statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2022

Aéronefs (60)

Attention ! Hélicoptères un documentaire de 1963 de Pierre Schoendoerffer :

Commentaires

Le fond musical est RIDICULE!

Écrit par : realist | 26/05/2022

C'est assez courant dans les docu de l'avant et l'après guerre

Écrit par : Kobus van Cleef | 26/05/2022

On croirait une vieille réclame de la société Novalogic vantant son Integrated Battle Space unissant FPS guerriers (Delta Force) et simulateurs (tanks, hélicoptères et avions).
Les jeunes femmes vues à la fin ne sont même pas en burkini !

Écrit par : Blumroch | 26/05/2022

realist > C'est l'ensemble a terriblement vieilli, 60 ans ce n'est pas rien.

Kobus van Cleef > Parfois ça passe, parfois pas.

Blumroch > Nous paraitrons surement ridicules dans 60 ans, s'il reste quelqu'un pour prendre la peine de regarder notre époque.

Écrit par : Pharamond | 26/05/2022

Les jeunes femmes vues à la fin sont très agréables à regarder
Pas de laiteries surdimensionnées, pas de fesses partagées par des cordelettes néolithiques, pas de cuisses de lutteuses, pas de tatouages supposément rebelles ou esthétiques ou mutins ( les mutins de Panurge)
De frais minois d'européennnes, des poitrines modestes n'excédant pas le bonnet C, des corps sveltes sur lesquels on n'identifie point la marque infamante de la soumission à l'ordre social ( le surpoids,les tatouages, les piercings)
J'achète

Écrit par : Kobus van Cleef | 26/05/2022

@Pharamond : Les réclames des jeux Novalogic dataient du milieu des années 90, ce qui dit assez le caractère moderne du petit film que tu nous as fait découvrir, lequel méritait bien de s'intituler "La guerre, notre mère ; le Kampf, notre père". ;-)
J'approuve les propos du Kamerad Kobus van Cleef -- comment d'ailleurs pourrait-il en aller autrement ?

Écrit par : Blumroch | 26/05/2022

Kobus van Cleef > Et elles ont l'air heureuses en cette période qui selon les progressistes était un enfer pour les femmes.

Blumroch > Je les approuve aussi ;-)

Écrit par : Pharamond | 26/05/2022

au nombre des marques de la soumission à l'ordre social actuel (aka Mamnon ou Gog et Magog) on ajoutera la laideur et la vulgarité
nous sommes cernés par un océan de laideur et de vulgarité

Écrit par : kobus van cleef | 26/05/2022

kobus van cleef > Les jeunes ne sauront plus faire la différence entre le beau et le laid, la vulgarité et la grâce. Et ceci peut-être pour la première fois dans l'histoire du monde avec les conséquences que l'on imagine.

Écrit par : Pharamond | 26/05/2022

@Pharamond : La barbarie, quelle qu'elle soit -- technicienne, financière, importée des déserts -- n'a besoin ni du raffinement ni de la beauté. On en peut juger par la grossièreté des divertissements et passions de l'oligarchie.
Inutile de les priver de l'héritage des ancêtres : ils sont déjà incapables de l'apprécier.

Écrit par : Blumroch | 26/05/2022

Blumroch > le problème est qu'ils finiront par négliger la sauvegarde de notre patrimoine. Mais tout compte fait est-ce nécessaire de laisser à ceux qui nous succéderont les traces de notre grandeur passée ?

Écrit par : Pharamond | 26/05/2022

Seul un Français d'avant pouvait, dans un documentaire célébrant l'aviation légère, trouver le moyen d'évoquer la femme et d'en profiter pour citer Apollinaire. De quoi écrire *Sept hélicoptères quittèrent la ville au crépuscule*...
Un ricain ne pouvait produire que ceci :
https://www.youtube.com/watch?v=Rm21tQ91SjE
(avec une illustration sonore sans grandeur.)

Écrit par : Blumroch | 28/05/2022

Blumroch > Musique et images font très... guerre du Vietnam, n'est-ce pas là l'essentiel ?

Écrit par : Pharamond | 29/05/2022

@Pharamond : Y manque pourtant un hommage aux dames de certains établissements, présents dans de nombreux jeux consacrés à cette guerre. ;-) Vrai que la seule allusion culturelle au sens ricain serait une référence au feuilleton M.A.S.H.

Écrit par : Blumroch | 29/05/2022

Blumroch > https://www.vintag.es/2019/01/us-army-nurses.html

Écrit par : Pharamond | 29/05/2022

@Pharamond : Sur le modèle du "Où est Charlie" : where is Hot Lips ? ;-)

Écrit par : Blumroch | 29/05/2022

Blumroch > Pas trouvé ;-)

Écrit par : Pharamond | 29/05/2022

hots lips est une surveillante, une infirmière chef, une cadre en somme
il est de bon ton de les brocarder
toutefois, une surveillante s'échine à vous trouver des lits pour vos craquos, le soir ou au début d'un épouvantable long ouiquende lorsque le poste des urgences que vous tenez va être submergé de défausses de toute sorte
c'est du moins ce qu'il me semble à 35 ans de distance (jeunesse envolée....snit et ouin)
si une d'entre elles me lit en ce moment, encore merci
et merci aussi de la part des malheureux, sortis de l'EPAD et balancé sans ménagement aux urgeries

Écrit par : kobus van cleef | 29/05/2022

@Kobus van Cleef : Aucune intention dénigrante, Kamerad. Je n'ai d'ailleurs aucun souvenir précis de M.A.S.H. dont je n'ai vu que deux ou trois épisodes voici fort longtemps. Je crois me souvenir que cette Hot Lips (bonne traduction française) était un des médecins, et qu'elle était plutôt mignonne -- contrairement aux dames, certainement estimables, visibles dans la page indiquée par Pharamond.
Pour parodier Dumas fils dans une mauvaise pièce que presque personne n'a lu :
-- Alors, il n'y a pas d'honnêtes gens, compétents et consciencieux ?
-- Si, plus qu'on ne le croit ; mais pas tant qu'on le dit.

Écrit par : Blumroch | 29/05/2022

kobus van cleef > "Mash" est un film antimilitariste mais oublie d'être antisexiste. A l'époque on était pas obligé de cocher toutes les cases pour faire un film.

Écrit par : Pharamond | 30/05/2022

Écrire un commentaire