Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2015

Quelques barricades

La crise des migrants peut-elle disloquer l'UE comme certains se mettent à espérer et permettre un retour des nations ? Je n'y crois pas, les intérêts en jeu sont trop grands et les lobbies trop puissants pour que les réactions de certains états et de certaines personnalités puissent être autre chose que des combats d'arrière-gardes voués à l'échec à courts termes. L'Européen ou ce qu'il en reste est trop frileux, il préfère conserver ses acquis même s'ils s’étiolent et continuer à croire au Système qui lui permettra peut-être un jour de sortir du lot plutôt que de tenter une aventure qu'on lui décrit comme hautement risquée sinon mortifère. Pourvu qu'il surnage, lui et ses proches, c'est tout ce qui l'importe : sans identité il n'y a pas de solidarité collective et nous ne sommes plus un peuple. Pour que l'affaire ait une chance de réussir il eut fallu que l'arrivée des migrants se superpose à une crise économique aux effets visibles plus dévastateurs que ceux que nous vivons actuellement mais banques, politiques et médias font tout ce qui est en leur pouvoir, qui est immense, pour masquer l'ampleur des dégâts. Alors l'UE est encore là pour longtemps à moins que tout ne s'effondre, ce qui n'est évidemment pas souhaitable.

Les commentaires sont fermés.