statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/03/2020

Chronique du temps de la Covid-19 (5)

Par son calme cette journée m'a paru être un long dimanche matin en ville. Heureusement j'ai des voisins slaves, peut-être russes, qui braillent la fenêtre ouverte et brisent le silence presque sépulcrale de ma rue. J'ai répondu positivement à une demande de ma Direction qui recherche des volontaires en cas de nécessité ; cela me permettra de bouger.

Commentaires

Confination, piège à con !
Confinement, piège à gland !
Seuls les blancs,respectueux des lois,vont observer cet autoemmerdement
Autoemmerdement qui finira par rapporter des petits sous à la gouvernature du pays
Pas oublier que les radars, les infractions au code de la route les stationnements interdits, ça ne rapporte plus maintenant que les voitures ne roulent plus
Pas grave, on mettra des amendes à ceux qui marchent
Comme quoi, un gouvernement c'est totalitaire par essence
Dur avec les faibles,mou avec les forts
Regardez sur le ternet la façon dont la confinature est respectée dans les kortiers
Et la façon dont les forces de l'ordre ( républicain donc totalitarisme mou, d'abord ekonomik mais de plus en plus moral,au sens de totalitarisme s'insinuant dans le débat sur les valeurs morales) se gardent bien d'intervenir dans ces mêmes kortiers

Écrit par : Kobus van cleef | 19/03/2020

Kobus van cleef > C'est toujours la même chose : en France les lois sont faites pour ceux qui les respectent et à qui on les fait respecter de force dans le cas contraire. La "diversitude" et le pouvoir en sont dispensés.

Écrit par : Pharamond | 19/03/2020

Effectivement
Trouvons un moyen de contourner tout ça
Il me revient que dans les 80 c'était le SIDA contre lequel nous mennions la guerre
Et pas d'amendes pour celui qui niquait à couilles rabattues
Même s'il honorait des travs du bois de Boulogne,ou les baqueroumes du marais

Écrit par : Kobus van cleef | 19/03/2020

L'idéologie au détriment de la santé publique. Avec le SIDA c'était copulez comme bon vous semble mais mettez un préservatif parce qu'il ne fallait pas le retour de l'ordre moral, pour la Covid-19 c'est le confinement, mais pas de fermeture de frontières parce qu'il faut éviter le "repli nationaliste".

Écrit par : Pharamond | 19/03/2020

J'aime beaucoup ce terme de "gouvernature", qui donne un petit air *allemand*[1] à la chose. On entend déjà la schlague.

La pensée simpliste, que je m'honore de défendre à défaut de l'illustrer avec intelligence, le dit depuis longtemps : tout gouvernement est une mafia permettant à une minorité incapable d'un travail honnête ou difficile, d'exploiter une majorité et de vivre en parasite avec l'aide de milices rétribuées par une partie des prédations obtenues sous la menace. Seules différences avec une *véritable* mafia : aucun sens de l'honneur, aucune intelligence, et prétention à donner des leçons de morale (voir Spooner).

[1] Attention ! Padamalgam ! Un air allemand *contemporain*, *citoyen* et *progressiste* -- *européen* en un mot.

Écrit par : Blumroch | 19/03/2020

J'entends bien votre version du terme ( et non du thème) Hallemand
Elle est assez plaisante
Et surtout inattaquable

Écrit par : Kobus van cleef | 19/03/2020

"on mettra des amendes à ceux qui marchent". Oui, ce serait bien, qu'on mette à l'amende tous ceux qui sont En Marche et ont contribué à mettre le pays à l'arrêt total dans un bel effort commencé sous Pompidou (qu'on oublie trop souvent). Bref, tous les UMPS et leurs complices collectivistes. Pour faire simple et compenser un peu les malheurs dont ils auront tous été responsables et coupables, deux châtiments selon la gravité des crimes : confiscation des biens, confiscation de la vie (en faisant payer le chargeur à ce qui restera de parents éloignés).
Beau sujet pour une nouvelle de science-fiction dans un monde parallèle. Quelque chose me dit que les dernières méditations des condamnés ne mériteront pas la lecture, d'être rédigées en charabia avec des pensées pauvres sur le thème : "Et pourtant je participais du Divin Fric, quand eux tous n'étaient que de petits riens. Qualis salopardis[1] pereo..."

[1] Ce n'est pas un "produit financier" de la poste moderne, ce n'est pas non plus du bon latin. ;-)

Écrit par : Blumroch | 19/03/2020

Ca m'étonnerait beaucoup qu'ils se décriraient "salopardis" ! ;-)

Ce pourrait être : Qualis liberalis pero !

Écrit par : Arthourr | 19/03/2020

@Blumroch

"[1] Attention ! Padamalgam ! Un air allemand *contemporain*, *citoyen* et *progressiste* -- *européen* en un mot".

Je ne te savais lecteur d'Habermas et fan de son patriotisme constitutionnel :-)

Écrit par : Sven | 19/03/2020

Blumroch > Pour conserver votre comparaison on peut rappeler que la mafia était à l'origine née pour être au service de la communauté et pallier les insuffisances de l'Etat, une sorte de mal nécessaire avant de devenir une organisation criminelle parasite.

Arthourr > D'accord avec vous, ces gens restent crétins et convaincus jusqu'au dernier moment.

Écrit par : Pharamond | 19/03/2020

@Arthourr : J'ai vu trop de séries télévisées ayant pour thème la rédemption (*Equalizer*, les deux *Nikita*, *Angel*...) et je me suis sans doute laissé emporter à supposer que ces crapules pourraient avoir, *in articulo mortis*, un très fugitif mouvement de décence et de lucidité ! ;-)
(On peut aussi penser que cette dernière pensée leur serait une satisfaction de *Schadenfreude*.)
@Pharamond : Si ma mémoire ne me trahit pas trop, un des derniers épisodes de la série *Rome* montrait les débuts de la mafia.

Écrit par : Blumroch | 19/03/2020

@ Kobus

C'est encore mieux, les flics renoncent à les contrôler:

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-Quart-d-heure-de-verite-35-Les-immigres-ne-se-confinent-pas-les-industriels-jouent-la-solidarite-58580.html

Mon épouse m'a fait regarder une vidéo de BFM. Le frigo est vide à St Denis :-)

Écrit par : Sven | 19/03/2020

Blumroch > L'antiquité c'est un peu précoce comme datation des débuts de la mafia.

Écrit par : Pharamond | 19/03/2020

@Pharamond : *Rome* est un "document historique" au sens où on l'entend dans *Galaxy Quest*. ;-) Les scénaristes n'ont manifestement pas résisté à la facétie anachronique.

Écrit par : Blumroch | 19/03/2020

Rome se veut tout de même assez proche de la réalité dans la mesure d'une série télévisée grand public.

Écrit par : Pharamond | 19/03/2020

@Pharamond : Entre les prétentions et la réalité, y'a un monde. Le réalisme de *Rome* est assez élevé, mais pas parfait -- suffit pas de mettre de la fesse, de la crudité et de la violence pour être fidèle à la vérité. Dommage que les producteurs aient précipité la seconde et dernière saison.

Écrit par : Blumroch | 19/03/2020

J'avoue ne pas être amateur de ces séries historiques certes bien réalisées, mais aussi un peu racoleuses. La BD "historique" post-Alix a suivi un chemin identique ; sexe et sang font office de certificat d’authenticité.

Écrit par : Pharamond | 20/03/2020

@Pharamond : Avec d'évidentes réserves, *Rome* est quand même Rome. ;-) Le purisme ne serait, pour un honnête divertissement, pas de mise : il en va ainsi pour *Gladiator* et quelques autres oeuvres à prétention historique, quand ce n'est qu'un décor. Les ennuis commencent quand certains prennent la fiction pour la réalité.
D'ailleurs.... je me demande pourquoi aucune carte des Afriques ne montre le Wakanda (si le salut à la wakandaise existe, c'est que le pays existe aussi). Encore un coup de Lugan !
Certains pays, comme certains événements, ont sans doute plus de réalité d'être impossible à {t|p}rouver. ;-)

Écrit par : Blumroch | 20/03/2020

Écrire un commentaire