Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/02/2016

En avant !

Si "être de gauche" signifie avant tout savoir "vivre avec son temps", les figures du mal et de la déraison se dégagent d'elles-mêmes. Tous ceux - ontologiquement incapables d'admettre que les temps changent - qui manifesteront, dans quelque domaine que ce soit, un quelconque attachement pour ce qui existait encore hier trahiront ainsi un inquiétant "conservatisme" ou même, pour les plus impies d'entre eux, une nature irrémédiablement "réactionnaire". Car s'il est une seule mauvaise pensée que l'homme de gauche doit s'interdire inconditionnellement de former - le salut de son âme progressiste et libérale en dépend - c'est bien celle qui voudrait que sur tel ou tel aspect de l'existence collective, les choses aient pu aller mieux avant.

Jean-Claude Michéa

Le complexe d'Orphée

 

Commentaires

J'aime quand Michéa décrit la congolexicomatisation de la pensée de gauche...

https://www.youtube.com/watch?v=ULK2E_qxyAc

Écrit par : Jean Aymard | 01/03/2016

A la fin, ça fait un peu mal à la tête.

Écrit par : Pharamond | 01/03/2016

Les commentaires sont fermés.