela m'a donné l'idée d'acheter quelques romans de l'écrivain en question - dont certains que j'avais lus il y a longtemps comme "L'affaire Charles Dexter Ward". C'est vraiment bien écrit et, le soir, je lis ça à mon matou qui est ravi. Merci ;o)

Écrit par : téléphobe | 15/06/2017

@Coach Berny : En khâgne, une dame professeur d'anglais avait remplacé le facétieux "Damned !" que j'avais mis en conclusion d'une copie (c'était un pari) par un "Damn !" souligné en rouge et assorti de ce commentaire : "Only Lt Blueberry says that."
Inutile de préciser que j'utilise toujours, moi aussi, l'incorrect "damned" qui fait plus joli. ;-)

@téléphobe : Aucune des traductions françaises, même révisées, n'est réellement satisfaisante. Si vous en avez la possibilité, reportez-vous aux textes originaux. Voyez l'avis, assez justifié, formulé ici :

http://www.cafardcosmique.com/David-Camus-Il-faudrait-retraduire

Ce traducteur n'a toutefois pas compris qu'une bonne traduction n'a aucunement besoin d'être "révisée" tous les 25 ans (sauf aux yeux des éditeurs qui tentent de justifier de nouvelles versions en allant jusqu'à changer le titre des oeuvres pour faire "moderne"). Ainsi, les traductions de Poe par des agrégés d'anglais corrigent peut-être deux ou trois erreurs de Baudelaire, mais sont écrites en moins bon français. Les exemples seraient trop nombreux.

Écrit par : Blumroch | 15/06/2017

@Blumroch : merci beaucoup pour vos précisions et le lien fort pertinent.
Le même problème se pose avec les nouvelles et romans de Philip K. Dick dont j'ai certains exemplaires en langue anglaise.
Tout à fait d'accord pour Poe et Baudelaire. Connaissez-vous la traduction faite par Charles Baudelaire des "Confessions d'un mangeur d'opium" de Thomas De Quincey ?
https://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_de_Quincey
J'ai lu ça il y a bien longtemps quand j'étais étudiant.
Baudelaire : "Elévation", "L'homme et la mer" etc. quelles merveilles !
Il y a plusieurs dizaines de marques de yaourts allégés, c'est ici que j'ai trouvé le meilleur ;o)

Écrit par : téléphobe | 15/06/2017

Les antiracistes étant toujours rattrapés, même inconsciemment, par le réel, le personnage de Black Panther (dans les comics en tout cas) apparaît toujours pour quémander l'aide d'un héros américain afin de mettre un terme à une crise au Wakanda... 70 ans de lavage de cerveau collectif pour aboutir à des résultats aussi bancals, il y a vraiment de quoi enrager ;-)

+1000 pour les Confessions de De Quincey, un classique à dévorer!

Écrit par : Benway | 15/06/2017

Coach Berny > "Un petit chef-d'œuvre, tout y est." Effectivement et je plussoie ;-)

kobus van cleef > Selon le dogme gauchiste les Européens ont détruit l'Afrique et les Africains ont reconstruit l'Europe après la guerre...

EQUALIZER > Je ne reconnais pas les députés FN.

téléphobe > C'est toujours un plaisir d'apprendre que ce blog ait pu être d'une quelconque utilité à mes aimables visiteurs.
Personnellement j'ai une petite préférence pour "la couleur tombée du ciel", mais quantité d'autres nouvelles sont passionnantes notamment celle que vous citez. Grâce au site HP Lovecraft j'en écoute aussi, ce qui me permet de faire autre chose pendant ce temps.

Benway > Qu'on le veuille ou non le réel on se le prend toujours sur le nez quand on veut le nier. Notre société le vit au quotidien.

Écrit par : Pharamond | 15/06/2017

Pour Lovecraft, le mieux, à mon sens, est de n'en lire que peu à la fois : ses procédés narratifs, son verbiage ampoulé et grandiloquent sont trop systématiques pour qu'une lecture un peu longue n'engendre pas une certaine lassitude.

"La bande-annonce de Black Panther montre ce que l'Afrique aurait été si les Blancs ne l'avaient pas détruite"

Phrase délicieuse car, là aussi, "tout y est" :
- l'arrogance de l'inculte;
- le racisme décomplexé car "autorisé";
- le communautarisme d'opportunité (pour un "noir", un portoricain n'est pas noir, mais blanc, mais face à un "blanc", les deux sont "noirs")
- la crédulité du sous-développé intellectuel.

Un parfait complément à Camus : "si l'Afrique est ce qu'elle est, c'est parce qu'elle est pleine d'africains".

Écrit par : Arthourr | 15/06/2017

@Phara .. les députés fn ne sont pas humains .

Écrit par : EQUALIZER | 15/06/2017

@téléphobe : Je l'ai lue, cette traduction, pendant ma lointaine période baudelairienne. Je crois me souvenir qu'elle n'était pas complète à en croire une préface ou une note, mais je ne suis jamais allé vérifier le texte original (*vita brevis*). Peu sensible à la poésie, j'avais pourtant apprécié, quand je faisais semblant d'être jeune, Gautier, Hérédia et Leconte de Lisle -- autant de *guilty pleasures*.

Je confirme votre sentiment : les meilleurs yaourts, pas si allégés que ça heureusement, se trouvent *ici*, et j'en remercie vivement Pharamond. ;-)

@Arthourr : Lovecraft avec des pauses, c'est envisageable. L'intégrale, ce n'est quand même pas une si mauvaise méthode, comme avec Balzac (*Contes drôlatiques* compris, si si !). Le *binge reading* se peut pratiquer, comme le *binge watching* pour les (rares) bonnes séries télévisées. Que pèsent les quelques défauts d'écriture et de composition face à de tels auteurs ?

Écrit par : Blumroch | 16/06/2017

Connaissez vous Fred Reed?
(le lien est dans mon URL, hautetfort est passablement nanar avec les liens)

Écrit par : realist | 16/06/2017

Arthourr > Je suis d'accord, les histoires étant souvent structurées de la même façon on en vient rapidement à une certaines saturation si on en lit plusieurs à la suite, mais de façon espacées elles conservent leur saveur.

Pour la "critique" porto-ricaine, je crois que vous avez tout dit. Le problème est qu'au lieu de d'être moqué ce genre d'avis délirant est devenu tout à fait normal sinon la norme.

EQUALIZER > Des reptiliens, comme Trump ! Je l'aurais parié !

realist > Non, je ne connaissais pas, mais ce qu'il dit n'est pas dénué de bon sens. Merci pour le lien.

Écrit par : Pharamond | 17/06/2017

Écrire un commentaire