Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2016

En passant

Dans Equalizer d'Antoine Fuqua le chef mafieux russe super méchant qui dirige tout depuis Moscou s'appelle... Vladimir Pouchkine. Sinon, le film, à base de rédemption à deux roubles d'un super agent des services spéciaux américains au grand cœur et de prostituée toute mimie qui ne pense qu'à reprendre ses études, n'a aucun intérêt.

Commentaires

HaHa ! j' y suis pour rien , ni dans le choah du pseudo :D .. et j' ignorais cette série qui m' a l' air bof bof bof ... au lit woudienne comme qui dirait ..
Et du coup , j' ai trouvé qu' il existait une série du même nom , paraît-il assez bonne , qui a fait l' objet d' une "resucée" avec Denzel Washington ...
J' irai télécharger cette série pour "voir" de près , si j' ai du temps.
à propos de "The Company" il y a eu une excellent série (apologétique of course) du livre au même titre. le livre "la compagnie" (in french :D) est très bon , l' adaptation cinématographique très fidèle .. ça distrait ! et nous fait revivre des évènements de la "guerre froide" plutôt réalistes .. depuis la RDA , la Hongrie , Cuba ...

Écrit par : EQUALIZER | 25/12/2016

Me souviens d'un film où toutes les crapules sont des blancs (au supermarché, les flics véreux, les mafieux russes, etc.) alors que le super héros est un noir. Ouaille note ?
1-2-3-4, 1-2-3-4, prout.

Écrit par : Anton | 26/12/2016

EQUALIZER > Je pensais que votre pseudo avait une relation avec la série (d'ailleurs assez ridicule). Pour le reste, je ne connaissais pas "The Company".

Anton > C'est exact et tellement banalement cinématographique que je n'avais pas relevé.

Écrit par : Pharamond | 26/12/2016

@Pharamond : "The Company" est en livre de poche (1000 pages !) je me suis dit que j' allais en avoir pour un moment à le lire ... hé bien pas du tout , j' ai accroché tout de suite et ne l' ai plus lâché à raison d' une 100taine de pages à chaque fois . Quand j' ai pu télécharger ;) la série je n' ai pas été déçu , très fidèle au livre où tout n' est pas que du "roman" ..
voir "la Compagnie" :
http://www.babelio.com/livres/Littell-La-Compagnie--Le-Grand-Roman-de-la-CIA/14386
la série :
http://www.imdb.com/title/tt0488352/videoplayer/vi3867803929?ref_=tt_ov_vi

C' est comme pour "La vie de LF Céline" de Philippe Vitoux , folio poche , +de 1000 pages passionnantes ! on y apprend énormément sur LFC , ce qui aide à comprendre l' écrivain .
http://www.babelio.com/livres/Vitoux-La-vie-de-Louis-Ferdinand-Celine/176283

Écrit par : EQUALIZER | 26/12/2016

Mouais... c'est le père de l'auteur du répugnant "Les Bienveillantes". Je sais que la génétique n'est pas responsable de tout, mais... D'autre part, d'après les critiques vues sur le net les USA y ont toujours le beau rôle.
Le second me tente plus.
Merci pour les conseils de lecture. J'ai terminé "Julien dit l'apostat" que j'ai trouvé vraiment excellent.

Écrit par : Pharamond | 27/12/2016

"Les bienveillantes" (mégabeurk) est de Jonathan Littell , et "la Compagnie" de Robert Littell , d' un autre niveau ! se lit très bien même si la "Cia" n' y a pas le mauvais rôle (encore que..) sur Budapest (1956) à voir . Vous seriez étonné .. ;) mais comme toujours on applique notre propre grille de lecture .. avec des filtres .

Écrit par : EQUALIZER | 27/12/2016

Robert est le père de Jonathan.

Écrit par : Pharamond | 27/12/2016

c' est pas ce qu' il a fait de mieux ! :D

Écrit par : EQUALIZER | 27/12/2016

Il faut lui poser la question...

Écrit par : Pharamond | 27/12/2016

Même le nom du réalisateur fait l'effet d'une purge......

Écrit par : Arthourr | 28/12/2016

façon de tenir la dragée haute pour faire aller ?

couac il en soit , The Compagny se laisse voir et lire comme un polar passionnant dont on aurait tort de se priver .

"Les bienveillantes" -du fils tribal- que j' ai lu à coups de pouce (i.e en "zappant") a été poubellisé ... niveau zéro !

Écrit par : EQUALIZER | 28/12/2016

Arthourr > :-D
La filmographie du bonhomme laisse voir des films très commerciaux, pour ceux que j'ai vu, c'est fait avec soin, mais assez laborieusement et très politiquement correct. "Training day" m'avait bien plu avec un méchant et surprenant Danzel Washington.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Antoine_Fuqua
https://www.youtube.com/watch?v=jDt9vTtxHhw

EQUALIZER > Je me laisserais peut-être tenter par "La Compagnie".

Écrit par : Pharamond | 28/12/2016

ha , j'ai pas l'habitude de prendre la défense d'un auteur commercial , mais je trouve que Jonathan Littel a réussi un truc

non pas sur le plan littéraire , houlà non !


mais sur le plan commercial
un parfait produit , prêt à vendre et à consommer

le mec a fait deux colonnes sur son brouillon ; sympa/pas sympa
et il a tout recensé , le bougre!

tout !
colonne de gauche , trucs sympa , la pédérastie du mec , son côté esthétique, la description minutieuse de la cagade monumentale du reich , quelques scènes de cul , le côté parricide du anti-héro

colonne de douâte , ce qui fera frémir le lecteur , quelques scènes de camp de konzentrazion , l'assasinat de l'amant pédéraste , celui du vieux chouif de crimée , toussa


d'ailleurs cohn bendit ne s'y est pas trompé , lorsqu'il disait "trois fois j'ai jeté ce livre contre le mur , trois fois je l'ai repris"

attraction-répulsion....un succès commercial....même cohn bendit s'est fendu d'un exemplaire

Écrit par : kobus van cleef | 28/12/2016

Nous en sommes là. N'oublions pas que nous vivons dans une société où un roman comme "Cinquante nuances de Grey" est un best-seller, alors quand un livre est primé et a la caution historique... Le nazi c'est vendeur.

Écrit par : Pharamond | 29/12/2016

et même , très vendeur!
y a plus que ça qui marche , d'ailleurs
c'est assez caractéristique, plus on s'éloigne d'un fait historique réel, plus on le fantasme ou on l'idéalise

regardez la réputation pourrie que se traîne la période médiévale ( on n'ose même plus dire moyen âge , tout de suite c'est synonyme de régression zoziale....)

et pourtant , par rapport à l'antiquité , hein, y a pas photo comme on dit
rien que l'invention de l'église et des institutions charitables y afférentes , ça change des heures sombres antiques où toute une frange de la populace pouvait crever du jour au lendemain
on retiendra aussi la fondation des premières écoles et universités ainsi que les prémisses de la justice, et de la défense des inculprouts....( inculpés , pardon ) , l'habeas corpus naît en Angleterre , à la charnière avec la renaissance et pas à Bagdad sous les abbassides...

Écrit par : kobus van cleef | 29/12/2016

L'Eglise a été une lumière pendant les âges sombres des royaumes barbares et le monde occidental s'est bâti tant bien que mal sur ces bases.
Hum ! Ce que nous disons ne va pas faire plaisir aux païens qui visitent ce blog ;-)

Écrit par : Pharamond | 29/12/2016

Écrire un commentaire