statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2020

C'est vu (34)

Entre le drame ouvrier ou paysan misérabiliste, démagogique et hypocrite et sa variante "migrants sympas", le polar plagiat de cinéma américain avec le Beur à la place du Black, la comédie débile pour débiles avec le "comique" à la mode et les incontournables films à porté sociologique avec des bandes de potes plus ou moins vieillissants entortillés dans leurs histoires de fesses, je ne regarde plus un seul film français ; je n'y arrive plus. Il reste le cinéma étranger, notamment anglo-saxon, qui malgré ses défauts reste visible grâce à sa diversité. Tout cela pour dire que les trois derniers films que j'ai appréciés le sont ; un néo-zélandais et deux américains.

À la poursuite de Ricky Backer, une comédie de Taika Waititi. La fuite d'un jeune délinquant et d'un veuf bourru à travers le bush, pourchassés par la police.

Même si c'est un parfois convenu, c'est sympathique et souvent très drôle.

Prospect, un film fantastique de Zeek Earl et Christopher Caldwell. Sur une planète hostile une jeune fille tente de survivre avec pour seul allié le meurtrier de son père.

Malgré le petit budget on sent que le réalisateur ne se moque pas de son public.

Super dark times, un thriller de Kevin Phillips. Dans les années 90, la vie d'une groupe d’adolescents est transformée après la mort de l'un d'entre eux.

Une histoire sombre et fascinante joliment photographiée.

Commentaires

En totale accord, je ne saurais vous conseiller la lecture de "Très cher cinéma français" de Neuhoff, rafraîchissant requiem.

Écrit par : Boutros | 14/01/2020

@Pharamond : Si j'ai bien compris, le cinéma "français", forcément bon, fait par des zartistes zintellectuels de gauche pour des critiques zintellectuels de gauche, vit de subventions étatiques ; le cinéma ricain, forcément mauvais[1], fait par des artisans pour des spectateurs[2], vit de ses recettes. Le premier incarne le Progrès Social, le second le Vil Commerce.
Etrangement, c'est quand même le cinéma commercial qui, de temps en temps[3], donne un bon film, quelles que soient les réserves à formuler sur le cynisme marchand et la récupération astucieuse -- sans parler des malentendus.
En tout cas, sommé de sacrifier soit ma DVDthèque, soit ma bibliothèque, je choisis de sauver la ludothèque. ;-)

[1] Sauf quand il favorise la diversitude et tous les thèmes chers aux bonzesprits progressistes.
[2] C'est en train de changer -- trop lentement, évidemment. L'idéal serait que seul importe le jugement des employés du *New Yorker*, capables de trouver que Superman, c'est le migron qui a réussi.
[3] De loin en loin. Heureusement, le cinéma ricain tend à s'aligner sur le french SJW cinéma, pour complaire aux goûts des critiques autorisés à donner leur avis dans les merdias afrançais.

Écrit par : Blumroch | 14/01/2020

Boutros > Lecture sûrement instructive, mais qui ne ferait que prêcher un converti ;-)

Blumroch > Le cinéma d'action américain est devenu trop souvent sans grand intérêt, comme s'il avait déjà tout dit ce contentant de faire du réchauffer en plus simpliste et préférant miser sur l’esbroufe et les effets spéciaux. Leur cinéma "engagé" n'est pas plus regardable que le nôtre. Il n'en reste pas moins que c'est aux USA que l'on produit encore des films qui ressemblent encore à du cinéma.

Écrit par : Pharamond | 14/01/2020

@Pharamond : Je ne dis pas autre chose, quel que soit le genre cinématographique concerné. ;-) Les ricains ont eu de grands réalisateurs (Lewin, Mankiewicz...), qui étaient dignes d'être des européens d'*avant* -- ceci explique peut-être cela.
L'exploitation des recettes n'est pas condamnable si c'est fait sinon avec art, du moins avec habileté. L'honnête film d'action de vengeance, c'est une *catharsis* : en un mot, *John Wick*, c'est une tuerie -- comme disent les jeunes.

Écrit par : Blumroch | 14/01/2020

Je ne pas dis non plus que vous aviez dit autre chose ;-)

Écrit par : Pharamond | 14/01/2020

Écrire un commentaire