Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2016

Le jeu des deux images (255)

Comme son nom l'indique il s'agit de deux images qui doivent vous permettre par analogie de deviner l'identité d'une personnalité vivante ou défunte.

255b.jpg

255a.jpg

 

 

Commentaires

Allez, je commence : un soleil et un glaive (Romain ?) : sol invictus comme disaient mes antiques collègues, les empereurs Aurélien, Julien ou p'tet ben Constantin...

Écrit par : Martin-Lothar | 25/11/2016

Ça fait pas avancer le schmilblick mais ça a de la gueule !

https://www.youtube.com/watch?v=68gv1GewSUs

Écrit par : Coach Berny | 25/11/2016

Martin-Lothar > Il faut choisir...

Coach Berny > ...de bois.

Écrit par : Pharamond | 25/11/2016

S'il faut choisir, alors c'est le premier : Aurélien, na ! (bien qu'en bon païen, ma préférence eut été pour Julien, le successeur de Constantin)

Écrit par : Martin-Lothar | 25/11/2016

Bravo ! C'est bien l'empereur Aurélien qui a simplifié le panthéon antique en adorant Sol Invictus, le Soleil invaincu. La deuxième image évoque le surnom qu'on lui donnait au vu de l'énergie qu'il déployait pour rétablir l'ancien prestige de Rome en guerroyant tout azimut, manus ad ferrum, la main à l'épée en français.

Au fait, je viens de commencer Julien de Jerphagnon que j'ai acheté en suivant vos conseils. C'est très prometteur. Encore merci pour le conseil de lecture.

Écrit par : Pharamond | 25/11/2016

Pharamond : je ne me souviens pas vous avoir recommandé Jerphagnon ni autres historiens antiques ou modernes. Par contre, je suis certain de vous avoir conseillé de lire les écrits des empereurs romains (avant toute autre lecture "indirecte") et notamment les lettres de Julien (édition bilingue, Classique en Poche de chez Les Belles Lettres 2008)
Il y a aussi toute l'œuvre stoïque et un peu neurasthénique de l'empereur Marc-Aurele (le chouchou de ce cher Hoplite du net) — que vous trouverez sur la toile via Wikipedia, notamment)
Finissez par la Guerre des Gaules (de qui vous savez) et ensuite, oui, allez lire les historiens.
Mais bon, si vous voulez tout savoir sur l'empire romain (ses grandeurs et ses décadences) lisez enfin Stephen king... (OK, je sors)

Écrit par : Martin-Lothar | 26/11/2016

j'arrive après la bataille. Ce soleil et ce glaive romain me suggérèrent d'abord aussi les Illyriens, mais je n'aurais pas identifié précisément Aurélien, ignorant le surnom évoqué.
Quant à la décadence romaine, je n'entamerai pas de polémique. J'aurais tendance (et je ne suis pas seul) à penser qu'elle n'a pas existé, Grégoire de Tours, bien placé, ni trop près ni trop loin, n'en soufflant mot dans sa chronique attentive. Sidoine Apollinaire ironise certes sur la rude inculture des Germains et leur ignorance du déodorant, soit la querelle classique depuis Chirac "du bruit et des odeurs", mais quand saint Augustin réconforte ses contemporains après le sac de Rome, c'est pour y voir un accident de parcours d'un longue histoire qui en a vu et en verra d'autres.
Bref, la décadence romaine serait plutôt, comme le moyen âge qui lui est dialectiquement conjoint, une invention de la Renaissance.

Écrit par : Nathanaël | 27/11/2016

Martin-Lothar > Oups ! après vérification c'est un conseil d'EQUALIZER. Sinon, j'ai longtemps été un passionné de l'histoire romaine plus jeune et les "Pensée pour moi-même" sont dignes d’intérêt même au delà de l'aspect historique.

Nathanaël > le tableau a été noirci et l'histoire est toujours plus ambiguë que celle des manuels scolaire, mais il reste que l'instabilité politique et l'insécurité de l'époque étaient réelles pour le quidam.

Écrit par : Pharamond | 27/11/2016

EQUALIZER > Si vous passez par là, j'aime beaucoup le "Julien" de Jerphagnon qui se dévore. Merci.

Écrit par : Pharamond | 27/11/2016

je passe quasi chaque jour chez vous jeter un oeil .. oui , j' avais été impressionné par le "Julien" de Jerphagnon .. c' est si bien écrit que l' on se sent vivre l' époque , un voyage dans le temps très prenant .. comme si j' étais tout près de Julien . Il y a d' autres livres historiques (et romans historiques) . Avec Julien , lors de son passage à Lutèce (Paris!) quand il vante la pureté des eaux de la Seine .. un détail certes .
La "décadence" romaine -les moeurs de bas-empire- certes , mais la chute de l' Empire romain (effondrement interne) feront perdre près de cinq siècles à la civilisation .

Écrit par : EQUALIZER | 27/11/2016

Un roman historique que j'ai beaucoup aimé : "Le maître des steppes" sur l'épopée d'Attila. Bien écrit, bien documenté et captivant.

Écrit par : Pharamond | 28/11/2016

Les commentaires sont fermés.