Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2017

Lecture (2)

J'ai fini Kœnigsmark de Pierre Benoît que m'avait "involontairement" conseillé Nathanaël*. C'est un peu naïf, un peu kitsch, mais très agréable à lire dans un français qui n'existe plus. J'ai commencé Mandragore de Hanns Heinz Ewers sur les conseils de Blumroch*. Dans le long préambule de l'édition de 1970 que je me suis procuré François Truchaud nous met bien sûr en garde : "Le passage du rêve à la réalité est mortel, surtout pour une idée qui s'appelle « Mandragore » en 1911, et qui, à partir de 1923, s'incarnera en des formes redoutables et maléfiques, celles de « l'Ordre Noir », étendant son voile d'ombre jusqu'en... mais qui pourrait dire qu'il a disparu ? La bête n'est pas morte, elle est en chacun de nous, à des degrés divers, à des formes variées." etc. Sinon, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, avec sa galerie de personnages "monstrueux" qui ne me parlent pas vraiment, mais l'intrigue s'installe et cela devrait aller mieux.

* : commentateurs de ce blog

 

Commentaires

Pierre Benoît a complètement disparu du spectre et c'est un peu dommage, comme tu dis on n'écrit plus vraiment comme cela.

Écrit par : Paul-Emic | 08/04/2017

Je vais sûrement en lire un ou deux autres de Pierre Benoît pour me faire une idée plus précise. Aurais-tu un conseil sur les titres à choisir ?

Écrit par : Pharamond | 09/04/2017

je me souviens de l'Atlantide et Koenigsmark j'en ai lu quelques autres mais du temps a passé depuis mes quinze ans.
L'Atlantide n'est vraiment pas mal.

Écrit par : Paul-Emic | 09/04/2017

Si loin que ça ?

Merci, je tenterai sans doute "l'Atlantide".

Écrit par : Pharamond | 09/04/2017

L'un des meilleurs écrivains français avouait sa préférence pour *Mademoiselle de la Ferté* ("On peut lire ce roman sans y rien comprendre, ou en ne saisissant que la surface des choses. Le secret majeur de l'art de Pierre Benoît est simple et efficace : il consiste à se taire sur l'essentiel, à ne jamais faire aucune révélation directe sur ce qui se passe d'important.") et pour *Fort-de-France* (dont la dernière phrase est une manière de chef-d'oeuvre).

Malgré son immense admiration pour Pierre Benoît et ses mécaniques de précision, il ne ne plaçait pas pour autant parmi les plus grands.

En ces temps de ténèbres, être un artisan compétent, c'est être un artiste.

Écrit par : Blumroch | 09/04/2017

j'avais découvert un lot de Pierre Benoit dans le grenier de ma grand-mère il y a bien longtemps. J'ai tout lu pendant les vacances d'été. A l'époque je lisait un livre comme ça en un jour ou deux

Écrit par : Paul-Emic | 09/04/2017

Blumroch > Peut-être choisirais-je alors "Mademoiselle de la Ferté" car il me revient à l'esprit avoir vu "L'Atlantide" en film il y bien longtemps, il est vrai.

Paul-Emic > J'avoue avoir du mal à lire les auteurs d'aujourd'hui, entre message à la c.. et racolage gore ou sexuel si ce n'est les inoffensifs thrillers de Patricia Macdonald.
Ta grand-mère t'a permis d'avoir de saines lectures ;-)

Écrit par : Pharamond | 10/04/2017

j'ai énormément lu dans ma jeunesse et j'ai eu d'assez bonnes lectures. Je crois que j'en ai appris plus là que sur les bancs de l'école.

Écrit par : Paul-Emic | 10/04/2017

L'école communale où j'étais ne donnait pas de devoirs à faire à la maison, mais demandait seulement d'apprendre les leçons... ce que je ne faisais presque jamais, me contentant d'essayer de retenir pendant les cours avec des fortunes diverses. Bref, bien que n'étant pas ce qu'on pourrait appeler un élève studieux, j'aimais apprendre ou plutôt découvrir de nouvelles choses. Mais c'était l'école d'autrefois...
Pour être franc, au collège mon système a très rapidement montré ses limites.

Écrit par : Pharamond | 10/04/2017

j'ai fait mes études dans un collège et lycée militaire, pas très jojo comme endroit mais l'enseignement était de très bon niveau

Écrit par : Paul-Emic | 10/04/2017

Si mes souvenir sont bons tu as d'ailleurs fait très logiquement une carrière militaire. Moi c'était le collège public des années 70, curieux mélange de profs assez âgés en costume cravate et de jeunes en jeans et sabots.

Écrit par : Pharamond | 10/04/2017

tes souvenirs sont bons :-)

Écrit par : Paul-Emic | 10/04/2017

Écrire un commentaire