statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2021

Facho ! (2)

Comment donc les définir ces fascistes ?

Ils furent de droite et de gauche, sans être ni de droite, ni de gauche.

Ils étaient pragmatiques ; non pas dans ce sens ignoble que ce terme a pris aujourd’hui, parce qu’utilisé improprement pour atténuer le manque de points de repères et de cohérence des politiciens de tout bord, mais plus précisément, dans le sens d’une prédominance de la pratique sur la théorie. Il est certainement exact de les définir comme des réactionnaires, parce qu’ils réagirent : contre les indignités et contre les injustices. Mais ils ne réagirent pas comme le font habituellement les réactionnaires, c’est-à-dire par automatisme, par opposition ou par imitation : ils le firent en prenant l’initiative. Il est par conséquent exact de les définir comme des interventionnistes, parce que, fidèles à l’esprit qui anima le volontariat de la Grande Guerre, ils dictèrent et mirent en œuvre les lignes d’action, intervinrent et même, dans de nombreux cas, devancèrent les initiatives des fébriles socialo-communistes et ouvrirent eux-mêmes les voies qu’ils suivirent.

Et une fois au pouvoir, ils changèrent de fond en comble l’organisation sociale et économique de la Nation, ainsi que sa structure morale, en imposant l’éthique à un pays qui était alors saturé par l’hypocrisie des Savoie et de la papauté.

De tout leur être, donc, ils furent révolutionnaires.

Fascinés par l’impétuosité d’une modernité à façonner et à dominer, ils ne furent jamais rétrogrades, ne souffrirent pas de torticolis, tout au plus furent-ils tentés à maintes reprises par l’avant-gardisme, surtout par le futurisme.

Enthousiastes et triomphants, ils regardaient vers le futur, vers un futur proche, qui aurait vu le réveil de la patrie, le renversement des barrières sociales iniques et aurait été caractérisé par le progrès social et moral, au nom de la dignité et de la justice.

Une nouvelle Rome, réaliste, austère, guerrière, industrieuse et constructive. La charrue trace le sillon, l’épée le défend.

Gabriele Adinolfi

Pensées corsaires : Abécédaire de lutte et de victoire (2008)

Source : Au milieu des ruines - Europa Aeterna

 

Commentaires

Du même site, ces image et réflexion *révoltantes* :
https://au-milieu-des-ruines.tumblr.com/post/163533623181

Écrit par : Blumroch | 17/02/2021

Mais je suis fasciste
Le fascisme c'est un mouvement politique initié par les survivants de la grande guerre qui, de retour à la vie civile, furent scandalisés ( et mis au piquet dans bien des cas) par les planqués de l'arrière qui avaient fait des fortunes sur leur viande
Plus tard, ils furent assassinés , quasi de façon légale (6 février 1934) par les régimes politrouk auxquels ils avaient sauvé les fesses

Écrit par : Kobus van Cleef | 17/02/2021

Combien pourraient reprendre cette déclaration liminaire : "Je suis un commentateur fasciste. On devrait me remercier de le reconnaître : car c'est, au moins, un point établi dans un débat dont les éléments se dérobent." ? ;-)
"Fasciste" qualifiant celui qui n'a pas beaucoup d'inclination pour l'imposture prétendue "progressiste" : est fasciste celui qui ne pense pas comme un mouton, ou plus simplement celui qui pense. Joli mot qui d'ailleurs évoque Rome.

Écrit par : Blumroch | 17/02/2021

J'ai lu récemment les entretiens de Benito Mussolini avec Emil Ludwig:
http://www.librairiefrancaise.fr/fr/politique-etrangere/5089-entretiens-avec-mussolini-poche-emil-ludwig-9782262065232.html
Un livre, malheureusement trop court, qui est une très bonne introduction aux idées du Duce. Bien que Ludwig, journaliste juif allemand, ne partage pas les idées de Mussolini, il ne caricature pas ses propos, donne des éléments de contexte qui mettent en valeur le chef d'état italien: à savoir qu'il est un être cultivé qui lit Dante, Nietzsche, Shakespeare, polyglotte, ...

Écrit par : Sven | 17/02/2021

Blumroch > Insoutenable ! que fait l'algorithme anti-facho de trumblr ?

De qui est-ce ?

Kobus van Cleef > Moi je ne suis pas fasciste parce que c'est interdit.

Sven > Epoque où le débat était possible et les avis divergents concevables.

Écrit par : Pharamond | 17/02/2021

@Pharamond : Celui qui entendait donner une réponse à la question *Qu'est-ce que le fascisme* ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 17/02/2021

Moi , je ne suis pas fasciste ... parce que je ne le mérite pas !!!

Écrit par : EQUALIZER | 17/02/2021

Fred Nitsche l'a bien dit :

Zarathoustra, cependant, regardait le peuple et s’étonnait. Puis il dit :

Le fasciste est une corde tendue entre l'homme et le Surhumain, — une corde sur l’abîme.

Il est dangereux de passer de l’autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière — frisson et arrêt dangereux.

;-)

Blague à part, nous en avons l'esprit ; c'est peu, mais c'est déjà ça.

Écrit par : Blumroch | 17/02/2021

le futurisme de Marinetti ... architecture , musique ... bruitisme

https://www.youtube.com/watch?v=24kTHxB1eVw

Écrit par : EQUALIZER | 17/02/2021

Ne pas oublier Papini !
http://www.alamblog.com/index.php?post/2007/11/04/Resurrection-du-Papini-anarchiste

Écrit par : Blumroch | 17/02/2021

Blumroch > Logique.

L'esprit c'est beaucoup, car aujourd'hui rien que cela semble difficile, et si peu sur le terrain. A défaut de pouvoir agir entretenir une minuscule braise n'est sans doute pas rien.

Curieux personnage que ce Papini que tu m'a fait découvrir (je ne le connaissais que par la fausse lettre de Picasso).

EQUALIZER > :-)

C'est très spécial.

Écrit par : Pharamond | 18/02/2021

@Pharamond : Tu dois faire pénitence pour n'avoir pas reconnu saint Bardèche. Je suggère l'affichage d'une nouvelle pineupe populiste. ;-)

C'est aussi mon sentiment.

Plus que curieux : impressionnant. *Gog*, *Le livre noir* et *Un homme fini* seraient parmi les trois premiers livres que je sauverais, si je devais sacrifier ma bibliothèque.

@EQUALIZER : L'époque a choisi un autre mouvement, plus philosophique que musical : l'abrutisme. ;-)

Écrit par : Blumroch | 18/02/2021

Blumroch > Bon, je m'attèle à la recherche d'une pin-up pour expier ma grande faute :-)

Écrit par : Pharamond | 18/02/2021

@Pharamond : Faute, faute... comme tu y vas. Crime, oui ! N'avoir pas reconnu l'inoubliable *incipit* de saint Bardèche, ça mériterait même l'obligation de trouver *deux* pineupsses populistes. ;-)

Écrit par : Blumroch | 18/02/2021

Blumroch > Deux pin-up ! Je vais faire très attention avec mes prochains commentaires.

Écrit par : Pharamond | 18/02/2021

@Pharamond : Saint Bardèche, saint Bardèche !
Tu n'aurais pas reconnu une allusion à un gauchiste que personne n'aurait eu l'idée de t'inciter à repentance. ;-)

Ton conseil est bon, à considérer ce que Foutriquet 2.0 doit préparer : avant tout commentaire, "be afraid, be *very* afraid" va s'imposer comme rappel.

Ce qui me fait penser à cette observation : quelques naïfs semblaient avoir cru ce [censuré] quand il assurait ne pas vouloir imposer un ausweis vaccinal, alors qu'en même temps (évidemment), ce même [censuré] insistait auprès des [censuré] de Bruxelles pour en imposer un. On en déduit ce principe : toutes les fois que Foutriquet 2.0 n'annonce pas une saloperie, il ment.

Écrit par : Blumroch | 18/02/2021

Blumroch > J'accepte la pénitence.

De toute façon c'est ou se taire ou bien courir un risque puisqu'ils sont maîtres de tout, dans mon cas ce risque est encore bien minime.

Je suis 100 % d'accord avec le principe.

Écrit par : Pharamond | 18/02/2021

Limonka ... ! un fascisme immense et rouge ?

https://ih1.redbubble.net/image.1580728519.9372/poster,504x498,f8f8f8-pad,600x600,f8f8f8.jpg

Écrit par : EQUALIZER | 18/02/2021

EQUALIZER > J'ai un peu de mal avec le bolchevisme.

Écrit par : Pharamond | 19/02/2021

Écrire un commentaire