statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2022

Histoire... (178)

Dans les années 40 des médecins américains se sont livrés à des expériences médicales sur des Guatémaltèques. Les laboratoires incriminés ont reconnu il y a peu que ce n'était pas bien mais qu'à l'époque les règles de bioéthique étaient plus floues – on avait pourtant emprisonné et pendu pour moins de l'autre côté de l'Atlantique – et que les poursuites entamées par les victimes étaient "dénués de fondements".

L'article Les terribles expérimentations scientifiques que les Américains n'ont pas osé faire aux Etats-Unis sur Slate.

Commentaires

L'article était plus court de le résumer à deux principes, l'un général, l'autre local :
-- "Homo homini medicus."
-- "Americanus medicus sum : nil nefandi a me alienum."

Écrit par : Blumroch | 24/05/2022

Blumroch > Ce qui veut dire en français ?

Écrit par : Pharamond | 24/05/2022

Blumroch > Google me donne : "L'homme est un médecin pour l'homme." et "Je suis un médecin américain : rien d'indicible pour moi."

Écrit par : Pharamond | 24/05/2022

@Pharamond : M'enfin, c'est évident :
-- "L'homme est un docteur pour l'homme" (devise collective de tous les médecins ministériels, de plateaux tivi et de comités corrompus)
-- "Je suis un docteur ricain : rien ne m'est étranger dans l'art de nuire [à mon prochain comme à mon lointain]" (entre crochet, le texte implicite, comme le veut la mode ricaine)

Écrit par : Blumroch | 24/05/2022

Blumroch > Mais qui parle latin aujourd'hui, surement pas les experts de plateaux de télé ?

Écrit par : Pharamond | 24/05/2022

@Pharamond : Le Monteilhet des *Pavés du diable* aurait bien ri du surgissement, chez Gougleu, de l'indicible lovecraftien alors que sa formule (légèrement modifiée ici), inspirée de Térence, parle de nuire, comme la consultation de saint Gaffiot le confirmera. ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/05/2022

@Pharamond : C'est du latin facile, à la limite du macaronique. ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/05/2022

Blumroch > Effectivement l'indicible pour évocateur qu'il puisse être chez Lovecraft ne voulait pas dire grand chose ici.

Je n'ai jamais fait de latin de ma vie.

Écrit par : Pharamond | 24/05/2022

@Pharamond : Tu as donc obéi aux voeux de Karr et de Messac -- ce dernier avait osé écrire un *A bas le latin !* dont tous les arguments n'étaient pas ineptes. On voit ainsi parfois de belles intelligences au service d'une injuste cause. ;-)
Faut que les traducteurs vivent. ;-)

Écrit par : Blumroch | 24/05/2022

Blumroch > Je n'ai rien contre le latin, c'est juste que je n'en ai jamais fait.

Écrit par : Pharamond | 25/05/2022

@Pharamond : Je te t'accusais pas de latinophobie ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 25/05/2022

Écrire un commentaire