Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/05/2016

Cours de néo-cathéchisme (2)

 Aujourd'hui, le diable

 Selon l'ancienne religion :

BgLFKDp.jpg

Source : Enluminure de l'ouvrage Codex Gigas 

Selon la nouvelle religion :

Hitler-on-the-rise.png

Source : Portrait officiel du Chef légitime de l'état allemand de 1933 à 1945 

Commentaires

En haut : Des doigts crochus (pour changer...)
En bas : Un saint homme...
Avis d'un nazi notoire...

Écrit par : Jean Aymard | 26/05/2016

Vilain ! Relis ton néo-catéchisme !

Écrit par : Pharamond | 26/05/2016

Désolé...j'ai mangé le bouquin...c'est la grève et j'ai plus d'essence pour aller en course...Que Dieu me pardonne...

Écrit par : Jean Aymard | 26/05/2016

Hum... je crois discerner beaucoup de mauvaise volonté, le chaos dû à la bonne gouvernance de Pépère et la Tremblotte n'excuse pas tout, mais Dieu est miséricordieux.

Écrit par : Pharamond | 26/05/2016

c'est ça, exactement, tout à fait, comme les mots le disent, sans exagération ni excès.

Nous assistons à la naissance d'une nouvelle religion. Une croyance avec ses articles de fois inquestionnables, un diable et des possédés, un martyrologue, une inquisition, des apôtres médiatiques, des saints (Elie Weisel, Anne Franck, etc.) une promesse de salut par le progrès et bien sûr un peuple élu.
Mais cette religion a aussi contre elle ces hérésie nombreuses que sont toutes les formes différentes et singulières. La religion du désert a muté comme un virus. Elle a réalisé sa mue matérialiste, rationaliste et progressiste, planetariste.

Si notre génération devait perdre la bataille révisioniste ce fanatisme regnera sur le monde pour des siècles

Écrit par : Dia | 27/05/2016

Et pourtant s'il y a un peuple élu, c'est le peuple allemand.
La preuve par JS Bach et Mozart.

Écrit par : Jazzman | 27/05/2016

il y avait trois raisons (au moins) conjointes pour que cette religion naisse :

- ponctuellement, la volonté des alliés d'enfouir ou de justifier leurs (nombreux) crimes de guerre en diabolisant les seuls allemands

- la volonté des juifs talmudiques (furieusement et exclusivement animés par l'antichristianisme) de détrôner le nazarethien et de se redonner l'image du peuple élu. Pas seulement auto-élu hein ! mais surtout reconnus, "élu" par les gentils. Or pour les chrétiens, aucune réussite matérielle ne garantit l'élection comme le martyr. C'est vrai qu'à côté d'Auchouitze, le crime des crimes, le crime de lumière, deux trois crachats et une petite crucifixion rapide, ça n'a plus du tout la même gueule ! Pour BHL il n'est pas douteux que Dieu ne s'est pas fait homme, il s'est fait peuple. Et devinez lequel ?

- enfin, je voulais venir là : la nécesité, l'urgence de refonder la morale dans un monde matérialiste. Sur quoi se fondent les interdits ? Où sont les principes de l'éthicité ?

La loi morale de Kant, la raison pure pratique, la conscience tout ça, c'est très abstrait et il fallait une positivité, une légende dorée, une religion, du sentiment, du frisson à cette morale universaliste bien froide.

Le roman nazi, anti-raciste DOIT investir tous les lieux de contrôle, d'éducation (école, police, armée, justice, etc) partout où il s'agit de surveiller et de punir car il en est ultimement la seul justification, le seul fondement positif du nouveau pouvoir de châtier.

Écrit par : Dia | 27/05/2016

@Jazzman

on pourrait en dire autant des grecs, des romains, des français (de la période classique)... en fait il faut prendre les choses à l'envers je crois

S'il y avait un peuple exclu de l'immense aventure européenne, une communauté restée plusieurs millénaires le cul dans un désert civilisationnel, deux mille ans sans tragédie, sans histoire, sans édifice juridique ni droit, sans quête philosophique, sans opéra, sans architecture, sans cathédrale, sans apport scientifique, etc. deux mille sans lumière alors on peut imaginer qu'il en ressente un dépit immense et veuille secretement faire disparaître tout cela....

Écrit par : Dia | 27/05/2016

ce désert il a pour nom "universel"

« Il y a, au cœur du judaïsme, le refus de cette forme d’idolâtrie qu’est l’attachement maniaque, exclusif, sacralisateur, à une racine, un sol, une matrice, une matière, une nature – je dis “le” judaïsme car le peuple juif est ce peuple paradoxal et magnifique qui, comme l’a théorisé Franz Rosenzweig, a pu passer des siècles à se souvenir d’une langue morte qu’il finira par ressusciter ; à révérer une Loi plus sainte que l’Histoire et ses événements tyranniques ; et à rêver d’une Terre qui, je le répète depuis quarante ans, n’exista longtemps que dans ses songes et son espérance. […] Citizen Drahi régnant sur ce territoire sans limite ni frontière que nous assignent les technologies dont vous êtes l’industriel, vous êtes aussi l’un de ces “Gidiens” que l’“idéologie française” réprouve depuis un siècle mais dont nous avons cruellement besoin en ces temps de lourdeur indigène et d’étouffement chauvin – vous êtes l’un de ces citoyens du monde impossibles à assigner à une “souche”, à enfermer dans une appartenance, à épuiser dans l’un de ces trois “n” (le natal, le national, le naturel) […] et, pour cela aussi, je vous salue. […] Je lui prédis, s’il continue de figurer dans le haut du classement des hommes les plus riches de France et du monde, de grands bonheurs, de beaux honneurs, mais aussi des cabales en très grand nombre. Les temps ont changé, certes. Les Juifs, là aussi, ont appris à être de bons guerriers. »


Bernard-Henri Lévy - Patrick Drahi, les juifs et l’argent

discours 18 mars 2015 pour la remise du Prix Scopus, la plus prestigieuse distinction de l’Université hébraïque de Jérusalem, à Patrick Drahi

Écrit par : Dia | 27/05/2016

"Pour BHL il n'est pas douteux que Dieu ne s'est pas fait homme, il s'est fait peuple." Cette formule est excellente.

Écrit par : UnOurs | 27/05/2016

@Dia
Je comprends ce que vous voulez dire, et je ne cherchais pas à rabaisser les autres ou les prédécesseurs. Bach a fini ce que Pythagore avait commencé.
Mais il me semble que les allemands sont ceux qui ont mobilisé le plus de ressources, autant savantes que mécaniques, dans le simple but de faire de la musique.
Parce qu'il faut d'abord construire un orgue ou un piano pour éspérer avoir peut-être un jour un Bach ou un Mozart.

Écrit par : Jazzman | 27/05/2016

@dia

La citation de BHL est hallucinante. Réussir dans un même phrase à célébrer l'exclusif d'un peuple "magnifique" et son attachement à sa terre rêvée et aussi à dénoncer l'idolâtrie, l’attachement maniaque et exclusif, lourdeur indigène et étouffement chauvin, etc. Tout et le contraire et en même temps. C'est une perfection psychiatrique du déni. Et le DSM n'en dit rien !

Écrit par : Il Popolo d'Italia | 27/05/2016

Lorsqu'on pense que,dans les écritures, le tiaple est décrit comme charmant et charmeur ....
Regardez donc le premier , avec son slip léopard et son turban....pas trop sexy , non ?
Pour ce qui est du second....

Écrit par : kobus van cleef | 28/05/2016

Pardon cher Pharamon, mon comm sur le livre de Thomas Goodrich eût été mieux ici sans doute que là où je l'ai posté. Je n'avais pas lu tous les articles. Je suis contrit, comme la musique ^^

Écrit par : Jacot | 28/05/2016

Ah d'accord, la musique country...j'ai failli ne pas la comprendre. Bon, ça ne vole pas très haut, mais qu'importe l'altitude...

Écrit par : Jazzman | 28/05/2016

Comme l'a peut-être dit Clément Adler, immortel inventeur de la tondeuse à gazon.

Écrit par : Jazzman | 28/05/2016

@Jazzman, bon, c'était sans prétention de ma part, mais je t'avais connu moins méprisant ailleurs, bon, pas grave !

Écrit par : Jacot | 28/05/2016

@Jacot, ce n'était pas du mépris, mais je t'avais connu moins susceptible ailleurs...
C'est toujours pour rire, car je ne vois pas du tout de quel ailleurs tu parles.

Écrit par : Jazzman | 28/05/2016

"Shoix Macht Fric" : dans le langage très particulier du téléphobe, ces trois mots "font sens" (pour parler amère loque) ;o)

Écrit par : téléphobe | 28/05/2016

Dia > Sauf effondrement du Système, on l'a perdra, la population quoi que l'on puisse dire préfèrent les vainqueurs.

Vincent Reynouart l'explique très bien notamment dans sa dernière vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=FnMYAV1Kpnw

Excellent extrait de BHL. Édifiant !

kobus van cleef > C'est le diable chez lui, comme beaucoup ce n'est plus le même quand il est de sortie.

téléphobe > Comme kobus vous avez inventé un langage, ça va être dur de se comprendre dans les commentaires ;-)


Jazzman > Oui, mais Vivaldi c'est pas mal et les Italiens ont inventé la pizza, les Français l'art gothique et les Bugatti, les Anglais ont Purcelle...

Écrit par : Pharamond | 29/05/2016

Jacot > Pas de problème, l'info est passée et c'est le principal.

La musique contrit, j'aime bien... enfin votre gag parce que le style musical ce n'est pas ma tasse de thé.

Jazzman > Si l'Avion de l'inventeur français avait du mal à décoller c'est qu'au sol Clément adhère.

Jacot & Jazzman > Je crois que votre échange illustre toute la difficulté de faire du second degré sur le net sans grand renfort de smileys et autres ponctuations adéquates.

Écrit par : Pharamond | 29/05/2016

Je m'étonne que personne n'ait encore trouvé la solution à ce jeu des deux images. Il est vrai, je sèche aussi. Quel rapport peut bien unir ces deux personnalités, pour en suggérer une troisième ?

Écrit par : Nathanaël | 29/05/2016

:-)

Pas facile, n'est-ce pas ? L'énigme tient depuis 71 ans, alors...

Écrit par : Pharamond | 29/05/2016

Pendant que Clément adhère, Pierre-Georges Latéco erre...
Ok, je sors....

Écrit par : Jean Aymard | 30/05/2016

La musique en elle-même n'a pas vraiment d'importance, les compositeurs non plus, ce sont des effets de bord.
Ce qui est important, c'est que des peuples aient fait des efforts considérables pour la musique.
Parce qu'ils ressentent vraiment du plaisir à faire ou écouter de la musique, ce qui est singulier car en principe le plaisir récompense ce qui est vraiment important pour la survie de l'espèce.

La musique est l'exemple le plus accessible de réseau sémantique pur.
Pur parce que les notes n'ont aucun sens, contrairement aux mots.
Un des buts de l'humanité est donc l'étude des réseaux sémantiques purs.
Un réseau sémantique pur en particulier, son ADN, qui est à la fois le message et le plan du décodeur, l'homme...

Écrit par : Jazzman | 30/05/2016

Jean Aymard > Mais tout le monde n'erre pas, par exemple pour éviter d'être pris d'assaut Marcel bloque. Bon, ne sortez pas sans moi, j'arrive...

Jazzman > Tous les peuples font de la musique, mais certains ont la technologie pour la rendre complexe et pour la codifier.

Écrit par : Pharamond | 30/05/2016

@ Pharamond
que le diable soit chez lui , en tenue décontract' , n'excuse pas tout
franchement, ce slip en peau d'panthère , hein, ça fait assez mauvais genre
heureusement qu'il se rattrape sur la photo d'après !
bottes cirées , mèche bien brossée, mostach' peignée , tout bien

Écrit par : kobus van cleef | 31/05/2016

Ne sont-ce là que diableries ?
Hitler a travaillé et il peut se payer un costard mieux que celui de Macron le maquereau...

Écrit par : Jean Aymard | 01/06/2016

kobus van cleef > C'est vrai et la serviette pigne de pin, c'est pas terrible, non plus.
Pour la seconde photo, comment voulez-vous qu'il ai pu séduire les foules, sinon ?

Jean Aymard > Autres temps, autres mœurs...

Écrit par : Pharamond | 01/06/2016

Les commentaires sont fermés.