statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2019

Noël approche

La majorité des jeux de plateau en solo ou coopératifs ayant pour thématique la Deuxième guerre mondiale se jouent du côté allié, mais quelques-uns permettent de passer dans le camp d'en face :

Amerika Bomber: Evil Queen of the Skies imagine les raids des hypothétiques "Amerika Bombers" allemands sur les États-Unis.

Field Commander: Rommel permet de mener les troupes de l'Axe en France en 40, en Afrique du Nord de 41 à 43 et en Normandie en 44.

1941: Race to Moscow donne le commandant d'un des trois groupes d'armées pour foncer sur Moscou en 41.

U-BOOT: The Board Game simule les missions d'un équipage de sous-marin allemand en quête de cargos à couler.

Sans oublier Tiger Leader et U-Boat Leader...

PS : Tous ces jeux sont malheureusement en anglais sauf 1941: Race to Moscow, mais les règles en français sont trouvables sur le net pour certains.

Commentaires

Intéressant.

Écrit par : vryko | 25/11/2019

La mention de Rommel rappelle ce film, dont j'ai cru comprendre qu'il n'était pas un vrai document historique (*Patton* ne l'est pas davantage), mais qui reste néanmoins regardable :
https://www.youtube.com/watch?v=lcMz7M5hCvk
Y'aurait donc encore un public pour des jeux qui ne soient pas des jeux vidéo ? ;-) Les règles interdisent-elles aux méchants de gagner, même dans un univers parallèle ?

Écrit par : Blumroch | 26/11/2019

vryko > Malgré la censure et l'autocensure les prouesses technologiques et guerrières du IIIe Reich sont vendeuses.

Blumroch > Les films de guerre sont à de très rares exceptions près ceux qui ont le plus mal vieillis entre propagande, mélo et camaraderie de collège.

Les jeux de société ne se sont jamais aussi bien vendus qu'actuellement. Mais demeure le problème de trouver des partenaires in situ pour jouer ; les jeux en solitaires résolvent le problème à condition que ne pas être allergique aux lancers de dés en solo.

Écrit par : Pharamond | 26/11/2019

Oh surprise ! Pharamond parle de mon hobby. Je suis un joueur de wargames (sur carte avec pions) depuis longtemps.

Écrit par : Vonkamach | 26/11/2019

@Blumroch. Ces wargames sont essentiellement anglo-saxons. La rigueur historique est de rêgle. Mais pour l'évaluation des qualités des troupes (par exemple de 3 à 12) ça peut faire débat. Les Waffen ss et les panzerdivisionen son toujours bien côtés.
On peut gagner en tant qu'Allemand sur des jeux comme "Ukraine 43", "Stalingrad 42" ou "Russian Front". Ou même "Waterloo" avec Nap. etc.

Écrit par : Vonkamach | 26/11/2019

Vonkamach > J'y ai joué dans ma jeunesse, fin 70 début 80, avec un ami passionné comme moi. Malgré l'austérité du design des pions de l'époque j'en ai passé des heures à jouer les généraux du dimanche.

Écrit par : Pharamond | 26/11/2019

@Pharamond : *Patton* n'a, ce me semble, pas "vieilli" parce que c'est moins un film de guerre que le portrait (arrangé) d'un guerrier. Je ne sache aucun autre exemple comparable -- mais je ne suis pas cinéphile d'élite...
@Pharamond;@Vonkamach : Je savais l'existence de ces jeux de type Kriegsspiel, mais rien de plus (je suppose qu'avoir lu le *Jeu de la guerre* de Debord ne compte pas). Merci de ces précisions bienvenues.

Écrit par : Blumroch | 26/11/2019

Le film date de 1970 et était de ce fait sorti de l'époque film de guerre naïf et propagandiste. Il doit aussi sa qualité à l'extraordinaire interprétation de George C. Scott.

Il existe bien sûr des wargames pour PC qui évitent de mémoriser les règles parfois complexes, de ne pas oublier des pions quand il y en a des dizaines voire plus et de ne pas être obliger d'avoir un partenaire humain. Pourtant je trouve le contact physique manque.

Écrit par : Pharamond | 27/11/2019

@Pharamond : Excellent acteur qui était aussi une sombre brute, à en croire les mémoires d'une Ava Gardner n'ayant pas eu besoin des #MeToo pour se défendre comme une grande. Les femmes *aussi*, c'était mieux *avant*.

Sur PC, je connais[sais] surtout les RPG a.k.a. JDR. Les wargames, c'est comme les jeux de gestion : trop complexe pour moi. ;-)

Écrit par : Blumroch | 27/11/2019

Ava Gardner a laissé le souvenir d'un sacré numéro sur bien des plans à ceux qui l'ont connue.

Je crois que c'est plus une question de goût que de complexité ;-)

Écrit par : Pharamond | 27/11/2019

@Pharamond : N4allez pas croire les documentaires d'Arte : même sur Ava Gardner, faut qu'ils mentent et salissent (faut dire que ça leur permettait de dire du mal de Franco).

Écrit par : Blumroch | 27/11/2019

Ah ? Et qu'ont-ils dit sur Franco et Ava Gardner ?

Écrit par : Pharamond | 27/11/2019

Ils ont tenté d'en faire une traînée très moderne et surtout protégée par Franco : c'est dire le sérieux de l'entreprise, d'ailleurs approuvée par *L'immonde*.

Écrit par : Blumroch | 27/11/2019

Je n'étais pas au courant. Après tout peut-être Franco n'était-il pas insensible à sa beauté, c'est son droit. On sait aussi qu'Ava Gardner était une amoureuse passionnée.

Écrit par : Pharamond | 27/11/2019

Écrire un commentaire