Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/05/2016

Perverse cité

Pour se pérenniser, cette pornocratie suppose en effet la diffusion permanente de véritables leçons de perversion, c'est-à-dire l'affichage public de comportements « culturels », politiques, économiques ou artistiques pornoïsants.

Il ne faut pas en déduire de la propagation de ces leçons de perversion que ceux qui les subissent quotidiennement en deviennent nécessairement pervers. C'est même là un trait constitutif de notre époque postmoderne : la Cité peut être perverse sans que tous les individus ne le soient, loin s'en faut.

Il est clair cependant que baigner dans une culture perverse n'est pas sans conséquences sur les individus. Premièrement, parce qu'une Cité devenue perverse ne peut alors que mettre en place une « sélection naturelle » des plus aptes à soutenir son idéal. Deuxièmement, parce que les individus restants, même non pervers, seront priés d'adopter des comportements pervers. 

Dany-Robert Dufour

La Cité perverse

 

Commentaires

ce que l'on observe quotidiennement en entreprise surtout dans tout ce qui touche au commerce.

Écrit par : Paul-Emic | 11/05/2016

Je crois que la tertiarisation de l'économie a fait beaucoup pour l'abandon de certains principes de vie en communauté et la défaite de la nation, le commerce est surement le secteur le plus performant dans le genre.

Écrit par : Pharamond | 11/05/2016

Les commentaires sont fermés.