Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2016

Collabos !

tumblr_nd093t76911szrnymo1_500.jpg

Deux Néerlandaises en tenue traditionnelle semblent renseigner un motocycliste de la Wehrmacht. Peut-être une image posée pour la propagande.

 

 

Commentaires

Deux cylindres jumaux. Je parlais de la moto, les histoires de pistons m'ont toujours inspiré.

Écrit par : Jazzman | 08/03/2016

Belle(s) machine(s) en effet.

Écrit par : Pharamond | 08/03/2016

Le guerrier, un cavalier, mécanique, certes ,mais cavalier quand même ("die reiter" en alboche ) montre des gravures licencieuses aux fausses ingénues
Le scénario du gonzo suivra ensuite sa pente habituelle jusqu'à la souillure finale
Ce qui est novateur ici ,c'est le soin apporté à renforcer l'impression d'ingénuité et d'impromptu de la scène, le soudard encore casqué, un pied à terre, la bécane qu'on imagine encore trépidante et fumante ,les gonzesses rameutées par un sonore " bite ,fraulein !" ,l'incongruité des costumes tradi ....un bon début pour une fin médiocre, en dépit d'une occupation horizontale.....

Écrit par : kobus van cleef | 08/03/2016

Plein Nord, toujours plus au Nord chez le Lapon (Laponie terre amie ?)... est-ce encore de la propaganda ? On ne sait. La photo est belle, le guerrier est détendu.

http://aufseherin.tumblr.com/image/41126422821

http://aufseherin.tumblr.com/image/41126280949

Écrit par : Danny | 08/03/2016

kobus van cleef > On dirait le scénario d'un vieux film X.

Danny > Oui, les photos sont belles (je ne les connaissais pas).

Écrit par : Pharamond | 09/03/2016

Une chose est sûre, ce n'est pas le grand père de François Hollande ;o)

Écrit par : téléphobe | 09/03/2016

Pas assez flasque.

Écrit par : Pharamond | 09/03/2016

On est un peu surpris que personne n'ait reconnu une scène célèbre :
"Bitte, können sie mich das Weg nach das Hauss der Frank Familie einzeigen ?" (ou quelque chose comme ça ; j'ai un peu perdu la pratique ultrarhénane depuis le baccalauréat).
Les patriotes résistantes néerlandaises - on les reconnaît à leur costume identitaire - firent mine de collaborer sous un sourire rusé, et pendant que l'une attirait l'attention du sicaire nazi sur la carte topographique, l'autre écrasa sur son casque d'acier la meule de gouda qu'elle dissimulait derrière son dos.

Écrit par : Nathanaël | 10/03/2016

Zut ! je n'avais pas fait attention. Mon manque de culture classique, sans doute. Certaine version parle de mimolette extra vieille, qui allie la petite taille facile à camoufler et la dureté seule capable de briser un casque made in Germany. On savait vivre à l'époque !

Écrit par : Pharamond | 10/03/2016

Je le doutais que mon témoignage oculaire serait contesté par les sectateurs du Petit Robert :
1. Une franche-tireuse (?) aguerrie aurait effectivement utilisé la mimolette extra-vieille contre le Stahlhelm, et non le gouda mollasson (dans ma jeunesse, les commères l'appelaient du "Hollande" : "Mettez moi donc aussi un morceau de Hollande". Voir aussi Fernand Reynaud).
2. Un Allemand aurait dit "mir (datif !) einzeigen".

Écrit par : Nathanaël | 11/03/2016

Moi aussi, quand j'étais enfant ma mère (et elle n’était pas la seule) appelait le gouda du hollande, sans doute était-il l'avant garde de l'invasion fromagère néerlandaise et encore sans concurrent à l'époque ce qui suffisait à le faire reconnaître par le crémier par cette vague désignation.
(L'association Hollande et mollasson : une longue histoire...)

Écrit par : Pharamond | 13/03/2016

Les commentaires sont fermés.