Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/04/2017

Astres morts

"J'ai toujours cru au pire, à la décadence absolue de l'Europe et du monde. Mon instinct a toujours été apocalyptique. Il est tout à fait conforme à ma vision du monde que les nations meurent comme les individus et que les civilisation deviennent des astres morts."

Pierre Drieu La Rochelle

Journal, le 16 février 1943

 

Commentaires

pan !

Écrit par : EQUALIZER | 13/04/2017

Il lui restait encore deux ans quand il a écrit ça.

Écrit par : Pharamond | 14/04/2017

Puisque nous sommes dans une ambiance de crépuscule avant la Longue Nuit manière Poul Anderson :

"Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d'empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins, descendus au fond inexploré des siècles avec leurs dieux et leurs lois... Nous savions bien que toute la terre apparente est faite de cendres, que la cendre signifie quelque chose. Nous apercevions à travers l'épaisseur de l'histoire les fantômes d'immenses navires qui furent chargés de richesses et d'esprit. Nous ne pouvions pas les compter, mais ces naufrages, après tout, n'étaient pas notre affaire. Elam, Ninive, Babylone étaient de beaux noms vagues, et la ruine totale de ces mondes avait aussi peu de signification que leur existence même. Mais France, Angleterre, Russie, ce seraient aussi de beaux noms..."

Écrit par : Blumroch | 15/04/2017

Je suis bien d'accord et c'est joliment dit. Cependant, si tout disparaît, l'important est de savoir quand et comment. D'autre part, le devoir d'une civilisation, d'une culture - appelons cela comme on voudra - est de perdurer autant que faire ce peut.

Écrit par : Pharamond | 15/04/2017

@Pharamond : Yep, une civilisation ayant apporté des lumières (sans la moindre majuscule, évidemment) au monde se devrait de persévérer dans son être et de continuer à croire en sa mission... mais ce n'est pas le sens du propos de Drieu. ;-)

Cette fois, on peut craindre que nul n'aille relever l'héritage de la vieille Rome. L'avenir est à la termitière.

Écrit par : Blumroch | 15/04/2017

Personne, non. Le monde post-religieux arrive avec ses faux dieux et ses superstitions.

Écrit par : Pharamond | 17/04/2017

@Pharamond : Incidemment, j'avais supprimé la première phrase, trop et seule connue, sur les civilisations qui se savent mortelles, car oui, c'est de Paul Valéry. On trouve des propos analogues chez Léopardi et quelques autres encore...

Écrit par : Blumroch | 17/04/2017

Je vous direz que la simple logique laisse penser que tout est mortel que l'on en ai conscience ou non, que l'on s'en moque ou non. Le plus difficile est la suite : qu'est-ce qu'un civilisation, doit-on lutter pour elle, jusqu'à quel point, où est la place de l'homme par rapport à elle, etc.

Écrit par : Pharamond | 17/04/2017

@Blumroch : rien à voir, mais je viens de finir sur vos conseils le tome I de "Ma dernière mémoire" de Raymond Abellio, et vous avez raison : c'est remarquable et passionnant (même si je n'adhère pas à tous ses propos). Je vais continuer... Merci !

Écrit par : Nordiste | 18/04/2017

@Nordiste : Seuls les imbéciles et les huîtres adhèrent ! ;-)

Sérieusement : heureux de votre réaction à cette découverte. Point n'est besoin d'accepter *tout* d'un penseur, même *très* intelligent.

Écrit par : Blumroch | 19/04/2017

Écrire un commentaire