statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2022

Le journalisme c'est la sobriété et l'objectivité

le point.jpg

diaboliques.jpg

vz.jpg

Commentaires

Placardées dans les kiosques, ces couvertures permettent à la population, qui depuis longtemps n'achète plus la presse (sans doute trop onéreuse), de rester en contact avec le discours, toujours objectif, du régime. Mieux encore : elles sont un beau signe de reconnaissance et de connivence entre la rédaction et son souten... correction : son financier. Comme l'éléphant, elles sont irréfutables. Seuls de fort mauvais esprits, et chagrins encore, pourraient s'en indigner ou même simplement s'en irriter.
La couv' consacrée à l'[autocensuré] ukrainien aurait pu être plus parfaite, de comporter trois éléments importants : un piano, une paire de stilettos et surtout, un foutriquet 2.0 déguisé en pieuvre d'ascenseur. Peut-être pour la prochaine...

Écrit par : Blumroch | 01/07/2022

Blumroch > Je n'y avais pas pensé. Il est vrai que les couvertures du Point ont souvent le privilège de s'afficher sur les kiosques et les devantures de marchants de journaux. Celle avec Zelensky m'avait frappé par son grotesque.

D'après Wikipédia Le Point est "traditionnellement classé au centre-droit", soit le coin des vendus.

C'est quoi une pieuvre d'ascenseur ?

Écrit par : Pharamond | 01/07/2022

@Pharamond : Leur devise pourrait donc être "On ne m'achète pas, même si je suis vendu."

Vieille expression que les dames employaient (au moins jusqu'aux années 80) pour désigner les odieux individus se collant à elles dans les ascenseurs, métros et bus, profitant de l'affluence.
A considérer tous les clichés vomitifs montrant le tactile foutriquet 2.0 enlaçant et papouillant ses interlocuteurs, l'image m'a semblé convenir -- même si elle n'était pas censée s'appliquer aux goûts... particuliers du dément élyséen.
Dans un registre moins sordide, on attribue à Jayne Mansfield cette réflexion amusante : "Men are those creatures with two legs and eight hands."

Écrit par : Blumroch | 01/07/2022

Blumroch > Bien trouvé ;-)

Je ne connaissais pas - ou j'avais oublié. Je pensais à cette explication mais l'ascenseur me paraissait un peu restrictif.

On dit que sous ses air de ravissante idiote Jayne Mansfield avait de l'esprit. Quoi qu'il en soit c'est bien trouvé.

Écrit par : Pharamond | 01/07/2022

@Pharamond : On lui attribuait un Q.I. de 149 mais toute sa vie (films et déclarations) semble démentir cette information dont j'ignore la valeur. Si c'était vrai, elle mettait à l'épreuve la formule i.q. x c.c. = constant.
*La blonde et moi* de Tashlin comporte quelques scènes amusantes.

Écrit par : Blumroch | 01/07/2022

Blumroch > c.c. ?

Écrit par : Pharamond | 01/07/2022

@Pharamond : Chest Circumference. En français, la formule deviendrait donc Q.I. * T.P. = constante.

Écrit par : Blumroch | 01/07/2022

Blumroch > Je soupçonnais bien quelque chose du genre ;-)

Écrit par : Pharamond | 01/07/2022

Écrire un commentaire