Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2016

Conférence (2)

Alors cette conférence du 3 septembre, « Révolte contre le monde moderne » ? Eh bien, j'y suis allé comme prévu. Xavier Eman avec qui j'ai eu le plaisir d'échanger quelques mots nous a expliqué comment essayer d'être cohérent avec son engagement politique, Georges Feltin Tracol nous a présenté son dernier livre et une petite sélection du "deux poids deux mesures" appliqué par la justice contre les nôtres et Chiara del Fiaco de CasaPound nous a raconté la formidable aventure de son mouvement dans un excellent français. Journée sympathique dans un joli petit village landais hors du temps, même si je n'ai pas trouvé matière à espérer malgré l'exemple italien malheureusement impossible à importer en France, la qualité des intervenants et la bonne volonté et la bonne humeur des organisateurs. Avec ce qui se passe en ce moment dans le pays comment n'avons-nous pu nous retrouver qu'à seulement une cinquantaine de spectateurs ?

Conférence1.jpg

Sébastien de Boëldieu et Chiara del Fiaco

Conférence2.jpg

Le public (je suis quelque part)

Source des photographies : Absinthe, Amour, Révolution

Commentaires

Une cinquantaine de participants pour des conférenciers de qualité ... c' est déprimant . Et des milliers d' agités pour une techno-parade ou un caravansérail Lgbt gay-prideur ! Tout ce grouillement des égouts en soutien des politiciens corrompus soucieux des places et prébendes avec un seul mot d' ordre "Barrer la route au front national !" .. le seul danger ! Daech ? les égorgeurs de l' Aïd ? le pillage organisé ? l' invasion ? ... non non , le fn vous dis-je ! ce pelé ce galeux d' où nous vient tout le mal !

Écrit par : EQUALIZER | 12/09/2016

Je pense qu'il faut arrêter de déprimer en penser que c'était forcément mieux avant.

Thucydide disait déjà que sur une troupe de cent hommes, nonante étaient inutiles et feraient mieux de rentrer à la maison, que sur les dix qui restaient, il y avait neuf soldats et seulement un unique guerrier pouvant avoir un rôle actif dans la bataille, et sauver tout le monde.

Sinon, en images:

https://youtu.be/HAWi8MBUhSw

Écrit par : UnOurs | 12/09/2016

ben faut dire...
vous même vous dites que vous doutez que ça serve à quelque chose ces vieilles formes de militantisme et puis les Landes c'est loin !

j'ajoute – en général cette fois – que souvent les organisateurs de tels événements n'ont pas le souci de l'anonymat numérique des participants.

E&R entre autres fait ça tout le temps : inscription et paiement online par carte de crédit uniquement. Sans doute le premier travail d'une organisation politique c'est classiquement de créer un fichier d'adhérents mais à l'époque d'internet et de la NSA c'est au mieux naïf.

je vis à l'étranger. J'ai signé jadis un contrat de travail gouvernemental qui stipulait que je n'avais jamais participé à une organisation "visant à destabiliser la démocratie" (ou une formule du genre) et que des vérifications seraient faites. Si j'avais du sortir la carte bleue au temps du GUD, à la librairie de Gilles Malliarakis ou même à l'entrée de BBR, aujourd'hui je serais pompiste !

(et d'ailleurs à la boutique Badabing à Rome vous payez en CB ?)


make sense ?

Écrit par : Dia | 12/09/2016

EQUALIZER > En à peine plus de 30 ans ils ont totalement annihilé l'instinct de conservation et la solidarité communautaire des Français.

UnOurs > Ainsi, statistiquement plus il y a de monde dans un mouvement plus il y a de "guerriers" potentiels. Donc, avec cinquante pèlerins on est mal parti.

Dia > On payait tout en liquide, il n'y avait aucune forme de réservation sinon orale et les photos étaient interdites.

Écrit par : Pharamond | 12/09/2016

tiens un ami lecteur du blog me signale que je devais faire une update about this:

http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/10/26/le-site-d-alain-soral-egalite-et-reconciliation-pirate-par-le-hackeur-ulcan_5020627_823448.html

il y a un grand amateurisme numérique des organisations politiques

Écrit par : Dia | 26/10/2016

Je n'y connais pas grand chose là-dedans, mais quand on arrive à pirater les agences gouvernementales, un site qui ne roule pas sur l'or n'est bien évidemment pas à l'abri.

Écrit par : Pharamond | 26/10/2016

Les commentaires sont fermés.