Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2016

ACAB

Quand je vois ça les derniers vestiges de respect, ténus depuis quelques temps, qui me restaient pour les forces de l'ordre s'envolent au loin. Un métier où il faut mettre son honneur et sa dignité de côté : "Que voulez-vous ce sont les ordres..."

 

L'arrestation du général Piquemal à Calais

Commentaires

"Que voulez-vous ce sont les ordres..."
Là, on est dans le libre arbitre. Lorsque mon chef de corps m'a dit Coach, direction le Koweit en 1991, (j'avais alors 21 ans de service, pas un perdreau de l'année) j'ai répondu que je ne m'étais pas engagé pour défendre des intérêts qui ne me semblaient pas correspondre à mon contrat originel. Il ne m'a pas répondu "barre toi sale con" mais, "je vous comprends, d'autres iront à votre place."
Ça n'a pas entravé la marche du monde, mais au moins, j'ai le cul propre, même si l'avancement en a bien évidemment pâti.
La seule obligation que l'on ait dans la vie, c'est de mourir...

Écrit par : Coach Berny | 07/02/2016

moi aussi je ne suis plus un perdreaux de l'année hélas. Durant ma vie j'ai eu affaire à beaucoup de polices et dans de nombreux pays. Chaque fois j'ai pu constater ceci : une tournure d'esprit ancillaire et misérable. Une manie idiote du soupçon. Une incapacité à saisir l'accent de la franchise, de la droiture. Un blocage net (stopcrime) devant la possibilité d'un argument qui ferait voir les enjeux de leurs actions.

Et c'est vrai ailleurs qu'en ripoublik maçonnique

le mépris souverain du flic et de "l'esprit policier" est le commencement d'une sagesse politique.

PS : étonnement aussi qu'un général de la légion ne fût pas entouré de quelques gaillards qui auraient rendu sont arrestation impossible ou coûteuse. Sur une vidéo on enttendait de "ouh ouh" lors de l'arrestation mais point de bruits de manches de pioche.

Écrit par : Dia | 07/02/2016

de février 34 jusque la manif pour tous et ses Champs élysées interdits, le "respect des institutions" c'est le Rubicon que les réacs ne parviennent jamais à franchir. Je me souviens même de commentaires négatifs sur desouche losque Hollande se faisait siffler. "C'est le Président quand même !". Où l'on voit que le travail n'est toujours fait qu'a moitié. Si une institution est pourrie, elle doit tomber. ça s'appelle une révolution. Mais comme dirait un commentateur sur Hoplite : tant que le frigo n'est pas vide !!

Écrit par : Mistersmith | 07/02/2016

Coach Berny > Combien ont fait comme vous ? La plupart obéissent par soumission à l'autorité, ignorance, je-m'en-foutisme, appât du gain... Tout le monde à une bonne raison pour faire ce qui ne faudrait pas être fait. En tout cas je vous félicite de rester fidèle à vos principes.
Pour la police ce doit être un peu plus compliqué mais comment peut-on devenir policier aujourd'hui ?

Dia > Pour "l'esprit policier", je vous rejoins. J'ose espérer que tous les membres des forces de l'ordre ne l'ait pas.
Employée à des tâches ingrate dont elle ne comprend pas toujours la raison, haïe par la racaille, abandonnée par les gens de "droite" qui étaient leur soutien classique et seulement soutenue par le pouvoir qui la traite en larbin et les bobos qui l'acclament que quand elle se fait tuée en les protégeant la Police risque de devenir de plus en plus agressive car coupée du pays réel. Bravo le libéralisme !
Pour les manches de pioches je ne suis pas d'accord, cela n'aurait que renforcer la répression sur la manif et alourdir la future sanction pénale. ici on voit des hommes bien équipés s'en prendre à un homme âgé sans défense.

Mistersmith > Oui, il n'est plus temps d'être réac c'est bien trop tard. Quant à être révolutionnaire nous n'avons ni les hommes, ni les chefs, ni le matériel et personne ne suivra. Bref, nous sommes foutus.

Écrit par : Pharamond | 07/02/2016

@Pharamond

je vous accorde que mon comm... euh je savais que ça passerait pour de l'arrogance derrière un clavier. C'est que de mon temps, on voyait encore voler les coktails molotov aux manifs de droite. j'en ai lancé quelques uns moi-même (toujours avec beaucoup de maladresse) au quartier latin. On ne voit plus ça aujourd'hui. Comme si tout le monde acquiescait à un esprit pacifiste genre Ghandi. je m'étonnais seulement.

"nous sommes foutus."
non non non. plein de choses sont finies certes. La France des années 70 oui c'est foutu. Le peuple français, aussi. Mais notez bien que pas mal d'autres choses sont foutues également mais de telle sorte que l'on doivent s'en réjouïr : leur République, leur laïcisme, etc. foutus aussi ! Même leur progressisme ne se sent plus très bien.
je ne continue pas la liste.

Nous ne sommes pas foutus, si nous comprenons qu'il faut déplacer les lignes et le combat. Il faut lutter pour d'autres choses. De toutes autres choses. Même les magnifiques appareils de contrôle et de mensonge mis en place ces dernˆères années ont l'air d'avoir été mis là pour un jour nous servir.

Il faut cesser TOUTE naïveté, toute innocence (réinformation mon cul), toute crétinerie démocratique ou chrétienne et faire les comptes. Si nous parvenons à nous donner de nouveaux buts, ce sont eux qui sont foutus et sacrément

La question maintenant est :

Che vuoi ?

Écrit par : Dia | 07/02/2016

Non, je n'ai pas pris cela pour de l'arrogance mais je pense "qu'armer" la petite manif aurait été contre-productif. Quant au pourquoi de ce semblant de pacifisme actuel il faut noter qu'à gauche ils sont toujours aussi virulents voire violents dans leur manif seulement eux ils ont le droit. A droite ce serait une répression féroce avec l'assentiment de la populace parce les salauds de fachos peuvent crever au mieux dans l'anonymat au pire sous les crachats. Il y a de quoi refroidir les ardeurs. Par rapport à votre jeunesse il y a eu le triomphe du libéralisme totalitaire et son arme absolue : la Mémoire de la Shoah inculquée dès le plus jeune âge et rappelée quotidiennement.

Je peux me tromper mais je vois deux scénarios possibles pour notre pays. Le premier et le plus probable : le triomphe de nos ennemis et la lente décomposition de notre société dans le mondialisme avec la perte de tout repère. "OK, les choses vont mal mais rien d'autre n'existe" se dira la population.
Le deuxième c'est le chaos généralisé parce que leur système est puissant pour détruire mais plutôt déficient pour bâtir : les droits de l'homme, la laïcité, l'antiracisme ont leurs limites. Plus l'arrivée massive d'étrangers qui n'ont rien à perdre et qui ne font même pas semblant de croire à nos "principes" républicains cela peut faire une belle poudrière avec différentes mèches possibles. Là, en minorité et sans alliés nous seront vaincus.

Ce que je veux ? La même chose que vous, je crois, mais les "révolutionnaires de droite", combien de divisions ?

Écrit par : Pharamond | 07/02/2016

Mistersmith
Vous avez raison sauf sur deux points:
1) La MPT est allée sur les Champs malgré l'interdiction et les barrages, elle s'y est installée et y a passé pas mal de temps avant d'être virée.
C'est vrai qu'elle n'a pas pris le Palais...
2) les manifs du 6 étaient interdites partout. Elles ont néanmoins eu lieu.
Les lignes bougent, comme on dirait aussi chez Hoplite.

Écrit par : Carine | 07/02/2016

Moi je parierais plutôt sur le deuxième scénario, le chaos.
Parce que les USA semblent bien s'effondrer, mais évidemment ça ne se voit pas pas tellement vu d'ici parce qu'ils sont le centre de la propagande mondiale et que ce sont eux qui impriment les billets de banque en papier WC.

L'URSS était une dictature juive, elle s'est effondrée.
Les USA sont une dictature juive, ils sont peut-être en train de s'effondrer.
On en saura plus en voyant comment se passent leurs élections présidentielles.

Écrit par : Jazzman | 08/02/2016

Jazzman > Oui, difficile de juger de l'état d'une organisation quand c'est elle qui transmet les bulletins de santé. Il est sûr que les USA vont mal mais comme ils se conduisent en prédateurs des autres états leur déclin peut-être long.

Je ne sais sais pas si on peut parler de dictature juive pour l'URSS ou pour les USA. Pour la première les Juifs ont certes beaucoup contribué à sa naissance mais leur influence a ensuite fluctué. Pour les USA l'influence sioniste n'est vraiment flagrante même si elle existait déjà auparavant que depuis le 11 septembre.
Pour les présidentielles ce sera tous sauf Trump, la Machine est contre lui et malgré sa fortune...

Écrit par : Pharamond | 08/02/2016

Je serais plutôt sur la même longueur d'onde que m'sieur la taulier sur l'absence de résistance physique lors de l'arrestation du général Picquemal. Surtout que si j'ai bien compris quelques extraits de vidéo, il a été arrêté APRES avoir dit "on a manifesté, OK c'est bien, maintenant on se disperse et on rentre chez nous"
Ça pourrait faire mauvais genre devant le tribunal lors de la comparution immédiate aujourd'hui, et nul doute que son avocat saura en tirer parti.

Quant à l'avenir...

Le chaos ou les "isolats" à la Raspail, je n'en sais fichtre rien.
Et je crois surtout qu'il ne faut pas avoir la volonté de faire payer les traîtres qui nous gouvernent. Ces crevures seront toujours du côté du manche et auront toujours la force à savoir la violence plus ou moins légitime avec eux. De mon point de vue, il faut juste s'organiser et vivre sans eux. Ne pas les croire, ne pas les craindre disait Soljenitsine.

Écrit par : Popeye | 08/02/2016

Oui. En fait, il nous reste trois choses réalisables quoique difficiles :
Vivre autant que faire ce peut sans eux.
Rester un potentiel au cas où il se passerait quelque chose.
Transmettre un héritage à nos successeurs.

Écrit par : Pharamond | 08/02/2016

Les commentaires sont fermés.