statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2020

Les bêtes (21)

Gibovendée : l'industrie des animaux élevés pour la chasse

 

Commentaires

Je vois ça chaque année avant l' ouverture de la "chasse" ... des faisans qui marchent en bordure de route et qu' on pourrait prendre à la main . J' ai du descendre de voiture pour en faire fuir un qui marchait au milieu de la piste .. Il n' y a quasiment plus de gibier à plume dans nos campagnes ; L' agrochimie a tué les oiseaux , mais l' abruti qui préside la fédération des chasseurs dit que ce sont le chats errants qui déciment les oiseaux et la faune sauvage . Encore un crétin de concours ! à part le sanglier il n' y a rien à chasser , que de l' élevage .. une véritable honte ! ce pays est devenu un cloaque . Je n' ai jamais été chasseur mais le ball-trap oui .. aucun nuisible à deux pattes ne courre aussi vite qu' un plateau d' argile ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 29/09/2020

Jusqu'au printemps dernier le rencontrai plusieurs fois sur ma route une jeune perdrix qui avait gardé une étiquette au coup pendant des semaines !

Écrit par : Baudricourt | 29/09/2020

EQUALIZER & Baudricourt > Je ne suis pas pour la disparition de la chasse, mais pas pour ce massacre qui devrait révolter les chasseurs avant tout le monde.

Écrit par : Pharamond | 29/09/2020

Il y avait une consultation pour l' interdiction de la chasse . Bien que non chasseur , j' ai voté contre l' interdiction . Motif ? ce serait l' occasion de désarmer encore les derniers porteurs de fusils . Même s' il n' y a rien à en attendre (des porteurs de fusils) ce serait un pas de plus au désarmement général du populo . Avant d' être massacrés par les turcs , les arméniens ont été désarmés ... ça commence toujours comme ça . Du temps de Dolphy j' aurai eu un port d' arme .. fort heureusement nous sommes en démocratie ! sans rire .. ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 30/09/2020

Rappel :
http://club-acacia.over-blog.com/article-le-port-d-armes-en-allemagne-1928-1945-par-le-dr-william-pierce-77216376.html

Et si Biden est élu l' interdiction des armes est dans les tuyaux

https://www.youtube.com/watch?v=58UPGtxRJM4

Écrit par : EQUALIZER | 30/09/2020

EQUALIZER > Je suis d'accord, un peuple désarmé est prêt pour l'abattoir même si, comme vous le dites, nos chasseurs sont aussi crétins que la majorité de la population. D'autres part en l'absence de grands prédateurs il est parfois nécessaire de réguler localement certaines populations de gibiers comme les lapins, les sangliers...

Écrit par : Pharamond | 30/09/2020

EQUALIZER > Même s'ils en ont l'intention je pense que Biden et sa clique auront bien du mal à désarmer les Américains.

Écrit par : Pharamond | 30/09/2020

J'ajouterai aussi que les faisans réintroduits qui survivent à la chasse se réimplantent, et on reconstitue ainsi une lignée sauvage car "réensauvagée"
C'est valable aussi pour les perdrix.
Ensuite, le faisan d'élevage, c'est comme pour tout, on en a pour son argent.
Il y a des élevages sérieux, avec des volières "pré-chasse" plus haute, plus étendue et moins densément peuplé. Dans certains cas, ils vont même jusqu'à y lâcher de temps en temps un chien dedans pour faire ressurgir le réflexe de l'envol. Forcément, ça demande du temps, de l'espace donc de l'argent. Et ces faisans "demi-ensauvagés", s'ils coûtent plus chers, seront plus durs à chasser et s'adapteront plus facilement à la vie sauvage.
Et vous avez aussi sur le marché des faisans pas chers. Ben voilà, c'est que je disais : on en a toujours pour son argent.

Écrit par : Popeye | 01/10/2020

et j'oubliais un détail : le sanglier, omnivore opportuniste, peut à l'occasion se révéler un aussi redoutable prédateur pour les nichées de faisans que notre vieil ami goupil.
Et comme le sanglier pullule cette année (printemps radieux et personne pour les déranger à ce moment là, merci le COVID) l'été n'a pas du être simple pour les faisans.

Écrit par : Popeye | 01/10/2020

Popeye > C'est comme pour les abattoirs, il en faut mais entre une machinerie qui maltraite les animaux pour le rendement et une petite unité qui respecte le bétail mais tuent forcément moins à la journée il y a une question d'argent encore une fois.

Puisque l'homme a irrémédiablement modifié l'équilibre écologique les élevages de gibiers sont sans doute nécessaires mais pas ces horreurs qui avilissent hommes et bêtes.

Écrit par : Pharamond | 01/10/2020

les chasseurs ne sont pas tous des crétins avinés
et de très loin
un kouzin de ma femme, vrai homme de la renaissance (expert en armes, bâtiments, antiquités, aussi à l'aise avec des péguts kosovars-militaire, il fut contraint de s'interposer entre les communautés au lieu de les laisser s'égorger inter ethniquement- qu'avec des sur diplômés du supérieur, self made man et j'en oublie) pratique assidûment la chasse
ce qui nous donne parfois l'occasion de manger ce qu'on ne trouve pas toujours au restau
ses compagnons de battue sont du même acabit
peut être pourrons nous compter un jour sur leur expertise balistique?
dans mon enfance heureuse, je me souviens avoir suivi pendant des journées entière mon papi
on n'a jamais rien pris , il faisait du bruit pour éviter les coups de feu intempestifs ou les suidés trop entreprenants ( déjà les cévennes étaient envahies de singularis porcus), le soir en rentrant , j'avais l'impression que les jambes me rentraient dans le corps

Écrit par : kobus van cleef | 01/10/2020

kobus van cleef > J'en suis persuadé, mais il y a beaucoup brebis galleuses parmi eux et les élevages tels que montrés dans la vidéo sont honteux ; que les chasseurs acceptent ça n'est pas très valorisants pour eux.

Écrit par : Pharamond | 01/10/2020

Certes, les viandards qui plombent la volaille à la volée sont critiquables
Cependant sans chasseurs, pas de ruralité
Sans ruralité, pas d'indépendance alimentaire
Et sans indépendance alimentaire, pas d'indépendance tout court
Il n'est que de voir le destin des contrées bénéficiaires de l'aide alimentaire ternazionale pour s'en convaincre

Écrit par : Kobus van Cleef | 03/10/2020

Disons que le jour où ça chiera vraiment, préférez vous avoir dans votre voisinage une poignée de chasseurs, deux charpentiers, quatre agriculteurs et deux infirmières ou bien une vingtaine d'employés de mairie ?
Poser la question c'est y répondre

Écrit par : Kobus van Cleef | 03/10/2020

@ Kobus

Et encore, si vos employé de mairie sont cantonniers, jardiniers, cuisiniers, agents d'entretien polyvalent voire auxiliaire de vie scolaire, il y aura peut-être moyen de faire quelque chose avec eux.
Imaginez un chargé de missions "citoyenneté numérique" ou un "référent diversité & genre", à moins que ce ne soit un "animateur socio-culturel en médiation ethnique"...

Écrit par : Popeye | 05/10/2020

Kobus van Cleef > Je suis d'accord, mais les viandards sont une plaie et je me demande quel pourcentage il y a entre "les bons et les mauvais chasseurs".

Écrit par : Pharamond | 05/10/2020

Il faut savoir interrompre une grève pour ajouter à la liste des voisins *utiles*[0] en prévision des heures joyeuses et lumineuses dont nous voyons déjà l'ombre portée : les "agents d'ambiance", les "Chief Happiness Officers"[1], les "médiateurs de l'énergie", les "référents COVID-19" ("Même en guerre, n'oubliez pas votre muselière !"), les "agents locaux de médiation sociale", les "correspondants de réseau éducatif", sans oublier les journalistes, zénarks et philosophes...
Gaxotte avait jadis rédigé une amusante chronique pour célébrer les plombiers.
Reprise de la grève.

[0] Boucliers humains, leurres...
[1] https://www.youtube.com/watch?v=GKDxpbWkWi8

Écrit par : Blumroch | 05/10/2020

Blumroch > La liste de ceux qui ne représentent rien (pas selon les critères de macron) est infini.

Décidément et pour l'instant Karim Duval est drôle et à bon esprit.

Écrit par : Pharamond | 05/10/2020

Il faut savoir interrompre une grève pour respectueusement signaler au directeur que la liste est bien infinie, qui recense non les riens selon Foutriquet 2.0 mais les individus parfaitement inaptes à affronter le réel en temps ordinaire comme en temps de troubles.

Karim Duval pense quand même à sa carrière, qui a déjà donné tous les gages de gauchisme nécessaires au système :
https://karimduval.com/#bio
Voir aussi, notamment, la vidéo sur les neurosciences.
Chroniqueur chez Europe 1 avec Roumanoff, ce n'est pas le gage de la rebellitude -- ce qui ne lui interdit pas d'avoir un petit talent dans quelques saynètes filmées.

Reprise de la grève. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/10/2020

Blumroch > Sa bio est effectivement éloquente mais comme tu dis : "ce qui ne lui interdit pas d'avoir un petit talent dans quelques saynètes filmées".

Écrit par : Pharamond | 05/10/2020

Écrire un commentaire