statistiques web gratuite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2019

Et au rayon "nazi", j'ai quoi en ce moment ?

Pendant la Seconde guerre en Norvège une jeune femme juive se travestit en homme pour échapper à la déportation. C'est un film inspiré d'une histoire vraie comme c'est toujours le cas quand il s'agit de Juifs persécutés par les Nazis. Ne manquez pas au début de la bande-annonce le superbe spécimen d'officier SS en clair-obscur affublé de l'incontournable manteau de cuir.

The Bird Catcher de Ross Clark

 

Un autre que j'imagine désopilant et émouvant raconte les mésaventures d'un enfant membre des Jeunesses hitlériennes pendant la Seconde guerre et son ami imaginaire Adolf Hitler. Le héros découvrira bien sûr toute la monstruosité du régime grâce à une adolescente juive que sa mère cache. La bande-annonce est déjà un festival de clichés de de contrevérités, mais c'est sans doute tirée d'une histoire vraie.

Jojo Rabbit de Taika Waititi

 

Et un dernier dans lequel il est question de Nazis et de voyage temporel. C'est censé être un hommage humoristique au cinéma d'exploitation des années 50 et cela semble terriblement médiocre, mais c'est voulu, parait-il.

The 25th Reich de Stephen Amis

Commentaires

@Pharamond : Ach, quand je vois la mention "d'après une histoire vraie", je pense toujours à Lucien de Samosate qui ne nous a pas seulement laissé *Philosophes à vendre*[1] et *Que le métier de parasite est un art*[2] (un vrai programme gouvernemental que ce titre !) mais aussi les *Histoires vraies*[3] (ou *Histoire véritable*) placées sous le signe du *merveilleux*. ;-)
Sinon, au rayon socialiste national, je rappelle à tout hasard l'existence de cet étonnant *chef-d'oeuvre* (dixit la critique évidemment unanime), déjà ancien, certes, mais dont le "remake" vaudrait l'original, à en croire les experts (je ne suis pas certain que ce soit réellement un compliment) :
https://www.youtube.com/watch?v=Fsql523bSj4

[1] http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Lucien/encan.htm
[2] http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/Lucien/parasite.htm
[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoires_vraies_(Lucien)

Écrit par : Blumroch | 18/11/2019

A quand une émission "Ciel mon nazi !" ??? ... ou une BD Les Phalanges de l' Ordre Noir contre la Marque Jaune .. ? ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 19/11/2019

Je ne risque pas de m'exnazier devant des cohneries pareilles ;o)

Écrit par : téléphobe | 19/11/2019

Pas mieux que les excellents Kameraden EQUALIZER et téléphobe. J'ai bien pensé à ce nouveau nom pour le FuN devenu Run : G.N., mais GuN, c'est mal vu, et puis ça ferait aussi J'ai [la] Haine, évidemment antisémite[1]. Quant à "Ciel, mon [Ashke]nazi[2] !", il pourrait être en plus considéré comme antisioniste.

[1] https://fr.wiktionary.org/wiki/g%C3%A9henne
[2] https://fr.wiktionary.org/wiki/ashkenazi

Écrit par : Blumroch | 19/11/2019

Blumroch > Je n'ai jamais vu "Les Producteurs" de Mel Brooks ni son remake. Pas par rejet, mais parce que j'en ai jamais eu l'occasion.

Ce Lucien a écrit des textes d'une étonnante modernité, quoique après tout, ces sujets soient intemporels. Il suffit juste de trouver un observateur lucide.

EQUALIZER > Il faudrait que je récapitule un jour tous les films, BD et autres formes artistiques tournants autour du nazisme que j'ai relevés dans ce blog. Ça risque d'être long.

téléphobe > Attention à votre Otto Graf !

Écrit par : Pharamond | 19/11/2019

@Pharamond : Je n'ai vu aucune des deux versions. Cet extrait m'a semblé assez dissuasif pour de nombreuses raisons.
Lucien est un grand classique secret. Cela étant, je me demande ce qu'il aurait pu écrire sur la nouvelle humanité d'après 45, laquelle ne laisse le choix qu'entre le sarcasme de l'accablement et le silence du désespoir.

Écrit par : Blumroch | 19/11/2019

Nous loupons peut-être un grand moment de cinéma ;-)

Comme je l'ai déjà dit je ne me risque jamais au jeu des suppositions impossibles à vérifier. Avec l'être humain nous ne sommes sûr de rien : combien se renient par intérêt ?

Écrit par : Pharamond | 19/11/2019

@Pharamond : J'ai beau savoir, comme Abellio, que futur et conditionnel seraient à bannir pour ne garder que l'indicatif, je n'oublie pas mon goût pour la S.F. ;-)

Écrit par : Blumroch | 19/11/2019

Vu comme cela ;-)

Écrit par : Pharamond | 19/11/2019

Vous avez oublié celui-ci sortie cette année:
https://www.youtube.com/watch?v=ZsBO4b3tyZg

Mais qui peut bien produire ces navets?

@ Pharamond

Vous devriez lire "Vexierbilder des Holocaust" de Florian Evers pour découvrir des trésors que vous ne soupçonniez pas:
https://www.geisteswissenschaften.fu-berlin.de/en/v/applied-theatre/personen/Wissenschaftliche_Mitarbeiterinnen_und_Mitarbeiter/Florian_Evers__M_A_.html

Je suis ravi d'apprendre qu'on peut obtenir des projets de l'European Research Counci (plusieurs millions d'euros) sur des thèmes aussi important pour le futur de l'Europe que le théâtre appliqué pour financé la thèse de d'étudiants prometteurs de bientôt 40 ans!

Écrit par : Sven | 20/11/2019

@ sven
des étudiants de bientôt 40 ans?
oui c'est la limite vers laquelle tendant l'étudiant(???) auto immolé à lyon, la semaine précédente
3ème année de licence ou plutôt 3ème tentative de deuxième année de licence
s'il avait réussi, il aurait fait....rien
si!
antifa!
ce qui est , quand même , quelque chose (comme dit rafaël n'toven sur vronze ku "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?" interrogation dérisoire qui prouve l'anthropocentrisme du questionneur, il y a toujours quelque chose, le truc c'est qu'on ne sait pas le regarder, la question est "pourquoi ne voyons nous pas les choses telles qu'elles sont?" bref)
toujours sur vronze ku, il y a bien une dizaine d'année j'avais entendu un reportage ( dans lequel on retrouve "rapporter" comme dans les cours de récré de maternelle) sur les études financées par la commission européenne, traquant les fachysses sur le ouèbe
les fachysses écrivent en majuscules , partout ( supprimons les majuscules sur les claviers et le fachysm' disparaîtra)
ils mettent aussi plein de points d'exclamation (pareil, une petite modif des claviers et hop)
ils interviennent toultemps, partout ( sur les forums) ils polluent (probablement qu'en leur mettant un pot catalytique sur le clavier? non? bon, tant pis)

@ pharamond

sincèrement, je sais pas d'où vous sortez ces trouvailles
ni qui les produit
ni qui ira les voir au ciné ( au kino)
mais le deuxième, ça me tenterai, c'est drôlatique, un peu dans la veine du "tambour" (schlondorf 1978?)

Écrit par : kobus van cleef | 20/11/2019

"les fâchysses écrivent en majuscule" ... God damned ! je suis démasqué ! :-D

Écrit par : EQUALIZER | 20/11/2019

[Cinénazicalmar]
Aucun rapport direct avec la rubrique, mais pourquoi ne pas mentionner ce film dont je découvre l'existence à l'instant grâce à takimag ?
https://www.youtube.com/watch?v=7MVF_OCtJpg
Je ne sais pas ce qu'il vaut, mais j'aurais bien un préjugé en sa faveur, à considérer l'avis de la *bonne* critique de gauche aux Estados Unidos :
//
While sizable opening-weekend audiences gave this buddy picture an A+ CinemaScore grade, presidential candidate Michael Bloomberg’s media empire was incensed by it. Hannah Elliott complained in Bloomberg that the hit film dared to lack today’s obligatory Diversity-Inclusion-Equity (DIE) :

*"But what I saw is a devastating picture of the lack of diversity that permeated the industry in the 1960s…. Because ‘Ford v Ferrari’ shows a generation best left dead and gone."*

She went on :

*"Picture this : …men dominate the screen for 98% of the time, by my unofficial count. They are in the executive suites at Ford and Ferrari, in the workshops and garages in Venice, on the track out at Willow Springs Raceway. (And when I say men, I mean white, straight men.)"*

Well, yeah, the Ford that went 218 mph way back in 1965 was built by white, straight men.
Guilty as charged.

*"The critique I heard most often about ‘Once Upon a Time in Hollywood’ could easily apply here : This is a film celebrating those nostalgic golden days when white men ruled."*

Les marques *"..."* signalent les citations de la *bonne* critique, en italiques dans le texte original ici :
https://www.takimag.com/article/when-the-future-was-faster/
//
Quelle horreur, quand même. On est à deux doigts de célébrer la brève période des lumières apportées au monde par le seul Occident pendant trois ou quatre siècles. Pauwels ressuscite !
DIE est une jolie trouvaille.

Écrit par : Blumroch | 20/11/2019

Sven > Dans le premier "Hell Boy" il était question de nazis, pas dans celui-ci.

Il a un public de "jeunes adultes" (terme très englobant) pour ce genre de productions.

Sinon, je ne parle pas allemand, malheureusement.

kobus van cleef > Des survivants de l'Abwehr travaillent pour moi.

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

Juste retour des choses, vous avez esclavagisé des esclavagistes
Non ?
Bon d'accord, non, alors

Écrit par : Kobus van cleef | 20/11/2019

Sinon,l'actreuse de Jojo rabbit ( Jojo c'était le nom du chat, à la maison,y a plus de 20 ans, on l'aimait très fort,fort,fort, mais ce con là a disparu un beau jour- ou une moche nuit, je ne sais plus, les enfants ont pleuré, pleuré, pleuré, vous avez pas idée) a l'air assez gironde
Pas la chouive, mais la mère du gamin
Étonnant comme les jeunes mères m'attirent, lorsque je pense que les vieux phantasment sur les mineures, j'ai du mal à comprendre
Ça nous replongerait dans l'actu du Kino, alors vaut mieux briser là

Écrit par : Kobus van cleef | 20/11/2019

La Patrouille du Temps m' invite en expédition aux heures les plus sombres .. y faire toute la Lumière ? ou sauver le soldat AH ? .. mission secrète ;-)

Écrit par : EQUALIZER | 20/11/2019

J'ai l'impression que le Kamerad EQUALIZER verrait sans déplaisir excessif *The Iron Dream* adapté au cinéma. Il n'est pas le seul. ;-)

Écrit par : Blumroch | 20/11/2019

Kobus van cleef > C'est tout de même la pulpeuse Scarlett Johansson la maman de Jojo. dans le genre mère de famille on peut tomber sur moins bien ;-)

EQUALIZER > Prenez garde à vous, les histoires temporelles finissent toujours mal.

Blumroch > Honte sur moi, je ne l'ai jamais lu.

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

@Pharamond : Les ceusses qui n'ont pas la chance d'en avoir une édition dédicacée par A. H. quand il a reçu son prix Hugo en 1954 peuvent trouver le texte français chez Genesis. ;-)

Écrit par : Blumroch | 20/11/2019

Blumroch > Suite à votre cinénazicalmar je me souviens il a pas si longtemps m’être dit que malgré l'invasion il y un genre de films qui résistera et qui posera bien des problèmes aux cinéastes bien-pensants ; celui des films historiques. Qu'on le veuille ou non la Rome antique ou l'Angleterre Élisabéthaine était peuplé de 99,99 de Blancs. Et le publique quelle que soit sa couleur devait bien se rendre à l'évidence et se dire que malgré tous les beaux discours il y a avait eu une sorte de remplacement. J'avais été bien naïf.

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

Blumroch > En poche dans une bouquinerie cela ne doit pas coûter bien cher, mais j'ai tant à lire ;-)

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

@Pharamond : Quand Nick Fury, blanc de chez blanc dans la bande dessinée, est incarné par Samuel Jackson, tout devient possible, y compris un Jules César de Numidie.
On laisserait donc des horreurs pareilles en vente libre ?
En plus, Genesis, ce serait citoyen, pour priver A. H. de ses royalties ! ;-)

Écrit par : Blumroch | 20/11/2019

Pire l'Achille noir de "Troy : Fall of a City" de David Farr pour Netflix. Mais nos cerveaux malades sont prêts à tout accepter. Par exemple dans la critique qui suit, son autrice trouve la série mauvaise, reproche au "Troie" de Petersen de ne pas respecter la "vraie" histoire, ergote sur la beauté de l'un ou l'autre, mais trouve absolument normal qu'Achille soit noir !

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

@Pharamond : Pour Bernal et ses disciples, Cléopâtre la gréco-macédonienne était noire, alors quoi de plus normal qu'un Achille noir lui aussi... On *sait* d'ailleurs que les philosophes grecs ont "emprunté" leurs idées aux sages africains.
Au reste, n'oublions pas qu'un "document historique"[1], indubitable parce que filmé, le démontre : Robin des Bois n'aurait rien été sans les conseils éclairés de Morgan Freeman.
On se souvient aussi qu'Antonio Banderas était ravi qu'un hispanique joue enfin le rôle de Zorro, qu'il croyait manifestement un personnage ayant réellement existé, n'ayant jamais entendu parler du *roman* *Le Fléau de Capistrano*.

[1] Grand moment dans *Galaxy Quest* : "Ah, les pauvres gens".

Écrit par : Blumroch | 20/11/2019

La théorie de Bernal vaut celle des "anciens astronautes" et aurait été traité de la même façon si elle n'avait pas correspondu aux délires anti-Blancs du moment. On en revient toujours au même point : quand on est du côté du manche on peut raconter n'importe quoi.

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

@Pharamond : *Not Out of Africa*, par Mary Lefkowitz, est une bonne réponse aux khoeneries de Bernal et successeurs. Les éventuels ceusses intéressés qui n'avaient pas acheté le bouquin chez Brentano's (ce qui ne nous rajeunit pas !) le trouveront chez archive.org.
Pire encore, à mes yeux en tout cas : ce n'importe quoi, on peut même le raconter n'importe comment. Le mensonge n'a plus besoin d'être intelligent, cohérent, habile. Et ça...

Écrit par : Blumroch | 20/11/2019

Sans être historien ni avoir lu le livre de Mary Lefkowitz je reste convaincu que la société humaniste et dynamique grecque n'a pas emprunté grand chose à celle théocratique et figée de l’Égypte ancienne.

Je ne crois pas que ce soit pire : au moins savons clairement quoi lire et écouter. Mieux, si un miracle allant dans notre sens se produisait nous n'aurions pas de difficultés à faire le tri entre ce qu'il faut garder et jeter.

Écrit par : Pharamond | 20/11/2019

Et Heimdal, l'Ase blanc!

@ Pharamond

Que vois-je à la 24ème seconde avec des lunettes 3D? Ach, ils sont partout!

@ Blumroch

Le Wakanda a donc bel et bien existé contrairement à l'Atlantide:
https://img.over-blog-kiwi.com/0/93/15/29/20180422/ob_736b2f_wakanda.png

https://www.youtube.com/watch?v=kq8eyCn2YZI

Écrit par : Sven | 20/11/2019

Sven > A la 24e seconde de quelle vidéo ?

Écrit par : Pharamond | 21/11/2019

De celle-ci:
https://www.youtube.com/watch?v=ZsBO4b3tyZg

Puisqu'Hellboy a été appelé par Raspoutine pour le compte des nazis, impossible d'échapper a un uniforme noir. Heureusement que les Yankees étaient là pour en faire un buveur de coca!
Je m'étais endormi devant la version de 2004!

Écrit par : Sven | 21/11/2019

Mince, j'avais oublié qu'il y avait encore des nazis dans la dernière version !

Écrit par : Pharamond | 21/11/2019

On ne peut pas leur échapper :-(

Écrit par : Sven | 21/11/2019

*Ils* sont partout. Etaient partout, plutôt. Y compris au Tibet (armés mais inoffensifs puisqu'un simple moine les défait tous : sans doute parce que leurs uniformes n'étaient pas réglementaires) :
https://www.youtube.com/watch?v=wO4P6Yz_LZg

Écrit par : Blumroch | 22/11/2019

Une abrutie voudrait que Gandalf devînt une femme :
https://www.stuff.co.nz/entertainment/tv-radio/115915879/we-dont-need-another-old-white-dude-call-for-gandalf-to-be-female-in-lotr
(faire défiler le texte, assez misérable, entrelardé de réclames en raison d'une présentation très américaine).
Elle ose même attribuer à je ne sais quelle "actrice" sans doute connue la *gravitas* romaine -- sans avoir consulté un dictionnaire de latin :
https://www.lexilogos.com/latin/gaffiot.php?q=gravitas
Pire encore, cette dinde a beau être *avancée*, *progressiste* sans doute, elle n'a pas encore tué en elle le vieil homme[1] puisqu'elle n'envisage pas un seul instant que le rôle de Gandalve revienne à un[e] "trans".
Gandal{f|ve} l{e|a} Blanc{|he}[2], ce serait pourtant bien *kawai* !
Mais je parie que le fils Tolkien est prêt à tout accepter si la somme est assez importante.

[1] Pardon : la vieille femme[1a].
[1a] Pardon : la sorcière devenue plus expérimentée grâce au passage des années sur Gaïa.
[2] J'ai la flemme de formuler ce nouveau nom en mettant le prétendu féminin en premier.

Écrit par : Blumroch | 22/11/2019

Sven > Je donnerais cher pour savoir ce que les nationaux-socialistes de l'époque diraient en voyant les épouvantails que le cinéma actuel exhibe.

Blumroch > Je comprends mieux maintenant pourquoi malgré l'aide extraterrestre, les forces occultes et de la lance de Longinus les nazis ont perdu, leurs adversaires aussi avaient leurs alliés surnaturels : tout s'explique.
Les délirants ont toujours existé, seulement maintenant on leur donne la parole, mieux il parle d'or.

Écrit par : Pharamond | 22/11/2019

Écrire un commentaire