Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2017

Exterminons les génocidaires !

L'hypocrisie des bien-pensants : à propos de "Chez Nous", film anti-Front National

Cette courte et très intéressante vidéo de Vincent Reynouard m'inspire deux remarques à chaud :

- Toutes les courbettes et les reniements, élégamment appelés normalisation, de Marine n'y feront rien : elle est trop blanche, trop blonde et toujours trop "à droite" pour la sphère médiatico-artistique garante autoproclamée du bien, du beau et du progrès : elle restera à jamais une sale facho. Quelque part c'est assez comique.

- Les gentils intellectuels prompts à voler au secours du faible, du marginal, de l'incompris, du maudit même s'il s'agit du pire salopard ne trouvent rien à redire aux exactions, quand ils ne les encouragent pas, commises envers le facho. Parce que l'estampillé facho est évidemment un partisan plus ou moins avoué du diable Hitler coupable d'avoir décidé qu'un peuple n'avait pas le droit d'exister, il n'a donc lui-même aucune légitimité, par un juste retour des choses, à vouloir prétendre à être protégé par la société ni même à tout simplement continuer à vivre. D'où l'utilité de certaines lois iniques empêchant toute contestation sur certains faits historiques afin de faire perdurer cette logique tyrannique tout en permettant aux gardiens du Système de prendre la pose héroïque du résistant désintéressé ou pathétique de la victime en quête de justice.

Commentaires

Causeur tombe le masque avec cet article intitulé "Le FN regrette-t-il de ne plus être diabolisé ?" situé à cette adresse :

http://www.causeur.fr/chez-nous-fn-marine-le-pen-42031.html

où le rédacteur en chef Daoud Boughezala s'entretient avec son collaborateur Jérôme Leroy, co-auteur du scénario.

Les commentaires des lecteurs sont, pour l'heure, instructifs. Et le sieur Leroy de n'y pas répondre, évidemment.

Écrit par : Blumroch | 06/01/2017

Blumroch > J'avais lu le premier roman de Leroy "L'orange de Malte". C'était il y a une éternité et j'avais beaucoup aimé cette promenade nonchalante à travers une certaine Europe à la recherche d'un "hussard" méconnu. Depuis le bonhomme s'est racheté une conduite et charge "l’extrême droite". Sa défense dans Causeur est pitoyable de lâcheté ; "allez voir le film avant d'en parler", et puis quoi, aussi ?

Écrit par : Pharamond | 07/01/2017

un film type "train d' enfer" (de "Hanin") .. ou cette merdrerie de "Dupont Lajoie" de Boisset . Nos gauchiasseux sont diarrhéiques à en produire .. quelle posture de rebelle ! ils s' attaquent héroïquement à la "bête immonde" qui monte qui monte ! y' a plus qu' à tirer .. la chasse ! ça vaut pas plus ..

Écrit par : EQUALIZER | 07/01/2017

Pour les plus connus, aujourd'hui la moindre série française à son épisode sans pitié pour la bête.

Écrit par : Pharamond | 07/01/2017

l' Abbé Lélabeth a ma préférence ;)

Écrit par : EQUALIZER | 08/01/2017

"Pour les plus connus, aujourd'hui la moindre série française à son épisode sans pitié pour la bête."

Figure imposée si on veut toucher des sousous de la Culture...
Un mécanisme de plus pour garder le bon peuple dans le ronron rassurant de la désignation officielle des "bons"et des "méchants".

Mais qui regarde encore ces âneries ? Ceux qui y croient déjà, peut-être...

Écrit par : Arthourr | 08/01/2017

EQUALIZER > Surement un réfractaire.

Arthourr > Oui, mais une frange qui aurait pu douter est complètement endoctrinée par la télé et aura du mal a se poser des questions. Ensuite il y a les enfants pour qui ce monde bidon vu à la télé est la normalité.

Écrit par : Pharamond | 08/01/2017

C'est sûr, il y a de l'endoctrinement, mais je pense qu'il y a aussi de la paresse intellectuelle et du confort idéologique.

L'esprit critique et la curiosité ont, certes, vocation à être anesthésiés par les mass media, mais si le terreau n'était pas si fertile (i.e. des abrutis et enfants d'abrutis se complaisant dans leur cadre limité), le résultat ne serait pas si efficace, à l'heure d'internet.

Écrit par : Arthourr | 08/01/2017

L’endoctrinement ne fonctionne que s'il y a un terrain préparé, c’est vrai, mais les contraintes de la société actuelle, (de temps, de facilité d'utilisation...), la pression sociale (il faut pouvoir parler de la même chose que ceux qu'on côtoie, ne pas penser trop différemment...) fait qu'il est difficile de voir autrement. De même dès qu'on sort des sentiers bien balisés à qui faire confiance ? De l'autre côté du miroir c'est aussi plein de farfelus, de naïfs et d'escrocs.

Écrit par : Pharamond | 08/01/2017

et les escrocs en jambe ne manquent pas ! ;)

Écrit par : EQUALIZER | 08/01/2017

Ah, ça non !

Écrit par : Pharamond | 09/01/2017

Les commentaires sont fermés.