Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/07/2016

Décès

Le 2 juillet de cette année a été létale pour trois personnalités :

Élie Wiesel (1928-2016), l'insupportable rescapé des "camps de la mort" pour qui la séparation entre le vrai et de faux est, semble-t-il, très facultative.

Michel Rocard (1930-2016), l'homme de l'appareil socialiste (doit-on en dire plus ?) qui aurait demandé sur son testament un hommage national...

Michael Cimino (1939-2016), le réalisateur "maudit" dont je trouve les films surestimés, machines lourdaudes et démonstratives.

Et aussi le 29 juin :

Wassyl Slipak (1974-2016), le chanteur d'opéra mort au combat en Ukraine. Quoi qu'on puisse penser du conflit du Donbass, voilà un homme qui aurait pu vivre confortablement dans un pays en paix, mais qui a préféré s'engager pour défendre sa patrie et son idéal au péril de sa vie. C'est rare, sinon exceptionnel de nos jours. Qu'il repose ne paix.

 

Commentaires

La disparition du génie karpato-newyorkais renforce le Récit. Le malheureux Témoin racontait vraiment n'importe quoi, et son témoignage, acceptable dans le contexte peu exigeant de l'après-guerre, était devenu invendable, sauf en dollars.

Écrit par : Nathanaël | 06/07/2016

On est d'accord sur Cimino. Jamais aimé ses films, que je trouve longs, mais longs. Alors que j'adore généralement les films qui prennent leur temps.

Écrit par : UnOurs | 06/07/2016

Nathanaël > Mais comme dans tout ce qui concerne la Mémoire on ne peut qu'ajouter et rien retrancher. Le temple étant bâti dans la hâte on se doit d'étayer pour consolider ses piliers pourris. L'homme a tout de même vécu confortablement en slalomant en tâchant d'éviter les controverses.

Cimino > Et pas sur le reste ? ;-)
Je suis moi aussi assez contemplatif et ça marche aussi pour le cinéma, j'adore par exemple Aguirre d'Herzog ou Barry Lyndon de Kubrik qui ne sont pas des modèles de frénésie, mais Cimino, ce n'est que longueurs et grosses ficelles. Ce n'est pas mauvais, mais que c'est lourd !

Écrit par : Pharamond | 06/07/2016

Par exemple, la scène du bal dans Heaven's Gate, que c'était looooooong. Et lourd. Et redondant. zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

A comparer avec le bal dans l'excellent The Long Riders de Walter Hill (j'adore ce film).


PS: le top du film "contemplatif": Stalker

Écrit par : UnOurs | 06/07/2016

J'ai vu The Long Riders il y a longtemps et j'en ai gardé un bon souvenir, même si, je l'avoue, je ne me souviens plus très bien de la scène du bal.
je n'ai jamais vu Stalker. Je sais c'est honteux...

Écrit par : Pharamond | 06/07/2016

ha....stalker c'est très chiant
mais tarkowsky , quel que soit le film qu'on prenne , c'est chiant

Écrit par : kobus van cleef | 06/07/2016

Merci Pharamond d'avoir rappelé cet excellent film qu'est "Aguirre" de Werner Herzog...Autant, j'ai du mal à encadrer Kinski, autant je dois reconnaitre que ce film est, à plus d'un titre, une pure merveille...

Écrit par : Jean Aymard | 06/07/2016

J'aime beaucoup celle-ci avec cette magnifique fillette qui console un petit garçon. Bref moment de joie saisi dans la guerre.
http://i.ebayimg.com/images/g/dnEAAOSwepJXbkbM/s-l1600.jpg
Pris dans la tourmente de l’histoire que sont-ils devenus ?

Adolescent j’adorais Sven Hassel dont j'avais presque tout lu. Avec le recul tout ceci me semble une vaste supercherie à but très lucratif. Les histoires présentées comme des romans inspirés de sa vie me semblent pas très crédibles en les examinant de près. Ce n'est pas très honnête, mais je ne regrette rien, ces récits m'on fait "rêver" malgré leur cruauté. Les sentiments humains qui y passent malgré tout, dont la camaraderie, me faisaient oublier le reste.

Merci pour tes petits "HS" ;-)

Écrit par : Pharamond | 06/07/2016

kobus van cleef > La bande annonce m'a toujours un peu rebutée, il est vrai. Un jour peut-être...

Jean Aymard > Il faut dire que Kinski a aussi fait beaucoup de navets.

Écrit par : Pharamond | 06/07/2016

http://i.ebayimg.com/images/g/AHsAAOSwbYZXbket/s-l1600.jpg

_Comment trouvez-vous nos conductrices ? demande Bérard.
_Tout à fait à mon goût ! répond Cuny.

Perrin, le "beau gosse" de la 11è, ne dit rien, lui, mais regarde en technicien.

_Un peu fortes tout de même, ces « panienkas », reprend l’homme qui concentre, dans son monocle et sa raideur, de vagues nostalgies de la Prusse.

_Elles ont l’apparence de ce qu’elles sont : les égales de l’homme dans le travail ! Mais elles sont si attachantes, tellement simples, à la fois bonnes camarades et femelles athlétiques ! Un vrai plaisir que d’oublier avec elles mademoiselle de Paris !

_Vous avez essayé ?

Trop peu, malheureusement. Mais croyez-moi... Une fois dominés quelques préjugés occidentaux, c’est fort rentable ! Cuny pousse un soupir.

_Nos filles sophistiquées, prétentieuses, toujours préoccupées de tenir un rôle dans le roman à quatre quatre-vingt-quinze qu’elles viennent de lire, sont ennuyeuses comme la pluie ! Elles feront naître des générations de pédérastes qui leur tourneront le dos. Coucher avec une « panienka », c’est comme épouser la terre. Le goût du miel. Le muscle des tempêtes. L’odeur de l’isba.

_Oui. II y a des odeurs, bien sûr ! dit Bérard en rajustant son monosle. Alors, vous croyez ? Eh bien, ce soir, je tenterai ma chance !

Ils sont nombreux, à l’heure du bivouac, qui tentent leur chance ! .

Écrit par : UnOurs | 06/07/2016

Et comme la petite fille de gauche est belle:

http://i.ebayimg.com/images/g/BUkAAOSwGIRXbkc6/s-l1600.jpg

Écrit par : UnOurs | 06/07/2016

Je n'ai pas lu "Les Volontaires" de Saint Loup, mais dans "Les places étaient chères" de Labat on retrouve la même idée.

Elles sont jolies ces petites slaves... et le restent souvent en grandissant.

Écrit par : Pharamond | 07/07/2016

Merci de parler de Vassyl Slipak.
Sujet clivant s'il en est.

Écrit par : Carinec | 08/07/2016

Un de plus dans notre mouvance. Personnellement, j'ai du mal à être du côté de ces hommes qui se battent pour cette Ukraine pro UE, cependant comment désapprouver ces volontaires qui se battent pour leur pays. Le courage n'a pas de drapeau.

Écrit par : Pharamond | 10/07/2016

Pharamond,
Merci de saluer leur courage, mais permets-moi de te dire que tu fais erreur sur leur motivation, à mon sens...
Ces volontaires se battent pour une Ukraine indépendante et souveraine.
Certainement pas pour les fantoches de Kiev, qui eux, se sont mis sous la coupe de l'OTAN et qui souhaitent les voir mourir sur le front de l'Est... Et je te rappelle que l'UE ne veut pas de l'Ukraine, pour le moment. Ce qui peut s'avérer être une chance. Elle garde tout son potentiel.

La nuance est de taille et c'est tout le débat dans la "mouvance", encore elle.

Écrit par : Carine | 11/07/2016

Carine > L'UE ne veut pas d'une Ukraine instable, mais plus tard si cela va mieux elle ne dira pas non avec les encouragements de Washington.
Personnellement avec le gouvernement que l'on a je ne me vois pas me battre pour conserver un bout d'une France envahie comme le font les volontaires du Donbass. Là-bas peut-être ceux-ci pensent-ils naïvement faire le ménage à Kiev après le conflit.

Écrit par : Pharamond | 11/07/2016

Les commentaires sont fermés.