statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2020

Enfin !

fa.jpg

 

Commentaires

Eh eh, je saisis l'occasion de taper sur l'infaillible kikipedia dont la direction collective, collaborative et surtout anonyme est vraiment trop facile à prendre en défaut sur à peu près tous les sujets, même mineurs. Ainsi, dans "Musique (520)", un musicalmar du 1er février citait le célèbre "Rule, Britannia" de James Thompson :

The nations, not so blest as thee,
Must, in their turns, to tyrants fall.

Voici la traduction des kikipédistes[1], et dans une page qui mentionne une adaptation correcte, elle !

Les nations moins bénies que toi
Doivent, à leur tour, renverser les tyrans

C'est un parfait contresens.

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Rule,_Britannia!

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

Je crains que mon misérable anglais ne me permette pas de prendre partie, j'aurais moi aussi traduit fautivement par "Doivent, à leur tour, renverser les tyrans".

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

Mot à mot : Doivent à leur tour sous les tyrans tomber. Sinon, la suite du poème est incompréhensible :

The nations, not so blest as thee,
Must, in their turns, to tyrants fall ;
While thou shalt flourish great and free,
The dread and envy of them all.

Les nations sous le joug des tyrans envieront évidemment la libre et grande Bretagne.

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

II y a donc un pays où l'on respecte encore les référendums et qui n'a pas Attali comme conseiller permanent ?
Ça laisse rêveur...

Écrit par : Fredi M. | 01/02/2020

Blumroch > Vous avez entièrement raison, mais vite lue la phrase pouvait être mal comprise, Wikipédia et moi avons fait erreur. Mais moi je ne prétends pas écrire dans une encyclopédie ;-)

Fredi M. > Il semblerait. J'ai lu à plusieurs reprises des commentaires venant de notre camp regrettant le Brexit et disant que rien ne changerait au RU sur le plan de l’immigration et que maintenant elle aurait des Pakistanais à la place des Polonais. Comme si en restant dans l'UE l’immigration venant de l'est compensait celle d'Afrique ou d'Asie, c'est stupide. Et de toute façon, c'est le peuple britannique qui a choisi.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

@Pharamond : Je ne demande pas une créance aveugle. ;-)
Voici une adaptation qui force un peu le texte, mais en respecte l'esprit, contrairement aux kikipédistes :

D'autres peuples, hélas, - moins heureux sur la terre
Succomberont victimes de leurs tyrans jaloux

C'est d'ailleurs à la page indiquée par kikipédia en personne (voir *supra*) :
https://officedujerriais.blogspot.com/2012/11/rule-britannia-heque-britannia.html

Écrit par : Blumroch | 01/02/2020

Non ce n'est pas une créance aveugle, vous me connaissez un peu maintenant ;-)
Je voulais simplement expliquer que la phrase mal lue le contresens était possible, mais la logique et une certaine connaissance de l’anglais suffisent à traduire justement.

Écrit par : Pharamond | 01/02/2020

Très heureux de voir les Beefs dégager! Dommage que la solution retenue soit trop clémente à mon goût.
Vous ne croyez tout de même pas que le peuple anglais a gagné. A mon avis, deux factions de la city (où Farage est trader) se sont affrontées: pro-européens vs. tapins des US et peut-être de la Chine, la city ayant été la première place boursière occidentale a favorisé les échanges en yuan. Cette dernière a gagné, le peuple anglais s'est fait mettre par les souverainistes.
Si le peuple anglais a voté pour le Brexit, c'est contre l'immigration. Sauf que Farage, en bon souverainiste, est anti-européen, mais pro commonwealth, c'est-à-dire pour remiger les ressortissants des pays de l'UE mais pour continuer à importer des Pakis, des Nigérians, des Jamaïcains, ... Un peu comme Asselineau se sentant plus proches des Africains francophones du Maghreb et d'Afrique noire que des Européens, MLP et ses frères de coeur musulmans et ses beurettes en string, .ou sa suppression de la double nationalité* qui aurait pour conséquence d'empêcher toute remigration... Moi pas.

* En supprimant la double nationalité, les bi-nationaux deviendront français et seulement français, il sera donc impossible de les expulser vers leurs pays d'origine.

Écrit par : Sven | 02/02/2020

Le peuple britannique a gagné dans le sens où il a réussi à obtenir ce pour quoi il a voté : sortir de l'UE, point. Le reste ne me regarde que très modérément je ne suis pas sujet de sa Gracieuse Majesté ; c'est leur affaire maintenant. Non je ne suis pas dupe, je sais que les peuples européens se feront tous manger, seule la sauce peut être légèrement différente. Je sais que tu n'aimes pas les souverainistes, moi non plus, pas ceux que nous avons. Mais je ne crois pas à une Europe reconquise par les nôtre non plus. Alors j'en suis au petit plaisir féroce, j'ai manifesté en vain pour mettre Macron dehors et je suis heureux, très heureux que l'UE subisse sa première défaite malgré leurs moyens colossaux. Quand on espère plus aucune victoire on ne peut que se féliciter des défaites de nos ennemis.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

J'approuve la motion du Kamerad Pharamond : je me moque de ce qui arrivera aux Anglais (je ne leur souhaite ni bien ni mal) ; je salue cette claque aux (autocensuré) de Bruxelles. C'est tout ce qui nous reste, et pour peu de temps encore.

Je signale au Kamerad Sven que le rétablissement de la peine de mort avec application immédiate serait une solution à ces histoires de passeports. ;-)

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

J'oubliais : même si Macron aurait surement été remplacé par un autre valet et que le Brexit ne rendra pas réellement leur pays aux Britanniques cela crée des précédents qui pourront peut-être donner des idées, ce qui épouvante le Système.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

Deux grisâtres retirent le drapeau anglais de manière furtive, administrative, irrespectueuse, misérable :
https://www.youtube.com/watch?v=hIa5aRtdXy0
Pas même l'esquisse de l'amorce de commencement de début de prolégomènes à ce qui aurait pu passer pour une cérémonie, au moins à titre symbolique.
Contraste avec le décor de luxe payé par le sang des contribuables. Rien n'est trop beau^H^H^H^Htape-à-l'oeil pour l'eurocrassie.

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Oui, vous avez tout dit. Ces gens-là seront minables jusqu'au bout.

Écrit par : Pharamond | 02/02/2020

@ Pharamond

Le choix des Anglais a été respecté car il ne déplaît pas à une partie de l'oligarchie. Sinon, ça serait terminé comme dans les pays ayant dit non en 2005. J'ai très longtemps partagé ton point de vue sur l'UE et ai voté non au TCE en 2005. Et un jour, un ami de notre bord m'a conseillé de lire les statuts de l'UE et de comprendre son fonctionnement avant de raconter n'importe quoi. Ce que j'ai fait et je me suis rendu compte que je me contentais de reprendre les opinions de la mouvance à ce sujet. Les décisions politiques de l'UE ne me conviennent pas car les chefs d'état et de gouvernement européens, les commissaires européens nommés par les précédents et les députés européens sont, dans leur grande majorité des mondialistes. Ce qui est logiques puisque la majorité des parlements et des chefs d'état européens le sont et que ce sont les mêmes personnes qui votent à l'ensemble de ces élections. Chasser Macron et quitter l'UE sont des choses différentes: d'un côté, un chef d'état élu, de l'autre un système représentatif. Imaginons que les nôtres soient majoritaires au parlement européen, ils pourraient voter des lois qui nous conviendraient. Si je voulais te taquiner, je te poserais les questions suivantes:
- Maintenant que l'Angleterre a quitté l'UE et que les Anglais sont de nouveau maîtres chez eux, Sadiq Khan ne sera plus maire de Londres et les violeurs de Tellford seront lourdement condamnés?
- Si le Frexit est voté, Macron commence aussitôt la remigration et prononce la déchéance nationale de l'ensemble des youngs leaders de la French American foundation étant entendu que les lobbies c'est Bruxelles?

Je vais te donner quelques points positifs de l'UE en dépit de son problème de gouvernance:
- la création de l'euro qui gène tellement les Américains que Soros a spéculé contre, depuis la city de mémoire, et qu'ils ont tout fait pour que celui-ci ne devienne pas une monnaie d'échange mondiale pouvant menacer la suprématie du dollar. S'il y avait des vrais chefs d'état, quel bel instrument de puissance cela aurait été.
- les grands projets européens impossibles à financer par un seul état, surtout quand cet état dilapide au moins 100 milliards/an pour ce que j'ai pas besoin d'énoncer. Il me vient à l'esprit deux grandes réussites:
- Galileo qui a permis de doter l'Europe d'un système de positionnement global d'excellente qualité, opérationnel, nous rendant indépendant des yankees (GPS), des Russes (Glonass) et des Chinois (Beidou) en cas crise majeure. Il a pris du retard, a failli ne jamais être réalisé et ne dispose pas de fréquence réservée pour les militaires à cause des agents US qui viennent enfin de quitter l'UE.
- le programme satellitaire d'observation de la Terre Copernicus, orévu pour durer au moins 25 ans, qui fait bavé de jalousie les yankees car la NASA est incapable de faire mieux en termes de qualité des observations et de complémentarité.

Écrit par : Sven | 02/02/2020

HS mais pas tant que ça.
Roger Holleindre, membre fondateur du FN, est décédé cette semaine. C'était un homme courageux, résistant, engagé volontaire chez les paras, qui a servi en Indo et en Algérie. Il a tout mon respect. De même que Bruno Gollnisch. JMLP est aussi quelqu'un de très courageux et que je respecte pour avoir servi en Indo et en Algérie même si je suis très circonspect sur ses motivations politiques, son honnêteté, et son ambition à prendre le pouvoir. Ceci étant dit, voici la dernière intervention de RH sur TVL et les hommages rendus par JMLP et BG:
https://www.tvlibertes.com/hommage-a-roger-holeindre-qui-vient-de-nous-quitter
https://www.egaliteetreconciliation.fr/Le-quart-d-heure-de-verite-8-Jean-Marie-Le-Pen-et-Bruno-Gollnisch-rendent-hommage-a-Roger-Holeindre-57977.html
Eh oui, les principales figures du mouvement national, qui ont dirigé le FuN de 1972 à 2010, regrettent, en 2020, que la France n'ait pas gardé l'Algérie et que nous n'ayons pas été enrichis de 8 millions de Français musulmans qui seraient devenus 50 ou 80 millions aujourd'hui et seraient majoritaires en France. Alors que les visionnaires d'Ordre Nouveau, qui ont mis en branle le processus ayant conduit à la naissance du FN, trouvaient déjà, qu'à l'époque, l'immigration était un problème.
Le plus pitoyable étant Martial Bild, ancien membre du bureau politique du FuN, qui interviewant JMLP à l'occasion de la sortie de ses mémoires, que son président, qui l'a viré comme un mal-propre lors de la purge des amis de Carl Lang, avait une autre conception de la France que lui!

Écrit par : Sven | 02/02/2020

@Sven : Si vous me permettez de commenter votre adresse à Pharamond, je me suis infligé les statuts du club, moi aussi, à l'époque lointaine où l'on pouvait dire du traité maudit : "Il y a ceux qui sont pour, ceux qui sont contre, ceux qui l'ont lu, et ceux qui l'ont lu et compris".
Si l'oligarchie de bureaucrates incapables y tient tant, c'est que ses termes lui conviennent parfaitement. Et si ses termes lui conviennent, ils ne sauraient convenir à une nation *libre*. Je sais l'argument "Tout régime conviendrait si les hommes pour le faire fonctionner sont de qualité". C'est, à mon sens, une illusion -- la cinquième aux mains des nationalistes resterait un régime de et pour crétins.
Les nôtres ne seront jamais majoritaires dans cette institution (je ne crois pas à l'ultime sursaut salutaire avant l'exécution). Le seraient-ils que leur premier souci devrait être une auto-dissolution situationniste. Se glisser dans les habits du tyran n'est pas une stratégie viable ; c'est comme le fameux entrisme qui mène inévitablement à la corruption.
Les deux réussites dont vous parlez auraient probablement pu exister avec une simple coopération intelligente, comme tout projet technique réunissant des entreprises différentes. Et je me demande ce que donnerait l'examen des coûts -- le médiocre Eurofighter a été un gouffre, malgré la propagande faite jusque dans les jeux de simulation de vol.
Quant au dolleuro, cette monnaie d'occupation digne de celle de l'AMGOT, je ne suis pas certain qu'elle gêne qui que ce soit à part les peuples qu'elle ruine -- c'est l'avis de Gave, qui n'est pas un imbécile (ou qui le cache assez bien pour me faire illusion, même si j'avoue avoir été opposé à ce carcan dès le début : sans doute parce que je me souviens de l'époque, assez longue, où la France avait sa monnaie comme il convient à tout pays souverain).
Le sort du Royaume-Uni m'est indifférent. L'unique motif de réjouissance (et temporaire encore), c'était le coup, même symbolique et sans grande portée, infligé aux tyranneaux de Bruxelles. Nous n'avons et n'aurons pas beaucoup de réjouissances de ce type avant la fin qu'on nous prépare avec un Foutriquet 2.0 ou assimilé gagnant avec "seulement" 55% contre 45%, ce qui ne sera un motif de succès bouffon que pour la Blonde avant d'aller en boîte.
Pour le reste, je suis partisan du "chacun chez soi, chacun maître chez soi", en autarcie autant que possible, dans la plus parfaite indifférence les uns aux autres, sinon pour d'éventuelles alliances fondées sur la rationalité.

Écrit par : Blumroch | 02/02/2020

Je ne sais si ces paris ont une valeur prédictive, mais le tableau que voici est amusant (j'aurais voulu voir la France en première position, évidemment) :

http://sports.williamhill.com/bet/en-gb/betting/e/9537370/Next%20Country%20To%20Leave%20EU%20(without%20United%20Kingdom).html

Le tableau des pays dont les oligarchies (je n'ai pas dit : les populations -- sauf après lavage de cervelets) veulent se goinfrer en rejoignant ce club maudit serait amusant à faire : en première position, la Turquie ? L'Ecosse ? En tout cas, ni la Ruritanie ni le Grand Fenwick. ;-)

Écrit par : Blumroch | 03/02/2020

@Blumroch

Que Charles Gave soit intelligent, je n'en doute pas. Qu'il roule pour nous, j'ai plus qu'un doute.
Né en Syrie, étude aux US, travaillant dans le monde de la finance, expatrié en GB, associé à un Russe en lien avec Soros, fille décrite comme néo-con(ne), soutien du young leader NDA, proche de Milton Friedman...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Gave
Ca fait beaucoup à mon goût.
Ce que je remarque, c'est que les pires détracteurs de l'UE et de l'euro sont liés aux USA ou à la Russie, c'est-à-dire à nos adversaires géo-stratégiques qui ont profité de la division de l'Europe du temps de la guerre froide et qui aimerait bien y revenir.
Si l'on sort de l'UE, nos principaux partenaires commerciaux étant les autres pays de l'UE, nos produits seront taxés pour entrer dans l'UE, ce qui ne les rendra pas plus compétitifs. Sans parler d'une dévaluation, qui augmenterait le coût des matières premières.
Dans les exemples que je prenais, c'est la surcouche européenne (l'ESA) qui a imposé des choix aux agences spatiales nationales qui n'arrivaient pas à s'entendre.
Je doute que si l'Ukraine avait fait partie de l'UE, la Russie se serait permis de la dépecer.
Je comprends que vous soyez réticent à un transfert de souveraineté, obligatoire si l'on veut voir émerger une puissance européenne.

Écrit par : Sven | 03/02/2020

@Sven[0] : Pas dit que Gave roulait pour nous (au reste, qui le fait ou le ferait sans souci de gloriole ou pire, d'argent ?) ni qu'il était absolument sans reproches (qui l'est, d'ailleurs, parmi les notoires ?). Reste qu'il pourrait presque jouer le rôle du financier repenti de *Sire*. S'il a cessé de soutenir Dupont-Gnangnan, il aurait été mieux inspiré de ne pas commencer, c'est vrai -- mais soutenir qui ? La Blonde ? AdB (qui me semble bien pire que Gave avec son numéro du "je plane dans l'espace métapolitique") ? Il fait quand même partie des rares petites notoriétés à avoir pris le parti des Gilets jaunes, quand cette position ne pouvait rien lui apporter -- ni d'ailleurs à ses éventuels suzerains. Et pour l'anecdote, il a eu le cran de traiter publiquement Foutriquet 2.0 d'idiot entouré de crétins, arguments à l'appui (fallait voir la tête du journalope en face de lui, blême devant cette audace sacrilège !) : ce n'est pas une révélation bouleversante, mais ils sont rares, les ceusses à le penser et à l'énoncer froidement.
L'ennemi de mon ennemi n'est pas nécessairement mon ami ; en tout cas, s'il est aussi, peut-être, un ennemi, il n'est pas un ennemi prioritaire. Je peux faire erreur, mais j'ai le sentiment que le fortuné Gave n'a rien à vendre -- ni directement (façon Sannat), ni indirectement. Vous me direz qu'il peut être gratuitement au service d'un ou plusieurs X. ;-)
Mon hostilité à la tyrannie collective et collectiviste de Bruxelles ne vient pas d'une immense sympathie pour les ricains, les russes, les chinois, les zoummistes ou les zotoproclamézélus, dont la domination directe ou non m'est et me serait intolérable (aucune de ces alliances ne serait comparable à celle qui aura vu Rome et la Gaule enrichies l'une par l'autre, comme Carcopino l'avait démontré). Favorable à un état minimal, j'aimerais pouvoir ne pas laisser des crapules et des incapables assurés de l'impunité décider des moindres aspects de mon existence (et je ne considère pas les élections, à quelque niveau que ce soit, comme une manière intelligente de remédier aux saloperies décidées par des comités aux intérêts suspects et aux compétences intellectuelles indiscernables ; je verrais plutôt une organisation comparable à celle imaginée par Van Vogt dans *The Weapon Shops of Isher*[1]) . Je ne me sens aucune solidarité avec les Poldèves ou avec les habitants de Bochie, même face aux Nouveaux Nordiques. Je ne suis pas particulièrement démocrate, mais la tyrannie des crétins m'est odieuse.
Voyez l'abruti en chef, ici :
https://www.youtube.com/watch?v=J44uxw7Ml1I
qui énonce, peut-être sous l'influence de la drogue ou de l'alcool, une énormité, et surtout voyez l'absence *totale* de réactions dans la salle, de la part de tous ces grisâtres Rudeau.
Etre dirigé par *ça*, c'est *dégradant*. On pourrait, au nom du réalisme, accepter un gouvernement de gens intelligents (et encore, et encore !), mais être au pouvoir de *ça*.... Non. Or, c'est *ça*, votre union *prétendue* européenne (qui a longtemps manoeuvré, manoeuvre peut-être encore, pour faire entrer la Turquie en son sein, et dont l'un des grands inspirateurs était quand même une canaille payée par les U.S. of A., comme l'avait signalé la dame Garaud).
Quant aux préoccupations commerciales, je ne les tiens pas pour prioritaires. L'esprit devrait passer avant le souci du *merx* -- et je ne suis pas favorable aux déconnos écolos. Si la France ne peut plus rayonner comme *avant* avec de grands savants, de grands hommes de lettres, de grands artistes, de grands capitaines, de grands artisans, qu'au moins elle soit comme la Comté des Hobbits ou le duché du Grand Fenwick, à l'écart de tous les asservissements, dans un splendide isolement (et on pourra se séparer d'une moitié de la population sans que cela me chagrine : je tiens que nous serions bien mieux et plus heureux délivrés de nos Nouveaux Nordiques, de nos étatistes collectivistes et autres enfants de 68). Une manière de Suisse... mais sans leur gouvernement sournoisement acquis à Bruxelles.
Comme tout cela ne risque pas de se produire, inutile de mettre en forme -- je n'ai aucun programme à défendre. ;-)

[0] ... et aussi nos amis les *lurkers* qui pourraient nous donner leur sentiment ! C'est un échange public. ;-)
[1] Citons kikipedia en engliche, pour une fois bien inspirée : "The political philosophy of the Weapon Shops is minimalist. They will not interfere with the corrupt imperial monarchy of the Isher government, on the grounds that men always have a government of the type they deserve: no government, however bad, exists without at least the tacit consent of the governed. The mission of the Weapon Shops therefore is merely to offer single individuals the right to protect themselves with a firearm, or, in cases of fraud, access to a "Robin Hood" alternative court system that judges and awards compensation from large, imperial merchant combines to cheated individuals. Because the population has access to this alternative system of justice, the Isher government cannot take the final step toward totalitarianism."

Écrit par : Blumroch | 04/02/2020

P.S. : J'apprends que nos chers amis de Bochie voudraient que ce qui nous reste d'arsenal nucléaire passât sous contrôle de Bruxelles ou de cet OTAN dont l'existence ne se justifie plus. C'est assez dire si union "européenne" et U.S. of A. marchent de concert, même si l'un oriente l'autre.
Au passage, les deux ensembles ont l'incroyable prétention de nous conditionner, de nous modeler, de nous faire obéir à leurs dieux droidlomistes et à leur juridisme de crétins, comme si les décisions de juges fous venaient d'une autorité divine incontestable. Robert Beauvais l'avait prévu dans son prémonitoire *Nous serons tous protestants*. Se trouve que si je ne suis évidemment pas chrétien, je préfère encore la philosophie fantastique des cathos à celle, pitoyable, des "protestants" qui figurent au nombre des pires et plus médiocres tyrans jamais apparus sur cette terre (suffit de voir leurs arts et leurs lettres *en général*). Encore un motif pour s'opposer à tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à l'empire de bruxelles, caricature d'empire sans grandeur, sans esprit, sans intelligence, sans force et surtout prêt à se soumettre à d'autres tyrannies encore plus étrangères.
Kamerad Sven, si on vous chargeait, sous la menace évidemment, du choix (limité, je n'en disconviens pas) du présidenticule parmi ces quatre noms : Foutriquet 2.0, Merkel, Trump ou Poutine, quel cerveau issu du KGB, à l'oeil froid mais intelligent, iriez-vous désigner ? ;-) Lui, au moins, doit savoir jouer aux échecs, peut-être même au go.
Oui, dans un monde normal, ce serait "none of the above", mais hélas, même dans une expérience de pensée... ;-)

Écrit par : Blumroch | 04/02/2020

*Je note que Poutine est souvent qualifié d' "ex" KGB ce qui est vrai ... mais dit-on "ex" CIA" des innombrable personnalités qui en ont été ? Le KGB était aussi une pépinière de talents , pas seulement de tortionnaires ...
*Robert Beauvais ! quel heureux rappel du Kamrade Blumroch , j' avais entendu Beauvais (il y a si longtemps !) dire que l' Histoire des guerres de religion était expliquée en France du point de vu "protestant" anti-catholicisme oblige ! l' Etat laïc use de tout ce qui est contre l' Eglise pour mieux l' abattre .. la tâche est achevée . Dire que cela me navre serait exagéré sauf que derrière cette "Eglise" c' est nous le coeur de cible.
*Blumroch lanceur de pavé ! :-D

Écrit par : EQUALIZER | 04/02/2020

Sven > Peu m'importe que le choix des Britanniques fassent plaisir à Paul ou Jacques, c'est leur choix donc il doit être respecté et de plus il me ravit.
Comme je l'ai dit dans un autre commentaire le sort des Britanniques leur appartient maintenant et je regarde cela de très loin.
Sincèrement je me contrefiche que l'UE est permis de faire des super satellites qui font rager les Ricains, des avions ultra rapide ou la machine à remonter le temps si mon pays est envahi et où l'on est fliqué au point de ne peut plus pouvoir rien dire sans être condamné à de lourde peine pour mal-pensance.
L'UE n'est un rempart contre rien, il ne nous empêche aucunement d'être détruit par le haut et le bas et de voir notre patrimoine grignoté (litote) par les Ricains, les Chinois ou les Pétromonarchies.
Votre Europe est irréaliste, quand on n'arrive plus à rassembler un peuple qui a partagé des siècles de vie commune je ne vois pas comment le faire avec le continent entier.
Ce que je sais c'est que le futur sera cruel et que seul un regroupement avec des affinités historiques et ethno-religieuse pourra créer des solidarités qui peut-être nous permettra d'éviter le pire ; l'UE européenne n'est qu'une machinerie sans âme, pire elle les extirpe des peuples.
Le FN est mort, paix à son âme.

EQUALIZER > Comme dit le proverbe chinois "Chat blanc ou chat gris, pourvu qu'il attrape les souris."

Écrit par : Pharamond | 04/02/2020

Le Kamerad EQUALIZER a raison de souligner la partialité des récits historiques ne montrant jamais le point de vue de l'adversaire. A propos d'un affrontement célèbre, la revue *Weird Tales* publiait, en septembre 1948, une excellente nouvelle, "Displaced Person", par Eric Frank Russell :
https://archive.org/details/WeirdTalesV40N06194809.WeirdTalesLPMATSAS/mode/2up
(prendre le PDF, le texte produit par OCR étant, comme presque toujours, une catastrophe)
;-)

Écrit par : Blumroch | 04/02/2020

Mon propos concerne les institutions de l'UE et non ses représentants. Je tenais juste à rappeler qu'elle a un fonctionnement parfaitement démocratique et n'est pas une dictature de la commission. Les représentants de l'UE n'ont pas mes idées, mais pas moins que les parlementaires français.
Je rappelais simplement, qu'en dépit de tous ses défauts, de la médiocrité de ses dirigeants, l'UE a de nombreuses réussites à mettre à son actif.
Je remarque simplement que ses ennemis ont partie liée avec les super-puissances de la guerre froide et me demande si les US et la Russie n'ont pas intérêt à avoir une Europe divisée face à eux.

@ Blumroch

Pour revenir à Gave, ses allégeances sont du côté des US ce qui cohérent avec un soutien à un young leader comme NDA. Fifille est plus pro-russe.
Je ne mets pas en cause l'intelligence de Poutine, ni celles des autres. Leurs objectifs sont contraires aux nôtres. Vous vous plaignez de la future dictature aviaire. Je vous rappelle qu'en Russie, le vrai candidat nationaliste* n'a pas pu se présenter aux dernières élections présidentielles, la parti nationaliste les Russes est interdit, certains de ses membres emprisonnés**.
Pour moi, l'économie doit être subordonné au politique. Néanmoins, il est à mon avis préférable de disposer d'une économie forte, nous donnant les moyens de réaliser notre volonté de puissance que de devenir un continent à PIB africain.
La demande allemande ne me choquerait pas si c'était à des fins de puissance européenne. Je suis favorable à la subsidiarité, et pour moi, les questions de défense et de politique étrangère doivent se décider à l'échelon de l'Europe. Il est évident que venant d'un sbire de Merkel vers Marcon... On est loin de Charlemagne.

* Pas l'ex-colonel du KGB qui utilise le nom de sa mère pour faire russe.
Ce dont se félicite l'Humanité:
https://www.humanite.fr/navalny-un-nationaliste-russe-633975
** https://blogs.mediapart.fr/pierre-haffner/blog/250516/nationaliste-russe-en-prison


@ Pharamond

Ton commentaire m'interpelle.
Est-ce que l'UE est responsable:
- du regroupement familial?
- du droit du sol?
- de la légalisation de l'avortement (illégal en Pologne et en Irlande jusqu'à une date récente)?
- des lois de censure Pleven, Gayssot, Perven, ... et bientôt Avia?
- de la répression du mouvement des gilets jaunes?
...

Écrit par : Sven | 05/02/2020

@ Pharamond

Je pense qu'on ne s'est pas compris. Les difficultés de communication sur internet :-)
Je pense que la volonté populaire n'a été respecté uniquement parce qu'une partie non négligeable de l'oligarchie y avait intérêt. Sinon, ils auraient revoté jusqu'à faire le bon choix.

Écrit par : Sven | 05/02/2020

@Sven : Le respect que je vous porte n'ira pas jusqu'à me rendre à vos raisons, que je ne pense pas si bonnes. Nous camperons donc sur nos positions. ;-)
Quand même, en vrac, pour en finir avec la question de l'u.e., en tout cas ici : la fifille de Gave *plutôt pro-russe* était sur je ne sais plus quelle liste électorale de Dupont-Gnangnan qui, confronté à l'accusation d'avoir accueilli une antisémite, a viré la miss en moins d'une heure, et de la manière la plus lâche et la plus inélégante, savoir sans l'entendre pour savoir ce qu'il en était. Confirmant ainsi qu'il était une loque, il a au passage perdu l'important appui financier du paternel *plutôt pro-ricain*. Double détente à la fois russe et ricaine, donc... ;-)
Le fonctionnement "parfaitement démocratique" de Bruxelles ne m'est pas une *évidence* ; en revanche, je vois (comme Pharamond, ce me semble) toutes les conneries et saloperies que nous inflige le juridisme fou de Bruxelles, à commencer par l'encouragement à la disparition des peuples locaux et par la protection accordée aux cinglés et givrés que je ne mentionnerai pas, *Avia regnante*.
Eurocrates et eurolâtres tiennent ce discours : "L'u.e. ne marche pas si bien ? C'est parce que vous n'avez pas assez d'u.e." Ouais. Faut y *croire*. C'est exactement comme la pression fiscale : "Vous osez vous plaindre de n'avoir plus les services qui étaient et devraient être associés à la folle [c'est de moi, l'adjectif] pression fiscale que nous exerçons ? Eh bien, la solution, c'est encore plus d'impôts, évidemment !" Je ne suis pas *absolument* convaincu par le discours : "Toujours plus de contraintes ! Que mille liens vous entravent ! Obéissez, sinon...".
Je ne sache d'ailleurs aucune assemblée qui puisse marcher avec 28 chefs ne parlant pas la même langue (sauf le basic english, langue de de l'ennemi), pas même avec les deux ou trois qui influencent les autres (voir Le Bon sur ce sujet). Quant à la tyrannie "démocratique" des technocrates et bureaucrates, on sait ce que cela donne : l'U.R.S.S.
(Incidemment, je connais un développeur et ingénieur russe talentueux, pourtant fort peu intéressé par la politique, qui me disait récemment que la situation générale de son pays s'avait cessé de s'améliorer.)
C'est sans doute parce que je suis un méchant simpliste, mais je ne sache aucun succès de Bruxelles, sinon au bénéfice de ses maîtres -- qui ne sont pas exactement les populations.
Bruxelles est une tyrannie, guerre froide ou pas, et c'est inhérent à son projet. Et non, je ne suis payé ni par les ricains ni par les russes, ni même par les iraniens, ni même par les coréens.
Les questions de politique, étrangère ou non, concernant la France (je parle de l'ancienne France, parce que celle d'aujourd'hui commence à m'être sérieusement indifférente) n'ont pas à être réglées par les Poldèves et assimilés.
Les nations européennes existent encore un peu ; leur réunion fusionnelle et joyeuse sous l'égide des prétendues "valeurs européennes" anhistoriques et désincarnées est une chimère grotesque. Au motif que les turcs ont tenté de nous asservir, ils appartiendraient à l'Europe et pourraient adhérer au club, pour des raisons "historiques" ?
Les ceusses qui rêvent et participent à la création d'une future tyrannie planétaire, oummiste ou pas, doivent sourire : plus réduit le nombre de pays libres disparaissant au profit d'empires tyranniques, plus facile la réunion de tout ce petit monde dans la Grande Fédération Terrienne placé sous la direction éclairée de saint Fric. ;-)
Au reste, l'idée du Village européen d'abord, planétaire ensuite a déjà été réfutée dans *Chimes of Big Ben* :
Number 6 : The whole earth as... "The Village" ?
Number 2 : That is my hope. What's yours ?
Number 6 : I'd like to be the first man on the moon.

Écrit par : Blumroch | 05/02/2020

P.S. : Trois pages instructives ;-) :
https://www.fourmilab.ch/evilempire/
https://www.fourmilab.ch/evilempire/noEU/
https://www.fourmilab.ch/etexts/www/spooner/NoTreason/

Damn, en d'autres temps, j'avais lu le traité félon, bien qu'il soit écrit en jargon giscardien plutôt qu'en langue française, mais je n'avions pas tout compris.
Faudrait[0] quand même expliquer deux faits étranges, du moins à mes yeux.
1. Comment, par quel miracle, des canailles et des crapules auraient-elles pu rédiger un texte que nous pourrions approuver ?
2. A part vous, Kamerad Sven, que je sais intelligent et digne d'estime, tous les ceusses, notoires ou non, qui soutiennent cette union prétendue européenne, notamment en la prétendant "démocratique"[1], sont des (autocensuré), voire des (autocensuré), en tout cas des tyrans et des parasites qui se contrefoutent d'une volonté populaire qu'en plus ils manipulent facilement, abusant du trop grand nombre de crétins dans la population. Quant au numéro maternel "Ma knows best" (i.e. "Nous allons faire votre bonheur malgré vous et contre vous parce que nous sommes une aristocratie de la pensée, nous"), il a beaucoup servi.

[0] Ne le faites pas. Sinon, nous allons devoir jouer au Drac et faire des exposés longs, lourdement organisés, fastidieux avec plan et développements. J'ai pour ma part passé l'âge, d'autant que ce serait parfaitement inutile. ;-)
[1] Que ce soit vrai ou faux, quelle que soit la définition de "démocratique", est-ce d'ailleurs une raison pour approuver ce texte ? Anarchiste assez favorable à la stochocratie (j'en sais les désavantages et aussi les caractéristiques positives), je verrais moins de déshonneur et d'humiliation à vivre en monarchie qui garantirait liberté et responsabilité que dans la tyrannie étatiste et sournoisement collectiviste.

Écrit par : Blumroch | 05/02/2020

P.P.S. : Cette formule, qui ne mérite pas l'honneur d'être citée en latin, concentre le projet globaliste : "First, divide and conquer ; then, unite and rule", et là-dedans, au final, c'est le "rule" qui compte.

Écrit par : Blumroch | 05/02/2020

Sven > Nous nous sommes très bien compris et je dis que qu'elle qu'en soit la raison elle a été respectée. Parfois le diable porte pierre, dit l’adage.

Non ce n'est directement pas l'UE, mais l'UE est le résultat de nation déjà très malade et puis qui veut les subsides de Bruxelles doit penser comme Bruxelles. Le problème est qu'une nation peut faire fausse route, mais tant qu'elle reste une nation, une entité avec une certaine homogénéité, elle peut se ressaisir quitte à se tromper plus tard et ainsi de suite. Avec la dissolution de la nation due à l'immigration le changement de cap est impossible et l'UE participe de tout son poids dans ce sens. L'UE n'est que le laboratoire de l'état mondial cher à nos maîtres.

Écrit par : Pharamond | 05/02/2020

La vidéo d' Attali qui ne cache rien et se paye nos tête de "goy" est explicite : si l' UE c' était bon pour nous , (((ils))) ne se seraient pas donné la peine d' en verrouiller les portes ! et puis les "pères" fondateurs de cette UE , les Monnet et consorts .. tous vendus aux intérêts US/Mondialistes . On est loin de l' Europe carolingienne ..

Quant à l' euro , cette monnaie est la fille de Madame Amgot ! (*)

(* Allied Military Government of Occupied Territories (AMGOT), est un gouvernement militaire d'occupation constitué par des officiers américano-britanniques chargés d'administrer les territoires libérés au cours de la Seconde Guerre mondiale.)

Comme un air de "territoires occupés ! Pour en sortir , encore faudrait-il être "Indépendantiste" !

Écrit par : EQUALIZER | 05/02/2020

Preum's, Kamerad EQUALIZER : "Quant au dolleuro, cette monnaie d'occupation digne de celle de l'AMGOT", *supra* ;-)

Excellente synthèse, Pharamond : vous avez concentré dans vos deux dernières phrases ce que j'ai lourdement voulu suggérer en je ne sais combien de lignes. ;-)

Écrit par : Blumroch | 05/02/2020

EQUALIZER > Si l'UE nous protège vraiment je me demande pourquoi les mondialistes l'aiment autant.

Blumroch > Merci. Quand les mots manquent on apprend à synthétiser ;-)

Écrit par : Pharamond | 05/02/2020

Cher Blumroch, je vous suis, restons en là sur l'UE.
Je ferai juste remarquer qu'un simple vote permet de sortir facilement* de l'UE. J'ai bizarrement constaté que ceux qui respectent la volonté du peuple anglais la dénie au peuple catalan et n'envisageraient pas que les peuples basque, breton, ... puissent choisir de recouvrer leur indépendance suivant la même logique.
Nos désaccords sur ce point vient du fait que je ne suis pas nationaliste. Il y a ma patrie charnelle, puis la France, et enfin la matrice civilisationnelle européenne (qui n'est pas l'UE :-)). Les nations se sont construites au XIXème siècle, sur un substrat ethnique, d'une volonté commune, en adhérant au projet. Un siècle plus tard, l'évidence ethnique oubliée, il ne reste plus que le projet, surtout dans les états les plus jacobins. Fadela Amara ne peut se revendiquer auvergnate sans être la risée de tous, alors que sa qualité de française n'a jamais été mise en doute. Idem pour Zemmour, qui selon ses critères, serait plus Français que certains d'entre nous. Sans parler d'Hossam, dit Jean, Messiah, nouvelle coqueluche des sympathisants RN, dont la CNI n'a pas 10 ans, mais qui se permet de traiter les Fds conscients de ce qu'ils sont et de ce qu'il n'est pas, de crevures racialistes.
Ayant vécu un court moment aux US, j'ai pu constater que les Européens se retrouvaient entre eux, les Chinois, les Indiens, ... également. Si l'Allemagne avait pu gagner en 1914 et nous débarrasser de la république, nous aurions, à mon avis, éviter une bonne partie des maux dont nous ne finissons pas de souffrir. Et nous aurions vécu un moment allemand de l'histoire de l'Europe et donc du monde, comme il y eut des moments grec, latin, italien, français sans que les autres peuples ne disparaissent.

@ EQUALIZER

Merci pour ce rappel historique avec lequel je suis parfaitement d'accord. Mais de la même manière, on peut dire que la république a peu de choses en commun avec la France. Les fondateurs de nos différentes républiques n'étaient pas des vendus, entre autres aux Anglais? Sauf peut-être de Gaulle, qui lui s'est appuyé sur Debré, "encore un ... si tu vois ce que je veux dire"**, dont un titre de gloire est d'avoir importé des Réunionnais en métropole pour que leur démographie excessive, selon ses termes, ne pénalise pas le développement de La Réunion mais permette de repeupler la France périphérique.
Si on veut être conséquent, les anciennes provinces doivent quitter la république qui n'a rien à voir avec la France de St Louis?
Le problème ne serait pas plutôt d'avoir voter RPR/UMP/LR, UDF, LREM, PS, PC, ... (et pour nous FN, parti assimilationniste, contre les barbes, les foulards et les boubous mais pour une France diverse où tout le monde boirait son verre de pinard en mangeant du saucisson pour être des nôtres comme dit la chanson) et leurs équivalents aux quatre coins de l'Europe, dont le le si bien nommé PD en Italie? Si demain, la France quitte l'Europe, tout est réglé, notre assemblée nationale ultra-majoritairement macroniste, prend des mesures pour refouler les migrants comme en Hongrie, vote une loi nataliste comme en Italie, et s'inspire de la Pologne pour interdire un droit fondamental qu'on ne peut critiquer alors qu'il ne devrait être qu'une exception?

* 2 ans de tractation car il s'agit d'un traité liant des états pas d'un abonnement à netflix ou d'un compte twitter.
** dans ... et Dieu du 2nd album reggae de Gainsbourg

Écrit par : Sven | 06/02/2020

Cher Sven, une dernière remarque, for I can't help it : qui oserait comparer les arts, les lettres et les sciences des grands Bretons (ou de tout autre grand peuple ayant atteint une manière de masse critique intellectuelle) avec ceux des catalans, basques et autres corses qui n'ont pas une nationalité mais une forme de névrose, comme d'autres ? ;-) Je sais bien que Maurras accordait une grande importance aux poètes régionalistes ; plus soucieux de hiérarchie et d'efficacité, il les délaissait pour aller à la tête de ses troupes renverser le régime en ce jour anniversaire avec pour seul mot d'ordre : Moralagueuze. ;-)
P.S. : Bonne idée pour une fantaisie uchronique, que ce moment *allemand* de l'histoire de la véritable Europe. ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/02/2020

Cher Blumroch,

Vous oubliez que Manuel Valls, Yann Moix et David Pujadas sont Catalans:-)
Je suis partagé sur ce moment allemand. Sans guerre mondiale, pas d'Orages d'acier. Jünger serait-il devenu le grand écrivain que nous admirons sans les tempêtes du XXème siècle?

Écrit par : Sven | 06/02/2020

Cher Sven : Les Etats-Unis restent isolationnistes, qui s'abstiennent d'intervenir dans le conflit. L'Allemagne l'emporte contre la France et, étonnament, y rétablit la monarchie. L'Angleterre isolée rend les armes. Une guerre éclair est lancée par l'Alliance européenne contre la Russie pour éviter toute contagion marxisante. Jünger écrit *Orages d'acier* ; Von Salomon n'écrira pas *Le questionnaire* ; Dolfie aura une honnête carrière de peintre de second ordre ; Stan Lee n'aura pas l'occasion de créer *Captain America*. Bien plus tard, je lis Nietzsche et Schopenhauer dans le texte, parce que la connaissance de l'allemand est indispensable pour programmer les premiers ordinateurs inventés par Konrad Zuse, comme l'anglais l'était pour l'Apple ][. Tout cela fait un peu rêver... ;-)

Écrit par : Blumroch | 06/02/2020

"sans guerre mondiale pas d'orages d'acier" ... qui en aurait des regrets ? un livre contre des millions d' aryens vivants qui nous manquent actuellement .. Quant à AH il avait un réel talent de peintre , ses aquarelles en témoignent . Un caporal peintre en bâtiment .. l' image donnée par l' ennemi à la malhonnêteté séculaire .

Écrit par : EQUALIZER | 07/02/2020

Le Kamerad EQUALIZER se souviendra qu'on trouve dans *Great Contemporaries* un portrait assez honnête, parfois élogieux, de Dolfie. Churchill, qui se prenait pour un vrai peintre, qualifiait au passage Dolfie de *house-painter*, en mentant délibérément. Le point était évoqué ici dans un commentaire :
http://guerrecivileetyaourtallege3.hautetfort.com/archive/2019/01/15/faisons-bref-6121052.html
Quelle que soit l'histoire parallèle, je tiens à ce que Jünger écrive *Héliopolis* et *Eumeswil*. ;-)

Écrit par : Blumroch | 07/02/2020

Blumroch > Churchill avait aussi été admiratif de l'oeuvre qu'avait accomplie Mussolini pour son pays. Ce sont des raisons supplémentaires pour expliquer l'écrasement total et la condamnation mémorielle qu'à subit le fascisme après la guerre.

Écrit par : Pharamond | 07/02/2020

Roger Holeindre sur le "gaulisme" et bien d' autres choses ...

https://www.youtube.com/watch?v=E7EyN7UOduQ

Écrit par : EQUALIZER | 08/02/2020

@ Blumroch

C'est peu ou prou ce que j'avais à l'esprit. Sauf que Guillaume II aurait reconstitué l'empire de Charlemagne en réunissant les francs de l'est et de l'ouest. La Serbie aurait, bien évidemment, été intégrée à l'empire austro-hongrois, et ironie de l'histoire, les Serbes auraient inauguré un statut de dhimmi des catholiques pour les punir de leur mauvais comportement du temps de l'occupation ottomane et du crime ayant mis à feu et à sang toute l'Europe. Et bien sûr, l'Europe aurait été purgée de la présence ottomane, Constantinople libérée, l'Arménie serait devenue indépendante.

@ EQUALIZER

C'était une boutade à l'attention de Blumroch. Je venais d'écrire que j'aurais souhaité que l'Allemagne gagne en 1914. Que l'armée allemande gagne la bataille de la Marne, que Paris tombe, que la belliciste république disparaisse sous les quolibets de la foule et que l'empire carolingien soit reconstitué.

Écrit par : Sven | 08/02/2020

@Pharamond

Vous mettez le doigt sur un point crucial. De l'avis de plusieurs historiens, dont Renzo de Felice et Pierre Milza, avis qui reste minoritaire pour être tout à fait honnête, pour éviter que Mussolini parle, Churchill l'aurait fait assassiner par le SOE, laissant aux communistes le soin de s'acharner sur sa dépouille, cad d'agir de faire preuve de courage au sens communiste du terme.

@EQUALIZER

Comme déjà dit, je reconnais le grand courage de Holleindre, Le Pen, Gollnisch, mais suis en profond désaccord avec eux sur leur positionnement assimilationniste, basé sur le slogan de la troisième république, un empire, trois couleurs.
Le dernier livre de Roger Holleindre s'intitule La réconciliation nationale. Sur la quatrième de couverture, il est écrit:
"Pour Roger Holeindre, il y a péril en la demeure. Alors que des gosses nés chez nous, élevés chez nous, crachent aujourd'hui sur la France, l'auteur tend une main amicale à ses compatriotes musulmans en leur redisant que l'appartenance à la nation française n'est pas le communautarisme qui, à terme, conduit inévitablement à la guerre civile. C'est toute la raison de ce livre, d'empêcher qu'elle éclate. Écrit avec des mots qui sonnent comme sonne le tocsin quand l'ennemi est aux portes, ce livre de résistance et de reconquête est un avertissement à ceux qui savent lire : Français-musulmans, patriotes, toutes celles et ceux enfin, qui, dans une société qui avance sans carte ni boussole, pourraient recouvrer le Nord. La Réconciliation nationale, c'est le pari à relever que lance à la tête de notre pays malade, l'auteur de ce livre détonnant qui ne peut qu'emporter une vive adhésion des lecteurs".

Pas trop ce que veulent les électeurs du FN/RN, persuadés que ce parti est anti-immigration et que lorsque "nous arriverons, ils repartiront". Une escroquerie qui dure depuis près de 50 ans.

Écrit par : Sven | 08/02/2020

@Sven : "intégration" .. "assimilation" .. ça ne peut fonctionner que pour des "individus" (bien peu! 1 à 2%) pas pour des millions ! c' est bien le point de désaccord total que j' ai avec Holeindre et les "coloniaux" (Le Pen) 3è et 4è raipublique . On ne refera pas l' Histoire .. la réconciliation est au mieux une chimère , sinon une foutaise et pire .. une escroquerie . Se "réconcilier" avec qui d' ailleurs ? avec les envahisseurs qui nous mènent une guerre civile quotidienne qui va crescendo depuis les années 80 ? ce n' est pas leur but ...

Écrit par : EQUALIZER | 08/02/2020

Sven > L’historien français Dominique Lormier qui a écrit une biographie assez favorable du dictateur italien pense la même chose. Je n'ai pas d'avis sur la question, mais ce qui est prouvé ce sont les jugements plutôt positifs que Churchill a portés sur les régimes fascistes à leur débuts. Il est indéniable que cela a dû devenir embarrassants quand les choses ont dégénéré.

Écrit par : Pharamond | 08/02/2020

Écrire un commentaire