statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2020

Chronique du temps de la Covid-19 (38)

À partir aujourd'hui notre laisse généreusement rallongée par la clique au pouvoir nous permet d'effectuer des "Déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement du lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;" selon la dernière mouture de l'attestation de déplacement dérogatoire. Donc j'en ai profité pour aller passer le week-end dans de la famille pourtant un peu plus éloignée que le double kilomètre accordé ; en cas d'un hypothétique contrôle par la maréchaussée je tenterais ma chance en prétextant vouloir m'éloigner de la ville pour une balade en forêt. La circulation étant particulièrement dense pour un samedi matin je me suis dis que si l’envie venait aux gendarmes de faire un barrage afin de vérifier les propisky ils entendraient probablement plus de bobards en quelques heures que depuis le début de leur carrière.

Commentaires

Les milichiens seraient mieux inspirés de renoncer à jouer les agents du fisc et les vérificateurs d'ausweis. Ah oui, c'est vrai : les pauvres ne font qu'obéir aux ordres, comme quand ils laissent les gauchistes tout dévaster à leur fantaisie, comme quand ils frappent sans pitié les sous-chiens locaux.
Le mépris qu'ils m'inspirent atteint des sommets encore inédits. Stratosphérique depuis longtemps, il sera bientôt directement exosphérique.

Écrit par : Blumroch | 29/11/2020

Blumroch > Moi aussi l'altitude commence a me faire manquer d'air.

Écrit par : Pharamond | 29/11/2020

toujours se rappeler que le confinement n'est pas une conséquence de la fausse pandémie. Il en est la condition. C"est parce que les gens ne peuvent se rencontrer au travail, en famille, ne peuvent confronter leurs expériences du réel, ne reçoivent infos et analyses que des seuls médias officiel que le bobard pandémique est possible.

Un souper de famille, un tonton un peu grande gueule, une cousine qui bosse à l'hosto, un ado qui surfe sur le net et la conversation vient sur le CONVIDE... et voilà 8 personnes infectées pas la vérité !

Écrit par : Dia | 29/11/2020

Dia > Le doute s'insinue pourtant de plus en plus.
Le repas de famille de Noël va sûrement donner un connaitre un pic d'infection de complotisme malgré le nombre de convives réduit et les grands-parents mangeant dans la pièce d'à côté pour respecter les directives gouvernementales ;-)

Écrit par : Pharamond | 29/11/2020

FMK en a fait une petite nouvelle
Salomon propose"papi et mamie se partagent la bûche dans la cuisine ?
Papi travaille la trogne de Salomon à la pelle
Mamie lui foure la bûche dans le fion"

Écrit par : Kobus van Cleef | 29/11/2020

Kobus van Cleef > La bûche venue directement de la forêt, pas une à la crème au beurre.

Écrit par : Pharamond | 30/11/2020

Si c'est un progressiste, envisager la crème du beur.
Désolé, je lis l'Altermonde de Jean-Claude Albert-Weil. On dirait du Kobus Van Cleef :-) Une certaine préférence pour Franchoupia qui narre les aventures d'un Francaxien dans la république française située en Guyane, à Europia qui décrit la prise du pouvoir du 5ème Führer, Carl Gessler. Trop de travelos et d'apologie de la pédophilie à mon goût.

Pour les Bordelais du blog:
https://www.fdesouche.com/2020/11/30/a-budapest-des-hongrois-erigent-un-sapin-en-soutien-aux-bordelais-qui-en-seront-prives-par-leur-maire-meme-au-temps-du-communisme-ils-ne-se-sont-pas-attaques-au-sapin/
Nos frères hongrois nous soutiennent.

Écrit par : Sven | 30/11/2020

Effectivement
Les cocos magyars ne s'attaquaient pas au sapin
En Roumanie, même si les cocos étaient agressifs, ils se gardaient de faire iech dans la brousse profonde, en particulier dans les maramures ( prononcez maramoureches, à la portouguech')
Mais en Russie, c'était bien pire
C'est quand même sous la révolution vronzaise que les têtes de curés et de bonnes soeurs sont tombées pour promouvoir l'homme nouveau

Écrit par : Kobus van Cleef | 01/12/2020

Sven > :-)

Le soleil se lèverait-il à l'est ?

Kobus van Cleef > Parfois avoir la tête tranchée est plus rapide et plus propre que certaines joyeusetés inventés par vos ennemis.

https://www.larevuedesressources.org/la-face-perdue,2116.html

Écrit par : Pharamond | 02/12/2020

Écrire un commentaire